Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Départ du pèlerinage de Pentecôte : de Notre-Dame de Paris à Notre-Dame de Chartres

110 kilomètres à pied en trois jours

Chaque année, ils sont des milliers, jeunes et moins jeunes, poussés par la foi, à s’élancer de Notre-Dame de Paris vers Notre-Dame de Chartres.

 

La bande-annonce du pèlerinage 2016 :

 

Les images du pèlerinage 2010 (avec une définition moins bonne) :

Marcher dans la tempête médiatique, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Très beau pèlerinage que j’ai fait plusieurs fois et que je regrette de ne pas faire cette année. J’encourage tout ceux qui liront ce poste à y participer l’année prochaine ! En tout cas, moi j’y retourne !


  • Je ne pouvais pas laisser passer ça !
    Les beaux esprits et les récents " convertis " à la foi n’auront pas de mots assez forts pour décrire ces scènes surréalistes de jeunes et de moins jeunes battant le pavé...
    mon sentiment est le système encourage ce retour à la foi pour enfermer les Français dans des structures mentales d’un autre âge, inopérantes pourtant au regard des nouveaux enjeux de notre temps...enfermement mental à l’intérieur de la maison France quant il faudrait au contraire inventer des formes avant gardistes et futuristes de libération ; le retour au monde d’avant, aux cultes de papa ne donnera rien, n’a jamais rien donné et virera à la caricature...Il faut se saisir du monde tel qu’il est, non tel qu’on voudrait qu’il soit ; le monde actuel est matérialiste ; c’est donc ainsi qu’il faut le concevoir et tel doit être le point de départ de notre réflexion...

     

    • Et quand on a saisi le monde tel qu’il est (ce que tout un chacun fait chaque jour que Dieu fait) on va où avec tes formes avant-gardistes de libération ?


    • A Jean-Marie...
      pour commencer, on fait en sorte de ne pas revenir en arrière ( le retour de la religion est une stratégie du système pour nous enfermer dans des structures tournées vers le passé)
      Ensuite, on fait avec le monde actuel, tel qu’il est : matérialiste ; c’est de là qu’il faut partir...
      Et matérialistes, nous le sommes tous : il n’est que de voir avec quel entrain les gens se jettent sur les Joujoux technologiques ( écran plasma, smart phones...) pour comprendre que la matière a pris le pas sur l’esprit ; aussi je n’attache aucune importance à ces " processions " ridicules de fidéles qui se donnent l’illusion de résister au système, le temps d’un après-midi, avant de rentrer au bercail...la vérité, c’est que pour l’heure, le système capitaliste marchand n’est pas brisable, il convient de poser des jalons de conscience pour les générations futures, c’est le mieux que nous puissions faire ; et ne surtout pas se fier aux religions, outils de domination et de contrôle social qui a pour fonction de borner les intelligences...



    • des formes avant gardistes et futuristes de libération




      c’est quoi ton projet ? un néo léninisme bolchévique avec une avant garde éclairée proclamant la dictature du peuple au nom du progrès ?
      mieux vaut se regrouper et tisser par la base de vraies relations humaines ET APRES seulement on pourra décider ensemble quoi faire.
      Donc le genre de réunions est utile et efficace. peu importe le motif , quand il y a fête, on y va pour le plaisir.
      Il y a chez beaucoup de chrétiens un terreau fertile et tu voudrais t’assoir dessus ?


    • @pythie :
      "Le retour de la religion est une stratégie pour nous enfermer dans des structures du passé"

      Euh ... Dans quel monde vivez vous ? Ne savez-vous donc pas que le système actuel a en horreur les religions, plus particulièrement le catholicisme ? Un croyant ne consomme presque pas.
      Vous croyez lutter mais vous faites exactement le jeu du système.
      Démontrez-nous cher pythie que la religion catholique a enfermé l’Europe et ailleurs dans l’obscurantisme le plus profond ! J’ai l’impression que vous êtes encore piégé au début du 20ème siècle, à croire qu’il faut anéantir les religions pour s’émanciper. Vous avez 2 guerres de retard mon ami.
      Apprenez l’Histoire, et voyez toute la beauté des siècles lointains, et vous comprendrez que Dieu n’y est pas pour rien... Et si vous ne voyez toujours pas, et bien, retournez avec vos aliens qui ont conçu l’humanité.


    • @pythie
      Ça ne vous viendrait pas à l’idée que le "Capitalisme" ne soit qu’une minuscule contingence économico-historique ? Une simple temporalité ?


    • Et...arrêter de méprisé des hommes et des femmes comme toi, uniquement pour leurs convictions...ça serait pas avant-guardiste ?
      Tu parles de retour en arrière,mais le recul ça fait longtemps qu’on est en plein dedans.
      Tu parles des religions sans connaître leurs essence.
      Regarde un peu ll’histoire, toutes les civilisations se sont toutes bâti sur des religions.
      Le débat entre croyance et non croyance est un faux débat,en vérité tout le monde crois en quelques choses, l’argent,aux femmes,aux hommes, en dieu, etc...
      Même une personne qui se dit être athée , a une divinité
      ,tout le monde est animé par quelque chose en lui.
      L’enjeu c’est d’être animé par de bonnes choses.
      Les religions sont toutes faites au départ pour aider les gens a trouvé ces bonne choses.
      Si elles sont devenues ce qu’elles sont aujourd’hui ,cela n’est pas dû aux religions mais aux hommes



    • Il faut se saisir du monde tel qu’il est, non tel qu’on voudrait qu’il soit ; le monde actuel est matérialiste ; c’est donc ainsi qu’il faut le concevoir



      Vous ne proposez rien d’autre que de faire avec le monde tel qu’il est, c’est à dire au fond, ne pas le changer… moi j’affirme que les personnes sincèrement religieuses - c’est à dire qui agissent pour Dieu en cherchant à se rapprocher du Bien, de la Vérité, de la Justice, de l’Amour - sont moins matérialistes que ceux, et c’est logique, qui n’agissent que de points de vues terrestres car le matériel est d’ici bas… une conscience qui s’élève vers le Ciel, de fait, se détache de la matérialité pour s’attacher à l’immatériel, c’est à dire le spirituel.
      La religion n’est mauvaise que lorsqu’elle égare en éloignant du sens du Bien, de la Vérité, de la Justice. Jésus dit très bien de se méfier des faux prophètes, pas de la religion en tant que telle ! seulement des faux prophètes. La religion sincère rapproche toujours de Dieu, car lui aime toujours un cœur sincère et c’est cette sincérité qui compte avant tout, car si on l’a on sait dépasser des dogmes erronés et accueillir tout ce qui nous semble vrai.


    • @ la pythie,
      Bonjour,
      Si votre point de départ est le matérialisme, permettez-moi d’émettre quelques doutes et en premier : votre point de départ.
      Pour le reste...
      A bientôt.


    • Tiens, encore un détenteur de la vérité....mais, en fait, ils font du mal à qui ? Il transmettent quelle valeur négative ? Et surtout, de quoi j’me mêle ? T’as vu, deux lignes, pas plus.


    • J’attends que tu me proposes une forme avant gardiste de libération, je suis preneur .De plus, créer une religion a toujours été le meilleur moyen de se faire du blé . En attendant , tu peux me dire ce que tu prends....ça semble etre de la bonne !


    • Vous monsieur, vous avez un réel problème avec la religion, pas un problème du style "je ne crois pas en Dieu" mais un réel mépris hautain et qui semble être bourrée d’aprioris. Je vous invite à revoir l’histoire de l’homme et de ce qui fait que nous sommes "homme". Nous cherchons depuis la nuit des temps à nous élever spirituellement, à nous extraire de cette condition physique, périssable et à comprendre pourquoi nous sommes là, pourquoi la vie. Je suis plus impressionné en regardant l’infinie de la voute céleste qu’à regarder un match de foot sur ma TV 3D 4K HD.

      Oser dire que la religion est un moyen de "manipulation" des masses et un moyen de "borner les intelligences" permettez moi d’exprimer un réel mépris pour votre façon de penser. La vraie aliénation est celle du capitalisme et de ce modèle "Républicain". La France n’existe pas depuis 1789, ce qui a fait sa force et sa reconnaissance ce ne sont pas ces "droits de l’homme", voyez ou cette doctrine nous emmène. Revisionner les travaux de F.Cousin c’est d’une richesse infinie. (https://www.youtube.com/watch?v=AkS...)

      Réfléchissez 10 minutes à l’expansion incroyable du christianisme, son universalisme et son sens du bien commun. On est bien loin de votre idéologie matérialistes et des marchands du temple de l’époque de Jésus ou de notre époque.

      Nous avons besoin à tout les niveaux d’un retour au bien commun, un retour du bon sens et surtout remettre de poésie dans la connaissance.


    • @ la pythie : si j’ ai bien compris votre point de départ est le matérialisme. trés bien.
      Donc étant "matérialiste" vous pensez certainement que l’ esprit vient de la "matière", puisque tout est "matière". Pourtant c’ est bien votre esprit qui opère ce jugement, sans votre esprit vous ne pourriez donc concevoir l’ idée de matière.
      C’ est la contradiction typique des matérialistes qui confine à l’ absurde.
      Vous pensez certainement qu’ il n’ y a pas d’ absolu puisque tout est "matière", donc tout est relatif, pourtant quand vous dites que tout est relatif , vous posez quand meme un absolu !
      C’est pareil pour l’ idée de vérité, dire qu’ il n’ y a pas de vérité c’ est pourtant en énoncer une !

      Matérialisme et relativisme ne sont pas des "progrés" de la pensée humaine, tels que le croient les modernes, ce n’ est que la régréssion de l’ intelligence dans le domaine de l’ insensé et du ridicule, ils constituent les paradigmes de notre monde complètement débile, sa propre auto-destruction prochaine n’ étant que le résultat de cette folie.

      C’est son esprit qui fait le propre de l’homme, à la différence des animaux il peut s’ interroger sur lui-meme ,donc son origine et son etre. Il n’ est pas uniquement dépendant de ses sens et de la "matière" comme ces derniers, nier ceci, c’ est nier l’ homme et le condamner à une existance purement animale qui n’ a pas de sens, sinon "profiter et jouir de la vie" comme ils disent, ou régrésser à l’ état de porc se vautrant dans sa boue, n’ attendant que la mort. Vive le progrés ! Vive le matérialisme ! ou plutot vive la mort ...


    • À Divers, Voronine et les autres...
      les religions ont sans doute quelque peu contribué à façonner le monde ( pourquoi pas ), mais aujourd’hui, la religion du monde, celle par qui le monde désormais tient tout seul, c’est la société de consommation elle- même ! Pour la première fois depuis des millénaires, l’on peut se passer de religion comme de politique ...l’économie, devenue auto mouvement du monde, c’est elle qui dicte et impose le travail de nuit pour les femmes, l’avortement de masse, le travail du dimanche etc...quoi que vous en pensiez, quel que soit le point de départ ou d’arrivée de vos réflexions, vous devez admettre ces vérités ; l’on peut se passer de religion, mais pas de travail ni d’argent...nier ces faits, c’est faire preuve, pour le coup, de vanité et c’est se mentir à soi-même ...il n’y a que les gens superficiels pour s’attacher davantage à l’invisible qu’au visible ( Oscar Wilde )...


    • A Shaka...
      j’entends vos arguments, je ne nie un certain apport des religions, bien sûr, mais il ne faut pas oublier qu’avant l’avènement des religions, avant l’avènement de la marchandise et du stockage des grains, l’homme ne se figurait pas comme séparé du monde ; il se considérait comme partie intégrante de l’univers, au même titre que la nature et les animaux..c’est l’idée d’un dieu rétributeur ( ou vengeur ) qui émergeant ensuite va scinder le monde en deux parties : l’une de la vie ici bas, et l’autre, dans un au delà imaginaire...avec l’invention des outils, puis des premières machines, l’homme, d’abord maître du monde, va se retrouver déclassé puisque ne produisant plus pour son compte personnel mais bien pour les échanges, se trouve alors obligé de s’imaginer un autre monde, en dehors de la réalité, où il prendrait alors une revanche sur la matière : un au -delà royaume de l’esprit, accessible aprés la mort où il trouvera compensation aux injustices subies de son vivant...l’histoire est simple, terriblement simple : il n’y a pas de Dieu, de paradis où couleraient le miel et le lait, pas plus que n’ont existé les différents messies solaires ( Horus, Attis, Bouddha, Mithra, Jésus...)l’histoire du péché originel ne tient pas la route ( j’aurais donc une dette vie à vis du monde ? ), la seule chose à savoir est que l’univers existe pour que j’existe...


    • @ la pythie ou plutot pour qu’il se reconnaisse en vous... ;)
      L’ idée d’un Dieu totalement séparé du monde, juge de ce qu’ il aurait crée vient d’ Israel. C’est loin d’ etre ce que l’ on a fait de mieux en la matière...
      C’est une déviation de la tradition originelle qui reconnait la transcendance et l’ immanence à la fois, trace que l’ on retrouve dans les ésotérismes des religions du livre (kabbale, gnose chrétienne, soufisme) mais pas dans leurs exotérismes (religion) qui leur sont d’ ailleurs bien souvent hostiles.
      Vous oubliez que le sacré est présent dans toute société humaine et ce depuis le paléolithique. Le propre de la communauté de l’ etre pour reprendre F.Cousin était justement cette immersion constante dans l’ immanence transcendante de l’ univers, ce qui réduisait tout besoin à l’ essentiel et annihilait tout développement de l’ égo.
      Comment cela était-ce possible ? : C’est là notre point d’ achoppement, ce que ne dit pas Cousin ni ne peuvent envisager les monotheistes et encore moins les modernes : "Dieu" ou l’etre, on en a la perception directe. Il est à l’ extérieur et à l’ intérieur de nous. L’ ego est l’illusion qui le voile.
      C’est cette perception qui s’ est perdue peu à peu avec le temps, en parallèle au développement de l’ égo, de la séparation et de la marchandise. C’est "l’ oubli" de l ’etre.
      Dieu n’ est pas un "personnage", c’ est l’ infini qui fait l’ expérience de lui-meme à travers toute forme de vie et donc vous-meme. le déploiement de toutes les possibilités de vie est la réalisation de cette existance universelle. tout est un et l’un est dans le tout.tout est sacré. il n ’y a pas de "création" à proprement parler, mais une manifestation. Il n’ y a pas de séparation.
      Couper cette relation est sacrilège et engendre le désastre.
      "Dieu" est perceptible, comme l’ est la chaleur et c’ est une expérience, le but de tout ésotérisme véritable.
      Tous, vous partez de ce présupposé égotiste : l’ homme serait en tout temps et en tout lieu identique à vous-meme. Vous ne voyez rien, n’ entendez rien, ne ressentez rien, vous appelez ça "normalité". Nous autres "paiens", "sauvages" et "primitifs" appelont ça "maladie". le monde moderne est la traduction de cette pathologie, c’ est pour cela qu’il empeste la mort et sent la merde.


  • Merci E&R de nous retransmettre par le biais de vos vidéos nos traditions,
    ici en l’occurrence , chrétienne , cela fait parti de la France et doit être
    respecté . Si vous ne le retransmettez , aucun autres médias le feront ,
    la chrétienté dérange les mondialistes , qui préfère la religion de Satan ,
    évidemment..... !


  • J’aime voir ces hommes et ces femmes marcher uniquement animé par leur foi.
    Je leurs souhaitent, du fin fond du coeur, d’aboutir et d’arriver ,au bout de leur chemin
    Que la France retrouve sa foi d’antan,alors n’en sera que plus plus belle et plus grande.
    Que vive ,et revive la France.
    Vive la France.


  • De mort, il n’y en a pas, parce que Dieu est pareil à son Père. Rien de ce que tu peux faire ne peut changer l’Amour éternel. Oublie tes rêves de péché et de culpabilité, et viens plutôt avec moi partager la résurrection du Fils de Dieu. Et amène avec toi tous ceux qu’Il t’a envoyé pour que tu en prennes soin comme je prends soin de toi.


  • nous avons fait Compostelle de saint jean pied de port à saint-jacques, quel bonheur .
    mais nous ne connaissions pas ce pèlerinage .
    pour ma part je pense franchement qu’il n’est pas utile d’etre avec tous ces curés .


  • Tels des chevaliers préparant la route au Seigneur.


  • Le matérialisme est le summum de l ’ aliénation.


  • chère Pythie, le jour où vous ou l’un des bien aimés vôtres serez vraiment dans une détresse physique, morale ou matérielle insurmontables, et que dans cette situation vous devrez faire face au matérialisme ambiant et ses résultats peut-être commencerez vous à y penser sinon vous rapprocher aux valeurs enseignées dans les évangiles... c’est tout ce que je puis vous souhaiter.


  • Euh..en voyant la vidéo, je me suis dit "Et merde...."

    Dommage que je n’avais pas connaissance de ce pèlerinage, ca fait quelques temps que je me dit que je ferais bien un truc du genre (mais dans mes environs...pas grand chose). Pourtant j’avais fait deux ou trois recherches mais j’avais pas vu ça.

    Si E&R a connaissance d’autres choses du même genre n’hésitez pas à en faire part, car ça peut intéresser. Et les personnes intéressées du coup pourraient anticiper et participer.

    En tout cas bon pèlerinage à ceux qui le font et merci d’avoir relayé l’info ça a l’air sympa et enrichissant.


  • En fait, il a 2 pélérinages :

    1.- Celui de l’Eglise catholique officielle dont la video ci-dessus en donne quelques vues et qui part de N.D. de Paris pour allez à N.D. de Chartres.

    2.- Celui de l’Eglise catholique de la Tradition de Mgr. Lefebvre qui en faite le 1er et le plus ancien et qui va de N.D. de Chartres à N. D. de Paris, ceci-dit en sens invers au premier.

    La séparation s’en produite au moment où des groupes de catholiques traditionalistes se séparant du mouvement pour la Tradition catholique créé par Mgr. Lefebvre se sont rapprochés de l’Eglise officielle et ont été reconnu à part entière.

    Dans un sens vous avez tous les catholiques de la Tradition en orbite autour des groupes de l’Ecclesia Dei, en particulier la Fraternité Saint Pierre et de l’Institut du Christ Roi et dans l’autre sens vous avez tous les groupes issues de la Tradition catholique de Mgr. Lefebvre et en particulier la Fraternité sacerdotale San Pio X dont un des haut-lieux est Ecône en Suisse.

    Il a donc bien 2 fois plus de participants que ce que le titre de votre article veut bien nous informé.


  • La foi soulève des montagnes. Il faut être aveugle pour ignorer et exécrer cette force surhumaine qui a toujours transcendée l’homme et lui a permis d’atteindre l’impossible. Et le christianisme à travers le Christ ressuscité a poussé cette transcendance à son paroxysme.
    En l’état actuel des choses, sans cette transcendance, le combat est déjà perdu... Ce n’est certainement pas le moment d’essayer de mettre à l’écart les croyants, au plus crucial des moments...

     

  • Je suis un petit fils d’immigrés , ma femme petite fille d’immigrés également , tous deux élevés en France dans la religion Catholique .
    Nous ne nous baignons pas tous les matins dans un bénitier mais mon coeur de Français
    saigne de voir et d’entendre mon pays et ma religion bafoués régulièrement .
    J’ai crié "Vive l’Eglise et Vive la France " au passage ce matin des ces enfants des hommes et femmes du pèlerinage qui passait sous ma fenêtre .


  • J’en reviens c’était mon premier, un mot : Super.

    J’y retournerai


  • Et rien sur le pélerinage de tradition ? - Sur les traces de St Louis Marie Grignion de Monfort, "Une âme de feu pour notre temps".Les vendéens étaient à l’honneur. C’était tellement beau ! La Croix en tête de cortège qui avait fait le pélerinage en tête. La statue de Jésus christ et de la ste Vierge entourée de fleurs les drapeaux du sacré coeur de Jésus, les petites filles, les enfants en costumes traditionnels chouans, les femmes aussi, les hommes, les drapeaux fleurdelysés avec de longs rubans blancs que tenaient les enfants dans les vêtements de fêtes villageoises des siècles passés et toute la colonne derrière de toutes les provinces de France. Ah ! quel panache ! Quel espoir pour la France que toute cette tradition arrivant sur Paris de Boulogne, puis l’arrivée triomphale le long du Trocadéro, le pont de l’Alma, la Tour Eiffel, les regards épatés des badauds ! Tant de beauté ! Les chants ! les pélerins, les fidèles ! Tellement d’espoir pour Notre Pauvre France !


Commentaires suivants