Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Entretien avec Yonathan, auteur du spectacle Ma réponse à Dieudonné

Le Théâtre de la Main d’Or, un lieu de paix

Casquette à l’envers et jean retroussé, Yonathan Sayada ressemble de loin, à un adolescent. Tandis que je m’avance dans sa direction, celui-ci me prévient : « Aujourd’hui, on a plus de chance de passer inaperçu si on prononce le nom Hitler en public que celui de Dieudonné. » Difficile de répondre à cela. Mais je l’apprendrai au cours de notre entretien : c’est sans doute vrai. Les gens se retournaient vers nous dès que l’on prononçait le nom Dieudonné.

Âgé de 27 ans Yonathan est comique, et monte sur scène depuis 7 ans. Il est Juif. Il a fait ses débuts sous le nom de Yonathan au Chinchman Comedy Club, scène ouverte où durant toute une année, il a joué 5 minutes tous les lundis soir. Puis, on lui a proposé un créneau d’une heure dans un café-théâtre. Comme il est plutôt marrant, il a réussi à remplir la salle et on lui a offert en conséquence un nouveau terrain de jeu, plus vaste, le théâtre du Gymnase, dans le 10e arrondissement parisien. De son propre aveu, il n’avait « pas le niveau » et a, selon ses termes, « perdu beaucoup d’argent ».

Après cela, Yonathan passe par une période de dépression qui va durer plusieurs mois, avant de revenir avec de nouveaux projets. Il devient intervenant chez Beur FM. Mais sa résolution la plus importante consiste à faire la paix par le biais de l’humour avec Dieudonné M’bala M’bala et son antisémitisme notoire. Jusqu’à être invité par l’humoriste préféré de la droitosphère dans son théâtre de la Main d’Or. Ce qui s’annonçait comme une idée plutôt casse-gueule a néanmoins l’air de bien fonctionner auprès du public, puisque la vidéo de présentation de son nouveau spectacle intitulé Ma réponse à Dieudonné, cumule déjà plus de 150 000 vues sur YouTube.

Comme je voulais en savoir plus sur ses motivations et les raisons qui l’ont poussé à organiser ce nouveau spectacle dans l’antre du comique devenu paria, je l’ai rencontré devant la Main d’Or, dans le 11e, à la veille de sa première.

 

VICE : Salut Yonathan. Parle-moi de ta décision de jouer à la Main d’Or.

Yonathan : C’est un long processus. En 6 ans, vu le nombre de gens qui sont venus me voir en me disant : « Je connais Dieudo, il faut absolument que tu ailles le voir parce qu’avec ton humour, il va adorer », franchement je n’écoutais plus. Un jour, tandis que je jouais à Marrakech, un mec s’est présenté comme étant l’ami de la femme de Dieudo, et m’a dit : « Je vais lui envoyer ce que tu fais.  » OK. J’oublie. Puis, en octobre 2015, je reçois un mail d’un dénommé Dieudonné M’bala M’bala. Je pense d’abord que c’est une blague. Dans celui-ci, je lis : « J’ai vu une de tes vidéos, j’aime beaucoup. Il faut absolument qu’on se rencontre, j’aimerais qu’on discute. »

À ce moment-là, je me dis qu’il va me proposer un spectacle à La Main d’Or et que je vais devoir dire non au meilleur. Et je pense : ça fait chier.

 

Pourquoi tu te dis que tu « vas devoir dire non » ?

Eh bien, je n’ai pas encore l’idée de lui proposer la paix. Je me dis juste : j’ai un humour provocateur, je suis Juif, je vais jouer à la Main d’Or. Donc : non. Je me dis : c’est dangereux. Je veux dire, j’espérais encore avoir une carrière à ce moment-là [ Rires].

Lire la suite de l’article sur vice.com

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.