Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Des haricots de soja à tous les repas, la pauvreté cachée au Japon

Nourrisson négligé au point d’en mourir, mère qui tue sa fille par désespoir ou laisse ses enfants seuls la nuit pour travailler et rembourser des usuriers, nombre de faits divers sordides au Japon ont en commun la pauvreté cachée sur laquelle enquête depuis près de quinze ans l’essayiste Atsuko Hida.

 

« La pauvreté du Japon ne se voit pas, il n’y a pas d’enfants mal habillés, si bien qu’on ne distingue pas au premier coup d’oeil qui est pauvre et ne l’est pas », souligne l’auteur d’un récent essai intitulé La pauvreté des femmes et des enfants.

« Autour de moi, personne n’est pauvre, c’est à peu près ce que pensent tous les Japonais. Car la pauvreté est honteuse, on la cache et on se cache, ce qui aboutit aussi à une pauvreté relationnelle, à l’isolement », insiste Mme Hida dont les écrits sont nourris de nombreux exemples.

« J’ai rencontré la pauvreté pécuniaire en 2002, une dizaine d’années après la fin de la période de bulle financière et immobilière. C’était une mère qui, à tous les repas, cuisinait à ses enfants des haricots de soja. C’est ce qu’il y a de moins cher au supermarché », à partir de 20 yens (moins de 15 centimes d’euros) les 200 grammes. « Et là j’ai compris ce qu’était la pauvreté dissimulée », raconte Mme Hida.

 

JPEG - 102.2 ko
Des sans-abri reçoivent une aide alimentaire dans le parc Shinjuku, au centre de Tokyo, le 28 décembre 2009

 

Elle va loin parfois, cette pauvreté : « Récemment, une mère a tué sa fille quand elle a appris que toutes les deux allaient être expulsées de leur HLM de la banlieue de Tokyo. Comment vivrait-elle avec sa fille sans logement ? Elle a préféré épargner cela à son enfant lycéenne, qui paraissait pourtant heureuse, avait un smartphone, signe extérieur de normalité. La mère n’a pris conseil auprès de personne ».

L’inégalité des revenus et la pauvreté relative parmi la population active ont progressé au Japon depuis plus de dix ans, « jusqu’à des niveaux supérieurs à la moyenne des pays de l’OCDE », selon cet organisme international.

Le taux de pauvreté relative (moins de la moitié du revenu médian dans un pays donné) est monté à 16,1% en 2012, selon le ministère japonais des Affaires sociales, contre 11% au même moment dans les pays de l’OCDE.

Il est loin le Japon qui affichait il y a un demi-siècle sa fierté de compter « 100 millions de personnes de classe moyenne », presque l’ensemble de la population.

Lire la suite de l’article sur fr.news.yahoo.com

Un Japon qui connaît le déclassement et qui réarme, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "Cette évolution s’explique en partie par le dualisme du marché du travail, avec une part croissante de travailleurs non réguliers, moins bien payés", précise Mme Hida.

    C’est vrai c’est leur réforme Artz a eux.
    Avant société corpo très structuré, puis intro d’une bonne dose de libéralisme pour "dynamiser" ... voila


  • #1442656

    Petit rappel du réalisme : le Japon, c’est 8 meurtres par an !!!

     

    • Plus les meurtres déguisés en suicide. Plus les "disparitions". Plus ceux non-enregistrés par la police ect...
      Le japon reste assez peu criminogène mais 8 par ans c’est faux.


    • lLe japon c’est 506 homicides/an pour 127millions d’habitants -chiffre annee 2009
      La France metropolitaine c’est 840 homicides/an pour 64 millions d’habitants- chiffre année 2006

      Le champion c’est Singapour pour 16 meurtres/an pour 5 millions d’habitants-chiffre année 2009

      Le pire des pays occidentaux, c’est les USA avec près de 13000 meurtres pour 320millions d’habitants- chiffre annee 2008


    • Euh t’es sur la ?

      Par ce que il y a Japon et Japon, c’est l’Asie ("le monde Chinois"=Chine, Jap, Coree(s), Vietnam), il y des choses qu’on ne dit pas, meme les stats officielles masquent la realite’. Cf. l’excellent "Yakuzas" pour voir l’autre face du japon...

      Ensuite c’est vrai qu’il y certainement moins de crime au Japon qu’ici, mais 8/120 000 000 c’est un peu trop beau pour etre vrai. ..

      Un autre chiffre curieux qui va dans le sens de ton post (et du mien un peu aussi) HK, stats officielles 0 meutre par an (!) et tout l’underworld, (les traffics et le reste) est au main de la mafia qui fait reigner l’ordre, c’est mieux pour le business, maintenant en cas "d’accident" il est facile de faire transporter un corps sur le territoire de Chine continentale ou de le faire simplement disparaitre en mer et tout le monde est content.

      Pardon pour l’orthographe et les accents, mon clavier est justement asiatique ! Lol


    • Combien de suicides ?


    • en 2014 126 homicides volontaires dans l’archipel source ONUDC, il y a des MeuRtres en rapport avec les yakuzas et les histoires conjugales, des divorces qui tournent mal, cela dit il y a moins de misère au Japon qu’en Allemagne ou qu’en France, les SDF sont majoritairement des gens surendettés qui n’ont pas assez epargné ou des flambeurs qui ont claqué leurs économie en putes ( philippines et Thai), en jeux vidéos, en karaoké, et en alcools exotiques. Au japon les employeurs ne licencie pas leurs salarié, ils démissionnent, en cas de fautes ils travail gratuitement pendant des demies-journées, la misère vient d’une descente aux enfers, alcoolisme, surendettement, divorces qui tourne mal, addiction aux jeux comme le pachinko.


  • Les Freeters sont là depuis les années 90.
    Quand la pauvreté devient visible, c’est qu’on a déjà laissé traîner la tumeur pendant 20 ans.


  • Et après on veut leur imposé une immigration incontrôlable pour dynamiser leur pays...lamentable.


  • Pauvreté ou pas, il n’y a pas d’insécurité au Japon ! Ceci n’est probablement pas sans rapport avec leur politique migratoire de bon sens.

     

    • #1442853

      Pas de multiculturalisme au Japon, donc pas de multi-conflits. C’est un ministre japonais qui a dit dernièrement (mot pour mot) qu’il n’accepterait en aucun cas que son pays devienne comme la France qui donne la nationalité à des millions de personnes issus des pays arabes. Il l’a dit. Je pense que la LICRA devrait attaquer ces indécrottables japonais qui ne veulent pas islamiser leur pays !


  • Avec le Japon, tout est question d’apparence, de simulacre, de façade. Perdre la face, c’est connu cela donne la jaunisse et des aigreurs d’estomac.

     

    • #1442921

      ...ben oui...ca s’appelle l’honneur. En fait, tout est une question d’honneur au Japon. Il est vrai qu’en France on s’en fout un peu de perdre la face. Y z’ont plus d’figure en France mon bon Monsieur !


    • C’est un trait commun à la plupart des asiatiques ( japon, chine, corée, vietnam, cambodge, laos ...).


    • @VORONINE

      C’est un trait commun à toute l’humanité et à tous les peuples, en tous lieux et depuis toujours, la monstruosité de notre monde moderne nous le fait oublier...

      Les scrupules, la honte, l’honneur, la parole donnée, la solidarité, la morale etc. C’est pas bon pour les affaires, ce ne sont que des barrières naturelles au profit capitaliste/néo libéral (structurellement sans limite à tous les niveaux).

      L’objectif est que l’Homme soit un loup pour l’Homme mais dans la soumission décérébrée, ou dit de façon plus contemporaine, un Zombie, métaphore du stade finale de la compétition capitaliste.