Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Diplomatie : la Turquie cherche à renouer avec ses anciens alliés

L’échec patent de la politique ottomane agressive d’Erdogan

Sous la houlette du nouveau chef de gouvernement, la Turquie tend la main à la Russie et s’efforce de normaliser ses relations diplomatiques avec Israël, un autre ex-allié, dans le souci de sortir de son isolement.

 

JPEG - 74.5 ko
Le Premier ministre turc Binali Yildirim à Ankara le 24 juin 2016

 

Le Premier ministre Binali Yildirim a envoyé récemment des signaux d’une inflexion de la politique extérieure turque, après avoir remplacé en mai Ahmet Davutoglu, architecte d’une diplomatie agressive qui, selon des analystes, a apporté à la Turquie plus d’ennuis que de bénéfices.

Quand M. Davutoglu a été poussé vers la sortie par le président Recep Tayyip Erdogan, Ankara était plongé dans une crise sans précédent avec la Russie, avait fortement restreint ses relations avec Israël et l’Égypte tout en prouvant son impuissance à se débarrasser en Syrie du régime de Bachar al-Assad.

Aujourd’hui, un rapprochement de la Turquie avec ses voisins régionaux est d’autant plus crucial que les relations d’Ankara avec l’Union européenne traversent une zone de fortes turbulences. M. Erdogan a menacé jeudi d’organiser un référendum pour demander aux Turcs s’ils souhaitent vraiment un jour faire partie de l’UE.

[...]

« Israël, la Russie, l’Égypte… Il ne peut pas y avoir d’inimitié permanente entre ces pays qui bordent la Méditerranée (ou) la mer Noire », a déclaré M. Yildirim.

[...]

La liste des relations dégradées ou compliquées d’Ankara est longue, à commencer par les États-Unis comme l’UE qui s’inquiètent de sa dérive autoritaire et liberticide et de ses discours anti-occidentaux. Mais sur au moins trois fronts, ce pays membre-clé de l’Otan essaie de faire des progrès.

[...]

Avec l’Égypte, les relations se sont dégradées après la condamnation par M. Erdogan du « coup d’État » des militaires ayant chassé du pouvoir son allié des Frères musulmans Mohamed Morsi. Mais Ankara souhaiterait se réconcilier, sous l’oeil bienveillant de l’Arabie saoudite, avec le président Abdel Fattah al-Sissi.

[...]

La crise avec la Russie, qui a entraîné une chute brutale des arrivées de touristes russes en Turquie, pourrait s’apaiser après le message envoyé par M. Erdogan à son homologue Vladimir Poutine à l’occasion de la fête nationale russe. Il s’agissait du premier contact depuis que deux F-16 turc ont abattu un avion russe ayant violé l’espace aérien turc au-dessus de la frontière avec la Syrie fin 2015.

Mais Ankara a refusé de produire les excuses exigées par Moscou. « S’il y a bien une chose qu’Erdogan est incapable de faire, c’est de s’excuser », dit M. Cagaptay.

Lire l’article dans son intégralité sur liberation.fr

Comment Erdogan est rentré dans sa niche, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le Maroc ,l’Arabie saoudite et maintenant la Turquie tout ces pays se tourne vers la Russie.La force a change de côté.

     

    • La Turquie doit maintenir une alliance avec l’Europe l’Amérique le Moyen-Orient également avec la Russie depuis les sultans à Erdogan la doctrine de l’empire c’est de faire une médiation entre l’Orient et L’Occident. La Fierté turque fait que la Russie n’aura pas d’excuse, car aux yeux des turcs, les russes ont violés leurs espaces donc la souveraineté du pays et Vlad le sait.
      Erdogan n’est pas le seul à rabattre les cartes, Hollande et Obama sont bien sur le dossier Syrien " partenaire " avec les Russes. Actuellement Erdogan change de chemise moi perso ça ne me choque pas plus de voir Vlad serrer la main à Obama sur le dossier Syrien que Erdogan renouer avec ses anciens partenaires. Le monde change, les équipes aussi, Obama comme Poutine peuvent ils se passer d’Erdogan ou de la Turquie pour leurs intérêts cruciales au Moyen-Orient ?


    • Yasin

      Serrer la main c’est pas un acte diplomatique fort , ca veux rien dire ce qui compte c’est les action , et il est evident que la russie et les états unis sont TOTALEMENT en conflict au proche orient. Quand a ton invective sur les russes qui auraient violer l espace aerien turque (ce genre d incident arrive tres souvent) tu oublie de préciser que la turquie elle a a plusieurs reprise violer l espace aerien syrien et a en plus soutenue daesh . Sans compter qu ele a abattu l avion russe dont le pilote s est fait par al suite executer par l’ASL.

      Donc ton indignation a geometrie variable pour justifier la prostitution d’Erdogan vis a vis des atlantistes sans mettre en evidence sa contradiction ENORME puisque ce dernier joue le defenseur de la dignité des musulmans dans le monde , c une vaste blague. Il a toujours ete allier a Israel .


    • Totalement d’accord avec toi Yasin. Tout change, les alliances les projet, les plan. Même la Russie en à marre de la question syrienne et tente de trouver d’autre moyen que militaire, car elle constaté que la force militaire ne va pas résoudre le problème syrien. Tu peux faire disparaître daech, qui n’est qu’une entité crée de toute pièce pour foutre tout simplement la merde dans cette région du monde et arriver au plan initiale voulu. Diviser la Syrie en plusieurs groupe ethnique et religieux. Et c’est ce qui est en train de ce passer. Deach qui est en train d’être pur et simplement supprimé il reste quoi ? Une Syrie est un Irak divisé. Et comme répété c’est ce qui était souhaité dès le début pour cette région. Car le principale problème c’est chiite/sunnite/kurdes et autres. Les russes eux-même ce sont rendu compte et sont intervenu juste pour garder leur base navale en méditerranée. Même l ’ex-ambassadeur iranien à l’Office de l’ONU à Genève, Ali Hurrem a fait savoir que la Russie avait trahi l’Iran partout où elle l’a souhaité en Syrie pour la raison d’avoir retiré ces troupes. Le pr


  • Deux pas en avant, un pas en arrière, c’est tout mais il est vrai que la vision stupide et manichéenne "dissidente 2.0" que vous vendez, ne peut supporter un tel "niveau de complexité" pas plus que les relations étroite entre la russie et israel ou l’amerique et l’iran dont vous évitez soigneusement de parler... Il ne faut pas trop brusquer les petits cerveaux "reinformé" de vos adeptes...

     

    • Hahaha, @OTM toujours là dans les bons coups quand il s’agit de cracher sur l’Iran (les chiites en général) et la Russie. Gloire à toi Skippy, sans tes analyses d’avant-garde personne n’aurait compris que dans les arrières-boutiques ces grands pays entretenaient des relations avec l’Empire. Une totale liberté de pensée cosmique vers un nouvel âge réminiscent ! Guide nous vers la Lumière !

      Quand @Yasin (plus haut), j’espère que l’ambassade te rémunère pour prendre si consciencieusement la défense du Sultan à chaque article traitant de la Turquie :)


    • N’employez pas ici vous aussi svp a toutes les sauces ce mot de "manicheen" qui n’a rien a faire dans ce contexte, mais est de nature religieuse. MANI etant le paraclete a savoir le Saint-Esprit, l’esprit sain, par excellence ayant reintegre son etat d’origine, d’avant la Chute. L’enseignement de Mani est de la gnose de Zarathoustra. Voyez cela est meme contrnu dan le passage de la Sainte Messe : "Seigneur, je ne suis pas digne..." etc. juste avant la Communion.