Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Donald Trump élu président : le mea culpa du New York Times

Le journal le plus hypocrite du monde

Les médias l’annonçaient perdant, Donald Trump les a fait mentir. Cette nuit, le candidat républicain a battu Hillary Clinton et est devenu le 45e président des États-Unis. Cette nouvelle a été annoncée comme un tremblement de terre médiatique à la télévision, comme dans la presse. Sur 200 médias américains, 194 soutenaient l’ancienne sénatrice de New York.

 

« Les médias ont raté ce qu’il se passait autour d’eux »

Ouvertement pour la candidate démocrate, le New York Times a fait son mea culpa ce mercredi, à travers un édito, assumant son « erreur de lecture » lors de cette campagne électorale. « Toute la technologie éblouissante, l’utilisation des bases de données et la modélisation sophistiquée que les rédactions américaines ont apportées pour l’analyse de la politique pendant cette élection présidentielle, n’ont pas permis aux journalistes d’être à nouveau derrière l’histoire, derrière le reste du pays », démarre l’article.

[...]

Dans la suite de son article, le New York Times avoue « n’avoir pas remis en question les sondages » qui confirmaient leur intuition que Donald Trump ne pouvait pas devenir président. De plus, le journal raconte avoir décrit les partisans du candidat comme « déconnectés de la réalité ». « En fait, c’était l’inverse », ajoute le journal, précisant que selon lui, avant les résultats, Hillary Clinton avait 84% de chance de remporter l’élection.

Lire l’article entier sur ozap.com

 

Sur les médias de connivence chez Kontre Kulture

 






Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1597608
    Le 10 novembre à 08:19 par L’Ursu
    Donald Trump élu président : le mea culpa du New York Times

    C’est pas vrai !
    Les journalistes font du bon boulot..., comme Al Nostra.

     

    Répondre à ce message

  • #1597628
    Le 10 novembre à 08:53 par anti systeme de propagande
    Donald Trump élu président : le mea culpa du New York Times

    un peu facil le pseudo mea culpa de la caste merdiatique mondiale sioniste . pro immigration. Pro mensonge etc ...

    C est un business . cette prestitutee propage mensonge . barratin etc ... En echange de millions d euros de dollars ... Que les politiques leurs versent avec les impots percu voles aux citoyens .

    Cela ne suffisant pas . on rajoute les deductions fiscales des journaleux baveux (dont cette caste beneficie alors que les citoyens lambda non ). Ajouter les ardoises d impot et de taxes que ne s acquittent pas ou plus ces merdiats ( mediatpart . et l humanite....)

    Au final vous avez votre systeme autonome de propagande et de bourrage de mou

    Le politique qui commandent et dictent des articles aux redactions. Des merdiats redevables des abbatements fiscaux qui lechent a tout va . et vous y ajouter un pince de milliardaires mondialistes et de groupes de finance ...

    Vous obtenez des Club Maconiques et des Soros sioniste Club qui pronent l immigration partout pour detruire les nations .

    Au fait soros sioniste club . ils ont envoye combien de migrants en Israel ...Donc ca prone du migrants partout chez tout le monde et chez les autres . mais surtout pas et jamais chez eux en Israel ...

    Comment cela se fesses ....

     

    Répondre à ce message

  • #1597640

    C’est exactement le même procédé pour le FN ,la diabolisation à tout prix et le fameux "plafond de verre " qui est un mensonge incroyable . Le système médiatico-politique incite les gens à ne pas voter pour faire augmenter l’abstention ,c’est toute l’entourloupe organisée par le système . Mettre les électeurs dans le doute ,et à la fin ils ne vont pas voter. Espérant que cette fois -ci les Français suivront l’exemple Américain ,pour faire mentir toute cette smala .

     

    Répondre à ce message

  • #1597646
    Le 10 novembre à 09:17 par goyband
    Donald Trump élu président : le mea culpa du New York Times

    Le bal des faux cul est désormais ouvert, le NYT fait son mea culpa tout simplement parce que Trump est président avec tout le sénat et la chambre des représentants derrière lui, donc avec une puissance de frappe potentiellement la plus importante jamais vue depuis des décennies aux US, les journaleux se soumettent donc au futur maitre du monde libre qui sera faiseur de rois, quoi qu’on puisse en penser, alors il est urgent d’aller à la gamelle.

    Apathie hier et dans une émission politique, refusait avec grandiloquence ce mea culpa, arguant que cette repentance journalistique était grotesque, que les sondages, s’ils plaçaient Hillary en tête, étaient toujours soulignés dans la marge d’erreur, on passera sous silence les quelques 80% de chances d’être élue par la mécanique des états pivots prétendument favorables aux démocrates et encore dispensée la veille en tournant en boucles sur les mainstreams, car si erreur sondagière et donc d’analyse politique il y avait, c’est bien sur ce point, Clinton ayant effectivement remportée le vote populaire.

    Apathie refuse donc de faire comme ses confrères du NYT, même s’il a tort de ne pas se remettre en cause sur son partisanisme affiché, tout simplement parce qu’il a peur de la Trumpisation des sociétés occidentales, ce prétendu saut dans l’inconnu parce qu’il a oublié ce qu’étaient le souverainisme et le patriotisme qu’il confond avec le populisme et la France moisie de Sollers.
    Mais si d’aventure un Trump devenait président de la République, Apathie ferait son mea culpa, comme l’immense majorité de ses confrères, le principe de réalité commande toujours, sinon de se remettre en cause, tout du moins de se soumettre au pouvoir nourrissant.

    C’est ce que sont en train de faire le NYT et une grande partie des médias outre Atlantique, avec un pragmatisme cynique qui caractérise tant cette société ultra libérale, donc d’opportunismes.

     

    Répondre à ce message

  • #1597663

    Le pire c’est que les statistiques coutent une fortune. En France ils sont payés par qui ?

     

    Répondre à ce message

    • #1600371
      Le 13 novembre à 11:02 par zarathoustras
      Donald Trump élu président : le mea culpa du New York Times

      En fait, ce que l’on ne veut pas comprendre, c’est que les médias, ne se sont pas trompés.

      Que l’on s’entende bien, oui bien sur ils se sont trompés dans le sens où le résultat n’est pas celui escompté. Mais tout cela était fait uniquement pour influencer.

      Ils ont parfaitement exécutés leur travail sauf que cette fois-ci, cela n’a pas fonctionné. Je m’explique.

      En 1951, des expériences sont menées aux Etats-unis sur la base des travaux du psychologue solomon ash. On fait entrer dans une pièce entre 7 et 9 étudiants. On leurs montre plusieurs droites de différentes longueurs et on leurs demande laquelle de ces droites est égale à une droite de référence qui est proposé à gauche de ces droites.

      Mais parmi ces personnes, tous sont complices sauf un qui est convaincu qu’il s’agit d’une vrai étude. A un moment, les complices prétendent que la ligne 2 est égale à celle de gauche alors que les yeux voient que celle-ci ne l’est pas. Et que fait l’étudiant qui n’est pas complice, il se laisse influencer par la majorité et malgré ce que ses sens lui disent, il va à l’encontre de ses propres perceptions et s’aligne sur le groupe.

      Ces études ont permis de mettre en évidence ce que l’on appelle le conformisme. Ces travaux ont trouvés écho surtout dans deux domaines. Le premier c’est dans la publicité pour la grande distribution et le deuxième c’est dans le domaine de la communication politique.

      Et on a vu fleurir quelques années plus tard toute sorte de sondages qui n’étaient pas le résultat de ce que les gens pensaient vraiment mais des statistiques fabriqués pour influencer et faire en sorte que les gens se conforment à ce que le système souhaitait.

      Donc les sondages n’avait qu’un seul but, tout comme pour le brexit, conformer les gens à voter pour la personne que le système voulait promouvoir. L’erreur qui à été faite c’est que dans l’expérience pour que cela marche il fallait un pourcentage beaucoup plus important pour influencer. Mais ils (le système, les médias) ne pouvaient (comme dans l’expérience) pas proposer 90 % car le peuple réel était divisé et le système était obligé de coller à la réalité tout en donnant à Ilary une petite avance.

      Tout cela pour dire que croire que les médias se sont trompés, n’est pas tout à fait la réalité.

      Bien sur aujourd’hui tout le monde voit l’énorme erreur qu’ils ont commise parce que le résultat escompté n’est pas arrivé, mais le but de ses sondages était d’influencer et non pas de donner la réalité de la situation.

       
  • #1597679

    Il faut savoir qu’en termes de voix c’est KILLary qui a remporté l’élection présidentielle (elle bénéficie de 211 000 voix de plus que M. Trump). Autrement dit, si l’élection était directe comme en France KILLary aurait été élue Présidente des USA. Dire que 59 814 018 Américains ont voté pour cette criminelle ! Il va sans dire que si Internet n’existait pas KILLary aurait remporté facilement l’élection présidentielle puisque quasiment tous les médias de masse la soutenaient.

     

    Répondre à ce message

    • #1597819

      De toute façon le vote populaire les américains s en fichent car ils sont attachés au vote par état, qui permet à chaque état, y compris les peu peuplés, d avoir de l importance face à la Californie et à l’état de New York.

      Mais surtout il y a eu des fraudes électorales massives avec la complicité de l’administration actuelle.
      Sais tu qu en Californie (ou il y a au bas mot 5 millions de clandestins mexicains adultes très antitrump), il n’y a pas de carte d’électeur ni de carte d’identité ni de passeport exigés ? Pour voter il faut juste signer un papier disant que l’on promet être en règle et ne pas avoir déjà voté dans la journée. NON seulement les illégaux (ou les antitrump légaux qui sont majoritaires dans cet etat) peuvent voter, mais ils peuvent voter dans plusieurs bureaux de vote dans le même journée, ou même plusieurs fois dans le même. ..

      La cerise sur le gâteau est que obama à demandé aux illégaux d aller voter en leur promettant qu il ne leur arriverait rien s ils étaient pris en flag
      https://youtu.be/JGHpYol9owc
      Ça en dit long sur la loyauté de obama à la constitution américaine et à la loi...ce type est monstrueux pour les usa.

      Vu qu il n y a eu que 200 000 voix de plus pour hillary dans le vote populaire officiel, il est fort à parier qu en réalité Trump est arrivé très loin devant y compris dans le vote populaire. Maintenant il faut qu il réforme le système de vote américain. ..

       
  • #1597687
    Le 10 novembre à 10:24 par jedgreen
    Donald Trump élu président : le mea culpa du New York Times

    Le vrai mea culpa ne serait pas de dire "on s’est trompé", mais plutôt de dire "on était parti pris".

     

    Répondre à ce message

  • #1597695

    Ce sont sans doute des hypocrites, mais au moins il y a là une forme d’auto-critique...c’est déjà mieux que beaucoup de merdias (notamment chez nous) qui sont dans le déni pur et simple et restent dans l’insulte, comme si ça n’allait pas arriver simplement parce qu’ils souhaitent très fort que ça n’arrive pas....

     

    Répondre à ce message

  • #1598460
    Le 11 novembre à 03:13 par vivelhumanité
    Donald Trump élu président : le mea culpa du New York Times

    le système de programmation des masses a atteint ses limites.
    Que va faire l’oligarchie ? car après le brexit, après Trump, cela va continuer . Les BHL n’ont pas fini de chier dans leur frocs et Soral a de beaux jours devant lui

     

    Répondre à ce message

  • #1599693

    Le jour où les peuples du monde entier,et plus particulièrement le peuple
    américain, apprendraient la vérité,celle de la mafia qui cause toutes les
    tragédies,à l’échelon planétaire,ce jour là c’en serait fini pour cette mafia.
    Bien entendu,que cette bande de malfaiteurs et criminels,ne puise sa
    force que dans le camouflage de ses plans suicidaires par les médias,et les politiciens corrompus,agissant en vrais mercenaires
    de ce groupuscule formé de diables.
    Mais la roue de l’Histoire,on le voit avec ses ruptures, finirait par broyer
    cette clique responsable de toutes les immenses tragédies qui ensanglantent l’Humanité.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents