Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Entretien avec Arnauld de Tocquesaint – L’instrumentalisation des programmes scolaires

Partie 2 sur 5

Dans cet entretien en cinq parties, Arnauld de Tocquesaint présente son ouvrage La Face cachée de l’école, édité par Kontre Kulture, ainsi que les principaux enjeux de l’instruction aujourd’hui.

 

Partie 2 – Instrumentalisation des programmes scolaires :

Se procurer l’ouvrage chez Kontre Kulture :

Sur le même sujet, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il y a les munitions qu’il faut dans cet entretien pour dénoncer le projet de destruction des enfants. Auprès de ses proches.
    Toujours les bons choix sur la présentation.
    Bien joué Kontre Kulture et Arnaud de Tocquesaint.


  • Que des vérités pour moi qui suis enseignante, j’adore ces vidéos.


  • bonsoir,

    un grand merci à e&r; c’est un très beau témoignage


  • En collège, en classe de 4ème, Louis XIV a été exclu du programme : il a donné l’ordre que les Juifs soient chassés des Antilles dans le Code Noir de 1685 . Napoléon aussi a été chassé du programme : on sait qu’il s’est faché avec les Juifs en 1808 en promulguant ce qu’ils appellent "le décret infame" qui leur faisait obligation de faire le service militaire sans possibilité d’acheter un remplaçant .

     

    • Bonsoir Adalbert,

      Le Roi Soleil a été exclu du programme de 4ème !!! Merci pour cet information. Cela me "choque" car il y a 10 je l’étudiai en 4ème et cela c’est étalé sur plusieurs mois. Comment peut ton ne pas parler d’un des derniers grand roi de France (voir le dernier) ?! Madame la ministre de l’éducation national l’histoire de notre pays ne commence pas au milieu du XXème siècle...


  • Hum c’est vrai que l’intrusion militaire romaine a anéanti pas mal de trouvailles (de plus enracinés) gauloise, 1000 ans de perdus avant de retrouver la charrue a traction avant indépendante.

    Pourquoi étudiez l’Inde, pour son coté métissé ? mais on passe sur l’Islam soufi léger des mogols ? et l’étude du héroïsme du Bagavad Gita ?

    Pas de Charlemagne pourtant on partage ça avec nos voisins partenaires le Karl Der Grosse, un bon moyen de faire de l’Histoire comparée d’ailleurs.

    L’Empire du Mali et Kanga Moussa, si ça permet d’aborder l’esclavage inter africain et l’origine de sa fortune.

    C’est vrai que tout sera dur sans connaitre ses propres bases : lire, écrire, compter, ça va être du bourrage de crâne "malsain".


  • je suis en ce moment meme confronté a se sujet d’école et cinema,mon fils entrant en cp,la "maitresse" refusant de nous communiquer les titre des 3 films qui seront diffusé au éleves...du coup je lui ais dit que le mien n’irait pas a l’école ce jour la
    a suivre...

     

  • En 6ème, les élèves n’étudient plus que pendant DEUX heures l’Egypte Antique, sujet qu’ils apprécient entre tous . Il va de soit que l’étude du peuple Hébreux n’a pas été écourtée... A la place de l’Egypte ils doivent étudier ...Sumer, qui n’intéresse personne . Mais les super-cons pédagogues vont essayer de leur faire croire que les Sumériens étaient des sémites , ce qui revient à faire des Juifs les inventeurs de l’Ecriture !

     

    • « Il va de soit que l’étude du peuple Hébreux n’a pas été écourtée... »

      Limite ça me dérange pas, c’est "tronc commun" les hébreux.

      Mais si il pouvait étudier "la guerre des juifs" de Flavius Jospeh, ou encore délirons un peu le Talmud, le Sabataïsme, le Frankisme, un petit crocher vers la franc-maçonnerie. Mais bon la on peut délirer, car on a peu de connaisseurs et le jour ou ça se produira soit les poules auront des dents soit Jésus sera revenu.


    • Parfaitement d’accord, hors de question d’écourté l’histoire du peuple hébreux, sans les bases comment maitriser l’histoire de ses sectes, ses intrigues et prise de pouvoir ( pensée matérialiste, les différents moyens d’amener la confusion dans les esprits, etc) Vous les avez mentionné : le Talmud, le Sabataïsme, le Frankisme, ainsi que la franc-maçonnerie deviendront du coups plus digeste, mieux assimiler. Pour une fois que ça va dans le bon sens.


  • Un historien "exterminationiste" a avoué que le génocide tsigane n’avait jamais existé ! L’Éducation Nationale continue à propager ce mensonge.

     

  • Les enfants en 6e ne doivent pas apprendre des textes sanscrits... Pour le reste, il est vrai qu’il faut consacrer du temps à l’Inde.


  • Retirer Charlemagne du programe d’histoire est inadmissible, apprendre l’histoire du Mali en primaire à des français, quelques soit leurs origines, c’est du foutage de gueule on est bien d’accord.
    Mais, monsieur de Tocquesaint je ne suis pas d’accord quand vous dites que personne ne connais Kankan Moussa l’empereur du Mali, quant au fait que son histoire soit LARGEMENT enjolivé... Je ne connais pas la teneur des cours en question néanmoins je trouve votre interprétation bien partial eu égard à la mémoire de l’un des plus glorieux empire qu’ai connu l’Afrique. Ne vous sentez pas obligé de dédaigner l’histoire des autres nations avec autant de mépris pour justifier votre indignation, que par ailleurs je partage en ce qui concerne les programmes d’histoire donné à des français, bien que vous préfériez les appeler des immigrés...

     

    • Je n’ai pas eu du tout le sentiment qu’Arnauld de Tocquesaint dédaigne l’histoire des autres nations.
      Il rappelle tout simplement, et tout naturellement, que les enfants français, à l’école française, doivent avant tout connaitre l’histoire de France, et que c’est cette dernière qu’il faut enseigner aux enfants, et de manière chronologique, avant qu’ils n’abordent l’histoire des autres pays.
      J’ai lu La face cachée de l’école, et ce livre a circulé très largement autour de moi.
      Il faut absolument être informé du constat qu’il dresse.


    • Bien entendu krissy59, Arnaud de Tocquesaint fait un constat très grave et je partage entièrement son avis. Les cours d’histoire ne servent pas qu’a la culture générale, c’est un ferment de l’identité culturelle et nationale. Et bien entendu nous comprenons tous ici pourquoi les franc-mac s’attaque précisément à l’histoire de notre pays, c’est parce qu’ils veulent la réécrire à leurs sauce.
      Mais je pense qu’il n’est pas nécessaire de taper sur l’histoire de Kankan Moussa pour justifier sa position, chaque histoire est respectable et pour quiconque s’intéresse un tant soit peu aux cultures étrangères, ce qui n’est manifestement pas le cas d’Arnaud de Tocquesaint, mais c’est son droit, la prise de pouvoir de l’empire malien par Kankan Moussa est un fait historique très connu et très intéressant.

      Je suis parfaitement d’accord sur le fond du discours, je reproche seulement à Arnaud de Tocquesaint de ne pas y mettre la forme. Ou en tous cas d’être un peu méprisant à l’égard d’un personnage historique très important en Afrique.
      Pour le reste, je soutiens entièrement son analyse !


    • J’ai fait une licence d’histoire et Kankan Moussa, je connais pas. Interrogez 100 personnes dans la rue pour leur demander s’ils connaissent Kankan Moussa, je vous parie que pas une seule ne saura vous répondre, à moins de croire vaguement se souvenir qu’il s’agit d’une marque de yaourt dans les années 90. Et puis merde, on est en France, qu’on apprenne déjà l’Histoire de France aux élèves. Le jour où on aura réussi à restaurer un niveau d’instruction décent, peut-être alors qu’on pourra considérer comme légitime de se payer le luxe d’aborder l’étude en classe de quelque royaume tropical disparu. Là pour le moment, c’est franchement pas la priorité.


    • « J’ai fait une licence d’histoire et Kankan Moussa » [...]

      Vous n’avez jamais joué à Civilization IV & V ?
      Il faut relativiser les diplômes à notre époque, je n’ai jamais fait d’étude supérieure en Histoire, car j’avais jugé ça intéressant mais non productif en terme de revenu pour vivre. Mais je suis assez cultivé et je connais ce personnage. Il m’est arrivé aussi de moucher des profs de l’EN comme ma cousine et d’autres sur leur soit disant programme et j’avais des meilleurs notes qu’elle d’ailleurs, sans parler des mensonges historiques.

      Je comprends que bon nombre de non africains sahéliens, de non passionné d’Histoire ou de jeu vidéos de stratégie ne connaissent pas.

      La question est pourquoi parler de ce personnage ?

      Programme de déculturation ?
      Entretien de la division communautaire bien pratique pour le gouverner pour régner ?
      ...


  • Bonsoir,
    N’ayant plus l’âge d’être à l’école et n’ayant pas d’enfants, je ne suis plus au courant des programmes scolaires. Cela dit, je ne suis nullement étonné de ce que nous dit Mr De Tocquesaint.

    On va droit dans le mur.

     

  • Vidéos excellentes mais je crois qu’Arnauld de Tocquesaint devrait avoir le courage, au regard de ce qu’il raconte, d’appeler ça un complot !


  • C’est fort peu probable que l’extermination des tziganes est instrumentalisé pour appeler à la tolérance envers les roms.. Les roms sont une mauvaise publicité pour les pro-immigrationistes, en général ils ne communiquent pas sur ce qui fache.. Non, la religion centrale c’est la shoah, la répression avérée des tziganes c’est un plat d’accompagnement, une sorte de mise en bouche avant les grandes spéculations logistiques.


  • Sur les Gaulois et Charlemagne c’est juste fou,
    comme le disait le rapport sur l’intégration fin 2013 : il y a trop de blancs dans l’histoire de France,
    Et si il y a trop de blancs dans l’histoire de France, ça veut dire qu’il y en a trop en France dans leur tête.
    La vérité c’est qu’ils ont déjà enlevés l’essentiel, roman international, ils leur parlent d’inde et d’Afrique, les préparent au remplacement, glorifient l’identitarisme de tout ce qui est étranger et détruisent, déconstruisent celui des indigènes... c’est une politique coloniale sur ce sujet, faire l’apologie du régime, rabaisser et mépriser l’histoire des peuples historiques et majoritaires tout en glorifiant celle de peuples étant arrivés ici il y a quelques décennies..
    Bientôt, les seuls Français historiques à êtres évoqués, seront des homosexuels et des immigrés. (je crois qu’ils veulent aussi faire préciser les origines étrangères de certains personnages historiques, comme pour les pédés)

    Donc cette école et cet état veulent bel et bien nous détruire au plus profond


  • "l’un des plus glorieux empire qu’ai connu l’Afrique".
    Bon Dieu, quel délire de votre part. Peu importe aussi grand fusse-t’il cet empire elle n’a rien contribué intellectuellement aux civilisations. Il reste toujours une grande différence entre un empire et une civilisation. La différence est dans ce qu’on lègue et permet d’inspirer et de faire avancer une autre civilisation. C’est tout le problème avec les empires africains. Aussi beau fussent-ils, ils n’ont rien contribués au niveau intellectuel parce qu’ il n’y avait pas l’écriture. Beaucoup de pays d’afrique noir ont à peine un patrimoine culturel. C’est notamment le cas de mon pays, le Congo. Avant que les belges viennent chez nous, il n’y avait rien ! Et ça pour un pays qui est 20x plus grand que la France.
    Glen, le congolais

     

    • Glen vous devriez vous interesser un peu plus à votre histoire d’origine et celle de tout le continent qui en vaut la peine aussi.
      Vous seriez peut être moins prompt à l’auto-flagellation. Sans trop digresser sur l’impact négative, pour ne pas dire destructrice, des occidentaux en Afrique vous devriez savoir qu’on est jamais mieux servi que par soit même. Oubliez les africanistes et autres ethnologue non africain, hormis quelques rare exceptions notable tel que Marcel Griaule et ces disciples vous ne trouverez dans leurs écrits que la description de sauvage, cannibale ou dégénéré païen...
      Certes, comme vous l’avez précisé la tradition orale n’aura pas permis de conserver ce qui aurait pu être de précieux témoignage de l’histoire des civilisations africaine. C’est pour cela qu’on dit en Afrique "Quand un vieillard meurt, c’est une bibliothèque qui brule". Mais ils reste néanmoins beaucoup d’éléments permettant de reconstitué le passé, comme l’etudes des cultures, des rituels, des modes de vie et bien sur l’art.
      Il en est de même pour la civilisation gauloise pré-romanisé qui se distinguait elle aussi par une tradition orale, malheureusement perdu en grande partie aujourd’hui...

      Quant à l’empire malien, bien que plus récent et très avancé scientifiquement il est peu sourcé c’est vrai, car il conservait aussi une tradition orale. Néanmoins on dispose de quelques écrits grace aux voyageurs et compilateurs arabes et berbères, mais aussi de quelques rares voyageurs européens.


  • Apprendre aux écoliers la colonisation du Maghreb faite par et pour les juifs sionistes au nom du peuple français qui n’a jamais eu son mot à dire et la loi Crémieux !

     

    • Bien sur la situation de l’école est catastrophique .L’enseignant , au fil des années , s’est vu dépourvu de tout sens de ce métier : examens galvaudés , violence endémique , salaires dérisoires .La question essentielle est : pourquoi ce monde enseignant ne s’insurge pas ? Pourquoi ne créent-ils pas ou ne votent-ils pas pour un syndicat de type populiste ? Insistons sur ce point : dans beaucoup de collèges , voire lycées il est devenu impossible de faire cours , le professeur étant réduit au mieux à jouer un rôle d’animateur . Alors quelle réponse à notre problème ?

      1/ Les vacances ont une fonction essentielle et c’est pourquoi aucun gouvernement ne veut y toucher .Le prof , aujourd’hui, tient grâce à des vacances permanentes .C’est le seul métier ou l’on peut être 4 mois hors de son lieu de travail .C’est pourquoi la féminisation est croissante dans cette catégorie socio-professionnelle .

      2/ Les établissements les plus difficiles et ils sont de moins en moins minoritaires sont ceux ou les allogènes dépassent la moitié des effectifs . Or la dénonciation de ce fait et une demande autoritariste sont le fruit d’une auto-proscription .Mieux vaut pour une jeune prof de gauche se faire traiter de "pute" et de sale blanche que d’avouer que les Le Pen , finalement depuis trente ans ne disaient pas que des sottises .Une clé de compréhension du monde enseignant est son atavisme idéologique gauchardisant ( essentiellement l’idéologie de la gauche sociétale ) .Un enseignant n’est en vérité obligé à rien en terme de contenu d’enseignement :la théorie du genre pourrait très bien étre galvaudée , si elle est est dispensée , c’est le fait de petits soldats politiques .


    • Suis d’accord avec E de Fran, je suis prof en ZEP et nous avons ces soucis et si nous n’avions que 5 semaines de congés on ne tiendrait pas, personne veut notre place mais beaucoup nous critique, la réponse est simple " passez le concours et vous aurez 4 mois de congés". Depuis 3 trois ans nous accueillons des allophones et très peu de moyens sont mis en oeuvre pour qu’ils apprennent le français, ils sont plongés dans les classes en ne comprenant rien. Au bout d’une année scolaire ils parlent notre langue à peu près mais imaginez le calvaire pour eux ! 2 grandes réussites pourtant mais des élèves qui avaient la soif d’apprendre et de s’en sortir. Je pense aussi que l’on peut glisser quelques vérités pendant nos cours, ce que je fais mais j’enseigne une matière "secondaire" comme on dit donc mon champs d’action est assez libre. Pour ce qui concerne la révolte des profs laissez-moi rire, nous serions que 3 profs maxi dans mon bahut à faire une grève illimitée, ils sont trop axés sur leurs crédits à payer et en plus ne sont même pas au courant de se qui se passe et c’est vrai très gauchisant, aussi lobotomisés que les autres c’est affolant. Le réveil va être dur pour eux. Moi je sais.


    • Le pire que j’ai pu voir, c’était pourtant dans des établissements où il n’y avait que du "de souche", du bon gros beauf genre nord-pas-de-calais en zone semi-rurale...peu importe l’origine, il y a surtout un problème de gosses pas élevés, égotiques, sans limites aucune, des parents-consommateurs, une École ouverte aux 4 vents, un métier totalement dévalorisé depuis mai 68.


  • Impossible de trouver la musique d’intro....quelqu’un peut m’aider à l’a trouver ?

     

    • Sur BDH, cherche l’album "Mainstream" (aucun rapport avec les infos mainstream, c’était le nom du Jazz traditionnel donné par Duke Ellington en opposition au mouvement "Be Bop") le groupe c’est les "Backleg Breakers". Le morceau est Ain’t misbehavin’ ("un peu que je m’ai bien tenu" comme dans la Ligne Verte !!!) c’est du Fats Waller et plus particulièrement du "ragged stride" qui est devenu ensuite une grosse saucisse du Jazz (pas Fats Waller, le titre) : http://www.brasdhonneur.fr/node/1470


  • Dans la première partie il dit qu’il ne faut pas tomber dans le conspirationnisme. Mais ensuite il nous parle du projet qui consiste à abrutir nos enfants, projet qui est digne des pires romans d’anticipation . Il y a complot quand tout les gouvernements successif depuis 40 ans se donne le mot pour abrutir les enfants on doit ce dire que des gens travaillent acharnement à ce projet dans le secret. C’est ça une conspiration. Ce n’est pas parce que les médias disent que c’est idiot d’être conspirationniste qu’il faut accepter cette vision.


  • Bonjour à tous,
    Cela fait déjà un moment que je voulais vous sollicitez et je profite de cet article.
    Ma fille a 13 ans (4ème) et adore lire. J’ai toujours peur du choix des romans en médiathèque).
    Pour les connaisseurs de ce site, pourriez vous me citer des livres pour son âge bien sur passionnant à lire mais aussi qui seraient de bonnes bases pour l’apprentissage de notre histoire et palier aux manques de ses cours d’histoire( ce pourrait être un bon créneau pour kontre kulture, les livres pour les jeunes, pour l’initiation à la lecture ). Ce n’est pas si facile de choisir des livres pour jeunes.
    Je vous remercie

     

  • à l’attention de Mohamed Shaka,

    Je crois que pour vous le simple fait d’être franc et de ne pas vouloir chercher refuge dans une histoire romantisé en ce qui concerne l’histoire de mon pays ou de l’afrique noire en générale est déjà une forme d’auto-flagellation. Mais bon tant qu’on y est pourriez-vous m’envoyer des photos de grand monuments architecturaux datant de la pré-colonisation au Congo et autres pays africains comme l’Angola, le Caméroune, Ruanda etc ? L’hiver dernier, j’ai passé 4 mois au Congo ; j’ai voyagé de part le monde. J’adore découvrir et apprendre des nouvelles choses. J’en suis sûr que vous allez m’aider à découvir des tas choses que j’ignorais encore jusque là.

    Glen, le congolais

     

    • En Ethiopie, en Mauritanie, au Mali, en Egypte, vous trouverez de très beaux monuments des différents ages d’or connus par ces régions.
      Ethiopie : Bet Giorgis
      Mauritanie : mosquée de Chinguetti
      Egypte : la liste est trop longue (pyramides, temples, tombes...)
      Mali : mausolées de Tombouctou (si il en reste...), tombeau des Askia, et les mégalithes de Tondi Daru.


  • Bonjour à tous, Il apparait impossible de visionner la partie 3,4 et 5 ???..introuvable sur Dailymotion ??..merci pour votre aide...pour le reste, Arnauld de Tocquesaint tient des propos très cohérent. Un simple remerciement pour avoir relayé l’info.


  • Dans le cadre du "regards sur les mondes lointains" il serait judicieux que les élèves de la couronne parisienne en apprennent un peu plus sur les indigènes peuplant le reste du pays.
    Un regard précieux donc.


  • Bonjour à tous,
    Je profite de l’article et de la science de certains pour vous demander des suggestions sur les historiens et bouquins à privilégier pour enseigner l’histoire à la maison. J’ai déjà quelques références mais je ne sais par où commencer. Si il y en a parmi vous qui pratiquent l’instruction en famille où qui tout simplement sont férus d’histoire, je serai ravie de prendre vos conseils. Merci d’avance pour votre aide.
    Amicalement,
    Maya.


  • C’est tellement incroyable qu’on croirait un sketch, personnellement j’ai beaucoup ri, d’autant plus que le style pédagogique de l’auteur s’y prête bien. On atteint un tel niveau d’aberration que la première réaction ne peut être que le rire, tant on a l’impression de c’est irréel. Cependant après avoir ri, reconsidérant que tout cela est bien réel, on ne peut que s’inquiéter du niveau de folie de nos responsables politiques qui supervisent tout cela.


Afficher les commentaires suivants