Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Éloigner les jeunes enfants des tablettes, "un enjeu de santé publique"

Dans une longue tribune signée par plusieurs médecins et pédiatres, la psychologue pour enfants Sabine Duflo met les parents en garde : les tablettes nuisent au développement cognitif des enfants, « de la naissance à la fin de la maternelle ». Elle était l’invitée de 8h10 de Jean-Jacques Bourdin, ce mercredi sur RMC.

Sabine Duflo, psychologue, est à l’origine d’une tribune publiée dans Le Monde intitulée « Les tablettes, à éloigner des enfants », signée par plusieurs médecins et pédiatres. Leur verdict est sans appel : les tablettes nuisent au développement cognitif des jeunes enfants, « de la naissance à la fin de la maternelle, c’est-à-dire cinq/six ans », précise-t-elle, ce mercredi sur RMC.

Cette psychologue qui exerce en centre médico-psychologique pour enfants a constaté des « retards de langage, des troubles de l’attention ou une impulsivité » chez les petits « essentiellement stimulés » par des écrans, « la télévision, ou le plus souvent la tablette ou le portable ».

 

« Des enfants en difficulté en primaire »

Comment Sabine Duflo a-t-elle fait un lien entre leurs troubles et l’utilisation de ces outils ?

« Lorsque je vois que l’enfant est exposé, par exemple six/sept heures par jour, et que je propose aux parents une diminution, voire un arrêt total de cet outil, (…) deux à trois semaines plus tard, on observe des redémarrages », indique-t-elle sur RMC.

Lire la suite de l’article sur rmc.bfmtv.com

 

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • On voit bien qu’on parle des écrans comme de produits addictifs.
    Regardons-nous comme nous y sommes frénétiquement accrochés...

    Il faudrait bannir tous les écrans de nos vies ; la société du spectacle, c’est ces écrans qui la diffusent.

    Restez débranchés

     

    • Plus facile à dire qu’à faire. Tout se passe sur les écrans au quotidien... Travail, communication, information, divertissement, musique, etc. Seul un bon livre nous en éloigne. Je le déplore mais c’est difficile en tant qu’adulte citadin d’y échapper...


    • #1581566
      le 18/10/2016 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Éloigner les jeunes enfants des tablettes, "un enjeu de santé (...)

      "la société du spectacle, c’est ces écrans qui la diffusent."

      lol, si ce n’était qu’une simple question d’écrans...

      Lisez Guy Debord, pas juste le titre du bouquin.


    • Oui les écrans ne sont pas les seuls médiateurs...

      Mais l’écran diffuseur est le summum de la spectacularité
      Et leur multiplication et palette de taille et d’utilisations différentes est le summum de son expansion

      Sans avoir lu Debord "à fond" (je n’ai pas ce talent), reconnaissez que les écrans nous emprisonnent encore plus dans le fétichisme marchand et narcissique.

      Je crois même savoir que Debord aurait voulu anéantir les cinémas d’ailleurs...que penserait-il de nos PC portables et nos smart-phones à qui on est accroché comme sur une bouée de sauvetage au milieu du Pacifique (radeau de la méduse évidemment) ?...

      Et nos écrans ne sont-ils pas les médiateurs du phénomène qui fait que dans la société du spectacle, le vrai est un instant du faux ?

      NB : pas facile de s’en débarrasser effectivement : notre radicalité réelle est pauvre, notre radicalité virtuellement interconnectée est riche... c’est addictif : c’est un million de fusées de détresse utilisables par chacun en plein milieu de l’océan ...


    • Lajoie

      La radicalité serait de tout jeter par sa fenêtre...le vacarme sur le macadam...crac !

      Ça me fait penser aux robots qu’on nous promet, et qui pourraient porter plainte pour racisme si on les brutalisait : ce jour-là nous n’aurons plus le choix que de fracasser du processeur et du pixel...

      En attendant, nous croyons nous parler sur ce forum. Et regardez, je crois même vous sourire : :-)


  • Charles Robin en a aussi parlé, d’un autre point de vue mais qui aboutit plus ou moins aux même conclusions, dans une conférence assez récente


  • A lire sur ce sujet l’excellent "tv lobotomie" de Michel Desmurget

     

    • Oui excellent bouquin : les écrans et les émissions lobotomisantes font la promotion de l’obésité, de l’alcool, de la cigarette, des conduites sexuelles à risques et pour les petits de l’analphabétisme, des troubles psychomoteurs et de comportements à l’égard de l’autre. Les éléments sont chiffrés, et l’impact n’est pas léger, bien au contraire.
      Vive le progrès !


  • Les jeunes enfants sont plus vulnérables parce que leur cerveau se construit et cette stimulation artificielle joue un rôle très négatif (au même titre que les écrans de télé).
    Les ondes électromagnétiques (WIFI) qu’émettent ces tablettes créent à long terme des leucémies (cancer du sang). Les enfants ont un cerveau plus vulnérable aux micro-ondes.
    Chez les plus grands et les jeunes adultes, ces ondes créent chez tout le monde des troubles de concentration (retard dans la résolution d’un problème simple).
    Chez les seniors cela accélère l’arrivée d’Alzheimer, Parkinson.
    Chez tous, cela favorise le développement de l’electro hypersensibilité (besoin de fuir le monde moderne) et de cancers.

    Tous les grands patrons de la silicon valley ont placé leurs enfants dans des écoles sans techologie, ils savent et disent que ces écrans sont dangereux pour la santé... Seule une crise sanitaire de grande ampleur fera changer les choses, car il y a trop d’argent en jeu pour que les lobbies fassent demi-tour... à bon entendeur...


  • Cela m’étonne que l’on ne parle pas des effets des tablettes sur la vue des enfants. Allez donc faire un tour dans les écoles maternelles et primaires et vous constaterez un nombre important d’enfants portant des lunettes, bien plus qu’à mon époque. J’ai surtout observé ce phénomène dans les milieux socio-culturellement bas (où les parents utilisent massivement les outils informatiques pour tenir leurs enfants tranquilles). Quelqu’un d’autre aurait-il fait la même observation que moi ?

     

    • J’ai lu ou entendu que les enfants et ados portaient plus actuellement des lunettes pour la vue. Ceci pour un problème de myopie. Ces jeunes, sur leurs jeux, tablettes, etc.. Utilisent moins la fonction : regarder au loin, ou plus loin, l’horizon par ex. Donc problème de vue, myopie.



  • un arrêt total de cet outil



    Chez un enfant une tablette n’est pas un outil mais un gadget nuisible. Appelons les choses par leur nom !


  • Ces psychologues ils sont bons ! Chaque fois qu’il y a une innovation technique ils viennent faire peur aux gens pour se faire voir ! Il y a 20 ans c’était la Nintendo, il y a 100 ans c’était la lecture, etc. etc.
    Tout excès nuit, mais on le savait merci.