Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Des camps de l’État islamique sont installés au Kosovo

Et servent de crèche pour les jeunes terroristes...

Il y a au moins cinq camps d’entraînement militaire au Kosovo gérés par EI, situés dans des zones éloignées près de la frontière de l’auto proclamée république avec l’Albanie et la Macédoine, a confié à Sputnik une source proche des services secrets.

 

Au cours d’une entrevue avec Sputnik, une source proche des services de renseignement a révélé qu’au moins cinq camps d’entraînement menés par EI sont situés dans des zones éloignées, près de la frontière du Kosovo avec l’Albanie et la Macédoine.

Les camps plus importants sont situés dans les zones proches des villes d’Urosevac et de Djakovica, ainsi que dans le district de Decani, a indiqué la source, ajoutant que des camps plus petits ont été repérés dans les régions de Prizren et de Pec.

Trois cent quatorze Albanais du Kosovo, dont 38 femmes, combattent maintenant les troupes gouvernementales en Syrie et en Irak, aux cotés d’EI, selon cette source.

En ce qui concerne le recrutement, ils procèdent en deux étapes ; la première est menée par des organisations non gouvernementales qui opèrent au Kosovo et dans de nombreuses écoles privées, nous dit la source.

« Les futurs terroristes de Daech sont endoctrinés là-bas et ils y apprennent aussi l’arabe et le Coran, suivi par une formation dite de pratique de combat, dirigée par d’anciens membres de l’Armée de libération du Kosovo (UCK). Ils enseignent généralement aux recrues les techniques de guérilla et à gérer les armes, entre autres choses » selon notre source.

« En outre, chaque camp dispose de plusieurs terroristes d’EI qui décident d’envoyer les recrues à la guerre ou de les préparer pour le rôle de kamikazes » dit aussi la source, citant environ 70 familles albanaises du Kosovo qui ont décidé de rejoindre Daech.

La source a également mis en garde contre la propagation éventuelle de ces camps en Macédoine et en Bosnie, où environ 800 djihadistes sont arrivés pendant la guerre des années 1990. En ce qui concerne la Macédoine, le pays commence à peine à appréhender le problème, nous dit notre source, se référant à des villages macédoniens qui étaient auparavant des centres de l’UCK et qui ont déjà été transformés en camps d’entraînement d’EI.

En 2013, le site internet d’actualité Western Balkans Security Issues avertissait déjà que les territoires du Kosovo et de l’Albanie étaient utilisés pour y établir des camps d’entraînement Daech, quelque chose qui a été reconnu par les autorités du Kosovo un an plus tard.

La source a aussi raconté à Sputnik que ce processus de formation remonte à 1999, lorsque des terroristes d’al-Qaïda ont été impliqués dans la formation des militants de l’UCK au Kosovo.

Dans une interview précédente de Sputnik cette semaine, Fadil Lepaja, directeur du Centre d’études des Balkans à Pristina, a partagé l’avis qu’à cause du fait que les frontières du Kosovo avec l’Albanie et la Macédoine n’existent que sur le papier, le suivi des camps d’entraînement islamistes est presque impossible.

Il a noté que la lutte contre les partisans d’EI est un problème mondial, plutôt que limitée au Kosovo et à l’Albanie. Même si la mission de l’OTAN au Kosovo (KFOR) et tous les services concernés gardent un œil vigilant sur ceux qui sont revenus de la guerre en Syrie, il est difficile de tout prévoir, selon lui.

Le Kosovo a déclaré son indépendance de la Serbie en 2008 après avoir passé plusieurs années sous administration de l’ONU. Il est reconnu par Washington et de nombreux pays membres de l’UE.

Le Kosovo et Daech, golems atlantistes, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • merci bhl, merci kouchner...
    une reaction ?

     

  • #1522518

    Si je comprends bien : il y a des camps de DAESH au Kosovo, la ou se situe la plus grande base américaine en Europe , "bondsteel " a Urosevac meme ! Et tout va pour le mieux dans les meilleur des monde .... Le jour ou nos troupes serbes reviendront au Kosovo , la on pourra nous taxer de criminels parce que je vous garantie que ca va etre une boucherie , que meme les satanistes vont implorer Dieu que l on arrete ! On fera du Kosovo un no-mans- land !


  • #1522599
    le 28/07/2016 par otan, syndicat du crime
    Des camps de l’État islamique sont installés au Kosovo

    Comme quoi, le début de cette pseudo-indépendance pour le kosovo, c’est le début de nos emmerdes : un golem otanesque....


  • #1522693

    Les futurs terroristes de Daech sont endoctrinés là-bas et ils y apprennent aussi l’arabe et le Coran



    Un doute m’envahit !!!


  • #1522968

    Surement même, que dans ces camps aussi, on se radicalise "très rapidement"...

    CRTR : camps de radicalisation très rapide.


  • Et l’UCK est une boîte américaine...
    Comme dirait Dieudo, ’’Les planètes s’alignent’’...


  • Personellement je suis du kosovo.
    Alors oui le kosovo est un pays en grande majorité musulman oui il y a des gens qui sont religieux mais je n’ai jamais vu ni entendu de camps comme celui ci.(même di qql que cas sont parti comme partout dans le monde) Les albanais du kosovo on autre chose a penser que faire du terrorisme UCK est une armee de liberation qui on permis de degager les rats qui avait envahie le pays et qui encore aujourdhui fantasme sur la dardanie qui est devenu sous le nom de kosovo par force. Peut etre que je me trompe mais je pense que cette article est erroné


  • #1525050

    @ Karageorges
    Ière partie
    Il ne faut pas vous arrêter en si bon chemin noble guerrier, il reste l’Ukraine, la Bosnie, et tout l’Occident (l’allié antifasciste) qui supervise le tout
    https://fr.sputniknews.com/internat...

    En douceur quand même, faut pas qu’on pense que vous n’attendiez qu’un prétexte.
    Sait-on jamais, des fois on peut tomber sur des lectures qui font penser que cela n’a pas commencé ni avec le "terrorisme" ni avec UCK, ni avec la mafia ou que sais-je encore.
    Comme par exemple Fritz Magnusen, du journal danois Riget, cité par Richard C. Hall dans
    http://www.e-reading.club/bookreade...

    " Serbian military activities in Macedonia have taken on the character of an
    extermination of the Arnaut (Albanian) population. The army is conducting
    an unspeakable war of atrocities. According to officers and soldiers, 3,000
    Arnauts were slaughtered in the region between Kumanova/Kumanovo and
    Skoplje and 5,000 near Prishtina. The Arnaut villages were surrounded and
    set on fire. The inhabitants were then chased from their homes and shot like
    rats. The Serb soldiers delighted in telling me of the manhunts they
    conducted."
    Mais bon, d’après les principes westphaliens vous étiez chez vous et peut-être vous ont ils manqué de respect…
    p 8-9
    "Albanians made up a majority of the population in the Ottoman provinces of Janina, Kosovo, and Scutari and a significant portion of the population of the province of Monastir"

    Ce n’est pas vraiment ce qu’il disait A. Latsa dans un article publié ici même, il y a quelques années.

    Il y a aussi le journal de G. Ciano qui nous offre quelques données

    21 avril 1939
    "Journée consacrée principalement à l’Albanie. J’ai un entretien avec Shtylla, ex-ministre à Belgrade. Il m’entretient surtout du problème des habitants du district de Kossovo, c’est-à-dire de 850 000 Albanais, physiquement très solides, moralement sains et enthousiasmés par l’idée d’une union à leur nouvelle patrie. Il paraît que les Serbes en ont une véritable terreur. "
    On vois que il y avait un peu de pas-trés-beau-monde au Kosovo, quand même !
    J’avais lu sur le site Jeune Nation, avant fermeture, que les albanais étaient arrivés par centaines de milliers après la WWII, chose dite aussi par le footballeur Mijatovic en 1999 dans une émission télé.
    Vous voyez le niveau, comme dirait l’autre !
    à suivre