Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Destructions wahhabites : les lieux saints de l’islam en péril

Qui a intérêt à la disparition du patrimoine islamique dans la région ?

Illustration : la forteresse d’Ajyad avant sa destruction en 2002
et son remplacement par le complexe hôtelier Abraj Al Bait.

 

Au-delà de l’émotion, la destruction de sites historiques majeurs par Daech en Syrie et en Irak pose question : le vandalisme de l’organisation terroriste relève-t-il de la simple irresponsabilité ou au contraire, est-il fondé sur une idéologie précise ?

À l’examen des attitudes wahhabites envers les lieux de mémoire, la réponse se trouve en Arabie Saoudite. Si la destruction de lieux sacrés – et avant tout ceux de l’islam lui-même – a eu ses adeptes dans le passé, dont les premiers Abassides au VIIIème siècle et les premiers Séfévides persans au XVIème siècle, ce n’est qu’avec l’arrivée du wahhabisme, au XVIIIème siècle, qu’elle s’inscrit au cœur même de l’islam réformiste radical. Or, le wahhabisme est aux fondements de l’Arabie Saoudite.

En 1703, à Al-Uyaynah, une oasis du nord de Riyad, naît Muhammad ibn Abd al-Wahhab. En esprit aussi individualiste que puritain, n’écoutant que ses propres perceptions, al-Wahhab conteste l’autorité de ses professeurs et, selon certaines sources, puise dans les prescriptions de l’école hanbalite (la plus rigoriste des quatre écoles de l’islam) pour fonder une ligne doctrinale à même de purger l’islam de ce qu’il considère comme des éléments de décadence et le ramener à une pureté originelle dont il définit personnellement les conditions. D’autres sources, en particulier wahhabites, nient tout rapport avec l’école hanbalite et proclament l’originalité absolue d’al-Wahhab, dont l’inspiration aurait émané d’une révélation divine directe. Quoi qu’il en soit, aujourd’hui, une autre mouvance musulmane fondamentaliste, le Salafisme, est aussi liée au wahhabisme qu’à l’école hanbalite dont elle tire son origine.

Après qu’il a pris sur lui d’infliger des punitions à ceux qui ne se joignaient pas aux prières communales, détruit de ses mains la tombe d’un saint de l’islam et mené un groupe de zélotes à lapider une femme, l’activisme religieux d’al-Wahhab lui vaut un bannissement de sa ville pour hérésie. À Dariya, un village distant de quelques soixante kilomètres, il trouve la protection de l’émir local, Mohammed ibn al-Saoud. Al-Whabbab qui, à l’instar d’un Luther ou d’un Calvin, rejette les exégèses des oulémas accumulées au cours des siècles pour y substituer le libre examen individuel du Coran, des hadiths et de la Sunna, décrie le culte populaire des saints de l’islam et rejette violemment les innovations inacceptables (bid’ah) constituées, selon lui, par le chiisme et le soufisme, est si bien accueilli qu’al-Saoud officialise sa doctrine moyennant un pacte : le minuscule émirat adopte les vues d’al-Wahhab contre le soutien loyal de tous les wahhabites à sa famille régnante. Ainsi, dès ses débuts au XVIIIème siècle, le wahhabisme a représenté le socle du pouvoir politique des Saoud. Il le reste à ce jour. [...]

Sur les décombres de l’empire ottoman, le 22 septembre 1932 Ibn Saoud annonce la création d’un nouvel État, l’Arabie Saoudite. Principalement composé de vastes étendues désertiques, le royaume est misérable, mais cela ne durera pas. Dès l’année suivante, la découverte d’immenses champs de pétrole place l’Arabie Saoudite au rang des pays les plus importants de la planète et le wahhabisme, avec ses moyens dorénavant inépuisables, au centre des débats sur l’islam. [...]

 

L’Arabie Saoudite, une terre millénaire transformée en méga-complexe hôtelier

Depuis 1985, 98 % des sites religieux et des édifices millénaires de l’Arabie Saoudite ont disparu. En 2014, les portiques ottomans qui entouraient la Kaaba depuis des siècles ont été enlevés, officiellement pour permettre l’extension de la grande mosquée de La Mecque. Auparavant, la maison de l’oncle de Mahomet, Hamza, avait déjà cédé la place à un hôtel ; la maison de Khadijah, sa première épouse, à des toilettes publiques et celle d’Abou Bakr, le premier calife de l’islam, à un hôtel Hilton flanqué d’un Burger King. Aujourd’hui, l’hôtel Mecca Royal Clock Tower construit par l’entreprise de bâtiment Saudi Binladin Group (groupe Ben Laden), qui fait partie d’un complexe ultra-moderne comportant un centre commercial de cinq étages, des hôtels de luxe et des parkings, surplombe la Kaaba à la place de la forteresse Al-Ajyad, une citadelle ottomane bâtie en 1780 pour protéger la ville sainte et ses sanctuaires. L’acte a été qualifié d’« acte de barbarie » et de « massacre culturel » par la Turquie.

Lire l’intégralité de l’article sur les-crises.fr

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Lire l’excellent article de Résistance71 à propos de la relation entre le wahhabisme et les Saoud ...
    Édifiant !


  • tapez sur google ou youtube "plans du nouvel ordre mondial" et vous comprendrez pourquoi on s’acharne à faire disparaitre toutes traces de religions ou de croyances.


  • ils cassent des lieux (’saints’ ) ("vénérés des lieux ou des personnes n’est pas de tradition musulmane "c’est shirk car on ne doit vénérer que dieu et lui seul ) enfin, ils cassent des lieux saints à des centaines de kilomètres de Al-Aqsa puis un jour on apprendra que c’est les mosquées de Jésuralem qui ont sautées du fait des mêmes terroristes alors que ce sera un coup monté magistral pour avoir l’excuse de rebâtir un temple qui n’existe plus depuis plus de 2000 ans mais dont les plans sont tout chaud dans des tiroirs pour le reconstruire et par là même chasser une bonne fois pour toute les croyants musulmans de Jérusalem faire faire le travail par des autres "c’est bon pour Israël et son petit coq "

     

  • « Pour qu’un temple puisse être édifié, il faut qu’un temple soit détruit. » Ainsi parlait un sage.


  • Je vous invite fortement à vous intéresser à St John Philby.
    Il n’est pas possible de comprendre l’histoire de l’Arabie saoudite sans connaitre la vie de cet espion anglais, père du fameux Kim philby.Comme par hasard il était très ami avec chaim weizmann...


  • Les photos démontrent de manière flagrante la fracture spirituelle (et esthétique) entre l’islam historique et l’Islam moderne et libérale à la sauce wahhabite.

    L’acharnement des saouds à détruire les lieux historiques du hedjaz, et leur guerre de destruction du Yemen (foyer de la civilisation arabe antique) démontre leur détestation de l’Histoire, de la mémoire et de la civilisation en règle générale, surtout quand elle émane d’autres plus brillants. Les wahhabites ne sont rien d’autres que les bolchéviks du monde musulman, il est donc logique qu’ils soient soutenus et encouragés par l’élite mondialistes maçonnique contre toute forme de culture et de religion traditionnelle (le wahabo-salafisme étant anti-traditionnel, et pro-libérale, pro-mondialiste sous prétexte de religiosité, à l’image du protestantisme anglo-saxon dont il est l’enfant incestueux).


  • taper sur GOOGLE "les Ale Saoude sont Juifs" et vous comprendrais pourquoi l’Arabie et israel sont sur la meme lignes. cette famille a usurper l’identité d’un Musulman qu’il on tué et ce sont construit une vie d’Arabe. israel et les Saoude sont des frère siamois qui font tout pareil quand il s’agit de détruire des Musulmans, dixit la Syrie, c’est bon pour israel nous disait Botul Henry Lévy.


  • L’explication de ce vandalisme effarant est simple : les Saoud n’ont tout simplement aucun goût et ce qui le prouve, ce sont leurs... fauteuils et mobiliers qui sont d’ horribles caricatures lourdingues du style Louis XV : ils ont dû les payer très cher alors qu’ils ne feraient pas un rond à Drouot - où ils exiteraient même l’HILARITE de la Salle... Ce sont des abrutis qui préfèrent le béton aux vénérables et vieilles pierres . Un grand merci aux turcs qui ont récupéré et sauvé les portiques ottomans entourant la Kaaba .


  • imaginé que parfois on rend visite a nos grand parents qui sont mort et enterré ( veneration et respect . Ils simbolisent l’histoire ,l’affiliation,l’identité et le mystere de la mort.Si on supprime leur pierre tombal ...il suffit de deux generations apres pour deraciner leur memoire historique et puis viens le trouble ,le doute etc.En parrallele les saints sont respectès pour la relation au divins et leur capacité de transmission .Il ne faut pas oublier que la spiritualité est tranmise de coeur a coeur .L’amour de jesus ou de mohamed ne strouve pas dans les livres mais se transmet a travers des saints qui ont été reconnu par leur noblesse de caractere et symbolisent une mise en garde pour la sacralité de la vie ....pour finir suprimer les saints c’est supprimer l’Humanité elle même.Si je dit bruce lee on penssent yin et yang (transimission de valeur).Les generations d’apres pourrons creuser pr des spiritualités fossilisées

     

  • Pour construire du nouveau,il faut bien détruire l’ancien...A qui profite le crime...a ceux qui sont venus déstabilises cette partie du monde,par leur ingérence,puis ensuite,ceux qui veulent se servir de ces terres et de la région pour bâtir le grand...pays !!


  • #1390242

    L’Islam contenait dés sa création les germes de sa propre destruction.
    Après tout que sont 1500 ans d’une doctrine qui purifie par le pilon (musal-man) ?

     

  • Je ne peux m’empêcher de faire le lien entre Franc-maçonnerie et wahabisme/saoud.

    Le XVIIIe s a été le moment de la mise en lumière des confréries maçonniques en France, en Angleterre, aux Usa, en Turquie avec Sabbataï Tsevi...etc
    Et le wahabisme est apparu aussi au XVIIIe s

    Qui sont vraiment Abdel-Wahabb et les ibn Saoud ? Un vaste sujet pour des historiens sérieux.

    A voir, SYMBOLES DE LA MACONNERIE A LA MECQUE ET SUR LES MOSQUÉES

    https://www.youtube.com/watch?v=HfM...


  • Est-ce que quelqu’un connaît un minimum l’histoire, pour savoir que la destruction de certaines choses ne sont pas nouvelle (On peut même remonter Jusqu’à ’Omar faisant abatte un arbre et même avant), même certrain batiments de nos jours sont des agrandissement après destruction de ce qui été avant, et ce bien avant les deux cents, trois cents dernière années, et quant à leur conservation, elle, elle est plutôt nouvelle, et venant même d’occident, UNESCO et autres copains du Panda, du satanisme, de la globalisation, et etc...

    Secouer le peuple avant de s’en servir...

     


    • Est-ce que quelqu’un connaît un minimum l’histoire



      Est-ce qu’anonyme connait un minimum l’histoire ?

      Quand on vous lit on comprend que chez vous l’hôpital se fout de la charité. Des édifices même chrétiens ont été récupérés par les musulmans, et l’inverse est aussi vrai (mosquée de Cordoue par exemple), quant au monde européen il a toujours su préserver son patrimoine historique et architecturale, ce jusqu’à nos jours (on ne peut pas en dire autant de certains pays arabo-musulmans) - voilà pour « connaître un minimum l’histoire »-, donc l’amour du beau et de l’harmonie des structures est bien universel, sauf depuis l’arrivée des idéologies modernes, dont le wahabbisme...


    • Merci Iskandaar, mais vous n’avez rien prouvé...

      D’ailleurs, est-ce permis de faire d’une Église, une Mosquée ???

      De plus, on n’adore pas les briques, les murs, etc... ce n’est pas les décorations, les belles parures et calligraphies qui font vivre une mosquée, mais c’est plutôt les hommes qui prient dedans !

      Donc, expliquez moi comment vous faites pour accueillir des millions de personnes, pour le pèlerinage, si la place ne le permet plus, que ce soit pour des raisons de sécurité et autres... ?

      Seriez-vous en train de vouloir que les habitants de la Mecque, et ceux qui font leur Hajj, vivent dans des tentes, sans eau, électricité, et tout le confort et facilités que vous même n’envisagez sûrement pas de vous en passer ???

      Savez-vous pourquoi ’Omar (Qu’Allâh l’agrée) a fait abattre l’arbre qu’il a fait abattre, est-ce un "Wahhabite" ???

      J’espère que vous ne pensez tout de même pas que la Mosquée du Prophète (salallâhou ’alayhi wa salam) était à son origine comme elle est de nos jours ???

      Tenez, un indice (ici), renseignez-vous, et une fois bien renseignez, demandez-vous pourquoi, bien meillleur que nous tous ici sur terre (Je parle du deuxième et troisième Khalif bien guidé, qu’Allâh les agrées), n’ont pas gardé les murs d’origine de l’époque même du Prophète (salallâhou ’alayhi wa salam), si ce que vous dites est vrai...

      Non, non, ce ne sont là que vos sentiments qui parlent, qui vous font monter sur vos grands chevaux avec une tel grandiloquence, et non une analyse saine, impartial et raisonnée de la situation...

      Et que fait-on des signes de la fin des temps tel que ceui-ci :

      "On rapporte de Anas - رضي اللّه تعالى عنه – qu’il a dit que le prophète - صلى الله عليه و سلم - a dit : « L’Heure (du jugement) ne surviendra pas jusqu’à ce que les gens se vanteront de l’embellissement des mosquées ».

      [Hadith rapporté par les cinq sauf Attirmidhiy, et qualifié d’authentique par Ibnou Khouzaymah]."

      Je vous laisse chercher d’autres Hadiths authentiques sur le sujet, s’il vous passionne...

      Si les coeurs des hommes et des femmes qui prient dans ces mosquées ne sont pas remplis d’amour du Tawhid et de la Sounnah et de haine pour le Shirk et la Bid’ah et s’ils ne sont pas illuminés par la science de la révélation et qu’on n’y invite pas à la vérité, ces mosquées restent des mosquées mortes...



    • De plus, on n’adore pas les briques, les murs, etc... ce n’est pas les décorations, les belles parures et calligraphies qui font vivre une mosquée, mais c’est plutôt les hommes qui prient dedans !



      L’on adore pas des murs, vous me le dîtes à moi, sauf que ça n’est pas moi qui ai fait édifier des tours de babel (et il en faut beaucoup des briques pour ça...) d’inspiration anglo-saxonne juste en face de la Kaaba ! Et ne me sortez pas comme je l’entends souvent que c’est juste pour des raisons pratiques (si on veut loger des gens l’on est pas forcé de construire « la plus haute tour du monde »), ou que ça n’a rien à voir avec le culte, puisque cette horloge donne l’heure des prières et que l’adhan retentit à son sommet, ce pseudo-minbar qui s’illumine comme une attraction de las vegas et n’est rien d’autre qu’une idole, mise à part pour les aveugles.



      Donc, expliquez moi comment vous faites pour accueillir des millions de personnes, pour le pèlerinage, si la place ne le permet plus, que ce soit pour des raisons de sécurité et autres... ?



      Je fais construire une tour gigantesque avec une architecture complétement décalée et qui s’illumine dans la nuit bien sûr !

      Il ne me semble pas que les wahhabites soient très au point niveau sécurité malgré les moyens déployés étant donné l’hécatombe (2000 morts) qui s’est produite récemment, sans enquête, ni dédommagements des victimes, affaire étouffée, très islamique tout ça... Mais comme cela se passe à Mekka il ne faut rien dire, ce serait perçu comme de l’impiété n’est ce pas... « Voir la Mecque et mourir », cela peut bien valoir 5000 dollars (prix du pèlerinage)...



      vous font monter sur vos grands chevaux avec une tel grandiloquence,



      Si vous voulez voir de la « grandiloquence » regardez du coté de la tour abraj al bait et le train de vie de vos champions ibn saoud... Pour la grandiloquence je suis bien en dessous de ceux là, mais heureusement beaucoup moins "kitch" aussi...

      Du reste, vos propos sont irrationnels (hadith ou pas) puisque les édifices détruits n’avaient aucune raison de l’être, il n’y avait pas d’adoration sur ces lieux, et les mosquées n’avaient pas besoin d’être agrandies (puisque la mosquée dont vous parlez a été agrandie, pas détruite), eux les ont simplement détruites pour construire des boutiques ou toilettes publiques à la place...


    • J’ai jamais dit que les Sa’ouds étaient parfait, ou que j’approuvais tout ce qu’ils font, ou construisent (nous serons tous juger de toute façon), mais vous voyez de l’idolâtrie là où il n’y en pas pas (question rationalité on repassera), et peut-être même que vous ne la voyez là où il y en a...

      Je vous ai donné l’exemple de la Mosquée du Prophète (salallâhou ’alayhi wa salam), pour vous faire comprendre que si les murs d’origines ont été détruit afin de pouvoir l’agrandir, au contraire de votre déni absurde (Est-ce parce qu’il détruit cette construction mentale auquel vous voulez croire absolument ?), cela prouve que ce vous dites n’a pas lieu d’être, et encore moins pour des choses qui sont de moindre importance, même pas des lieux de cultes (les maisons d’Allâh, et à plus forte raison la Mosquée du Prophète, ne sont pas des endroits bien plus important que d’autres choses ?), surtout si, comme pour l’arbre que ’Omar (Qu’Allâh l’agrée) fit abattre, il y avait des hérétiques qui en faisait lieux de culte innové... Et alors là il s’agit de préserver la religion, chose qui semble ne pas trop vous intéresser ?

      Quant au Hadith, il contredit vos prétentions, qu’elles viennent d’un chrétien qui croit voir dans ses cathédrale la foi, ça ne m’étonne pas, mais la foi c’est pas ça, d’ailleurs ça se voit, tellement elles sont vides, ça c’est juste de l’ostentation, si en plus cette ostentation mène à l’idolâtrie...

      Au-delà de vos farces on sent bien un manque certain d’arguments valables et valides (rappelons que le Hajj c’est des entreprises ici qui en font le business, y’a pas un contrôle de A à Z comme vous voudriez le croire, donc j’ai bien compris que vous avez votre bête immonde, mais il n’est pas juste de voir dans les Sa’ouds tous les maux de la terre), juste des mauvais soupçons nourrit par un certains sentiment...

      Le jours où vous serez moins partial et aurez la même hargne face aux hôtels de Kerbala (avec sa fausse Ka’aba. Apparemment y’a des aveugles qui voient mieux que certains qui se croient voyant. Il est vrai que parfois il faut savoir ne pas voir pour mieux voir.), etc, là où se pratique le shirk évident, peut-être que vous serez un peu plus crédible...

      D’ailleurs quelqu’un qui n’est même pas capable de respecter le Prophète en l’appelant pas son nom, sauf si je peut lui donner l’excuse de ne pas savoir, moi j’ai déjà compris ce que son cœur renferme comme sentiments concernant l’Islâm et les muslims...

      La caravane passe les chiens aboient...


    • Oui, préserver la religion consiste à détruire ce que ceux qui ont précédé ont construit, même lorsqu’il n y a pas de raisons valables pour ça : c’est bien l’idéologie nihiliste wahhabite et celle des salafistes sans identité réelle ni culture.

      On a compris que pour vous (et vos semblables), préserver un lieu est de l’idolâtrie, mais construire des édifices démesurés qui n’ont rien à envier à l’orgueil d’un pharaon, cela n’en est pas, et il serait même "pervers" d’y voir là l’une de ses manifestations. C’est une « logique » d’insensés, et inversive (donc subversive également à terme...dont acte) certes c’est là la votre.

      Pour ce qui est des exemples que vous citez je vous ai simplement fait savoir qu’ils étaient hors contexte, j’ai déjà expliqué pourquoi à la fin du message précédent,les murs ont été détruits, pas le lieu en lui même, là on parle de mosquées détruites et remplacées par des bâtiments profanes (donc lieux de masjid « effacés » dans l’intention qu’on les oublie) etc... bref je ne vais pas me répéter, quand bien même vous tentez de « noyez le poisson » par des procédés tautologiques, à la façon des prédicateurs et théologiens auxquels je vous devine être abonné.

      On peut avoir un grand respect pour quelque chose sans pour autant lui vouer un culte, même si les fanatisés de la religiosité ont du mal à faire la dissociation (ce qui est l’une de leurs caractéristiques : mépris de tout ce à quoi ils ne rendent pas un culte), et sans avoir à le « traiter indécemment » pour rester poli (toilettes publiques). D’ailleurs pourquoi tourner autour du pot : l’idéologie en question vise à détruite toute histoire, toute culture, toute identité dans le monde musulman, la chose est clairement identifiée.

      Pour finir, les Justes privilégient le fond sur la forme, quant aux hypocrites et ceux qui les suivent aveuglement, c’est exactement l’opposé. Vous êtes loin de comprendre tout ce que cela peut impliquer dans votre « état ». L’on juge un homme par ses actes et paroles au quotidien, ce que vous auriez su si vous aviez eu l’expérience qu’il faut. Et puisque vous insistez sachez ceci : Le jour où des individus tels que vous sauront me "sonder" n’est pas prêt d’arriver ...

      (« La caravane passe », si cela signifie pouvoir détruire tout ce qui vous déplaît dans le monde musulman, je pense que vous vous heurterez à quelques soucis d’ordre « technique »... à bon entendeur.)


    • Il est vrai qu’on aurait d’abord du s’entendre sur ce que vous entendez par "Wahhabite" ou salafi"ste" (vu que jamais vous revenez aux écrits du Shaykh, normalement on devrait avoir arguments contre arguments, non vous c’est toujours prétentions, diffamations, mensonges et amalgames, agrémenté de vos fantasmes délirant basé sur votre propre ignorance et vos propre préjugés (Pourquoi abattre un arbre ? Qu’est-ce qu’une innovation en Religion ? Aller à la Mecque, pas pour faire le Hajj, mais pour aller à tel ou tel endroit y faire tel ou tel chose qu’on considère comme actes d’adorations faisant partie de la religion, mais pourtant sans en avoir de preuves de la révélations ?), et il me semble que c’est une des seuls sujet ou l’on n’a toujours droit qu’à une version des faits, toujours que l’accusation, qui ne supporte la contradiction en plus, attention), en tout cas je sais que c’est pas un takfiri (eux mêmes nous qualifiant de "pseudo-salafis"), donc question forme et fond, merci mais on repassera, continuer a aboyer si ça vous chante...

      Au fait, la fausse Ka’aba, vous en pensez quoi, sur la forme, ou sur le fond ?

      Parce que ça m’intrigue toujours cette obsession, puis cette permissivité et négligeance...

      Ne devrait-on pas la détruire, où allez-vous nous sortir votre argumentaire superficiel et sans fond qu’on croirait sortit tout droit de l’UNESCO ???

      Je vais un peu provoquer, mais, si peu, savez-vous que, bien que cela vous semblera peut-être étrange, que le Prophète a détruit les idoles en conquérant la Mecque, "Wahhabite" ?

      Al-Ma’mûn n’a-t-il pas rassemblé les mains d’œuvres pour détruire les pyramides de l’Egypte, mais en vain, "Wahhabite" ou Mu’tazili ???

      En tout cas votre égo trip de glorification de votre personne et de rabaissement de la mienne (accompagné de quelque mensonges, diffamations et de l’amalgame classique qui vous ferait bien plaisir) ma bien fait rire, merci, où puis-je vous envoyer un bol de bons fruits bio en remerciement ???


  • La raison qui les motive à démolir compulsivement et à retourner le sol le plus en profondeur possible partout jusqu’à raser tous les tertres, toutes les collines même, et ce depuis une certaine date précise (1985), est extrêmement simple : l’archéologie commençait à montrer qu’au moment présumé de la vie et de la mort du fondateur de l’Islam, il n’y avait absolument RIEN, et quand je dis RIEN je dis QUE DALLE dans la grande région de La Mecque, pas même une seule piste caravanière tant soit peu battue, pas une dalle d’allée, pas un tesson de poterie, pas une pièce de monnaie perdue, pas un morceau de poupée, pas la fondation de la moindre hutte de paille ou de glaise, pas les traces des piquets de la moindre tente, pas le squelette d’un chat.

    L’ensemble de la région était, contrairement à d’autres en Arabie qui connurent des climats plus cléments ou des micro-climats propices aux oasis, déjà si parfaitement désertique que même les brigands évitaient de s’y réfugier trop durablement. Les voyageurs de commerce d’Alexandrie qui firent à cette époque le relevé géographique détaillé de tous les pays de la mer Rouge parlent bel et bien de Yathrib (Médine) mais insistent sur l’absence totale de route et d’habitation dans tout l’arrière-pays jusqu’à la crête montagneuse et au-delà.

    Or le texte coranique parle d’une ville peuplée, prospère à l’époque de Mohammed et d’un centre commercial couru depuis deux mers, deux occidents et deux orients (j’ai appris le duel arabe en étudiant ce verset) où couraient se rassembler une multitude de routes, il est fait état aussi d’une campagne verdoyante grâce à l’irrigation et d’une production fruitière combinant les fruits tropicaux et les méditerranéens. Cherchez l’erreur.

    Les premières traces humaines à la Mecque proprement dite auraient daté d’au moins trois siècles plus tard, et les monuments sensés avoir été contemporains des protagonistes de la légende islamique, comme le Tombeau de Fatima, auraient daté de l’époque ottomane : un véritable parc thématique à la moderne. La ville dont parle le Coran ne serait pas la bonne. Un des indices à cet effet est que la direction de la Qibla changea assez volontiers pendant les deux premiers siècles de l’Hégire, le lieu sacré originel aurait pu par exemple être Petra.

    L’Islam, ou du moins ce qui est parvenu de l’Islam aux modernes, est une fraude. Les Gardiens de la grande religion la plus obscurantiste du monde devaient faire l’impossible pour tout brouiller.

     

  • Commentaires suivants