Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Des avions YAK-130 russes en Syrie ?

Pour un combat plus rapproché contre les restes de Daech

Durant près de six mois de bombardements en Syrie, les avions russes Su-24, Su-25 et Su-34 ont largement réussi à neutraliser l’infrastructure de commandement (postes de commandement, centres de transmission), de stockage et d’approvisionnement (dépôts de carburant, de munitions, de nourriture, parcs automobile) et les réseaux de tunnels des islamistes.

 

Toutes les missions de neutralisation des bunkers ennemis en Syrie ont pris fin. Dans la phase actuelle de conflit en Syrie, l’armée arabe syrienne est obligée de se battre sur plusieurs fronts contre l’État islamique, contre Al-Nusra (Al-Qaida syrien) et son allié l’Armée syrienne libre (ASL), soutenus par les États-Unis et l’Arabie saoudite.

 

 

L’armée arabe syrienne ne peut pas faire face à la situation, si elle n’effectue pas des bombardements aériens massifs jour et nuit, en particulier en vue des missions de soutien rapproché contre les combattants islamistes, leurs moyens automobiles, leurs véhicules blindés et les pièces d’artillerie positionnées à proximité des troupes syriennes. En raison de la situation de cette guerre qui dure depuis cinq ans, l’aviation syrienne n’a pas exécuté d’entraînement en vol de nuit, n’a pas été formée à des frappes de précision et ne dispose pas de points de guidage et de repérage des cibles au sein des forces terrestres en premier ligne permettant de fournir les coordonnées GPS précises des cibles.

Les bombardiers Su-24 et Su-34 ne sont pas rentables dans les missions de soutien rapproché de l’armée, avec une fréquence de 4-6 sorties quotidiennes, ce qui explique que la plupart d’entre eux ont été retirés. La Russie a retiré de la Syrie tous les 15 Su-25SM3, qui sont faits uniquement pour les missions d’attaque au sol, étant donné que chaque avion a effectué plus de 200 heures de vol et la cellule doit être soumise à des contrôles, le Su-25 avions étant âgé de 20-30 ans.

 

 

La Russie a ajouté à son contingent en Syrie 6-8 hélicoptères d’attaque Mi-28 et Ka-52 (munis de la protection contre des missiles sol-air Prezident), qui sont arrivés le 17 mars 2016 à la base aérienne de Hmeymim. Les deux types d’hélicoptères sont entrés récemment dans la dotation de l’armée russe et n’ont jamais été utilisés dans un conflit militaire. Les images satellites montrent que des Ka-52 et des Mi-28 ont été utilisés durant l’offensive pour la libération de Palmyre à partir des bases aériennes d’Al-Shayrat (30 km au sud-est de Homs) et Tiyas (67 km à l’est d’Al-Shayrat). Ce nouveau lot d’hélicoptères a été rajouté aux 6 Mi-24 déjà en Syrie pour remplacer les Su-25.

 

 

Dans le cas de la Syrie, seuls tous les avions ont été utilisés, pas les hélicoptères. Des avions plus petits, plus maniables, moins coûteux à exploiter et à entretenir que les appareils multi-rôles ou les bombardiers. La vitesse et l’altitude plus faibles dans la zone de l’objectif permettent aux pilotes de se familiariser avec la situation tactique, de percevoir les changements, de détecter facilement les cibles indiquées au sol et d’exécuter des manœuvres précises attaque.

Lire la suite de l’article sur reseauinternational.net

 


 

Armes russes : la demande dépasse l’offre

L’opération en Syrie a boosté la popularité des armes russes. Les entreprises du complexe militaro-industriel peinent à répondre à la demande.

 

 

Le directeur adjoint du Service fédéral pour la coopération militaro-technique Anatoli Pountchouk a fait cette déclaration en dressant le bilan du salon d’armements FIDAE-2016 tenu à Santiago du Chili.

« À l’heure actuelle, la demande d’armes russes sur le marché mondial dépasse l’offre. La commande d’État du ministère de la Défense est assortie de conditions rigoureuses et nous ne pouvons actuellement pas satisfaire les demandes de certains clients étrangers potentiels », a dit M.Pountchouk qui conduisait la délégation russe.

« L’opération en Syrie a rendu nos produits encore plus demandés sur le marché mondial », a-t-il ajouté.

Lire la suite de l’article sur fr.sputniknews.com

Sur l’implication russe en Syrie, et ses conséquences géopolitiques, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1451580
    le 24/04/2016 par djiguit
    Des avions YAK-130 russes en Syrie ?

    les russes ont eu le meilleur show room du monde pour presenter leurs armes,n’en deplaise aux ricains ,s’ils avaient fait correctement leur boulot,je ne suis pas certain qu’ils(les ricains)auraient vendu plus que ca,tant la demonstration russe fut ecrasante de superiorité technologique,tactique et politique...


  • #1451603
    le 24/04/2016 par ilan
    Des avions YAK-130 russes en Syrie ?

    c’est déprimant de découvrir que cette guerre en Syrie sert de terrain démonstration des principaux marchands de canons de la planète : américains, russes, français, anglais,......

     

    • #1451684
      le 24/04/2016 par nico
      Des avions YAK-130 russes en Syrie ?

      En ce qui concerne les Russes qui contrairement aux autres forces présentes cible L’ EI , moi çà ne me désole pas du tout , je souhaite même qu il finissent le boulot et éradiquent ces ordures sans pitié jusqu’au dernier. Et si ca leur fait de la pub pour leur technologie militaire c’est au moins çà de gagner pour eux ( En plus de sauver le monde libre ).


    • #1451751
      le 25/04/2016 par Rob
      Des avions YAK-130 russes en Syrie ?

      Si les canons sont utilisés contre l’EI, alors vive les canons !
      Ce que les pacifistes dans ton genre ne comprennent pas, c’est que ce n’est pas la violence en elle-même qui est condamnable mais la violence au service du mal, et que face à celle-ci la solution n’est pas bisou-bisou (conséquence de l’esprit du 11janvier=130 morts, bravo les charlies !) mais une violence supérieure.
      Il faut juste veiller à ce que ce déchainement légitime de violence soit dirigé contre les bonnes personnes, et les russes sont les seuls à viser juste dans cette histoire.


  • #1451630
    le 24/04/2016 par Jughurta
    Des avions YAK-130 russes en Syrie ?

    Cet avion n’est pas du tout fait pour faire ce qu’on appelle le CAS/COIN... C’est un avion d’entraînement avancé. Il peut au plus faire de l’appui feu, mais en complément des hélicoptères d’attaques Mil mi 24 et Mil mi 28. C’est la doctrine algérienne d’ailleurs, qui est le 1er client de cet appareil, et qui dispose des Mi 24, Mi 28.
    Pour ce type d’opération le must c’est le Frogfoot (Sukhoi 25-39), capable d’encaisser et de répondre.

     

    • #1451687
      le 24/04/2016 par Ibrahim
      Des avions YAK-130 russes en Syrie ?

      Oui tu as réson mais les yak 130 peuvent étre utiliser pour des missions de frappe au sol. le su 25 c’est comme a10 thunder Bolt ses appareils sont plutôt fait pour détruire tout se qui bouge (pour des opérations d’invasion ou d’attaque massive la précision même avec des missiles dernier cri n’est pas tro demandé ).mais bon on peut dire que les russe ont accompli leur mission.


    • #1451811
      le 25/04/2016 par Jughurta
      Des avions YAK-130 russes en Syrie ?

      C’est le sens de l’appui feu. Au plus frapper des ennemis isolés et surtout peu équipés. Car en volant trop bas (pour utiliser sa typologie de munitions) au premier manpad le Yak 130 est out.


    • #1458843
      le 05/05/2016 par izarn
      Des avions YAK-130 russes en Syrie ?

      Voui, mais au sol ce n’est pas une armée trés outillée. Sur que les russes n’enverront pas des YAK contre des armées style OTAN....
      Mais tu prends Daesh pour qui ?
      Faut quand meme pas déconner....Les médias nous bouffent le cerveau...
      Il s’agit de dératisation, pas de guerre conventionnelle.


  • #1452176
    le 25/04/2016 par jojo l’affreux
    Des avions YAK-130 russes en Syrie ?

    La bombe RBK-500 est une arme à sous-munition. On espère qu’ils ont pas trop utilisé la version avec les mines, sans quoi à Idleb et à Alep ça va faire comme au sud-Liban et il faudra envoyer des casques bleues pour déminer.