Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Escalade nucléaire américaine en Europe

La Maison Blanche est « préoccupée » parce que des chasseurs russes ont survolé à distance rapprochée un navire étasunien en mer Baltique, en effectuant une « attaque simulée » : ainsi rapportent nos agences d’information. Sans nous informer cependant de quel navire il s’agit et pourquoi il était en mer Baltique.

C’est le USS Donald Cook, un des quatre unités lance-missiles déployées par la US Navy pour la « défense de missiles Otan en Europe ». Ces unités, qui vont être augmentées, sont dotées du radar Aegis et de missiles intercepteurs SM-3, mais en même temps de missiles de croisière Tomahawk à double capacité conventionnelle et nucléaire. En d’autres termes, ce sont des unités d’attaque nucléaire, dotées d’un « bouclier » destiné à neutraliser la riposte ennemie.

Le Donald Cook, partant le 11 avril du port polonais de Gdynia, croisait pour deux jours à 70 Km à peine de la base navale russe de Kaliningrad, et a été pour cela survolé par des chasseurs et hélicoptères russes. Outre les navires lance-missiles, le « bouclier » USA/Otan en Europe comprend, dans sa conformation actuelle, un radar « sur base avancée » en Turquie, une batterie de missiles terrestres étasunienne en Roumanie, composée de 24 missiles SM-3, et une autre analogue qui sera installée en Pologne.

 

 

Moscou prévient : ces batteries terrestres, étant en capacité de lancer aussi des missiles nucléaires Tomahawk, constituent une évidente violation du Traité Inf, qui interdit le déploiement en Europe de missiles nucléaires à moyenne portée.

Que feraient les États-Unis – qui accusent la Russie de provoquer avec les survols « une escalade inutile de tensions » – si la Russie envoyait des unités lance-missiles le long des côtes étasuniennes et installait des batteries de missiles à Cuba et au Mexique ?

Personne ne se le demande sur les grands médias, qui continuent à mystifier la réalité. Ultime nouvelle cachée : le transfert de F-22 Raptors, les plus avancés des chasseurs bombardiers étasuniens d’attaque nucléaire, de la base de Tyndall en Floride à celle de Lakenheath en Angleterre, annoncé le 11 avril par le Commandement européen des États-Unis. D’Angleterre les F-22 Raptors seront « déployés dans d’autres bases Otan, en position avancée pour maximaliser les possibilités d’entraînement et exercer une dissuasion face à toute action qui déstabilise la sécurité européenne ».

C’est la préparation à l’imminent déploiement en Europe, Italie comprise, des nouvelles bombes nucléaires étasuniennes B61-12 qui, lancées à environ 100 Km de distance, frappent l’objectif avec une tête « à quatre options de puissance sélectionnables ». Cette nouvelle arme entre dans le programme de potentialisation des forces nucléaires, lancé par l’administration Obama, qui prévoit entre autres la construction de 12 sous-marins d’attaque supplémentaires (7 milliards de dollars pièce, le premier étant déjà en chantier), armé chacun de 200 têtes nucléaires.

Le New York Times rapporte (17 avril) qu’est en cours de développement un nouveau type de tête nucléaire, le « véhicule planant hypersonique » qui, au retour dans l’atmosphère, manœuvre pour éviter les missiles intercepteurs, en se dirigeant sur l’objectif à plus de 27 000 kilomètres heures. Russie et Chine suivent, en développant des armes analogues.

Pendant ce temps Washington récolte les fruits. En transformant l’Europe en première ligne de l’affrontement nucléaire, il sabote (avec l’aide des gouvernements européens eux-mêmes) les relations économiques UE-Russie, dans le but de lier indissolublement l’UE aux USA par l’intermédiaire du TTIP. Il pousse en même temps les alliés européens à augmenter la dépense militaire, à l’avantage des industries guerrières étasuniennes dont les exportations ont augmenté de 60 % dans les cinq dernières années, devenant le plus fort poste de l’export étasunien.

Qui a dit que la guerre ne paye pas ?

Manlio Dinucci

Manlio Dinucci sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1448038

    C’est seulement à la 2ième lecture de l’article que je vois la carte de "la Russie veut la guerre". Elle est montrée en trop petit... Elle est pourtant excellente et est même un cas de perfection dans la transmission claire d’un message. Elle résume en 3 secondes l’absurdité de la situation.


  • #1448051

    Le risque politique ayant été balayé (l’otan est en train d’imploser) et le risque économique (notamment des effets de l’implosion du dollar) ayant été réduit puisque une vraie alternative commence de voir le jour avec comme base le rouble et le yuan seul subsiste le risque nucléaire. Là, l’unique moyen de s’en défaire est de virer tous les gouvernements soumis à ...BIP ; BIP....BIP

    Pas d’alternative. Nous pouvons demander beaucoup à nos amis Russes et Chinois mais là c’est notre travail à tous. Plus précisément, il s’agit de notre travail quotidien.


  • #1448098

    Je ne suis pas trop inquiet pour les russes.
    Ils développent et ont développé des systèmes de brouillage offensifs, très supérieurs à ce qui existe ailleurs, aptes à neutraliser des missiles à distance.
    C’est leur pochette surprise.
    Sinon, un fait est incompréhensible : la plateforme de char Armata.
    500 unités par an depuis 2015, avec un objectif de 2500 en 2020.
    (rappel : l’armée française, 1er du continent, c’est 240 chars, 40% H.S…).
    Ce déploiement n’a pas de sens hors le cas,
    - d’une guerre conventionnelle en Europe
    - menée à l’abri d’une réponse nucléaire qui irait le balayer dans l’heure ; cf. plus haut les systèmes de brouillage offensif.

    Moscou est à une journée de Paris…
    Ma conviction est que,
    - nous allons finir par prendre un blitzkrieg russe dans la face
    - ici, dans les gens aptes à se battre, bobos non compris, personne ne fera rien ; nous nous laisserons écraser.
    Pourquoi ? Parce que plus en plus gens iront préférer être déculottés par un pays et une culture traditionalistes, que de continuer dans la folie US.
    Nous appelons à notre suicide en réalité.
    Pourquoi pas ?

     

    • #1449513
      le 22/04/2016 par Leo Nidas
      Escalade nucléaire américaine en Europe

      C est surtout que je n ai rien a reprocher aux russes et qu en cas de conflit il serait hors de question que je les combatte. Marre de cette haine pour les russes alors que les amerloques ont fait la guerre dans le monde entier a des pays qui ne les menaçaient pas ,pendant. Plus de 220 ans de leur courte histoire.


  • #1448099
    le 20/04/2016 par Themistocles
    Escalade nucléaire américaine en Europe

    L’oligarchie mondialiste a pris l’habitude de placer ses pions comme des virus, dans tous les pays, toutes les organisations, tous les partis. Elle pousse ainsi de l’intérieur, chacun de ces organes, dans la direction qui l’arrange.
    Ainsi les Illuminatis -qui sont la partie de la FM qui s’est introduite dans chaque obédience de la FM mondiale- dispose dans chaque obédience de chaque pays de 33 niveaux pour mener chacun -éventuellement- une politique contraire à certains autres niveaux de la même obédience. Ex : on peut considérer que les apprentis (niveau 1) qui sont croyants ne passeront jamais en niveau supérieur, et on peut les faire mener une action de masse (politique, économique, administrative …) qui sera si besoin combattue -évidemment secrètement- par les niveaux plus "éduqués" de la même obédience.

    Bref depuis longtemps l’oligarchie mondialiste sacrifie un pion blanc pour prendre un cavalier noir, ou une tour noire pour prendre un pion blanc. On a vu récemment avec Gladio, Al Quaïda, Daesh, Moubarak, Ceylan … le sacrifice de nombre d‘ "actifs" souvent pro-mondialistes.

    Or ce qui se passe aujourd’hui, c’est qu’au poker du casino mondialiste, les enchères sont maintenant démesurées et que c’est l’Europe qui est en première ligne de la prochaine offensive.
    La destruction (totale ou seulement économique) de l’Europe, c’est la poutre que nos pro-européens viscéraux font semblant de ne pas voir. Nous sommes des lemmings ; conduits en masse vers un suicide collectif ET VOLONTAIRE.


  • #1448108

    Je ne savais pas que les U.SA. étaient proches de la frontière Russe excepté l’Alaska. que faire de telles puissances destructrices ? c’es l’expression de l’impuissance même. Admettons qu’ils envoient 50 bombes nucléaires sur la Russie, quelles seraient les retombées radioactives ? Sans compter qu’il y aurait forcément une réplique, tout cela relève de l’agitation destinée à l’Opinion Publique mais aussi aux militaires qui aiment se sentir indispensables. Faut bien justifier le volume budgétaire démentiel de ce pays qui joue les gardes du corps d’Israêl La taille des biceps est inversement proportionnelle à celle du cerveau.


  • #1448143
    le 20/04/2016 par Francois Desvignes
    Escalade nucléaire américaine en Europe

    Si, pour l’OTAN, l’arme nucléaire est une arme de dissuasion, elle n’empêchera pas l’ascension de la Russie et de la Chine sur la place internationale

    Si, pour l’OTAN, l’arme nucléaire est une arme de guerre, le renoncement de la Russie et/ou de la Chine à leur destinée séculaire n’empêchera pas la fin du monde

    Mais si nous ne voulons pas laisser à l’OTAN le choix entre arme de dissuasion et arme de guerre, alors seule la France peut le faire en sortant de l’OTAN

    Elle vient de faire l’inverse en ré acceptant des bases américaines sur son sol ?
    Eh bien, comme cela on sait qui nous dirige.
    En attendant de savoir quel est le choix de l’OTAN.


  • #1448168
    le 20/04/2016 par arrière-garde
    Escalade nucléaire américaine en Europe

    En attendent que ça pète, continuons à nous informer sur FR2, TF1, BMF, ANAL+ ,continuons à regarder du touche pas à mon poste, les enfants de la télé, les douzes coups de midi, etc....tout cela est tellement instructif et éloigne le cerveau de la réalité.....,et si jamais ça pète et que par chance il y aurait des survivants, ceux-là diront, mais bordel ont c’est fait entuber, ont aurait du écouter SORAL car.....SORAL avait raison.


  • #1448180

    l’Amérique veut à tout prix entrer en guerre contre la Russie mais de préférence sur le sol européen histoire de ne pas abimer le Golden Gate ou l’Empire Stade Building.
    et pour quels motifs ?
    - le lobby militaro-industriel très puissant aux USA qui influence tout les politiques.
    - la dette,la fameuse dette de 200 milles milliards de dollars qui plombe l’économie sera miraculeusement effacée si les américains entrent en guerre et d’ailleurs
    l’Arabie,la Chine la Russie commencent à revendre en masse les bons du trésor qu’ils possèdent et l’Amérique aura de plus en plus de mal pour trouver de l’argent frais pour financer son déficit abyssal.
    - la réduction de la population mondiale voulue par l’élite,certaines célébrités ne se sont pas gènées pour l’affirmer publiquement.
    à supposer que la guerre démarre de manière conventionnelle elle se terminera inéluctablement par un cataclysme nucléaire généralisé.


  • #1448286

    je sais qu’ils y en a pour souhaiter une enième guerre. Seulement avec des joujoux de ce type de technologie, risque de pas rester grand chose après les "champignons" aériens ! Mais ce que je ne comprends pas c’est comment l’élite souhaite le chaos nucléaire quand eux même vont trinquer. Bien sûr, ils ont leurs bunkers high-tech voire luxueux, mais à l’extérieur ça sera le désert et la stérilité. Pourront toujours planter les semences bunkerisées elles aussi, dans la chambre forte mondiale de graines du Svalbard en Suède. Quoique je doute qu’ils aient la main très verte ! Pas sûr que ça voudra pousser ! Donc pour moi il y a un aspect auto-destruction qui m’échappe. Quelqu’un pourrait-il m’expliquer ? Ou alors, leur plan est différent de ce qui circule ?

     

    • #1448361

      bien sur personne ne souhaite la guerre mais tout est fait pour y parvenir,l’OTAN va provoquer les Russes avec ses manoeuvres à quelques dizaines de kilomètres de la frontière,les sanctions qui pénalisent aussi pas mal d’entreprises occidentales,le fait que les médias soumis diabolisent la Russie en affirmant que c’est la cause de l’exode des syriens et de tout leurs malheurs je pense au Monde,à l’Obs à l’Express,BFM,TF1 et d’autres.
      bien sur les ultra-riches ont leur abris anti-atomique en Suisse,au Brésil ou en Afrique du Sud ( l’hémisphère sud sera moins touché en cas de guerre totale ) mais ce n’est pas une garantie de survie car toute la végétation du globe sera contaminée pour des décénnies et on ne vit pas éternellement en s’alimentant de boites de conserves.


  • #1448287
    le 20/04/2016 par Sauve qui peut
    Escalade nucléaire américaine en Europe

    Sans vouloir en remettre une " couche" , ne trouvez vous pas pour le moins :inquiètant , de voir la carte des bases de l’OTAN , sous l’entière coupe de l’empire !
    Elles peuvent servir dans TOUS les cas notamment celui où d’aventure un parti nationaliste arrivait en tête et prendrait légalement le pouvoir d’un pays , et que logiquement les elections étaient annulées par les perdants ( ce qui a été émis par Manolo au lendemain des cantonales ) , ces forces militaires n’auraient qu’un pas pour rétablir leur " ordre " dictatorial ! ( cela m’étonne qu’il n’y ait pas de réflexion sur ce sujet ...tant ce déploiement est comme le nez au milieu d’une figure ) .
    Car entre nous , vous voyez l’hypothèse où la Russie attaquait l’Europe à l’heure actuelle ? ... celle ci relève d’une pure fiction servant à entretenir la peur chez les européens , comme au temps de la guerre froide , l’autre est , à mon avis plus plausible .


  • #1448327

    Les US et leur Dollar sont au bout du rouleau... mais ils ne sont pas bons joueurs.
    Ils se préparent a mettre un grand coup dans l’échiquier.
    En attendant ils tentent quelques derniers coups de bluff...
    Et en ce qui concerne la guerre nucléaire les SS-20 et SS-22 russes sont éprouvés.
    Et russes comme américains savent que le bouclier anti-missile américain ne pourra pas tout arrêter... et qu’une seule de ces unités rase une zone de la taille de new-york (l’état, pas la ville).

    "Et le cinquième ange sonna de la trompette, et une montagne de feu fut précipitée dans la mer. Et un tiers des animaux de la mer mourrurent et un tiers des hommes qui vivent sur la terre" - Apocalypse


Commentaires suivants