Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Des violons de la Shoah reprennent vie le temps d’un concert

Les notes qui s’élèvent racontent une souffrance indicible

Ils ont été abîmés par la neige, cachés dans les caves d’un ghetto, jetés d’un convoi ou ont permis de sauver pour quelques belles notes la vie de leurs propriétaires : 30 violons « rescapés » de la Shoah ont repris vie le temps d’une série de concerts en Israël.

 

Au moment de placer sous son menton le violon, brillant de laque sous les projecteurs de l’auditorium bondé de Tel-Aviv en ce mois de juillet, le soliste Guy Braunstein a la main qui tremble.

L’instrument qu’il tient était celui d’un violoniste de l’orchestre d’Auschwitz. Son propriétaire a été forcé de jouer des jours durant pour accompagner les marches vers le travail forcé, souvent antichambre de la mort pour les déportés les plus affaiblis.

Dans l’auditorium pétrifié et silencieux, accompagné des musiciens de l’orchestre de chambre de Jérusalem, en quelque mouvements d’archet et sur un adagietto de Gustav Mahler, la complainte du « violon d’Auschwitz » met une partie du public en larmes.

 

 

« J’ai joué des milliers de concerts, mais jamais je n’ai eu l’émotion et le tremblement que j’ai eus en prenant en main ce violon d’Auschwitz, son odeur était différente, j’avais comme l’impression en jouant qu’on m’enfonçait un pieu dans le coeur, car je connaissais son histoire », explique en coulisses Guy Braunstein.

[...]

« Pleurs, rires et prières »

 

« Le violon (d’Auschwitz) a joué devant des piles de corps humains. Ce qu’il a vu peut rendre fou », dit le luthier Amnon Weinstein, à l’initiative des concerts déjà organisés en Allemagne, aux États-Unis et en Turquie.

L’Israélien de 76 ans, lui-même issu d’une famille de juifs lituaniens ayant échappé à la Shoah, a passé plus de 20 ans dans son atelier souterrain de Tel-Aviv, dans l’odeur de vernis et de laque, à restaurer les violons souvent récupérés dans un état déplorable.

« Ma mission c’est de mettre la main sur tout violon rescapé de la Shoah, de l’acquérir, de le réparer et d’en faire un violon capable d’être joué pour un concert, je veux que ces violons soient joués, qu’ils fassent entendre ce qu’ils ont à dire », dit M. Weinstein.

Lire l’article entier sur fr.news.yahoo.com

Auschwitz, lieu de mémoire, devenu un spot branché, un « must have been », voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

35 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • On les reconnais comment les violons d’auschwitz ??? Ils ont un tatouage ???

    Il n’y a quasiment plus de "rescapés" de la shoa, mais pas grave, ils vont pouvoir nous jouer la BO de la liste de shindler pendant encore 100 ans peut être...


  • Je ne vous cache pas que cette histoire m’a ému. Je ne l’avais pas encore entendue celle-là. Je suppose que bientôt ils viendront avec les trompettes de la shoah, les clarinettes de la shoah, les trombones de la shoah, les tambours de la shoah !

     

  • Cela nous rappelle les notes les plus sombres de l’Histoire...

     

  • #1521919
    le 27/07/2016 par insoumis de la dissidense
    Des violons de la Shoah reprennent vie le temps d’un concert

    Très bien mais moi quand je joue de la flute (même provenant du Titanic) j’ai l’impression d’entendre le gouvernement français.

     

  • Si l’on n’y prend garde, nous ne dirons plus bientôt, après Jésus Christ, mais après la shoah !

    Satanée nouvelle genèse !

     

  • Hahaha, qu’ils soient joués ? Ok, sans problème. C’est même une bonne chose pour l’humanité de rénover des violons anciens, d’autant plus qu’ils ont une histoire. Mais les utiliser à des fins de propagande c’est abject. De plus (n’ayant pas le temps de faire les recherches, et tout en n’étant pas certain que les violons sur la photo soient ceux en question), si rajouter de la marqueterie représentant des étoiles de David est de la restauration, nous n’avons certainement pas la même définition du mot...

     

  • Voilà une touchante histoire, qui ne devrait pas manquer d’inspirer bientôt notre grand humoriste national !!!


  • Après "Le violon sur le toit" voila "Le violon dans la cour".


  • #1521996

    L’expression "jouer du violon" prend tout son sens. Le saxophone de Gilad Atzmon lorsqu’il interprète "Gaza mon amour" sonne plus vrai.


  • Revoir le sketch de Dieudo sur la compétition victimaire ...
    Nous sommes en 2016 !!! (datation Chrétienne)
    Ça va durer encore longtemps ?
    Mo’Truckin’.


  • #1522025

    Bon sang ! mais c’est bien sûr !
    Je restaure des accordeons, concertinas et bandoneons tres anciens, beaux, et rares, incrustés de nacre ou d’argent, qui ont aussi ’vu des choses" , mais ils sont principalement d’origine allemande... Leur shoah a eux (areuh ?), c’est d’avoir vu les bombardement de Dresdes ?, de Berlin ?, mais je n’ai jamais prétendu qu’ils avaient vu l’indicible... Et pourtant je me sens depuis 10 ans investi d’une mission de leur rendre vie, de les faire rejouer de nouveau, car ils ont des choses à dire, et leur sonorité est magnifique. C’ets un travail difficile, long, fastidieux, parfois decourageant et surtout très solitaire, qui ne rapporte pas grand chose, et pourtant c’est mon métier !
    ah, si j’avais pensé à dire qu’ils venaient du ghetto...

     

    • #1522087
      le 28/07/2016 par Aiguiseur de guillotines
      Des violons de la Shoah reprennent vie le temps d’un concert

      Honneur à toi et merci de garder la flamme d’un métier et d’un art.
      Bonne continuation.


    • #1522211

      Merci camarade !
      Le soutien est agreable, mais ce n’est pas ca qui fait rentrer l’argent et les commandes.
      Isolé en Aveyron, je subis depuis quelques années l’appauvrissement generalisé des musiciens itinerants qui font appel a mes services, car bien entendu ce ne sont pas les vedettes parisiennes qui viennent a moi, celles qui ont de gros moyens financiers.
      Alors n’hesitez pas à parler de moi autour de vous, vous avez mes coordonnées dans le forum des adherents.


  • "j’avais comme l’impression en jouant qu’on m’enfonçait un pieu dans le coeur, car je connaissais son histoire".
    Nous aussi à force.... avec cette histoire on a de + en + l’impression au fil des années que l’on nous enfonce un pieu... mais je ne sais pas si c’est forcément dans le coeur...

     

  • Après les violons ,on passe à quoi ??

     

  • #1522056
    le 28/07/2016 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Des violons de la Shoah reprennent vie le temps d’un concert

    Assez anodin finalement, c’est juste dans l’air du temps (le leur en fait), non, ce qu’il faut redouter ce sont leurs trompettes (de Jéricho ?) car s’ils parviennent à les faire jouer par l’entremise de leurs frères aux trois points et sans être arrêtés avant, notre petite planète risque bien de devenir inhospitalière pour l’humanité (véritable).

     

    • Bonsoir Heureux qui, comme Ulysse

      Les trompettes pour le son... et pour la lumière ?

      Sinon, deux questions me préoccupent :
      - sur le sin 30° des "Égyptiens", faudrait-il raisonner en réseau planétaire pour mesurer l’intérêt technique du dispositif ?
      - en quoi le périhélie fait-il figure d’illusion moderne ?

      Avec toute ma considération.


    • #1524897
      le 31/07/2016 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Des violons de la Shoah reprennent vie le temps d’un concert

      @ (2021)

      Pour la lumière, voyez avec Pharaon.
      - Réseau, certes, mais le problème est dans l’abus, comme toujours. Sinon, imaginez que vous souhaitiez tirer profit d’un phénomène naturel comme le vent par exemple, l’éolienne, vous la placez en haut de la colline ou au fond du cratère d’un volcan éteint ? Et sur un générateur électrique à courant continu, où peut bien se situer la position angulaire du rotor où le couple à vaincre est maximal ?
      - Imaginez maintenant un phénomène physique impliquant une notion de mouvement (accélération) associée à un champ magnétique variable, quand devez-vous utiliser ce phénomène pour mieux l’amplifier ? Réponse : quand l’effet combiné des deux variables atteint son maximum (qui n’est pas le maximum de l’une ou de l’autre même s’il en est proche).


  • Merde....prévenez les mecs....j’ai vomi...


  • Est-ce qu’ils ont retrouvé des pipeaux parmi les violons ?


  • On peut dire ce que l’on veux mais pour l’événementiel,ils sont balèze !!! Heureusement qu’il n’y avait pas les " tambours du Bronx" avec eux a l’époque...pour faire sortir la larmichette ça aurait été plus compliqué...


  • #1522107

    Il y a quelque chose qui m’a toujours étonné : à Paris, rue de Rome, il y a une dizaine de belles boutiques de réparation de violons et autres instruments de musique. Je n’arrive pas à comprendre, comment, compte tenu des loyers commerciaux élevés et du faible nombre de joueurs d’instruments de musique en France, ces commerçant pouvaient s’en sortir financièrement.
    Quelqu’un a une explication ?


  • Cette mise en scène est exclusivement pour les Israéliens qui subissent la manipulation quotidiennement pour empêcher la décomposition de la société...
    Personne n’oblige à regarder un tel spectacle pour nourrir la peur...j’en profite pour visionner sur YouTube La Flûte enchantée de Mozart avec l’Opéra Royal de Wallonie


  • Bientôt en tournée : ’Les Castagnettes de Treblinka" en trio avec "Les Tambours du Ghetto de Varsovie" et "la Cornemuse de la Loubianka". Pour une expérience sensorielle unique.


  • Va falloir qu’ils aillent faire un concert a Ponar, en Lituanie, ils viennent de découvrir un auschwitz-bis, confirmé par les témoignages oraux de 10 témoins d’époque, c’est dire si c’est fiable... Grace a des technologies de pointe, un scanner a mis en évidence, 70 ans après les fait, les traces de cendres de 100 000 corps humain... Ca tombe drolement bien, c’est exactement le score revendiqué par l’article mis en lien sur la page facebook du crijf...
    Vivement qu’ils déterrent tout ca et qu’ils mettent un guichet a l’entrée...

    http://www.lalibre.be/debats/opinio...

    Après une brève recherche du journaliste ayant pondu l’article, vu la teneur de son oeuvre, soit il est "de la maison", soit il cherche de l’avancement...


  • La récupération, c’est leur violon d’Ingres.


  • "Comme toi" est une chanson de Jean-Jacques Goldman qui parle de Sarah, enfant juive victime de la barbarie nazie. S’il ne joue pas le solo de violon sur la première version, il s’en chargera dans ses concerts.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Comme...)


Commentaires suivants