Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Entre trois et six milliards d’euros de gains pour les passeurs de migrants

Un trafic en expansion

Illustration : Wingz

   

Les réseaux criminels de passeurs ont engrangé entre 3 et 6 milliards d’euros en 2015 grâce au trafic de migrants, a déploré lundi Europol, avertissant que ce chiffre pourrait doubler, voire tripler, si la crise migratoire continue sur son rythme actuel.

Quelque 90% des plus d’un million de migrants entrés illégalement en Europe en 2015 ont utilisé « un service de facilitation », a déclaré le directeur d’Europol, Rob Wainwright, lors d’une conférence de presse à La Haye, où siège l’organisation, précisant que « dans la plupart des cas, ces services ont été fournis par des groupes criminels (...) réalisant des gains substantiels ».

Pour combattre ces trafics, Europol a lancé lundi son Centre européen contre le trafic de migrants (EMSC), destiné à soutenir les pays membres dans le démantèlement de réseaux criminels de passeurs. Évoquant les trois à six milliards d’euros engrangés par ces passeurs, M. Wainwright a assuré que «  ce chiffre d’affaires va doubler ou tripler si le niveau de l’actuelle crise migratoire persiste l’année qui vient  ». Des dizaines de milliers de migrants sont déjà entrés en Europe en 2016, a-t-il précisé.

L’organisation a dès lors fait du « trafic de migrants une de ses principales priorités », a-t-il ajouté à l’occasion du lancement d’une division devant aider ses membres à démanteler les réseaux de passeurs qui profitent de la pire crise migratoire que connaît l’Europe depuis la Seconde Guerre mondiale.

Le Centre européen pour la lutte contre le trafic de migrants (l’European Migrant Smuggling Centre, EMSC) a pour mission de soutenir les États européens dans la traque et le démantèlement des réseaux de passeurs, notamment via des identifications et le partage d’informations. Europol dit posséder des informations sur près de 40.000 personnes soupçonnées d’implication dans le trafic de migrants.

Les suspects sont originaires de plus de 100 pays, mais proviennent majoritairement de Bulgarie, Égypte, Hongrie, Irak, Kosovo, Pakistan, Pologne, Roumanie, Serbie, Syrie, Tunisie et Turquie. L’équipe du EMSC d’Europol concentrera son action sur deux lieux clés de la crise migratoire : Catane (Italie) et Le Pirée (Grèce). « La lutte contre le trafic de migrants est une des principales priorités de l’UE dans le but de contrer la crise des réfugiés », a déclaré le commissaire européen à la migration, Dimitris Avramopoulos, présent à Europol.

Selon l’agence européenne des frontières extérieures Frontex, 140.000 migrants sont déjà entrés illégalement en Europe en 2016, alors que les arrivées de réfugiés et migrants ne semblent pas devoir se tarir cette année.

La criminalité derrière l’humanitarisme, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il faudrait peut-être que la CIA arrête de payer les passeurs aussi, ça réglerait sans doute une grosse partie du problème.


  • Ça rappel d’autres traites jadis, le système est assez fort à coup de billet pour qu’ils se vendent entre cousins.
    Enfin l’histoire retiendra que c’est la faute du quidam blanc européen


  • Le résultat de toute la stupidité de la politique migratoire européenne qui crée des filières mafieuses en poussant les réfugiés et migrants à emprunter des voies parallèles à cause de la fermeture des frontières.
    Conséquences, des milliers de morts dans des naufrages, l’enrichissement des mafias, l’appauvrissement des réfugiés au lieu du contrôle des arrivées dans les aéroports, le respect de la dignité humaine en permettant le transport par voies aériennes ou maritimes légitimes qui bénéficierait à l’économie des compagnies de transport.
    Car les sommes payées par les réfugiés aux passeurs leur auraient permis de payer des billets en business class sur Air France, Lufthansa ou autres


  • « Entre trois et six milliards d’euros de gains »

    Et 33 % pour la France !

     

    • C’est un secret de polichinelle et pourtant, ils continuent à nous prendre pour des naïfs et de ne rien faire pour arrêter cette horreur, comme pour la pédocriminalité, et comme tout le reste de leur fonctionnement, tout est basé sur le secret et le mensonge. Du dégueuli en barre.


  • J’imagine bien une mère et un père , déboursant entre 5000 et 10000€ pour faire passer dans une coquille de noix ses enfants et ainsi se mettre en danger en pleine mer !!
    Chez eux ils n’ont guère plus que de quoi subvenir à leurs besoins de base... Et puis, s’ils avaient cette argent pour passer vers les pays Européen, ne serait il pas plus confortable que prendre des billets sans retour en première classe sous couvert touristique ....
    Allons... les "boat people" ressemble bien à des compagnies maritimes sous faux drapeaux !


  • Ils n’arrêteront personne, pas plus qu’en France ils n’arrêtent les GROS trafiquants - qu’ils connaissent parfaitement .


  • Sarkozy et BHL avec l’OTAN ont détruit la Libye de Kadhafi pour déverser des millions de clandestins sur l’Europe par l’intermédiaire de passeurs sans scrupules qui engrangent des milliards !Tout ça est bon pour Israel .