Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Dopage : un canular téléphonique révèle la volonté américaine de faire condamner la Russie

Le 28 mai 2016, les spécialistes russes du canular téléphonique Vovan et Lexus ont appelé le président de l’Agence mondiale antidopage et membre du Comité international olympique, Craig Reedie, puis le directeur de l’Agence américaine antidopage, Travis Tygart, en se faisant passer pour le ministre ukrainien de la Jeunesse et des Sports, Igor Jdanov.

Les humoristes ont choisi de différer la diffusion de ce document pour ne pas influencer l’enquête.

Dans cet enregistrement, Craig Reedie confirme qu’à cette date, il n’avait pas la moindre preuve de dopage des athlètes russes, puisqu’il attendait encore que le docteur Grigori Rodtchenkov, « lanceur d’alerte » réfugié aux États-Unis et ex-chef de l’Agence antidopage russe, les lui présente suite à la publication de son article le 12 mai dans le New York Times.

Travis Tygart, de son côté, qui à ce moment ne possède donc aucune preuve de la culpabilité des athlètes russes, affirme que si la décision lui revenait, il « suspendrait l’équipe russe pour un délai de 12 mois ».

Le 18 juillet, l’Agence mondial antidopage a rendu les conclusions de son enquête, qui confirmerait les allégations de Rodtchenkov.

 

Voir aussi, sur E&R :

L’offensive antirusse de l’empire, à lire chez Kontre Kulture :

Un esprit sain dans un corps sain avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.