Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Deux mois de prison ferme pour avoir organisé une manifestation

"J’aurais dû être violeur plutôt que nationaliste"

Alexandre Gabriac, le chef des Jeunesses nationalistes, sera écroué durant deux mois pour avoir organisé une manifestation interdite à Paris en 2012.

 

Presque quatre ans de palabre judiciaire. Et au bout, de la prison ferme. La cour d’appel de Paris condamne vendredi Alexandre Gabriac, leader des Jeunesses nationalistes (JN), un groupuscule d’extrême droite dissous en 2013, à passer deux mois derrière les barreaux.Confirmant ainsi la sentence prononcée par le tribunal correctionnel en mars 2015.

Le jeune militant de 25 ans était jugé pour avoir organisé une manifestation interdite en septembre 2012 à Paris.

« Je viens de recevoir le délibéré de la cour d’appel : ma condamnation à 2 mois de prison ferme est confirmée. J’ai 5 jours pour faire un pourvoi en cassation...Pendant ce temps-la, la France crève. J’aurais dû être violeur plutôt que nationaliste. On prend moins de placard », réagit l’intéressé sur Facebook vendredi.

Lire la suite de l’article sur lexpress.fr

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.