Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Devant les juifs américains, Hillary Clinton et Donald Trump s’affrontent sur Israël

Compétition de sionisme à prévoir

La favorite de la course à l’investiture démocrate en vue de la présidentielle, Hillary Clinton, et son rival républicain, Donald Trump, se sont affrontés successivement, lundi 21 mars, sur la question du rapport à Israël, à l’occasion de la conférence annuelle de l’Aipac (American Israel public affairs commitee), un puissant groupe de pression juif américain.

 

 

« Oui, nous avons besoin de constance, pas d’un président qui dit qu’il est neutre le lundi, pro-Israël le mardi, et on ne sait pas quoi d’autre le mercredi parce que tout est négociable », a attaqué Mme Clinton devant la conférence annuelle de l’Aipac. « La sécurité d’Israël n’est pas négociable », a renchéri la candidate démocrate.

Le favori des primaires républicaines Donald Trump a riposté quelques heures plus tard devant le même auditoire de 15 000 personnes : à ses yeux, l’ancienne secrétaire d’État (2009-2013) du président Barack Obama fut une « catastrophe complète  » à la tête de la diplomatie. « Quand je serai président, il en sera fini des jours où l’on traitait Israël comme un citoyen de seconde zone », a promis le milliardaire.

 

 

La question de le relation entre Washington et l’État hébreu est un enjeu de taille, dans la course à la Maison-Blanche. Les États-Unis comptent selon diverses estimations entre cinq et six millions de juifs. Cet électorat, que l’on dit souvent acquis aux libéraux, est un atout de taille pour tout prétendant à la présidence américaine, alors que les primaires esquissent de plus en plus le scénario d’un affrontement entre Donald Trump et Hillary Clinton.

 

« Démanteler l’accord catastrophique » avec l’Iran

Si le passage de M. Trump devant l’Aipac avait été précédé de menaces de manifestations hostiles, son discours a été plutôt bien accueilli par la salle. Il a été particulièrement applaudi lorsqu’il s’est engagé, s’il est élu, à reconnaître Jérusalem comme capitale de l’État hébreu et à transférer l’ambassade américaine de Tel-Aviv à la Ville sainte.

 

 

Lire la suite de l’article sur lemonde.fr

 

Le géant américain entre les mains d’Israël, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • pourquoi fustiger les candidats à la présidentielle aux USA,c’est encore pire en France tout les ans les politiques vont manger dans la main du président d’une association qui ne représente que 0,6% de la population française.un homme connu pour ses discours haineux et son intolérance.
    on débaptise Paris Plage,on criminalise le boycott d’un état qui pratique l’apartheid et la colonisation forcée.

     

    • On ne fustige pas, on rapporte les gesticulations de deux salopards qui n’ont que faire du peuple américain. On les présente comme opposés mais Trump a toujours été pote avec les Clinton. Il est même probable que c’est un petit arrangement entre le clan Trump et le clan Clinton qui a programmé ce faux affrontement entre ces deux caricatures.

      Le problème c’est que le peuple n’y voit, une fois de plus, que du feu, et pense que Trump est un vrai adversaire de Clinton. De mon point de vue, c’est faux. Trump sert à coaguler vers lui le pire de la société américaine (les incultes, les non wasp, les esclaves du quotidien...) qui ne se reconnaissent jamais dans l’électorat "classe moyenne" des Clinton. Trump fera de plus en plus dans le grossier de façon à effrayer les plus hésitants qui finiront par rejoindre la Clinton.

      L’objectif de ce cirque est l’élection de Hillary, ce qui permettra une fois de plus à nos médias aliénés à l’Amérique de faire des Une du genre "l’Amérique prouve à nouveau qu’elle est une "grande" démocratie" ou "la 1ère femme présidente du "monde libre" et on en passe. Et Trump travaillera avec le gouvernement Hillarien (!) pour rénover tel pont pourri ou telles autoroutes défoncées. L’accord est dans les coulisses de cette pantalonade américaine.

      Quant au soit disant affrontement autour du thème Israël, l’AIPAC est bien trop incluse dans la finance et les influences occultes de la gouvernance américaine pour ne pas être le partenaire central de l’un comme de l’autre. Il se produit lentement la même chose en France où un malade comme Valls n’a pas hésité à retourner totalement sa veste en passant de la défense des palestiniens à celle des sionistes juste pour parvenir au pouvoir scélérat. Attali a même déjà évoqué la possibilité qu’il puisse, lui-même, un jour être candidat à la présidence française ! Et pour le coup, Jérusalem devenant capitale du monde - et surtout du Nouvel Odre Totalitaire Mondial - serait sa première occupation...


    • C’est la même chose dans TOUS les pays occidentaux : France, Allemagne, Royaume-Uni, Etats-Unis, Canada, Suède, Belgique, Espagne, etc., etc., etc.


    • @ParSev :

      Je pense que ça va plus loin que ça. Je pense que le phénomène Trump a été fabriqué de toute pièce pour canaliser la colère montante aux Etats-Unis, où les gens sont de plus en plus éveillés.

      Je vis aux Etats-Unis et je peux vous dire que je suis pour le moins stupéfait par le niveau de conscience des générations les plus jeunes. Pour généraliser plus ou moins, je dirais qu’en dehors des baby boomers une majorité des générations les plus jeunes ne croient pas (plus) à la théorie officielle derrière les attentats du 11 septembre. Je suis sérieux. Toutes les semaines je suis surpris par des conversations avec des gens que je n’aurais jamais suspecté d’être "complotistes".

      Et de plus en plus de gens découvrent la vérité sur la second guerre mondiale... En donnant mon exemple personnel, j’ai commencé à ouvrir les yeux il y a quelques années.... Et je peux vous dire qu’au moins une douzaine de personnes dans mon entourage ont fait le même chemin ces deux dernières années. C’est complètement dingue quand j’y pense...

      Enfin bref, pour conclure, Trump est un leurre depuis le début. Mais ça pourrait aller plus loin. Quand je pense à ses déclarations sur l’ouverture de l’immigration aux populations européennes (qui profiterait aux Etats-Unis en terme de capital humain) et que je mets ça en parallèle avec ses déclarations qui seraient à même de mettre le feu aux poudres en Europe, je me demande si les élites mondialistes ne sont pas en train de mettre en place la solution finale pour le Vieux Continent...


    • Merci pour cette excellente analyse/opinion, sev, que je partage totalement ...


  • « ...Les États-Unis comptent selon diverses estimations entre cinq et six millions de juifs... », ça y est ! On a trouvé les SIMILLION !


  • Ils ont osé qualifié l’AIPAC de "puissant groupe de pression juif américain", c’est déjà pas si mal vendant d’un journal comme Le Monde.

    Sinon, on se demande bien pourquoi ces deux candidats ne vont pas s’exprimer devant un parterre de chrétiens, musulmans ou bouddhistes américains, mais devant des juifs américains...


  • Pour ceux qui voyaient en Trump un espoir...

     

    • J’ai tenté d’en résonner quelque uns sur des forums mais les gens comme dit si bien Pierre Hillard sont naïf voir plus que sa.....
      Je leur est expliqué que le vraie pouvoir aux USA est aux mains du CFR, de l’AIPAC, du Bilderberg etc.... mais ils ne comprennent pas, ils pensent qu’un clown comme Trump peut débarquer du jour au lendemain, être élu président et faire ce qu’il veut !

      On l’a bien vu, une fois devant l’AIPAC il a plus que baissé son froc, il l’a enlevé !


  • Bof, au USA si on ne dit pas quelque chose en faveur d’Israël on n’a aucune chance d’être élu. Je tiens à rappeler que le groupe religieux majoritaire chez les chretiens est le christianisme évangélique, hors chez les "Born Against" le soutiens envers Israël est un dogme religieux non négociable, il est donc logique que les candidats font des déclarations qui vont dans le sens d’Israël pour obtenir les faveurs des évangélique.

    Lorsque l’on parle de politique américaine il ne faut pas se demander lequel des candidats est le moins sioniste(ils le sont tous) mais lequel est le moins néfaste pour la sécurité mondiale, c’est à dire tout sauf Clinton, donc Trump chez les républicains (Cruz est trop évangélique et interventionniste à mon goût) et Sanders chez les démocrates (il n’est pas Clinton, c’est déjà ça de pris).


  • TRUMP : "Il a été particulièrement applaudi lorsqu’il s’est engagé, s’il est élu, à reconnaître Jérusalem comme capitale de l’État hébreu et à transférer l’ambassade américaine de Tel-Aviv à la Ville sainte."
    La messe est dite : Attali l’aura sa capitale du NOM ( nouvel ordre mondial )
    Excusez-moi, je vais vomir.... à +


  • Trump est soutenu par JM Le Pen, par Poutine, par David Duke, et il y en a encore qui font la fine bouche...

     

  • ils feraient mieux d’écouter Makarim Wibisono, rapporteur spécial de l’ONU pour les territoires palestiniens, qui a vivement critiqué Israël , pointant en particulier l’absence de poursuites à l’encontre de ceux qui violent les droits des Palestiniens.-


  • TRump on ne voit jamais sa femme pourquoi ?


  • Ca confirme, comme je le disais dans un précédent post sur un autre article, que Trump, comme Clinton, est sioniste, contrairement à ce que prétendent certains ici.
    Je tiens aussi à faire remarquer que le seul candidat aux primaires non présent à la soirée de l’AIPAC est Sanders. Ce dernier a été critiqué ici en raison de son soi disant côté gauchiste faux subversif mais j’observe qu’il est celui qui a le plus critiqué Cinton sur sa prostitution auprès de Wall Street et ses politiques interventionnistes, qu’il continue son combat d’idées dans la primaire (alors que tout l’establishment démocrate lui demande d’arrêter pour ne pas faire perdre encore plus de crédibilité à Clinton), et qu’en plus il est donc le seul à ne pas avoir fait de courbettes à cette soirée de l’AIPAC. Cela ne veut pas dire qu’il est un grand révolutionnaire et un vrai espoir de changement mais je pense quand même que c’est digne d’être souligné.

     

    • Bernie Sanders est juif.
      Quant à Trump, se déclarer "sioniste" semble être un passage obligé aux USA si on vise la présidence. Mais il s’est dit beaucoup plus neutre que Hillary Clinton sur la question du Moyen-Orient. Quant à ses positions "sociales", il se dit contre la pression fiscale (il milite pour la diminution de l’impôt sur les sociétés mais aussi sur les revenus), ne remet pas en cause le programme Health Care, et annonce qu’il va ponctionner les sociétés d’assurance maladie - qui s’en mettent plein les poches -, pour aider les plus pauvres ! …