Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

En Europe, seul un film sur cinq est réalisé par une femme

Les femmes sont-elles nulles en cinéma ?

Selon une étude réalisée par le Réseau européen des professionnelles de l’audiovisuel, seuls 21% des films européens sont réalisés par des femmes.

 

Le combat pour la parité dans le cinéma européen est loin d’être gagné : seulement un film sur cinq est réalisé par une femme (21%), selon une étude réalisée par le Réseau européen des professionnelles de l’audiovisuel (EWA), publié mercredi.

 

JPEG - 37 ko
Les femmes sont-elles meilleures devant que derrière la caméra ?

 

« Un cercle vicieux »

Dirigée par un enseignant du Birkbeck College de l’université de Londres, cette étude sur l’égalité des genres au sein de l’industrie cinématographique européenne, a été menée auprès d’un échantillon de plus de 1 000 professionnels du cinéma et de l’audiovisuel, et concerne sept pays européens (Autriche, Allemagne, Croatie, France, Italie, Royaume-Uni, Suède).

« La grande majorité des financements (soit 84%) est destinée aux films qui ne sont pas réalisés par des femmes. Cette situation entretient la pénurie de films réalisés par des femmes qui, à son tour, amoindrit la volonté du marché d’investir dans ces films, engendrant un cercle vicieux », indique l’étude réalisée ces deux dernières années avec le soutien notamment du groupe Kering et du Centre national du Cinéma (France).

 

« Provoquer des changements politiques »

L’étude démontre aussi un très grand écart entre la proportion de réalisatrices diplômées des écoles de cinéma (44%) et la proportion globale de réalisatrices dans l’industrie cinématographique (24%) : « le talent existe, mais le potentiel n’est pas exploité », observe-t-on. En apportant les preuves d’une disparité de genre, le Réseau européen des professionnelles de l’audiovisuel (EWA) souhaite « provoquer des changements de politique aux niveaux national et européen ». « L’étude révèle un consensus quasi universel en Europe autour de l’idée qu’une meilleure circulation des films réalisés par des femmes aurait un impact direct sur la représentation de la femme dans nos sociétés, et permettrait ainsi de promouvoir plus de parité et de tolérance », ajoute EWA.

Lire la suite de l’article sur europe1.fr

Un cinéma féminin magnifiera-t-il l’Homme, comme le cinéma masculin magnifie la Femme ? Voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

38 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Comme les magazines féminins semblent être écrits pour des débiles mentales, les films féminins se caractérisent par leur inévitable mentalité "nunuche" .

     

    • #1454980
      le 29/04/2016 par Palm Beach Post : "Cult !"
      En Europe, seul un film sur cinq est réalisé par une femme

      Baise-Moi, t’en avait 2 pour le prix d’une, et c’était pas exactement "nunuche".
      Plutôt le très couillu portrait d’une époque à travers la dérive de deux marginales...

      Et je parle même pas de Kathryn Bigelow, la très balaise réalisatrice de propagande hollywoodienne...


  • Quand tu vois le merdier que c’est de gérer un long métrage, eh bien il faut avoir une grosse paire... d’autorité et de diplomatie. Et de plus, c’est une charge de travail monstrueuse, requérant des idées voir du savoir-faire dans tellement de domaines différents. Il faut être fou pour être réalisateur. Il faut croire qu’il y a moins de folles que de fous... :)


  • Pour qu’ils arrêtent avec leur féminisme sexiste fasciste, dans quels domaines les femmes surpassent les hommes ?

     

    • #1454857

      Très bien joué, mais vous êtes encore dans la division ! Comme dit Soral, il faut un homme et une femme pour faire l’être humain, donc je dirai que quelque soit le domaine, on a des chances d’être meilleur à deux !
      Vive la famille !


    • Aucun Dani ! Sans sous-estimer la femme qui est la chose la plus chère pour l’homme. La femme n’est pas inférieure à l’homme, elles sont capables de faire autant que les hommes dans des divers domaines. Mais si on prend l’excellence l’hommes est partout supérieure à la femme. L’autre jour je suivais une émission sur le sport ou la présentatrice et les invités (tapettes) étaient tous d’accord pour dire que les femmes sont égale aux hommes dans tous les sports. Un seul n’était pas d’accord et disait que non, les sports pratiqués par les hommes sont largement supérieurs, meilleurs, plus intenses etc...que les sports pratiqués par les femmes. Et il se faisait huer. On se demande bien pourquoi au tennis les femmes ne font jamais 5 set mais que 3. Que c’est le foot masculin qui replis les stades et non l’inverse. Pareil pour les écoles polytechnique c’est bien connu que les femmes sont majoritaires, les savants aussi......


  • Je dirais que c’est plutôt une bonne nouvelle. Si c’est pour être un peu plus inondé avec toute cette merde auquel on a affaire face.


  • #1454814
    le 29/04/2016 par Camelot du Christ-Roi de France...
    En Europe, seul un film sur cinq est réalisé par une femme

    Il n’y a pas qu’en cinéma qu’elles sont nulle, en politique, en art, etc...
    Et ne me donnez pas des noms, en me disant et elle ou elle ou encore elle ,on parle d’exception et ce qu’il y a dans le mot exception c’est sa racine (Etymologie : du latin exceptionem ; de exceptum, supin de excipere (voy_ EXCEPTER). donc une exception reste une exception !
    Par-contre elles sont excellente, dans bien des domaines (le plus connu est maternel, materné ,etc...) et c’est pour cela que homme et femme, ne sont pas égaux ,mais complémentaire...
    Vive les hommes et les femmes mariés et qui fondent des familles nombreuses et enracinés (et vive les autres aussi et nos saints prêtres...)
    Que Dieu vous bénisse...
    L’Effroyable Imposture du féminisme
    Choffey Lucie (Kontre Kulture)

     

  • #1454822

    De la part d’une femme ! :)

    Depuis la creation de l’humanite, la femme n’a jamais rien cree de genial... Pour etre honnete, les plus grands qui ont fait avance l’humanite par leur genie sont incontestablement les hommes (peu importe ce qu’en pensent les feministes), c’est une realite !

    Le cinema requiere un savoir exceptionnel notamment de la litterature et de ses composantes. Des connaissances dans le domene de l’histoire... Cela revient a dire que seul le genie (un homme) peut par son talent inne, sublimer et faire rever.

    La femme devrait pouvoir se maintenir a sa place et ne pas pietinner les platebandes des hommes ainsi elle pourra gagner son estime.

    Le cinema est un art, laissons les doues d’intelligence exercer leur talent.

     

    • #1454883

      Ce qui serait bien ce serait que vous, vous puissiez acquérir un niveau d’orthographe qui ne soit pas au niveau zéro ; les femmes dans leur ensemble n’en seraient que plus audibles.
      Signé une autre femme.


    • >Aucun grand homme ne réussit sans une femme à ses côtés dans l’ombre pour le galvaniser quand il met un genoux à terre, et c’est comme cela de Kubrick à Hitchcock en passant par Pialat etc, La virilité brut sans femme au cinéma n’existe pas même si il existe des exceptions éclatantes comme Fassbinder ou Pasolini... Il y a toujours une femme derrière un cinéaste qui réussit son coup. Toujours.
      >Dans 99 % les films cinéma sont nuls à tous points de vue, fond forme, et on le doit ... aux hommes qui les réalisent dans la majorité des cas. Je ne sais pas si les femmes seraient nulles, mais ce qui est certain, c’est que les hommes sont essentiellement nuls, ça c’est un fait, si nuls, que, ce qu’il faut savoir, sur le tournage ce sont les chef op en réalité qui font le film et prennent les décisions, les réals en sont incapables, ils parlent, ils blablatent mais sont incapables de faire le film. Les réalisateurs en France sont embauchés pour leur capacité à jouer les artistes sur les plateaux lors de la promotion du film.
      >Si on laisse faire autant de merdes au cinéma, c’est que ça se vend, les spectateurs sont nuls tout autant.


    • #1454960

      " Derrière chaque grand homme , il y a une femme "

      Malgré le fait que vos dires sont vrais !!!


  • Le cinema est une discipline technique durant laquelle on passe tout son temps a resoudre des aspects techniques (financement, materiel, logistique) qui laisse peut de temps a mettre en scene les acteurs.

    Bref un boulot de mecano.

    Voila pourquoi les realisateurs sont interchangeables pour faire le nouveau Batman ou le dernier Star Wars.

     

    • #1454983
      le 29/04/2016 par Palm Beach Post : "Cult !"
      En Europe, seul un film sur cinq est réalisé par une femme

      Le Cinéma, c’est hyper vaste... là, tu parles des produits à visées purement commerciales.

      Mais même dans le circuit hollywoodien, tu as des sociopathes qui se jouent des producteurs.
      Nicolas Winding Refn, par exemple.


  • Pas du tout par hasard si des études de ce genre font surface... imposer, religion de la parité oblige, plus de femmes dans la réalisation de films est loin d’être anecdotique ni même simplement une recherche de justice. Le cinéma est depuis quasiment le début un outil de propagande de masse redoutablement efficace. Il contribue largement à façonner les comportements et est l’un des outils les plus utiles pour les progressistes sans limite en tout.

    Obliger la profession à choisir plus de femmes aura pour conséquence de féminiser les produits. Or, l’idéologie post-féministe n’est rien d’autre qu’une forme déguisée d’oppression inversée où le mâle hétéro blanc est à détruire. On comprend mieux pourquoi l’idéologie liquide, indéfinie, floue et étouffante de notre époque à besoin de féminiser la réalisation cinématographique pour voir augmenter un nombre plus visible de daubes tartignoles ou vaguement psychologisantes. Même une Virginie Dépente, notoirement devenue l’égérie de la post modernité féministe agressive reste chiante à souhait malgré la violence régressive qui suinte de ces livres.

    L’univers des femmes, y compris celles qui refusent d’être sexuées biologiquement et qui se réclament grotesquement d’une théorie du genre parfaitement artificielle, réside dans l’invisible, le suggéré, l’indirect, l’enveloppant, le floutage généralisé et ce tout simplement parce que notre nature se caractérise par cette occultation des éléments. N’en déplaise aux sus mentionnées qui rêvent, pour certaine, de se greffer des attributs sexuels visibles !

    Mais si cette tendance se poursuit (ce qui est fort probable), le cinéma au sens classique s’effondrera au profit d’un cinéma individuel que chaque tribu, ainsi renaturée par l’idéologie d’indistinction ambiante, choisira chez elle à partir de programmes préparés à dessein par les instances organisatrices de cette confusion généralisée où l’individu régressif, narcissique et tribalisé est érigé en roitelet isolé et replié sur son groupe.

    Les multiplexes deviendront majoritaires partout, on y projettera des festivals s’adressant alternativement aux homos, aux transgenres, aux adulescents, aux prépubères, aux retraités et accessoirement aux hommes normaux. L’arrosage idéologique se fera quasiment à la demande et avec la soumission consentie de toutes ces tribus ensauvagées par un Désir narcissique maintenu au coeur des esprits par la féminisation idéologique d’une post modernité terminale.


  • Il semble qu’à "Nuit Debout", les féministes avaient obtenu que les temps de paroles soient strictement égaux entre femmes et hommes. Si un homme s’exprimait 5 minutes, il devait donner le micro à une femme pour 5 minutes. Problème : Au final, pratiquement aucune femme ne voulait prendre la parole parmi la minorité de femmes présentes.

    Conclusion, même dans un contexte pro-féministe bien réglementé, les femmes ne sont pas actives.


  • Mes nombreuses pérégrinations en ville m’ont permis, en observant au travers des vitrines, de réaliser un autre scandale du même ordre.
    Comment peut-on accepter de ne voir aucun homme esthéticienne ou poseuse d’ongles en plastique.

    La discrimination, ça suffit !


  • Comme dit précédement, je pense qu’il n’y aurait aucun intérêt à l’existence de deux sexes différents si les deux devaient être égaux où si l’un devait surpasser l’autre dans tous les domaines. Les Hommes sont faits pour travailler en communautés et en premier lieu vient le couple, puis la famille et ainsi de suite jusqu’au peuple.

    Après comme je l’avais déja dit sur un précédent article, les femmes ne seront jamais satisfaites si elles n’ont pour unique but de ratrapper les hommes, tout simplement parce que l’homme a naturellement un côté pionier, aventurier et aura donc toujours une longueur d’avance. Cela se voit aujoiurd’hui dans l’informatique, les nouvelles technologies, l’industrie du jeu-vidéo, l’e-sport ou même youtube. Ne me dites pas que ces domaines sont dominés par le lobby macho qui empeche les femmes d’y entrer... Les gars avaient juste vu le filon pendant que es femmes cherchaient à ratrapper leur retard en politique, dans le monde de l’entreprise ou la finance.

    Maintenant les hommes se lancent dans l’intelligence artificielle. C’est donc une course perdue d’avance...


  • #1454900

    Les femmes , bien que ... parfois ... très douées ou intelligentes , ont tous simplement moins de cerveau ( à peut près 1/5 ième ) qu’un homme , à moins que l’homme en question soit un blaireau ( il y en a des millions / milliards ) ...

    Elles sont plus facilement dominées par la matière , et les choses vénales

    Elles ont ( en général ) moins de capacité de discernement ...

    Par contre , elles présentent mieux que cet âge grossièrement matérialiste dans lequel nous vivons ... craint ... et qu’il y a quelque chose qui cloche !!!

     

    • #1455184

      (rire) "Parfois douées ou intelligentes" (je note le "ou" !) "ont tous (? toutes ? tout ?) simplement moins de cerveau". Oui, en effet nous sommes plus petites physiquement - mais avez compté les connexions neuronales ? J’attends de vous un décompte précis grâce à votre super cerveau, Pépé le Moko ! Et pourtant nous portons les enfants, les faisons croître en nous et créons, avec nos pauvres corps débiles un petit être humain apte à survivre, que de surcroît nous nourrissons de nos mamelles (comme tout cela est bassement matériel, n’est-ce pas ?). Nous les maternons dans leur tendre enfance, construisons avec eux leur première relation, leur offrons l’affection et la protection dont ils ont besoin dans leurs premières années, avant qu’ils n’entrent dans l’ère du père. Mais comment des demi-cervelles (pardon, à peut [sic] près 4/5ème, mais qui "peut" ou ne "peut" pas, on se demande !) comment, donc, peuvent-elles accomplir cela ?
      C’est qu’elles ne se perdent pas en spéculations intellectuelles et sont, en effet, rattachées par leur fonction biologique à la matière physique, puisque les enfants leur passent littéralement à travers le corps (pourquoi cela vous pose-t-il un problème ? pourquoi serait-ce méprisable ?).
      Il y a quelque chose qui cloche en effet, mon pauvre ami ! Ce qui cloche, c’est que vous ressentiez le besoin de rabaisser ce qui est différent de vous et qui pourtant vous est nécessaire. Que vous refusiez la différence et la complémentarité du masculin et du féminin.
      Signé : un petit cerveau, qui a mis au monde et élevé deux enfants, et qui, même, lit des livres ! C’est dingue, ça ! ;-)

      Pour revenir aux choses sérieuses (l’article), je pense que les femmes ressentent généralement moins le besoin de se lancer dans de grands projets de création tout (!) simplement parce qu’elles ont la possibilité naturelle d’accomplir la plus belle création qui soit : la maternité et le maternage. Combien d’hommes se lancent de grands défis (sportifs, artistiques, politiques) alors que pour une femme, des grossesses, des accouchements, élever des enfants et entretenir les liens familiaux, merci, ce sont des défis pour une vie entière ! Et, n’en déplaise à Pépé la Moko, ça ne la condamne pas à la bêtise.

      Pourquoi mépriser l’autre sexe ? Pourquoi ne pas nous reconnaître mutuellement complémentaires et magnifiques ? Pourquoi ne pas nous honorer réciproquement pour ce que nous avons chacun de spécifique ? Ne serait-ce pas cela, l’’égalité" et la "réconciliation" bien comprises ?


    • #1455622

      Lol les femmes moins intelligentes ? Lise Meitner, on en parle ?
      Si tu veux vraiment faire de l’anthropologie, jette un oeil à ce constat : les pauvres sont plus laids, plus bêtes et plus malades que les riches.
      C’est universellement vérifiable et parfaitement compréhensible : un Rotschild ne s’embarasserait pas d’une fille qui n’est pas physiquement exquise par exemple.
      Et de génération en génération, on arrive à des individus unanimement beaux.

      Nous, petites gens, n’avons pas ce privilège. Mais nous avons des valeurs, une morale et des combats à mener. Et nos femmes sont mille fois plus précieuses que les leurs.

      Pour moi, les seules classes sociales où les femmes sont moins intelligentes que les hommes, c’est les classes sociales où les bimbos sont préférées aux femmes de caractère. Donc le showbiz, la jet-set et la classe prolétaire décultivée amatrice de télé-réalité.

      Dans la classe moyenne, les femmes ont un intellect plus développé que celui des hommes. D’ailleurs elles brillent pendant leurs études.


    • #1456655

      guili guili

      Vous interprétez mes propos de façon excessivement négative ...

      J’ai clairement indiqué que je ne généralise pas sur ces choses ...

      Je n"éprouve aucun mépris pour la gente féminine , mais je ne leur accorde pas plus ni moins que ce que mère nature ne leur accorde ...

      " Les femmes ne sont pas égales aux hommes , elles sont meilleures ou pires " !!!


  • @ Clara Imbert

    "la femme n’a jamais rien crée de génial"

    Vous y allez un peu fort là. Quelle haine de soi ! J’ai beau être un mâle chauviniste mais pour une 1x je vais prendre le côté des femmes. C’est faux de dire que les femmes n’ont rien crée de génial, et vous le savez pertinemment bien. Prenons Margaret Sanger par exemple, celle qui a créé la pilule. Quoique l’on dise mais la pilule reste une étape importante pour l’humanité ainsi que pour votre liberté. N’est-ce pas le cas ?

     

    • Et Margareth Thatcher c’est de la daube peut-être ?


    • Ben le gros des inventions je suis navré, mais on doit les attribuer aux hommes.
      Dire qu’il y aurait un complot misogyne, c’est déjà prendre les femmes pour des cruches.
      Les femmes sont capables, mais ne sont pas intéressées par des métiers "dominés" par des hommes, c’est comme ça et entre nous faut vraiment rien avoir à faire de son existence pour perdre son temps avec de tels moulins à vent.


    • Margaret Sanger n’a pas inventé la pilule mais le Planning familial, pour - disait-elle - "empêcher les pauvres et les noirs de pulluler".

      Il y avait de meilleurs exemples.


  • #1454920

    Appelez vite les combattants pour la parité : dans les travaux publics, il n’y a aucune femme derrière la pelle...


  • N’oublions pas à quel point "la" Femme est magnifiée dans le cinéma porno !
    Une belle avancée, qui a d’ailleurs existé dès les débuts du cinématographe.
    Mais pas dans les proportions monstrueuses actuelles.


  • Maintenant quand on voit le niveau des films réalisés, je dirais que peu importe que ce soit des femmes ou des hommes.... cela reste de la daube ...

     

  • Comme si Olivia Wilde représente "les femmes" ou la Femme...Elle est une exception de beauté sur des millions.
    Beaucoup d’hommes magnifiés et incroyables devant la caméra, n’auraient pu passer derrière la caméra avec le même talent.
    Niveau classe et beauté masculine je pense à James Stewart.


  • #1455132

    Quand on voit les conneries filmés par les nanas, rien n’est étonnant !

    Ceci dit, il devient très compliqué de trouver des choses intéressantes chez leurs homologues masculins ou alors chez les vieux qui datent d’une autre époque (révolue), je pense à des gens comme Clint Eastwood, avec certes leurs contradictions et leurs imperfections, c’est à dire les travers qui font une humanité et qui manquent cruellement dans la tête et le cœur des hommes d’aujourd’hui.

    Le cinéma est devenu seulement une industrie, de studios privés pour le cinéma commercial (où tout n’est pas à jeter) et de productions d’auteurs à plus petit budget où l’État et les copains à la tête des institutions para-publiques font la pluie et le beau temps et là pour le coup il n’y a pas grand chose à garder.


  • #1455190

    ....seulement un film sur cinq est réalisé par une femme (21%)




    ...et sur ces 21%, combien de chrétiennes ???


  • #1455241

    A partir du moment ou 90% des films actuels, qu’ils soient hollywoodiens ou français, sont des daubes ou des moyens de propagande du NWO, est-il important que les réalisateurs soient des hommes ou des femmes ?

     

    • #1455405

      90% des films réalisés sont des daubes. OK, je ne conteste pas. Peut-être plus encore, peut-être un peu moins. Sur ces 90% de daubes 4/5 sont réalisées par des hommes soit 72%, et 1/5 par des femmes soit 18%. Restent 8% de bons films réalisés par un homme et 2% de bons films réalisés par une femme.
      Donc on a 4 fois plus de chances de voir une daube réalisée par un homme que de voir une daube réalisée par une femme. Moralité les femmes entreprennent moins et donc créent moins de daubes que les hommes. Conclusion elles sont bien plus sages, et cela, ça se vérifie tous les jours.
      La sagesse, qualité inestimable.
      Voilà... C’ est la pensée du matin. On se réveille comme on peut.


    • #1455418

      Question de ressenti...
      Je retiens ton pourcentage de 90% de films réalisés comme étant des daubes.
      Sur ces 90% de daubes 4/5 soit 72% sont des daubes réalisées par des hommes. 1/5 soit 18% des daubes réalisées par des femmes. Restent donc 8% de bons films voire de chefs d’ œuvres réalisés par des hommes et 2% de bons films voire de chef d’ œuvres réalisés par des femmes.
      Supposons un spectateur compulsif qui va voir les 3/4 des films sortant sur le marché, soit toutes les daubes masculines (72%) et tous les chefs d’ œuvres féminins (2%). Il va se dire "les femmes produisent très peu, mais quand elles s’ y mettent... Alors là chapeau !" Ben oui, puisque 100% des chefs d’ œuvre qu’ il aura vus auront été réalisés par des femmes.
      Logique non ?
      Et attention ! Une daube est un nom féminin, un chef d’ œuvre est un nom masculin. Le féminin est un genre pour brocarder, le masculin est un genre pour magnifier.
      La langue française décidément...
      On n’ en sort plus !


Commentaires suivants