Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

+ E&R

+ Partager cet article

Recommander à un ami
A A A
imprimer

Enquête nationale sur la sécurité routière

Cher ami conducteur,

Peut-être faites-vous partie de ces millions de Français qui n’ont jamais eu d’accident de voiture...

... mais qui risquent de se trouver bientôt privés de permis de conduire à force de se faire piéger par des radars placés à des endroits absurdes.

Saviez-vous que les contrôles de vitesse qui ne cessent de s’intensifier, ne permettent plus de baisse significative du nombre de tués sur les routes depuis fin 2006 ?

Au contraire, ce harcèlement répressif finit par amener à une conduite dangereuse. Tétanisés à l’idée de se faire flasher, les gens conduisent les yeux rivés sur le compteur, au lieu d’être concentrés sur ce qui se passe sur la route.

Seulement voilà. Les radars, ça rapporte et c’est soi-disant pour la bonne cause !

Alors ne vous faites aucune illusion : tant que les automobilistes n’organiseront pas une protestation massive, on assistera au durcissement de cette répression facile, aveugle... et rentable.

C’est pourquoi je vous demande une chose toute simple, mais vitale pour votre liberté de circulation et votre sécurité sur les routes à l’avenir :

Participez à l’Enquête Nationale sur la Sécurité Routière que vous trouverez sur ce site.

L’ivresse, l’imprudence des jeunes et la somnolence sont à l’origine de 70 % des accidents mortels.

Mais ça, l’Etat se garde bien de le dire. Les pouvoirs publics préfèrent diaboliser la "vitesse".

Ça permet de verbaliser le brave citoyen, qui conduit raisonnablement, et a d’ailleurs 50 % de bonus sur son assurance auto, mais qui a le malheur de dépasser d’un kilomètre ou deux la limitation de vitesse.

Et hop, 68 € d’amende ! 135 €, si vous êtes en zone à 50 Km/heure !!

Pour justifier ce racket, on nous fait croire qu’un dangereux "délinquant routier", qu’un assassin en puissance vient d’être sanctionné.

On nous prend vraiment pour des imbéciles.

Savez-vous ce qu’ils font des recettes ? Ils installent de nouveaux radars !!! 2500 nouveaux flasheurs, fixes et mobiles, prévus pour les cinq ans à venir.

Avec cet argent, ils feraient mieux d’aménager les carrefours et les tronçons dangereux, parfaitement connus, qui provoquent jusqu’à 10 fois plus d’accidents qu’ailleurs.

Et pour sauver des vies, ce serait autrement plus utile de renforcer les contrôles la nuit, le week-end, où nos enfants vont se tuer sur les routes.

Franchement, je n’en peux plus de la persécution qu’on nous fait subir dès qu’on monte dans notre voiture, soi-disant au nom de la sécurité routière :

Vous payez consciencieusement vos impôts et vos PV, vous avez besoin de votre voiture pour aller travailler ? Vous êtes la cible idéale !

Regardez le sort qu’on nous réserve. En un an :

- on nous a taxé de plus de 500 millions d’euros avec les radars !
- 180 000 d’entre nous ont perdu leur permis de conduire. Ça représente 500 retraits par jour !
- Et 60 000 ont perdu leur emploi : des VRP, des livreurs, des artisans, des infirmières libérales, des médecins qui ne peuvent plus exercer.

La répression routière est devenue la plus virulente de tout le système judiciaire. Aucun autre délit n’est sanctionné aussi automatiquement, aussi durement. Pas d’indulgence, pas de circonstances atténuantes, pas d’amnistie.

Pour poursuivre les voyous, les voleurs, les forces de l’ordre manquent de moyens et de personnel. Mais pour vous persécuter sur la route, l’Etat mobilise des brigades entières de gendarmes "en planque", pendant des heures, dans leur voiture ou derrière leurs jumelles-radars.

Quand on perd un point, il faut au minimum un an sans aucune faute pour le récupérer. Qui peut croire qu’on ne commettra AUCUNE faute pendant toute une année, pas même la plus mineure, quand on fait 15 000, 20 000 ou 30 000 kilomètres par an ?

C’est aberrant !

Pour autant, vous et moi avons-nous tout fait pour empêcher les pouvoirs publics de renforcer cette répression odieuse, peu efficace mais rentable pour le trésor public ?

Et êtes-vous prêt à faire un geste aujourd’hui pour combattre cette répression arbitraire et faire avancer notre société vers plus de sécurité sur nos routes ?

Si vous m’aidez, ensemble, nous arriverons à faire changer le système de répression routière.

J’espère que vous participerez à l’Enquête Nationale sur la Sécurité Routière organisée par la Ligue de Défense des Conducteurs. Et que vous nous aiderez à la diffuser auprès de millions de Français.

Nous devons mettre fin à la persécution qu’on nous fait subir, soi-disant pour notre sécurité.

Vous y trouverez quatorze questions sur la répression routière et le permis à points, et sur des mesures qui pourraient être prises rapidement pour sauver de nombreuses vies sur les routes.

Les réponses seront communiquées aux médias, aux députés, au ministre chargé de la Sécurité routière et au Président de la République. Je veux pouvoir leur présenter le dépouillement d’un ou deux millions d’Enquêtes Nationales.

Si vous nous aidez, la Ligue de Défense des Conducteurs pourra diffuser cette Enquête à des millions d’exemplaires, à travers tout le pays.

De quoi faire la preuve que l’immense majorité des Français est pour une réforme du dispositif actuel de répression routière, et obliger les pouvoirs publics à mettre en place des mesures qui sauveront vraiment des vies.

Je vous suis infiniment reconnaissante de ce que vous pourrez faire pour soutenir notre initiative.

Bien à vous,

Christiane Bayard Secrétaire générale

PS. Ce n’est pas en s’acharnant sur les automobilistes qui n’ont pas une conduite dangereuse qu’on sauvera des vies sur la route.