Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Encore plus de laideur publicitaire grâce à Emmanuel Macron

L’augmentation du PIB par tous les moyens

Si vous ne souhaitez pas voir augmenter le nombre et la taille des panneaux publicitaires, notamment numériques, hâtez-vous de participer à la consultation publique sur le projet de décret sur l’affichage publicitaire de la loi Macron [1].

Ce décret, dont les dispositions entreront en vigueur le 1er mars prochain, doit définir « les conditions de dérogation en matière d’emplacement, de surface et de hauteur pour les dispositifs situés en agglomération, et l’ensemble des prescriptions applicables aux dispositifs situés hors agglomération ». En clair : allonger la liste des endroits où l’on a le droit de poser de grands panneaux publicitaires.

Premiers lieux concernés par ces dérogations : les stades de foot de plus de 15 000 places assises (il y en a 53 en France), qui pourront désormais, comme les aéroports, installer dans leur enceinte jusqu’à cinq panneaux publicitaires numériques de 50 m², visibles depuis la voie publique. « Ces nouvelles dispositions ont notamment été adoptées en vue de l’organisation du championnat d’Europe des nations de football “Euro 2016” par la France en juin 2016. Elles sont effectives de manière permanente, leur but étant de dégager des financements pour les propriétaires de ce type d’équipement, notamment les collectivités locales », indique le projet de décret. Omettant de mentionner les afficheurs, qui empochent d’autant plus d’argent que les panneaux sont grands.

 

Des panneaux de plus en plus nombreux...

L’association Résistance à l’agression publicitaire (RAP) s’insurge contre l’actuel projet de décret.

« Une telle mesure pourrait engendrer une consommation d’électricité annuelle totale de 14,8 GWh », a-t-elle calculé [2]. « Cela représente la consommation annuelle moyenne de plus de 2 000 habitants [3] : 14,8 GWh par an pour pousser à la surconsommation les spectateurs des stades, mais aussi tous les passants et riverains. »

Lire la suite de l’article sur bastamag.net

Notes

[1] En application de la loi n°2011-525 du 17 mai 2011 de « simplification et d’amélioration de la qualité du droit », l’État et ses établissements publics peuvent recourir, préalablement à l’adoption d’un acte réglementaire, à la consultation sur Internet des personnes par un projet de texte normatif, à la place de la consultation de commissions consultatives prévues par la loi ou le règlement.

[2] Voici les détails de son calcul : « Prenant la consommation d’un écran numérique de 267 W/m2, tiré d’un cas réel, nous avons calculé la dépense énergétique totale de cette mesure si tous les stades se munissaient simplement de trois panneaux chacun. Un panneau numérique de 50 m2 consomme donc : 13 350 W Fonctionnant 19h par jour (soit 6935 h par an), il consomme annuellement 92 580 kWh. Avec une moyenne de trois écrans par stades, soit 160 pour les 23 stades, on aboutit à une consommation annuelle totale de ce parc de 14 812 800 kWh. »

[3] Consommation totale d’électricité en France en 2014 : 465,3 TWh. Soit une consommation moyenne par habitant de 7 088 kWh.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il n’y a pas de pub qui ne soit mensongère et qui plus est elle payée par le consommateur ! Trompé et payeur ! Si l’image de marque de BMW est excellente, c’est aussi parce que BM dépense 1000 euros de pub par modèle, record chez les constructeurs automobiles .

     

  • Et puis Maurice Lévy qui dirige Publicis a tellement de Chââârme... sans parler de l’exquiiise Elizabeth Badinter (deux milliards d’euros)


  • Macaron ? Macaron ? Attends voir un peu, pourquoi je ne partirai pas avec ce type en vacances ?
    Ah oui ça y est, je m’en souviens maintenant, merci E&R !


  • Un pays si riche en culture et traditions que la France, transformée en temple de la surconsommation, vraiment triste.

     

    • C’est le terme que j’allais employé pour dire ce que je ressens .
      Lorsque je lis certains articles , j’ai souvent cette scène qui me vient à l’ésprit .Celle dans germinal , de cette femme exédée par tant de misère et qui se voit refuser pour la nième fois un crédit pour une miche de pain , et qui fini par faire bouffer les propres testicules du boulanger après , avec l’aide de quelques villageoises , l’avoir fait sortir de la boulangerie et l’avoir sauvagement tué .


  • #1388187

    Il ne sert à rien de s’agiter de la sorte. Macron, comme les autres, fait ce pourquoi il est payé. Ils ne vont pas changer.
    Par contre, le plus utile serait de les éjecter du pouvoir définitivement.


  • Les abord de nombreuses villes sont littéralement défigurés par les panneaux de pub, je pense à Orléans et à Fréjus en particulier quand on les aborde par le Nord : une horreur .