Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Faut-il craindre une bulle immobilière mondiale ?

"Le système est en surchauffe"

Une étude de la banque UBS vient de tirer le signal d’alarme : dans plusieurs villes du monde le risque de bulles immobilières est très élevé. Cette menace est-elle à prendre au sérieux ? L’analyse de Pierre Sabatier, économiste et directeur de PrimeView, pour Les Éconoclastes.

 

 

Comprendre l’économie mondialisée avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1594911
    Le 6 novembre à 22:40 par mmvv
    Faut-il craindre une bulle immobilière mondiale ?

    L’immobilier, quel entubade !
    Quand j’entend ce mot je me barre.
    Faudrait payer ’sa’ baraque le prix de la brique et du carrelage qu’elle contient et puis on n’en parle plus.

     

    Répondre à ce message

    • #1595041
      Le 7 novembre à 06:43 par Cal
      Faut-il craindre une bulle immobilière mondiale ?

      Le probleme coco c’est que les propriétaires eux n’ont pas payé que le prix du carrelage et de la brique.Il y a aussi l’electricité,la plomberie,la main d’oeuvre pour construire tout ca(pas toi qui l’a fait),le terrain,les frais de notaire etc...Donc toi tu te vois bien la gueule enfarinée acheter 1 000 euros leur maison a des gens a qui elle a couté 100 000 euros.Et oui forcement.Mais eux ne l’entendent pas de cette oreille.Et si tu etais propriétaire ca m’etonnerait que ta maison achetée 250 000 euros + 100 000 euros de travaux payée apres toute une vie de dur labeur,tu l’offres au premier venu qui a de bo ideo quand il s’agit de debarquer de tout avoir et de n’en avoir rien a foutre des gens qui lui vendent.Arreter de penser seulement a votre petite gueule les gochos ou autres nationaux socialos.Il y a eu des gens avant vous et il y en aura apres vous.Si tu ne veux pas payer le prix que les propriétaires demandent(ce n’est pas l’etat qui veut ce prix),alors tu t’achetes un terrain,tu construis toi meme ta maison et on en reparlera.Tu t’apercevras qu’une maison ce n’est pas que des briques et du carrelage et que ca demande plus de travail a construire que tu n’en as jamais fourni.

       
    • #1595048
      Le 7 novembre à 07:18 par Eric
      Faut-il craindre une bulle immobilière mondiale ?

      Vous vous êtes un fortiche dans le genre " réflexion " à l’emporte-pièce ! Et tous les corps de métiers qui interviennent dans sa construction bossent pour des clopinettes donc. Bah ouais quoi c’est comme ça et pis on en parle plus quoi ! :-)

       
    • #1595061
      Le 7 novembre à 08:09 par Kelmeth
      Faut-il craindre une bulle immobilière mondiale ?

      Et l’artisan il travaille gratis pour tes beaux yeux ?

       
    • #1595093
      Le 7 novembre à 09:19 par mmvv
      Faut-il craindre une bulle immobilière mondiale ?

      Je maintiens que le marché immobilier est sur-évalué, bien au-delà du coût des matériaux et de la main d’oeuvre.
      Libre à chacun de s’endetter à vie pour goûter au luxe d’avoir un toit et des fenêtres, ça n’a pas toujours été comme ça.
      Et le plus gros artisan dans l’histoire s’appelle : la banque.

       
    • #1595115
      Le 7 novembre à 10:21 par seb59
      Faut-il craindre une bulle immobilière mondiale ?

      Arréter de dire n importe quoi, la maison de mes parent a pris 7 fois sa valeur depuis 30 ans , avec la meme situation aujourdhui il ne pourrait pas se l acheter ou partir sur 50 de crédit au moins.
      C est comme les plaques de taxi, il y a une forte spéculation.

       
    • #1595172
      Le 7 novembre à 12:26 par huckle
      Faut-il craindre une bulle immobilière mondiale ?

      Les gars, arrêtez de faire comme si les biens immobiliers n’étaient pas hyper surévalués. Les prix ont plus que doublé depuis plusieurs décennies. Si vous cautionnez ça, vous cautionnez le système bancaire qui nous oblige à nous endetter sans cesse pour accéder au minimum qu’un citoyen peut espérer obtenir dans un système qui fonctionnerait correctement : un toit, de la bouffe, etc.
      Alors arrêtez s’il vous plaît de faire vos pleurnichardes quand quelqu’un remet en question tous ces prix délirants ; c’est une France de vieux rentiers (qui ont bien profité d’une période historique faste) que vous voulez, ou un pays juste, catholique et dynamique ?
      On connaît tous des personnes d’un certain âge qui ont acheté à leur époque une maison ou un appartement pour une bouchée de pain (en comparaison à aujourd’hui). A une époque, avec un seul salaire pour toute une famille, on pouvait espérer accéder à la propriété bien plus facilement qu’aujourd’hui : on ne payait pas les artisans à l’époque ?

      Et si un con a mis 350 000 euros dans une maison sans avoir l’impression de se faire enculer, à la limite j’ai envie de dire tant pis pour sa gueule.

       
    • #1595189
      Le 7 novembre à 13:18 par Robert
      Faut-il craindre une bulle immobilière mondiale ?

      Les prix dépendent à 90% des services. Rien ne vous empêche d’acheter une baraque pour rien dans le fin fond du Morvan. Mais vous n’aurez pas le courage. Vous préférerez vivre à proximité d’une ville pour acheter vos clopes, aller en boîte et au bar, parce que tout se paye, et c’est normal.
      Tout le monde veut habiter près de ces services donc les prix montent, c’est trop sorcier à comprendre pour un populiste ?

       
    • #1595192
      Le 7 novembre à 13:21 par Robert
      Faut-il craindre une bulle immobilière mondiale ?

      @huckle Non à l’époque on ne payait pas les artisans comme aujourd’hui, le coût du travail n’était pas aussi haut, pas autant de charges etc... Pour que vous puissiez vous soigner gratos aujourd’hui. Et une maison de l’époque il n’y avait rien dedans, isolation pourrie, évacuation inexistante j’en passe. Arrêtez de vous plaindre.

       
    • #1595362
      Le 7 novembre à 19:07 par Eric
      Faut-il craindre une bulle immobilière mondiale ?

      Et le bougre d’insister, comme s’il ne s’était pas assez ridiculisé comme ça ! J’ajoute pour le commentaire qui lui faut suite, du même tonneau, que tirer une conclusion unilatérale sur un marché global est une totale absurdité puisque par définition dans un marché se côtoie tout et son contraire, et qu’il est donc possible de faire beaucoup de mauvaises affaires comme il est possible de faire des achats avisés. On peut donc parler de tendances globales mais certainement pas tout résumer de manière unilatérale. Quand je lis de pareilles âneries, je sais que j’ai affaire neuf fois sur dix (pour être gentil) à des gens qui n’y connaissent rien et qui cherchent juste à se justifier (ce qui est parfaitement inutile puisque chacun fait ce qu’il veut après tout) le fait qu’ils paient un loyer et continueront de le faire ad vitam aeternam. Enfin, les prix affichés et les prix des transactions réelles n’ont rien à voir. Sans parler de la multiplicité des moyens d’accès à la propriété et des finalités recherchées par les propriétaires.

       
    • #1595627
      Le 8 novembre à 11:16 par Boro
      Faut-il craindre une bulle immobilière mondiale ?

      Je suis propriétaire et partagé. Partagé car je me suis fait entubé et en même temps je me dis que mon fils pourrait profiter un jour de la baisse de l’immobilier, ce que ne comprend pas la génération de nos parents qui voit d’un bon œil la culbute massive réalisée sur leur maison sans penser que ce sont des gens de l’âge de leurs enfants qui payent l’addition.

       
  • #1594932
    Le 6 novembre à 23:28 par Garcia Moreno
    Faut-il craindre une bulle immobilière mondiale ?

    L’argument du papy boom ne tient pas, vu que l’immigration augmente et que ces immigrés ont un taux de fertilité plus importante que les français de souche.

     

    Répondre à ce message

    • #1595053
      Le 7 novembre à 07:42 par ducegabbana
      Faut-il craindre une bulle immobilière mondiale ?

      Déjà que le Français moyen a du mal à s’acheter un bien immobilier, vu les prix pratiqués par les baby-boomer... alors l’immigré...Et puis l’arrivée massive d’immigrés ça fera baisser les prix, souvenez-vous de l’intervention fort à propos d’Axel Lousteau dans les Yvelines face à un LR qui, face à l’arrivée de "migrants" près de chez lui, craignait pour le prix de sa baraque...

       
    • #1595179
      Le 7 novembre à 12:50 par donaldoo
      Faut-il craindre une bulle immobilière mondiale ?

      Pour maintenir les prix, il faut non seulement des gens qui ont envi d’ acheter, mais qui soient solvables....

       
    • #1595647
      Le 8 novembre à 11:52 par Dom
      Faut-il craindre une bulle immobilière mondiale ?

      Déjà que le Français moyen a du mal à s’acheter un bien immobilier, vu les prix pratiqués par les baby-boomer... alors l’immigré...Et puis l’arrivée massive d’immigrés ça fera baisser les prix, souvenez-vous de l’intervention fort à propos d’Axel Lousteau dans les Yvelines face à un LR qui, face à l’arrivée de "migrants" près de chez lui, craignait pour le prix de sa baraque...



      Ben, justement... Vous résonnez avec un esprit logique de bon sens (et de naïveté), n’oubliez pas que les politique présélectionnés par l’oligarchie avant leur placement au pouvoir par tout un tas d’ingénieries sociales et de réseaux répondent à un agenda de destruction des pays européens.

      Donc les baraques des européens dont les valeurs vont baisser seront d’autant plus faciles à racheter par les déportés nomades conduits via les réseaux organisés que les taux sont bas et que des crédits leurs seront ensuite accordés par des mécanismes de préférences antinationales, discriminations positives, etc.

       
    • #1595658
      Le 8 novembre à 12:03 par Dom
      Faut-il craindre une bulle immobilière mondiale ?

      Pour maintenir les prix, il faut non seulement des gens qui ont envie d’ acheter, mais qui soient solvables...



      Vous pensez vraiment que les banques se tiennent à ce genre de considérations pour atteindre leurs objectifs, que se sont les clandestins en phase de régularisations électorales qui vont payer la note finale ?

       
  • #1595065
    Le 7 novembre à 08:31 par ohaitieaqui
    Faut-il craindre une bulle immobilière mondiale ?

    Effectivement tant que les banques centrales prêtent à des états en faillite à taux zéro, la bulle n’éclate pas, vu les valorisation de n’importe quoi sur Paris et petite couronne, le jour ou les allocations baissent et ou le chômage augmente cela va corriger. Mais pas tout de suite a mon avis, cette bulle daté de l’éclatement de la bulle internet, ce n’est pas d’hier.

     

    Répondre à ce message

  • #1595067
    Le 7 novembre à 08:34 par anonyme
    Faut-il craindre une bulle immobilière mondiale ?

    " C’est quand la mer se retire que l’on voit qui porte un slip de bain ou...un burkini"

     

    Répondre à ce message

    • #1595392
      Le 7 novembre à 20:00 par Eric
      Faut-il craindre une bulle immobilière mondiale ?

      Vous devriez vous renseigner pour savoir s’il n’existerait pas des médicaments susceptibles de tempérer ce qui s’apparente à une obsession tenace. ?Ça pourrait peut-être vous faire du bien.

       
  • #1595097
    Le 7 novembre à 09:33 par roro
    Faut-il craindre une bulle immobilière mondiale ?

    habitant à paris, je me dis que je devrais vendre maintenant et me mettre en location, mais comme les banques peuvent désormais se servir sur les comptes
    en banque (et avec la DeutscheBnk qui menace de s’effondrer) je me dis
    que même avec une dévalorisation de 50% il vaut mieux habiter chez soi
    que de louer et se faire plumer par un proprio, l’état, et les banques...

     

    Répondre à ce message

    • #1595282
      Le 7 novembre à 16:54 par lincredul2
      Faut-il craindre une bulle immobilière mondiale ?

      Remarques très justes. Cependant, le locataire garde l’avantage de la mobilité,en cas de péril grandissant : il n’est pas de solution idéale,il n’est de solution que temporaire en ce bas monde. Il est donc beaucoup plus important de préparer le repos de son âme que de s’attacher aux biens de ce monde.
      "Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu" ’(St Marc) : méditons la parole du Christ.

       
    • #1595353
      Le 7 novembre à 18:55 par Tikai
      Faut-il craindre une bulle immobilière mondiale ?

      Il est difficile de faire passer un chameau par le chas d’une aiguille... Mais ensuite, pour les autres chameaux, ca va tout seul. (F. Cavanna)

      C’est tout pour moi.

       
  • #1595108
    Le 7 novembre à 10:03 par cloportéole
    Faut-il craindre une bulle immobilière mondiale ?

    L’immobilier c’est trop cher et c’est pourtant vital, alors si les prix s’effondrent, tant pis pour le reste ou le dit "cataclysme" qui ne concerne que les autres nantis... Faudrait juste pas que les taux d’intérêt deviennent pour le coup prohibitifs... Faudrait vraiment que le système marche autrement. Qui connaît la voie ?

     

    Répondre à ce message

  • #1595858
    Le 8 novembre à 17:34 par Be-ser
    Faut-il craindre une bulle immobilière mondiale ?

    Epoque de nos ancêtres, ils empruntaient à 12% ! Puis, dans les grandes l’élément à prendre en considération est l’arrivé des provinciaux voulant profiter de la belle vie ! sex drogue et rokn’roll ! donc, combien de Parisien que vous croisez sont de pur souche ? ? 10 % des gens que je croise depuis 10 piges ! ! Par contre des lorrains, bretons,... un paquet ! !

     

    Répondre à ce message

  • #1600372
    Le 13 novembre à 11:04 par Taureau-Assis
    Faut-il craindre une bulle immobilière mondiale ?

    Si hillary clinton fait ceci, si hillary clinton baisse cela ...
    Comment rentrer dans le crane des gens qu’il n’y a pas d’autre possibilité que l’élection de la pute de sorros...
    Toute l’économie ne sert qu’à deux choses : Voler le travail du peuple et s’octroyer des privilèges.
    J’ai compris la politique quand j’ai compris qu’il y a des voleurs qui te cassent un pare brise pour prendre la pièce de 1 euro que tu as laissée sur le fauteuil. Cela me paraissait impossible vu l’ampleur des dégâts par rapport au bénéfice. J’ai réalisé qu’un voleur c’est ça, peu lui importe le coût exorbitant que sa victime devra payer, même si il n’y a qu’une infime fraction de bénéfice pour lui il commettra son forfait.
    Une fois cela intégré, on comprend l’immigration, le gaz de schiste, la politique immobilière, les guerres etc : Pour garder leur statut social, les "puissants" sont prêts à détruire tout pays, toute personnes, des espèces d’animaux entières, la planète, strictement TOUT !
    Même leur couler de l’or dans la gorge ne les guérit pas. Seule la destruction et l’établissement de garde fous ultra rigides permettra à l’humanité de sauvegarder son intégrité et celle de son environnement.

     

    Répondre à ce message

  • #1600570
    Le 13 novembre à 14:43 par Dakodak
    Faut-il craindre une bulle immobilière mondiale ?

    Le prix de l’immobilier en France à augmenté progressivement, mais de belle manière, après le krach immobilier de 1993 (De mémoire) et à subi une augmentation spectaculaire à partir de 1999/2000, jusqu’à atteindre le summum en 2011/2012 puis a commencé à baissé petit à petit jusqu’à aujourd’hui.

    Pour preuve, mon appartement valait dans les 20.000€ juste après 1993, puis 40/45.000€ en 1999, puis 70.000€ quand je m’en suis porté acquéreur fin 2002.

    Le prix à atteint les 150.000€ vers 2008, 136.000€ vers 2010 (Mes voisins du dessus et du dessous ont vendu le leur, exactement les mêmes appartements, à ce moment-là), un en 2010 et l’autre un peu avant 2012.

    En 2014, le voisin du dessus qui avait acheté l’appartement du précédent dont je vous parlais (Celui à 136.000€ vers 2010), l’a revendu 99.000€ selon lui et 90.000€ selon un voisin (Est-ce que c’est pas une question de frais de notaire ajouté pour l’un et omis pour l’autre), il m’avait annoncé ça avec une mine déconfite.

    Aujourd’hui, le même appartement affiché dans ces eaux là ne se vend pas, un appartement affiché à 95.000€ est resté des mois et est passé de la vente à la location.

    Autre exemple, un gars où j’habite aujourd’hui, à perdu son boulot et est obligé de vendre avant la saisie de son appartement. Il l’a acheté 220.000€, selon lui mais le voisin du RdC à acheté le sien 200.000€, il est prêt le lâcher 137.000€.

    Un appartement dans la résidence où j’habite, juste un peu plus bas, un appartement acheté en 2011 aux alentours des 180/200.000€, sans compter tout les travaux d’embellissement, de déco et éléments de confort ajoutés (Clim, cuisine équipée haut de gamme, superbe salle de bain, parquet, carrelage, etc...), est à la vente à 157.500€.

    Tous ces exemples ne se trouvent pas à Saint-Aubin des Cornières mais sur Marseille même.

    Les prix baissent car ils ont été artificiellement augmentés par les banquiers et promoteurs immobiliers qui marchent main dans la main.

    La pression immobilière est trop forte en France et particulièrement dans les grandes villes et surtout en IdF.

    La seule solution est de supprimer les APL sauf dans certains cas spécifiques.

    Pour ceux qui ont acheté au plus haut, je ne dirai pas bien fait pour leur gueule mais quand on achète à des prix délirants en connaissance de cause, il ne faut pas après se plaindre quand les prix reviennent à la normale. Et puis quand tu vends à -50% tu rachètes à -50% derrière.

     

    Répondre à ce message

  • #1600584
    Le 13 novembre à 14:58 par Le Franbile
    Faut-il craindre une bulle immobilière mondiale ?

    Suite :

    Ceux qui râlent, ce sont ceux qui ont acheté en écoutant la propagande qui leur disait : "L’immobilier ne baisse jamais, à n’importe quel prix vous reviendrez toujours plus cher." Et ils râlent car ils veulent vendre au prix fort pour racheter moins cher dans un coin perdu ou à l’étranger et profiter du reste de leur pactole pour mener la vie de prince.

    La plupart du temps ce sont des jeunes retraités ou rétractables. Oui, comme disait un commentaire, de sont des égoïstes qui ne pensent pas à leurs enfants, ou toutdu moins, à la génération qui suit.

    Concernant les migrants, ces derniers pourraient au contraire stabiliser les prix en prenant des logements sociaux au détriment d’autres, qui eux se rabattront sur des logements privés et augmenteront le ratio offre/demande mais du mauvais côté.

    Bref, de toute façon les prix actuels ne peuvent plus continuer, je suis entrain de chercher à acheter et pour des biens, pourtant à prix "raisonnables" au regard de ces dernières années et surtout des années "folles" (Comprendre de 2001/2002 à 2012), ont du mal à se vendre car les prêts ont du mal à passer, je parle sur deux exemples précis d’un appartement à 99.000€ où l’agent immobilier me priait de l’acheter, car les personnes devant signer pourtant un compromis quelques jours plus tard, parce qu’il s’arracher les cheveux pour le financement et m’a dit qu’ils avaient déjà essuyé un refus. Un autre et pour bien moins cher, 67.000€, que je devrais acheter, à ce prix là pour un T3 de 65m², je ne prends pas trop de risque même s’il y a près de 10.000€ de travaux à faire.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents