Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Étienne Chouard redéfinit "le fascisme" et "l’extrême droite"

Dans le marécage médiatique où la substance des mots importants a été modifiée pour les besoins du Système, il faut, pour recommencer à penser correctement, redéfinir les mots. Ce que fait Étienne Chouard avec « les fascistes », « l’extrême droite » et « la démocratie ».

« En fait les fascistes, les gens d’extrême droite, c’est les propriétaires, les grands propriétaires, les possédants, les grands possédants, les ultra-privilégiés, qui veulent bien de la République quand ça leur donne tout le pouvoir, quand les élections leur donnent tout le pouvoir, là ils sont républicains, en fait c’est des fachos, des gens d’extrême droite, des négriers, des esclavagistes, et ils se montrent comme fascistes d’extrême droite quand ils sentent qu’ils vont perdre les élections. Donc le fascisme c’est les possédants qui renoncent à la République et à la démocratie quand ils commencent à perdre les élections. Alors ça c’est un mot qui a du sens, extrême droite, c’est les 1% contre les 99%. Volontairement ou non, le mot extrême droite désigne autre chose maintenant : ça ne désigne plus les banquiers et les possédants. ça désigne des gens qui ont une idée de la nation, des gens qui ont une idée sur le catholicisme... On s’est fait voler le mot... Avec ce nouveau sens on n’arrive plus à incriminer les vrais ennemis du peuple. »

 

Remettre l’esprit à l’endroit avec Kontre Kulture

La lucidité de Chouard, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

56 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1574786

    Hollande est un peu le nouveau Thiers, dans un sens.

     

  • l’extrème droite tient ça me fait penser à un truc , le protestantisme , qui était les protestants à l’époque des rois de France et de l’église de Rome ? c’était les "possédants" qui se refusaient de payer l’impôt à l’administration de l’église de Rome , voir les prix dictés , voir les salaires protégés , la guerre des soit disant religions c’était "les possédants" comme les nomme étienne Chouard contre les ouvriers qui eux étaient attaché à la protection de l’église de Rome , lorsque la gouvernance de l’église de Rome via le roi de France fût abolit que la gouvernance du pays fût passé à la nouvelle église maçonnique laique celle là , dite époque "des lumières" , la voilà la vraie extrème droite , les marchands du temple modernes !


  • Chouard, un vrai homme de Gauche.

     

    • Non, absolument pas. Il faut banir ce qualificatif à tout jamais. Quand on étudie l’histoire, aucun des grands penseurs socialistes du XIX ne se sont pensé comme des hommes de gauche, de Babeuf à Morel en passant par Marx et Proudhon, c’était même une insulte pour eux. La gauche et la droite sont des termes parlementaires qui n’ont aucun sens, des termes qui n’ont pas toujours dit la même chose. Chouard est un homme du peuple, un vrai démocrate au sens noble du terme, mais surement pas de gauche, ni de droite d’ailleurs.


  • #1574847

    "Fasciste", chez le Gauchiste, veut dire "Méchant", comme si nous disions "anti-national", "anti-peuple". Pas de fascisme en France, simplement des partis bourgeois, à la solde depuis plus de 200 ans à des groupes d’intérêts ; pas la peine dans ces conditions de flutter outre mesure. Chouard, pourtant helléniste, ne semble même pas s’apercevoir que le mot qu’il emploie ne recouvre aucune vérité.


  • J’aime beaucoup Mr Chouard et son analyse cependant je trouve très maladroit de sa part de pointer du doigt ceux qu’il appelle "les riches".
    Il faut arrêter avec cette obsession populaire (jalousie, frustration ?) qui consiste a toujours désigner comme fautif celui qui a du pouvoir (par l’argent, ou par sa position). Certains Hommes ont réussi dans leur secteur d’activité de par leur talent, leur intelligence, et leur dévouement. On ne peut pas dénigrer tous les industrielles ou même tous les banquiers/fonds d’investissements. Certes, une grande majorité d’entre eux oeuvrent pour leurs intérêts personnels et sont en tous points malhonnêtes ; mais il existe tout de même une minorité (je parle des entrepreneurs qui ont réussi, pour qui leur business a été un succès grace a leur travail et leur dévouement)qui eux ont du mérite et qu’il apparaitrait injuste de mettre dans le meme sac que certains autres escrocs.

     

    • - La concentration de capital est problématique .
      - Le fait que de simples propriétaires de titres puissent exercer un prélèvement sur la richesse produite par les travailleurs d’une entreprise où ils n’ont jamais mis les pieds est problématique .
      - Promettre l’enrichissement pour tous par le "mérite" , la soumission et la compétition , dans un monde à la superficie finie et aux richesses finies est problématique .
      - Empêcher l’accès de tous à un terrain avec verger-potager et serre est problématique .
      - Fabriquer de l’inégalité est problématique .
      - Encourager le peuple à se loger et à faire tourner l’appareil productif par le biais du prêt à intérêt est problématique .
      Je ne sais pas si l’humanité a besoin de battants qui ont "réussi" . L’humanité a besoin d’accéder au foncier et de produire une partie de sa nourriture de façon locale et égalitaire . L’humanité a besoin d’arbres ,de plantes ,de fleurs, de lenteur ,d ’équilibre , de beauté naturelle .


    • Une poignée d’individus n’a pas à se partager le pouvoir au détriment du reste (c’est ce que dénonce Chouard). Savoir s’ils méritent leur fric ou non, s’ils sont honnêtes ou non, s’ils ont travaillé dur ou non... est hors de propos dans ce cadre-là..


    • Bonjour/Bonsoir

      Vous pointez du doigt l’argent qui engendre la frustration, mais allez au bout de votre raisonnement, s’il y a jalousie, frustration, c’est bien pour une et une seule cause : L’argent.
      Le capitalisme et le système monétaire marche de 2 façons :
      1 - Le principe des vases communicants, A achète une chose à B en échange d’argent et B achète à C de la même manière...
      2 - Celui de l’attraction "l’argent appelle l’argent" et de l’accumulation en un point donné.

      Le capitalisme est individualiste, il n’y a que son intérêt propre, il n’a aucune vertu (faut arrêter de croire que l’argent est gérable, c’est une croyance, il est intrinsèquement inégalitaire et ingérable). Pour un qui réussi combien passe ou trépasse, réfléchissez un peu... Vous voulez abolir les frustrations et jalousies, abolissons l’argent. Il n’y a aucune vertu à "réussir", juste son intérêt propre, l’argent est omnipotent, omniprésent, omniscient et le pire c’est que l’on le défend à tout prix, allant même jusqu’à défendre la "vertu" des riches entrepreneurs...Depuis quand un entrepreneur est philanthrope ? Pauvre monde.
      Pour une vraie révolution, abolissons l’argent.
      Cf Philippe Landeux et sa théorie du civisme.


    • A SaopaulO,

      mais Etienne Chouard ne dénigre pas TOUS les riches, les possédants, les industriels ...
      Il condamne ceux qui prennent le pouvoir pour mener une politique "fasciste".

      Je ne pense pas que Etienne Chouard mette dans cette catégorie le général de Gaulle qui a su organiser un régime exceptionnellement équilibré (via le CNR) et qui a su de 1959 jusqu’à 1975/80 créer un formidable élan dans l’éducation publique, dans les arts, dans le développement des PME-PMI, dans l’accès à l’emploi et le bien-être général. Et tout cela dans la paix.

      Tout ceci apparait dans les jugements sur le paternalisme : on peut dire que toute notre extrême gauche voire tous nos socialistes le dénigrent.
      Pourquoi ?
      Parce que ça donne des mauvaises idées aux ouvriers et que ça casse le consensus de toujours baisser les salaires. Bref le paternalisme doit être condamné car il marche sur les plates-bandes des socialistes et de l’Extrême gauche.


  • #1574861

    15eme minutes
    Jospin a laché la vérité parce qu’il est moins roublard que les autres (c’est un défaut pour un politique) , mais aussi parce qu’il était face à Zemmour qui a dû bien le serrer.


  • c’est qui l’abruti qui interroge Chouard ?
    il le fait exprès ?

     

  • C’est pas demain, ’’que nuit debout’’ le laisseront venir lol


  • Et comme à l’époque de la 3° ripoublique, voyant que le pouvoir commence à leur échapper, ils constituent un ennemi imaginaire chez les masses charlisées de l’époque. Hier c’était le boche, demain ce sera le russe, l’algérien car potentiellement insoumis à leur vision du monde colonisé par l’Occident.
    En passant, le brexit montre la manoeuvre de la perfide Albion pour échapper au cataclysme européen qu’elle a orchestré (Je fais venir des migrants de mes anciennes colonies, mais arrivé outre manche je leur bloque le passage).


  • Vraiment respectable !


  • Désolé mais, depuis le début, Etienne Chouard déforme lui aussi complètement le sens du mot "fascisme", il le dénature.

    Non, notre oligarchie mondialiste est tout sauf "fasciste", et au contraire elle est littéralement et furieusement anti-fasciste.

    "Pour vaincre la grande banque apatride (la City, Wall Street) et cette autre force de destruction que sont les révolutionnaires internationalistes (en réalité trotskistes anti-nationaux), il faut nécessairement produire l’alliance inverse du salarié patriote et de l’entrepreneur national. Une politique de troisième voie qui fut en effet menée en Italie puis en Allemagne dans les années 1920, 1930... Une politique de redressement national qui donna de si bons résultats, sur le plan économique et social, que le Système dut les pousser à la guerre pour les réduire à néant." - Alain Soral

    Quant au terme d’ "extrême droite", il pourra par exemple désigner des gens qui sont les opposés radicaux de l’idéologie des Lumières - historiquement la gauche - pour revenir à un ordre traditionnel - historiquement de droite ... Ce n’est pas une insulte selon moi.

     

    • Graf,
      tu dis :



      Désolé mais, depuis le début, Etienne Chouard déforme lui aussi complètement le sens du mot "fascisme", il le dénature.



      Mais c’est très justement et très volontairement que Etienne Chouard "dénature" ce terme qui est un masque dont on revêt tous ceux dont on veut se débarrasser.

      Il montre parfaitement à l’instar de Henri Guillemin que tous les noms des partis politiques sont des non-sens. La publicité -qui a fortement accompagné l’affairisme et la politique depuis 3 siècles- utilise des slogans qui montrent en général les propriétés qu’un produit ne possède pas. Il en est de même pour les noms des partis qui évoluent toujours pour masquer l’essentiel.

      On peut ajouter que la hiérarchie catholique en devenant cléricale, a suivi en France et ailleurs la même pente. A partir des années 1880, via des encycliques papales, elle a poussé ouvertement ses ouailles à voter pour la République et non plus pour les royalistes. Et ça a réussi ! Incroyable non ?


    • C est très bien mais jouer sur les mots ne nous avance a rien...
      A vous lire je sens un poil d’ hostilité a son discours, c’est étrange, je comprends très bien ce qu’il veut dire moi, pas vous ? Voudriez vous par hasard nous pondre une nouvelle édition de l’encyclopédie universelle ?
      Je ne sais pas si vous réalisez que l’opinion est dirigée contre nous, plutôt que nous quereller pour des broutilles nous aurions tout intérêt a nous rassembler autour d’idées qui nous rassemblent.


    • Remarques fondées. Etienne Chouard en a conscience, je crois. Le message est émis pour des personnes qui sortent de leur torpeur. Les inexactitudes, les erreurs sémantiques, historiques et conceptuelles ou même la défense peu flatteuse de Jean-Marie Le Pen sont à mettre sur le compte d’une adaptation de langage au degré de conscience des auditeurs visés. Un peu comme un plongeur respecte les paliers de décompression dans sa remontée à la surface. Alain Soral parle alors de "médiation".


  • Bonsoir,

    Je comprend que Chouard veut casser certains mots du vocabulaire mais je pense qu’il ne connait pas le sens du mot fasciste. D’abord il dit " fachiste" qui est une insulte. En revanche si il dit fasciste. Ce n’est pas une insulte. Est-ce que Proudhon, Brasillach, Rebatet, Cousteau, Céline, Marc Augier, Le commandant Fernet, Maurice Bardeche, était des propriétaires terriens. Il n’y a que des gauchistes qui ont peur de ce mot magnifique. Je crois qu’il a la vision du mot fachiste comme une gros mot. Traiter Sarkozy ou Hollande ou Rotchild ou Netanyaou de fascistes c’est du mêmeniveau que CRS = SS. Troskiste un jour, troskiste toujours.


  • fasciste ça veut juste désigner les hérétiques de l’idéologie dominante.


  • Pas mieux !! Ah ! Si ! La véritable extrême droite se trouve, évidemment, là où vivent les derniers vrais et les derniers véritables nazis, en israel !! Il suffit pour s’ ’en convaincre, d écouter les "discours" du Likoud (enfin pour ça il faut être soit sado maso soit un sioniste pur jus de chaussettes ...) Bref, la véritable extrême droite, raciste, racialiste et complètement hors la loi partout sur terre et même au delà (oui Junker est allé voir tous les autres chefs d’états de l’univers et même chez eux ça s’ appelle l’apartheid ... )


  • #1574952

    Il confond fascisme et ploutocratie il me semble, même si ces deux notions ne sont pas incompatibles.

     

    • Il ne confond pas fascisme et ploutocratie !

      Il dit que les ploutocrates s’autodésignent d’une étiquette censée valorisante de "Centre gauche" ou Social-démocratie ou Parti Républicain ...
      alors que ces ploutocrates sont en fait -aussi- des fascistes.

      Moi, ça ne me parait pas difficile à comprendre.


  • Sujet intéressant.
    Il est vrai qu’il faut bien définir les mots pour savoir de quoi on parle.
    Si je comprends bien au vu des commentaires précédents.
    L’extrême droite c’est équivalent à la ploutocratie, là c’est clair.
    Le fascisme c’est encore autre chose, là c’est moins clair.
    Le fascisme, ce n’est pas la démocratie, ce n’est pas le communisme, ce n’est pas la monarchie, c’est une forme de dictature, mais pas celle des possédants (ploutocratie).
    Alors laquelle ? Avez-vous une idée ?

     

  • Bravo à Chouard, et je l’approuve sur presque tout, sauf que en particulier il n’a pas relevé que JM LePen n’est ni nazi, ni admirateur de nazi et qu’il ne l’a jamais prétendu d’ailleurs ceci est complètement faux et son parcours patriote le démontre complètement ! D’autre part, l’oligarchie financière qui est au pouvoir et mondialisé et qu’il appelle ploutocratie ce qui est vrai, n’est pas pour autant une "extrême droite" terme très réducteur et flou finalement, c’est un terme devenu repoussoir qui englobe on ne sait quoi en fait,et bien commode pour évacuer tout ce et ceux qui dérange, en fait je ne sais où placer Mr Chouard par ailleurs fort intéressant et sympathique...


  • Brillant, comme toujours, merci Etienne Chouard de nous faire prendre de la hauteur.


  • Effectivement l’extrême droite désigne à l’origine les possédants, la haute bourgeoisie, la finance. Là où la droite désignait les petits patrons, artisans et agriculteurs, la gauche les fonctionnaires, et l’extrême gauche le syndicalisme ouvrier.

    En revanche le fascisme désigne une doctrine particulière d’un régime à forte composante socialiste. (N’oubliez pas sous quel régime furent créées les écoles Montessori).

    Le mot exact est totalitaire.


  • Le montage vidéo laisse légèrement penser que Chouard est où penche pour le FN, hors dans son entier il dit bien qu’il est contre.
    Chouard dénonce le capitalisme, mais le FN en fait partie.
    L’absence de débat forme un clivage qui profite aux mêmes, le fascisme, aux fachos.

    Personnellement, je ne vois aucune issue dans la politique d’aujourd’hui. Et même si peu qu’elle existe.. la confiance n’y est plus.


  • Formidable Etienne Chouard et formidable Henri Guillemin.
    CF L’autre avant-guerre : https://www.youtube.com/watch?v=d65...

    Chouard a totalement raison : le centre gauche était un véritable fascisme et à l’époque, les socialistes étaient vraiment à gauche (mais pas au pouvoir). Depuis, on les a laissé approcher du pouvoir et le prendre mais en les vidant de leur libre arbitre, c’est à dire en les manipulant. C’est ce qu’on a appelé le virage vers la Social Démocratie.

    La gauche qui aujourd’hui est censée rassurer les travailleurs et les humanistes c’est l’Extrême gauche (Besancenot, Mélanchon ...), mais comme tous ceux qui approchent du pouvoir, plus ils s’en approchent plus ils sont noyautés et achetés.

     

    • Et si en effet on peut noyauter un parti, acheter un chef de file, le diaboliser, le corrompre, le menacer, on ne peut en faire autant avec 40 millions d’électeurs devenus citoyens.
      Et c’est bien il me semble ce que Chouard cherche à nous faire comprendre.


  • Chapeau Etienne d’avoir résisté à la pression. L’environnement gauchiste qui s’est déchaîné contre toi lorsque tu as refusé de te soumettre en crachant sur Soral, peu personnes résistent a cela.
    Ton honnêteté et ton courage n’est plus à démontrer.
    Si tu passes voler vers Gap, n’oublie pas que tu y as des amitiés fidèles.


  • Enfin un peu de bon sens ! Chouard dans toute son éloquence


  • Très bonne analyse, qui recadre tout le blablatage habituel jusqu’a redonner un sens vrai à de nombreux mots depuis longtemps détournés de leur sens originel ..... A suivre !!!


  • Bravo Etienne, bonne définition du fascisme à mon goût
    (imposer sa volonté par la force).

    Cependant quand admettrez-vous l’escroquerie Mélenchon face à Lepen ?
    - pas de référendum d’initiative populaire chez notre frère maçon
    - critique apparente des banques mais favorable à l’UE
    - favorable à une immigration-invasion (main d’oeuvre du grand patronat)

    Ca me paraît suffisant pour admettre la supériorité d’analyse du FN...

     

    • Tout à fait d’accord, Mélanchon est une escroquerie, il ratisse large pour prendre des voix au Fn et ensuite les ramener vers la droite ou vers la gauche, ce sera selon ce qui sortira du premier tour, Il déteste la france puisqu’il est pour l’Europe, la mondialisation et surtout l’immigration de masse et ses conséquences.


  • Désolé M. Chouard, la véritable définition du fascisme n’est pas celle que vous donnez. Le fascisme fait référence à la forme de gouvernement mise en place par Mussolini en Italie. Il a été étendu au régime de Franco en Espagne. Rien d’histoire de banquiers.
    Maintenant que vous appeliez fascistes ce que vous décrivez ne me gène pas. C’est une autre signification qui a le mérite de renvoyer dans leur buts ceux qui appellent fascistes les gens qui n’ont pas leurs idées de gauche

     

    • Faudrait peut-être voir les choses en terme de classe sociale. Bourgeoisie et prolétariat éclairé n’ont pas cessé de se disputer la classe moyenne. Le fascisme est bien le produit de cette classe en tant qu’elle se met au service de la bourgeoisie, en temps de crise (pour faire la sale besogne) comme en temps de paix et qui récolte en retour l’illusion d’être bourgeois sans jamais y parvenir (ce qui en fait des envieux, des éternels insatisfaits ...).

      Mais ça, c’est du passé. Il n’y a plus de classe bourgeoise. C’est pourquoi il faudrait un terme nouveau pour nommer les riches d’aujourd’hui qui, si on observe bien, n’ont rien à voir avec la bourgeoisie d’antan.

      Etienne Chouard voit juste. Il faut considérer les riches d’aujourd’hui comme les héritiers du fascisme de l’entr’deux guerres, désormais arrivés aux Commandes ... .


  • #1575301

    Qu’est-ce que le fascisme ?

    C’est une vision du monde, une voie, une direction, unique, qui exclut toutes les autres.

    Merde ! quand même !


  • Magnifique, c’est exactement ça, toujours aussi lucide Etienne Chouard

     

    • Ce n’est pas du tout mon avis. Je me demandais même comment un homme aussi avisé peut parler aussi grossièrement et d’une manière trompeuse de l’extrême droite et du fascisme.
      L’extrême droite n’a jamais été et ne sera jamais républicaine. Ce que l’on nomme aujourd’hui extrême droite (et son amalgame le fascisme)est utilisé comme repoussoir par le système pour asseoir sa domination.
      Comme si l’idée de nation et le rejet du capitalisme et des possédants n’étaient pas au coeur de l’idéologie d’extrême droite...


  • Le fascisme ,est un mouvement autoritaire minoritaire et d’une emprise totale sur le peuple ,en lui imposant sa lois dans tous les domaines et donc se plier à cette lois sans qu’il puisse avoir la parole .
    C’est exactement ce que fait l’UE,en confisquant la souveraineté de chaque pays communautaire,et en rendant chaque pays dépendant d’une dette envers une banque centrale. Et en lui imposant une immigration massive afin de le mettre en concurrence.Ce qui est totalement contraire au idées du FN ,qui est qualifié "d’extrême droite ,et de fasciste" .


  • Notre problème est d’accepter de déléguer notre volonté, par le vote, à des coquilles vides politiques dissimulant le pouvoir majoritairement bancaire, dont les intérêts sont contraires aux nôtres, car en effet dégringolade économique = dette, guerre = dette, union européenne = dette. Voyez où réside l’intérêt de nos "élites" indirectement légitimées par le vote et qui ne seront jamais contrariées par la classe politique intermédiaire. On a vu également que le terrorisme a bénéficié à des élites financières (11 septembre et délit d’initiés de la United et American Airlines) jamais inquiétées non plus par les marionnettes politiques aux US.
    Voyez ce système où nous confions l’argent public à l’Etat pour le bien commun, mais il le redistribue aux banques. Nous confions notre sécurité à l’Etat et c’est l’Etat qui nous assassine. Nous lui confions l’éducation de nos enfants, notre patrimoine, la préservation de notre identité, notre santé, etc etc, et c’est systématiquement l’inverse qui se produit.
    Si le FN échoue en 2017, faut-il persister à croire en l’honnêteté du système électoral, à légitimer les pions de la banque par le vote, à déléguer l’avenir de nos enfants aux lobbys, ou à commencer au minimum par matérialiser notre mécontentement via l’abstention et à penser à d’autres alternatives ?


  • Notre problème est d’accepter de déléguer notre volonté, par le vote, à des coquilles vides politiques dissimulant le pouvoir majoritairement bancaire, dont les intérêts sont contraires aux nôtres, car en effet dégringolade économique = dette, guerre = dette, union européenne = dette. Voyez où réside l’intérêt de nos "élites" indirectement légitimées par le vote et qui ne seront jamais contrariées par la classe politique intermédiaire. On a vu également que le terrorisme a bénéficié à des élites financières (11 septembre et délit d’initiés de la United et American Airlines) jamais inquiétées non plus par les marionnettes politiques aux US.
    Voyez ce système où nous confions l’argent public à l’Etat pour le bien commun, mais il le redistribue aux banques. Nous confions notre sécurité à l’Etat et c’est l’Etat qui nous assassine. Nous lui confions l’éducation de nos enfants, notre patrimoine, la préservation de notre identité, notre santé, etc etc, et c’est systématiquement l’inverse qui se produit.
    Si le FN échoue en 2017, faut-il persister à croire en l’honnêteté du système électoral, à légitimer les pions de la banque par le vote, à déléguer l’avenir de nos enfants aux lobbys, ou à commencer au minimum par matérialiser notre mécontentement via l’abstention et à penser à d’autres alternatives ?


  • Regardez ce qui se passe en ce moment même sur les élections présidentielles américaines.... Illustration parfaite du propos d’Étienne Chouard. Merci de promouvoir et diffuser sa pensée.


  • C’est drôle, je ne le trouve pas si bon orateur que ça, mais il me fascine toujours par la simplicité et l’efficacité de ses tournures de phrases ! E.Chouard sait extraire l’essence de la vérité, et mettre son discours à la portée de chacun.


  • Bravo à Chouard de pouvoir parler si librement. Le fascisme rose par consentement est en train de vivre ses derniers moments. Il est évident que le système politico-médiatique collabo sans âme est aux ordres d’une plutocratie dont il tire profit.
    Cependant ce fascisme à pensée unique diabolique se base aussi sur un système mafieux tribal, souvent communautaire et donc raciste.

    En entendant Chouard me vient en mémoire les livres de Pierre Lance sur les savants maudits et chercheurs exclus...L’oligarchie a peur du changement de paradigme que provoquerait une nouvelle technologie ou avancée scientifique.
    Fort heureusement la spiritualité a suffisamment progressé sur terre pour bénéficier de l’aide extérieure protectrice et salutaire : Quand on sait désormais qu’un missile nucléaire peut être désactivé, ce n’est pas négligeable !


  • Étienne Chouard fait tomber les masques, toutes les impostures, toutes les escroqueries depuis 1789 ! Bravo M. Chouard : tout est dit. J’apprécie la référence à Henri Guillemin.

    Comment va s’en tirer ou se retirer les 1% et leurs larbins (ils sont légions à commencer par la communauté ) : ça va faire mal comme ils nous ont fait mal depuis des lustres !!!!

    Fini les D.T.S. (les Droits de Tirages Spéciaux) autant dire le droit d’imprimer du papier-monnaie sur le dos des Peuples et d’organiser ou de réorganiser leur esclavage par la Dette ad vitam aeternam !

    Fini le casino, fini le monopoly, les pantalons à une jambe que j’t revend dit mon frère ! ....

    Game over :)


  • #1576363

    Chouard est “très” gentil.

    Il s’est réveillé “très” tard...

    Mais comme le "gentil On" dit :

    - Mieux vaut tard, que jamais !


  • Quelle patience ! Mr Chouard ne cesse d’expliquer à ce journaliste tous les clichés dans lesquels il continue de se vautrer. Enfin, tout est admirablement dit, mais peu vont le comprendre.


  • J’avais vu un commentaire sur ce site concernant le fascisme justement. donc je vais me permettre de le remettre, et l’auteur, ( dont je ne me souviens plus qui ) s’il se reconnait, ne m’en voudra pas j’espère, mais c’est exactement ce qu’il faut en penser. Je le cite : " Le fascisme est le système de gouvernement qui cartèlise le secteur privé, planifie l’économie en vue de subventionner les producteurs, exalte l’État policier comme source de l’ordre, nie les droits et les libertés fondamentales des individus, et fait de l’exécutif le maître sans bornes de la société. Le fascisme se base sur un État tout puissant qui prétend incarner l’esprit du peuple. La population ne doit donc aller voir nulle part ailleurs d’autre que l’État, qui appartient à un parti unique. L’état fasciste exerce son autorité au moyen de la violence, de la répression et de la propagande (y compris la manipulation du système éducatif). " auquel je rajoute : Attitude autoritaire, arbitraire, violente et dictatoriale imposée par quelqu’un à un groupe quelconque, à son entourage. Donc, en matière de facho, ils sont déjà au pouvoir depuis pas mal de temps vu tout ce qui se passe !!!!


Commentaires suivants