Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Des tags appelant au meurtre de policiers à la Sorbonne

De l’huile jetée sur le feu : par qui et dans quel but ?

Le ministre de l’Intérieur a annoncé ce mercredi 12 octobre qu’il portait plainte, au lendemain de la découverte à l’intérieur du centre Pierre Mendès France l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne de tags hostiles aux forces de l’ordre.

Ces inscriptions sont « constitutives d’apologie de crimes contre des policiers », affirme Bernard Cazeneuve dans un communiqué. « Les auteurs de ces inscriptions seront identifiés et interpellés » et « devront en répondre devant la justice », assure-t-il.

 

 

Sur son site, le syndicat policier Alliance a publié des photos des quatre tags écrits en noir ou en rouge sur les murs des couloirs de l’université, rue de Tolbiac dans le sud-est de Paris, avec comme slogan « Frapper vite, frapper fort, un bon flic est un flic mort », ou encore « J’ouvre une bouteille à chaque fois qu’ils ferment le cercueil d’un flic ».

 

Des tags « inacceptables », pour Najat Vallaud-Belkacem

Ces tags ont été partagés sur les réseaux sociaux, où ils suscitaient majoritairement l’indignation. L’université Paris 1, qui les a condamnés tout comme la ministre de l’Éducation Najat Vallaud-Belkacem, a également annoncé qu’elle portait plainte.

 

 

Lire la suite de l’article sur huffingtonpost.fr

 

Généalogie de la violence en France, chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

Pour le salut de la France, réconcilier la gauche du travail
et la droite des valeurs avec Dieudonné et Alain Soral :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Temps maussade sur la France.


  • De la bêtise d’étudiant q’un coup de matraque fait déguerpir ; du scandale compassionnel de syndicat en mal de soutient ; du rien...


  • #1577741

    Antifats ? la presse ne connait pas !!!!


  • #1577743

    Le nihilisme gauchiste "ni Dieu ni maître" rejoint l’idéologie mondialiste libérale contre tout ce qui représente l’ordre.


  • #1577769

    blablabla.....ça fait quelques décennies que ces messages sont véhiculés par ceux qui crachent sur la france tout en en profitant, et rien ne bouge, la preuve, ils sont passé la vitesse supérieure et doivent se marrer à n’en plus finir quand ils entendent qu’ils ne sont que des sauvageons !! Le monde à l’envers ce pays gouverné par des branquignoles.


  • #1577777

    Il s’agit probablement d’un sale coup des antifas, dont il s’avère souvent, que les flics les ménagent plus qu’autre chose, dans le manifs ou même dans leurs raids de casseurs. Je suggère qu’on les laisse régler leurs différends, entre eux, planant pour ce qui me concerne, sur une douce indifférence...

     

    • je pense comme vous ! +1

      Par ailleurs, nous verrons bien comment seront traitées les familles, défilant le 16 octobre prochain, par nos chers messieurs les Policiers (aux ordres).

      Car, à ma connaissance, je n’ai jamais entendu parler de familles cathos à l’origine de jets de cocktail Molotov sur des agents de police situés à un carrefour...

      Pas même milieu social, pas même niveau d’éducation que ces "sauvageons’, me diriez-vous ... mais alors pourquoi les policiers devraient taper et gazer ceux qui ne font rien de mal en soi, même si ce sont les ordres ?


  • Hahaha, comprenez tout de même que ces jeunes étudiants de gôche souffrent en-dedans. Comment ne pas excuser ces enfants de banquiers, profs, politicards, journalistes, avocats, etc... si déboussolés par les contradictions ? Ne pas faire partie du peuple tout en se revendiquant de l’héritage des luttes sociales du XIXe et XXe siècles devrait solliciter votre plus sincère compassion ! xD


  • "On écrit sur les murs le nom de ceux qu’on aime.... des messages pour le monde à venir"

    Les Kids United ou les Antifas sans Dieu ni Soros qui ont les clés de la fac.


  • Taguer, c’est comme uriner sur un mur.
    On y dépose ses petits excréments dans le but d’empuantir et enlaidir le voisinage, et d’exister par l’odeur quand on n’existe pas autrement.
    C’est mépriser le travail, se poser en maître-chiard (il faut nettoyer derrière), mépriser le lieu, l’architecture et les passants. Acceptable ou inévitable, quand c’est politique, dans une dictature classique où le tagueur risque mort, torture et prison, c’est un geste anti-peuple (antipatriotique) dans une satrapie théocratique hypocrite comme la nôtre, qui encourage ou même rémunère le barbouillage et la salissure coûteux à réparer des murs de la ville.
    En Allemagne, par extension, impossibles à ignorer, dominant le paysage, on a pu voir soudain des têtes géantes de type soviétique, vieilles et moches, représentant des faux rebelles, "orner" les murs aveugles. Elles étaient payées par le gouvernement, qui prétend que c’est de l’art, de l’humour dada. Encore y a-t-il une technique authentique derrière.
    A Berlin, capitale du graf-tag, on est consterné en déambulant, par tant de crachats sur la ville et sa population. Même si quelques Européens authentiques essaient d’en faire quelque chose de gai (joyeux), pour changer.
    A Paris, de beaux murs de pierre sont souillés, et aussi des locaux techniques SNCF, des wagons neufs. J’ai pris le train qui relie Versailles à Paris l’autre soir. La SNCF s’est fatiguée, pour les touristes, à le décorer intérieurement en s’inspirant du château de Versailles. L’extérieur salement tagué rappelait que la France est représentée internationalement par... mister bredouille.


  • #1577967

    Ca vous a un petit air de Mai 68, "CRS=SS" etc... mais avec un zeste de haine sioniste .


  • Eh oui ,madame Belkacem , ces gens la font parti de votre camp ,et vous le savez très bien ,mais vous n’osez le dire ,car s’ils étaient du FN ,il y aurait longtemps que vous auriez demandée leur dissolution .


  • Ces clowns disent qu’ils attraperont ceux qui ont fait ça et qu’ils seront punis. On se fiche de nous.
    Pour Viry-Chatillon, voilà presque une semaine que c’est arrivé et ils n’ont encore attrapé personne. D’ailleurs silence radio sur l’enquête, alors que ces gens sont comme on dit, bien connus des services de police.
    L’Etat est devenu impotent avec des gouvernants ventripotents.


  • Les guignols 68ards du type serge July sont pourtant contents, à la première lettre de menace, de recevoir une protection policiere...Ils peuvent continuer à profiter de la vie bourgeoise dans leur beau quartier


  • j’ai du mal à croire que ce sont des étudiants qui ont fait ça... quand on fait le choix de faire des études supérieures, c’est tout de même car on a envie d’apprendre ce qui est en principe une preuve minimum d’intelligence !

    à la fac, même les pires gauchistes n’avaient pas ce type de slogans..

    pourtant, dans les recoins obscurs de ma fac, on trouvait des tags "nique la fac" "mort aux profs"

    ça a toujours été pour moi une énigme ces gens là...

    y a certes de mauvais flics d’accord, tout comme il y a de mauvais maçons, cuisiniers, architectes ect..

    ça sent l’action d’anarchiottes, d’antifascistes de pacotille...

     

    • #1578202

      C’était vrai que dans le temps le choix des études supérieures dénotait une envie d’apprendre et constituait une preuve minimum d’intelligence.

      Puis il y eut les effets de la flambée des prix du pétrole, à savoir une augmentation du chômage et son corollaire politicien, l’abaissement du niveau de difficulté du baccalauréat, afin de remplacer l’ANPE par la fac pour le plus grand nombre. C’est plus porteur, surtout en période électorale.

      Pour ma part je n’ai aucun mal à croire que ces actes aient été commis par des étudiants mais encore faut-il s’entendre sur la notion d’étudiant. Si on entre (un peu trop facilement) à la fac, celà devient pour certains un moyen de repousser l’échéance du RdV chez Paul Emploi et un tel comportement envers la société devient compréhensible. Je n’ai pas dit acceptable, c’est une autre histoire.


  • #1578019

    quoi enfin ? des "sauvageons" dixit le mini staire de laine très rieur


  • #1578052

    Allons donc mais quelle indignation de la part du bac à sable gouvernemental ! Ne serait il pas urgent au sieur Cazeneuve, surnommé Ratanplan, le seul chien qui remue la queue quand il a fait une connerie, de redorer son blason après n’avoir pas pu empêcher que deux policiers se transforment en torches vivantes à cause de l’inaction de ces crevures politiciennes depuis 40 ans et de faire tagger les murs de la Sorbonne afin de détourner le regard des Français surtout à l’approche des élections ! Le LR qui hurle aussi aux loups avec la même vocifération que le PS ferrait mieux de regarder le bout de ses pompes, ils sont tout aussi responsables...


  • #1578254

    Je comprendrais jamais la haine anti flic !!!

    Les policiers, les gendarmes prennent souvent des risques pour assurer notre sécurité.
    Et, ils sont souvent mal récompensés. Ils mériteraient d’être mieux aimés des français.


Commentaires suivants