Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Et voici le premier robot conçu pour faire du mal

Performance et perversion, les deux piliers de la société libérale

Un ingénieur américain a créé un robot dont le but est de blesser l’être humain. Bien que sa création se contente simplement de piquer le bout des doigts, il soulève la problématique de la relation entre les hommes et les robots.

 

« Un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, en restant passif, permettre qu’un être humain soit exposé au danger ». Les amateurs de science-fiction auront reconnu dans cette citation la première des trois lois de la robotique énoncées par Isaac Asimov. Tous les robots qui apparaissent dans les romans de l’auteur obéissent à ces règles. Dans la vraie vie, celles-ci étaient également plus ou moins respectées. Jusqu’à présent, il n’existait aucun robot destiné à blesser les êtres humains.

Mais ça, c’était avant…

Alexander Reben est un artiste et ingénieur américain, membre du Stochastic Lab qui finance des événements artistiques, technologiques et scientifiques. Il vient de créer le tout premier robot dont le seul et unique objectif est de faire mal aux humains et de les blesser. Ça fait peur, n’est-ce pas ?

 

Un robot au comportement imprévisible

Ne vous inquiétez pas trop vite, vous n’avez pas encore besoin de vous barricader en attendant que l’humanité toute entière ne périsse sous les coups d’une machine tueuse. Le robot en question est un bras mécanique qui se contente de planter une toute petite aiguille sur le bout de votre doigt lorsque vous le posez à proximité. Le coup porté peut vous faire perdre une goutte de sang.

 

 

Le créateur de cette terrible machine n’est pas un savant fou. Alexander Reben est passionné par les relations entre les hommes et les robots. Avec son invention, il veut inciter les personnes à réfléchir sur ce problème, avant qu’il ne devienne réel.

Lire la suite de l’article sur numerama.com

En lien, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Aïe ! Comment échapper au débat stérile et contre-productif quand on part d’un article aussi biaisé dans sa présentation de la réalité.

    Essayons de remettre les choses en ordre.

    Question de base :
    Où finit la "machine" et où commence le "robot" ?

    Ainsi, les machines armées et contrôlées à distance sont-elles des robots ?
    Parce que dans ce cas, les drones américains ont déjà détruit bien des vies humaines. Les robots ont donc déjà tué, et même beaucoup.

    Deuxième remarque : on pourrait me répondre qu’un "robot" est une "machine dotée d’une intelligence artificielle (totalement ou partiellement autonome)" ?

    Très bien, mais dans ce cas, qu’est-ce qui définie une intelligence artificielle ?
    - Son support matériel ?
    - Son autonomie de décision ?
    - La quantité de lignes de code informatique qui lui a donné naissance (quel langage pour compter les lignes ?)
    - ... ?

    Parce que dans ce cas, un missile guidé est en soit un robot : il s’agit d’une machine emportant un explosif et du matériel informatique + des capteurs qui, une fois lancé, prend une série de décision afin d’accomplir sa tâche (qui consiste à tuer).

    On ferait mieux de s’inquiéter des "vrais" robots, c’est à dire d’éventuelles machines biologiques créées par l’homme et capables de se reproduire et d’agir de manière autonome... pour tuer ?

    Quelqu’un a parlé de virus ?


  • #1487179

    çà n’a rien d’un robot, ce n’est qu’un automate son truc. Elle est où l’I.A. qui décide (le mot important) de piquer le doigt ? naze.


  • #1487285
    le 13/06/2016 par Aiguiseur de guillotines
    Et voici le premier robot conçu pour faire du mal

    J’vais en offrir un à ma belle mère.


  • #1487287

    prototype pour insérer des puces r i f i d ????


  • #1487299

    De quoi apprendre le danger, sur le bout des doigts...
    Bien vu que l’homme (re)apprenne à se méfier de la machine. Combien de fois s’est-on entendu dire, "ne met pas tes doigts dans l’entrebâillement de la porte", "ne touche pas aux plaques de cuisson". Il n’y a que lorsque tu mets les doigts que tu saisis, par la pratique, la dimension préventive : avec parfois, des conséquences plus que simplement douloureuses...


  • #1487362

    Quel que soit le robot, quel que soit sa complexité, il ne fera jamais le poids devant la pire machine à tuer qui n’est jamais foulé cette terre : l’homme.


  • #1487493

    ..la goutte de sang qui vous permettra de pactiser avec le diable pour vous faire implanter la puce RFID en bon collaborateur soumis .


  • #1487619

    Une machine a mini quenelle inversée ?


  • "4000 robots militaires sont déjà utilisés aujourd’hui en Afghanistan et en Irak"

    https://www.youtube.com/watch?v=R_x...

    Ces robots-ci font bien plus mal à mon avis ...


  • #1488029

    Notre espèce est celle qui en principe a conscience d’elle-même...est-ce la certitude de notre vilénie qui a poussé ce type à concevoir une machine punitive ?


  • #1488822

    Un robot conçu pour blesser, ça c’est bien une idée de cette satanée époque.


Commentaires suivants