Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Félix Niesche : "L’œil de la Bête est fixé sur nous"

Entretien pour Rivarol – Propos recueillis par Monika Berchvok

Rivarol : Votre parcours politique débute dans les années 1970 dans l’extrême gauche activiste. Quelles sont les impressions que vous avez gardées des milieux gauchistes ?

Félix Niesche : Impressions variées, liées à la bigarrure du spectre gauchiste, qui allait du rose pâle au rouge vif, du pacifisme bêlant à la préparation de la lutte armée. S’y côtoyaient des antimilitaristes échevelés et des nostalgiques de l’armée rouge qui clamaient : « On te donne un fusil ? Prends le ! » Ceux là étaient plutôt trotskistes, qui ne juraient que par les conseils ouvriers et les comités de soldats.
Côté maoïste, les étudiants entraient en usine pour soulever le prolétariat contre les « révisos du P“C”F ». D’autres, plus bucoliques, encerclaient les villes par les campagnes en constituant des communautés paysannes, comme au Larzac. Leurs fermes collectives avoisinaient les bergeries autogestionnaires en lesquelles régnait le communisme des femmes et des brebis.
D’intrépides Penthésilée [1] du MLF les quittaient, pour fonder des communautés plus resserrées, « sans mecs », mais avec brebis et gigots à l’ail. L’économie libidinale avait une bonne part dans leur économie politique !
Le clivage fondamental venait de la double nature du Mai 68 français, à la fois révolution sociétale petite-bourgeoise et révolte prolétaire.

 

Votre rupture avec votre mouvance d’origine repose sur une prise de conscience des limites des gauchistes et de leurs idées ?

Pour ce qui est des idées, en tant qu’elles expriment des choix politiques fondamentaux, je porte encore les mêmes qui me vont très bien : contre le capital et ses valets, à jamais du côté du peuple. Mes ex-camarades, qui ont tous fini au PS, ne peuvent en dire autant.
Ma rupture avec eux vient de ce qu’il y eût un petit Thermidor et que presque tous s’y sont ralliés. Un thermidor est une contre-révolution dans la révolution. Un changement de cap brutal. Ce mini-thermidor se produisit sous le masque rose du féminisme. Soudain on ne jura plus que par le partage des tâches ménagères ou par la nécessité des tâches préliminaires, pour aider les camarades femmes à conquérir leur « droit à l’orgasme ».
Ce fut donc une destruction de la conscience politique, mais elle se fit sous la forme parodique d’une nouvelle prise de conscience celle de « l’oppression des femmes ». Cette immémoriale Oppression de la femme par l’homme transcenderait l’Exploitation de l’homme par l’homme, et les partis les plus socialement avancés n’en seraient pas exempts. Ainsi l’arme de la critique se déploya contre le « machisme » ordinaire des militants, et plus particulièrement celui des jeunes leaders et des membres virils du service d’ordre (SO). Dans ma région, les filles exigèrent de venir à l’entraînement en forêt. Deux mois après il n’y eut plus de SO. Mais quelque temps la forêt bruissa des ébats militants dans les fougères.
Ce fut l’éviction des ardents, le triomphe habituel des médiocres. Nihil novi sub sole [2] Immémoriale malédiction de toute révolution. Cf. la dictature des cochons de La Ferme des animaux de George Orwell.

 

Vous revendiquez l’influence d’auteurs comme Julius Evola, Joseph de Maistre et Otto Weininger. Votre lecture féroce du monde moderne repose sur une alliance entre Tradition et Révolution ?

Une alliance, certainement. Quant à unifier en théorie les deux Doctrines, c’est une autre affaire. Leurs fondements restent en altérité totale. L’une suppose une transcendance absolue, l’autre se tient tout entière dans l’immanence. Mais je remarque que seules ces deux Visions rendent compte parfaitement de la phénoménologie du monde moderne. À condition d’en user avec chacune dans son plan propre, dans son Ordre, au sens pascalien, « l’ordre des corps et l’ordre des esprits », les deux peuvent s’associer.
Seules ces deux visions sont radicales, vont à la racine, et s’opposent par principe à toutes les compromissions avec une société qui fonde son assise dans la pourriture. Je considère le marxisme comme le meilleur outil de compréhension de l’entropie du champ clos capitaliste. De par son corpus scientifique, son noyau dur de découvertes conceptuelles, le marxisme est une extraordinaire physique sociale, dont le champ d’application serait celui du mode de production capitaliste.
Mais la compréhension ultime de cette décomposition sociale qui agit en tant que « deuxième loi de la thermodynamique » dans le règne de la quantité, est l’Involution, la subversion contre-initiatique que la Tradition nous dévoile.
Cette physique et cette métaphysique s’enrichissent l’une l’autre, à la condition de liquider tout l’aspect idéologique du marxisme, et d’introduire un peu de dialectique dans la rigidité doctrinale de la Tradition.

 

Votre rapprochement avec la dissidence s’amorce avec la naissance d’Égalité & Réconciliation. Comment voyez vous l’évolution de la sphère « soralienne » ?

Avec l’instauration de l’État policier la situation politique a basculé. Il est évident que l’œil de la Bête est fixé sur nous. Nous sommes à la croisée des chemins.
Je souhaiterais pour ma part que notre « logiciel » réconciliateur tournât davantage dans le sens d’un rapprochement de la droite identitaire avec la gauche prolétaire, puisque le capitalisme est la cause formelle du Grand Remplacement, de la même manière que l’OEIL (organisation-état-islamique du levant) est la prunelle de l’OTAN.
Notre vocation initiale était de devenir l’aile dynamique à la gauche du Front national, en tant que ce dernier resterait le parti identitaire des français. Mais je crains que la voie électorale ne soit inexorablement bloquée.

 

Le féminisme est l’une de vos cibles favorites. En quoi est-t-il une incarnation de la modernité et du libéralisme ?

Permettez-moi de retourner votre formulation en disant que c’est « la modernité et le libéralisme » qui incarnent la Confusion du dernier âge, l’âge de Kali, la Gynécocratie. Cette détermination est la plus fondamentale. Vous l’aurez compris, je reprends ici les enseignements de Julius Evola, dans sa Métaphysique du sexe, un des plus grands maîtres en la matière.
Ce n’est donc pas une guerre des sexes, H contre F, ce sont les deux polarités, virile et féminine, qui ne sont plus ordonnées l’une à l’autre. La matière sans forme, la Dissolution : passage du politique à la moraline, antiques hautes disciplines submergées par les Eaux dissolvantes, allégorie du Principe Amazonien ; virilité constamment bafouée, enlaidissement des mots et des mœurs, parité, lois castratrices, etc., etc. Toutes les malpropretés et les aberrations actuelles sont filles du féminisme. Du féminisme au gender il n’est que des degrés.

Les égéries féministes sont les résidus de la féminité avortée, en concurrence sexuelle avec les mâles et constamment démangées par l’« envie du pénal ». La définition de l’homme du ressentiment de Nietzsche, épuise celle de ce type féminin viriloïde et crépusculaire.
Quoi qu’il en soit, la dite « émancipation » des femmes étant devenue la « norme », F n’est plus sous le joug, toute licence lui est laissé de se dévoiler telle qu’en elle même.
La gynécocratie mérite son reportage : je renvoie ici à mon recueil Fragrans Feminae aux éditions Kontre Kulture.

 

Sur l’Islam, votre position diffère de la « réconciliation » soralienne. Comment jugez-vous l’islamisme et l’immigration ?

J’ai toujours pensé que l’islamophobie, en tant que pathologie, ressortissait davantage à la susceptibilité levantine hystérique, plutôt qu’à des données tangibles.
Mon « point de vue », les porte-paroles des ’’musulmans patriotes’’ qui ont saisi notre main loyalement tendue, pour systématiquement y cracher dedans, l’ont bien mieux enseigné que je n’aurais pu le faire. Je pense qu’Alain Soral a suffisamment payé de sa personne, et l’association avec lui. La messe est dite. La page se tourne.

L’arnaque de la situation politique commence avec l’éclosion subite du Daesh. Qu’est-ce que ce machin qui naît en uniforme et en Toyota, comme la déesse Athéna sortit tout armée et casquée du crâne de Zeus ? Il n’est pas trop difficile de deviner hors de quel Crâne impérialiste cet OEIL noir a jailli. Comme d’habitude les deux monothéismes, le céleste et celui du marché, marchent la main dans la main. La guerre contre Daesh n’est qu’un prétexte pour intervenir directement en Syrie. L’ennui c’est que les Russes ont décidé de se joindre aux agapes, mais eux bombardent vraiment dans les tas islamiques.

Nous luttons contre les réseaux qui cherchent à déplacer la question tragique de l’immigration sur celle de l’islamisation, dans le but de nous atteler au char Merkava de l’Israël terrestre.
L’Immigration fut le grand moyen par lequel le Capital maintint sa domination.

L’immigration afro-maghrébine en Europe est une singularité historique et doit être pensée comme telle, et non rattachée au destin des peuples africains ou arabes. Ceux-là, comme nous-mêmes, sont pris à la gorge par les tenailles de fer du capital financier. Telle n’est pas la situation objective de ceux que l’on réunit (par antiphrase) sous le nom de Diversité, qui reçoivent généreusement les miettes du festin oligarchique. Et qui votent en conséquence.
Lors des dernières élections le Front national est monté jusqu’à 70 % des voix dans certaines communes du Nord, de la Somme, de la Meuse, des vieux pays miniers, prolétariens. Ces résultats doivent être mis en rapport avec les très hauts scores du PS dans les villes à haute densité immigrée : certains arrondissements de Paris, en Seine-Saint-Denis, et d’une manière générale dans la si bien nommée Île-de-France en laquelle la France n’est plus qu’une île.

 

Que vous ont inspiré les attaques terroristes du 13 Novembre ?

Ces tueries inaugurent un brutal basculement dans la situation politique. Des moyens de guerre civile ont été employés contre le peuple français, pour instaurer un État policier. C’est un coup d’État.
Il faut distinguer la Terreur de son Spectacle, qui éclatait au Stade de France ! Ailleurs, les carnages n’ont pas été improvisés mais au contraire planifiés, hyper organisés. Si nous ne réagissons pas à temps, la France finira réduite en un vaste bataclan, comme Gaza.
Les morts et les blessés, plus de six cent, sont quasiment tous des petits Blancs salariés de la classe moyenne. La physionomie des victimes ne correspond pas du tout à celle de la foule ordinaire du quartier populaire qui fut le théâtre de ces abjections. Il y a donc eu tri. Sélection sur des critères de classe et de « races », bien que ces dernières aient été abolies le 16 mai 2012 par décret gouvernemental.

 

Un réveil du peuple français est possible pour vous ?

Possible dans l’absolu, mais cette possibilité reste aléatoire, rien ne l’assure. Et même tout nous assurerait du contraire. L’heure est tragique et nous n’avons plus rien de tragique.
Hier, après le Spectacle des Tueries-hebdo, on avait appelé la populace à descendre dans la rue, pour qu’elle fasse sa Charlie. Aujourd’hui le pouvoir s’en méfie un peu quand même ! parce qu’on craint toujours les réactions d’une grosse bête quand on touche à ses petits. D’autant qu’on lui promet : « Ce n’est qu’un début, ça va saigner encore et encore ! »
En l’État, Monsieur Popu me fait penser au petit Chaperon rouge du conte, au lit avec le méchant loup. Il se méfie des grandes dents de l’« état d’urgence », il s’étonne des inutiles bras longs des « services », mais il ne soupçonne pas (encore ?) le mufle sanglant sous le masque.

Notes

[1] Une des reines des Amazones

[2] “Rien de nouveau sous le soleil”. L’Ecclésiaste.

Du même auteur, sur E&R :

Retrouvez Félix Niesche chez Kontre Kulture :

À lire également, chez Kontre Kulture :

Pour soutenir Égalité & Réconciliation :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

63 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le 13 novembre " Les morts et les blessés, plus de 600, sont quasiment tous des petits Blancs salariés de la classe moyenne (...) Il y a donc eu tri " . C’est ce qu’annonçait Céline dans Rigodon, écrit en 1961 : " L’Europe aux pogroms anti-goys ". Rivarol est la seule publication à avoir souligné le caractère RACISTE des massacres, toutes les autres se sont ignoblement dégonflées .

     

    • Y voir du racisme stricto-sensu dans ces attentats est je crois une erreur, contrairement a ceux de l’hyper Casher par exemple ou même du concert de Rock au Bataclan , il y a aussi des bars et des brasserie qui ont été visés, d’ailleurs il y avait quelque personnes d’origine nord africaine et plusieurs noirs dans les victimes. Ils ont attaqués une manière de vivre plutôt qu’une race je crois. Et les blancs ne sont pas les seuls a manger et boire dehors dans Paris même si ils sont majoritaire a le faire (et oui il reste encore des endroit en France ou les blancs sont majoritaire encore heureux...).


    • @Pascal,

      Il suffi de regarder les photos des victimes pour vous convaincre du contraire. Il y avait tout à fait volonté au contraire de connecter une réalité ethnique à une réalité sociale.
      Si vous vous baladez dans le 11ème vous constaterez que ce mitraillage fut certes significatif socialement mais que d’un point de vue ethnique, il semble bien qu’il y ait aussi eu un choix délibéré.


    • ...si il y avait effectivement un choix délibéré par rapport au genre musical, la question demeure : qui a fait ce choix ? Les musulmans (fut-ils extrêmistes) ?

      La première réaction serais de se dire que les (vrais) commanditaires n’ont rien de racistes puisqu’ils sont dans une stratégie militaire de terreur... Et justement les terraces des cafés siituées dans les quartiers très mixtes comportaient beaucoup de victimes maghrébines et africaines, victimes qui ont été médiatisés..

      Avant la première réaction primaire.. ce qui vient surtout à l’esprit c’est le côté sataniste du groupe de rock.. Le massacre qui se déclenche au début d’une certaine chanson.. Doit-on rappeler le sens de l’humour des services discrets (pas tant que ça) quand ils appellent « LA base de donnée informatique » al-quaida le plus connus groupe terroriste de l’univers... GLADIO l’arme à double tranchant.. ISIS idole païenne, l’OEIL, la numérologie kabbaliste du 11 septembre, etc...

      Le groupe jouait depuis environ une heure. Ils venaient de dire « On vous aime Paris » et avaient entamé la chanson Kiss the Devil avec les paroles : « I Meet the Devil And this Is His Song », .. La petite amie du chanteur qui filme dans les étages un tueur déjà sur les lieux et qui contredit la version officielle de tous les assaillants venant de l’extérieur.

      Panamza a mis à jour, bien des incohérences dans cette affaire. Le boulot a été fait, mais on aura aussi constater que la droite dit identitaire choisi sciemment d’ignorer ces faits ; trop contente d’avoir des preuves de l’impossibilité de vivre ensemble, trop contente d’avoir des extrémistes musulmans alcooliques, dealeurs, tenanciers de bar, des candidats au suicide refusant de s’embarquer avant d’avoir été payé.. Les Takfirists existent, les massacrent à la bombe au Maroc ou en Algérie ont fait beaucoup de morts.. et la déflagration détruit tout l’immeuble en général et il n’y a pas d’enquête..
      L’Irak et la Syrie ont eu des millions de mort dans des attentats sanglants.. là aussi il est question de racisme ?...


  • je ne comprends pas tout à fait sa position sur l’islam et les différences avec E&R. Si quelqu’un veut bien m’expliquer, merci par avance...

     

    • concretement salim laibi et farida belghoul apres avoir ete mis en avant par ER, ils se sont retournes pour nuire a soral et ER.

      exemples parlant certe mais peu representatifs dans l’absolu...2 individus sur plusieurs millions ou si l’on affine le profil, plusieurs centaines de milliers de franco-maghrebins diplomes et politises...


    • Je crois que cette partie de l’entretien parle de quelque chose de très concret, c’est plus ou moins le demi échec de la politique de main tendue initiée par Alain Soral depuis la moitié de la décennie 2000, et je dis demi, car on ne sais jamais, un miracle peut encore arriver.
      Que des milliers de jeunes Français d’origine africaine soient proches de la ligne d’ E&R voir même militent pour certains, ça n’est pas à remettre en question.
      Le problème est que sans des élites fortes et représentatives susceptibles d’incarner cette jonction phénoménologique , qui symboliquement représenterait la réconciliation de deux peuples (au sens traditionnel), il y a fort à parier que le basculement dans une violence mécanique inter-ethnique pré-programmée soit la réalité de demain. C’est la fameuse stratégie du choc des civilisations.
      Alain Soral, honnête patriote avec une formation intellectuelle marxiste a décrypté ce piège sous tendu par les dominances au pouvoir et ce depuis une quinzaine d’années, conscient que ce choc n’aurait objectivement aucun effet positif concret pour son peuple, mais aussi par un certain humanisme et peut être par gout du risque politique, il tente de désamorcer cette bombe à retardement avant qu’elle ne nous pète au visage.
      Force est de constater que jusqu’à présent hormis Dieudonné, personne issu de la "diversité" n’a entièrement et réellement saisi cette occasion de casser l’engrenage infernal, et au fond même Dieudo ne compte pas vraiment, il est en grande partie sur un logiciel de valeurs gauloises et est plus un hybride politique qu’un représentant communautaire.
      Il aurait fallu des personnalités fortes et implantées à la foi dans le communautaire et au niveau national pour répondre à cette main tendue, malheureusement soit par bêtise ou lâcheté personne n’ose briser l’omerta qui règne en France sur l’escroquerie à l’antisémitisme, cette escroquerie qui truque foncièrement les rapports de communication inter-communautaire en France depuis les années post-miterrandienne.
      Je pèse mes mots quand je parle de lâcheté car quoi de plus lâche que d’imiter l’autruche pour quelques quart d’heure de gloire ? Les massacres à venir ne justifient ils pas une prise de position radicale et courageuse. Un courage qui n’a pas encore à être physique mais uniquement médiatique et peut être un peu judiciaire...
      Alain Soral a fait son devoir de patriote, pour préserver le plus de vies. Advienne que pourra.


  • Je relève ce qui me semble une approximation dans le discours.

    Pas musulman ni d’origine maghrébine, mais enfin si l’OEIL est la prunelle de l’OTAN et que vous n’êtes jamais "à côté du peuple" (toujours avec lui), comment pouvez-vous reprocher aux ’musulmans’ que leurs leaders nous aient toujours fait faux bonds ?

    Vous vous placez me semble-t-il ici dans un domaine plus real-politik que Soral. La fin et les moyens, ou la vérité. Je ne sais pas, je crois que la vérité prime sur les moyens. Par ailleurs le recours à la violence est le meilleur moyen de ne pas atteindre ses fins me semble-t-il. Bref j’apprecie le fait qu’il y ait des lignes différentes, mais la voix de Soral me paraît plus sage sur ces deux points. D’autant que le système presque tout entier risque de basculer sur une ligne ambigue, davantage islamophobe. D’un point de vue cynique c’est au contraire le moment de ne pas trahir nos origines car c’est maintenant qu’il peut devenir audible, et c’est aussi la chose à faire il me semble d’un point de vue moral.

     

    • Le problème c’est que vous et moi pouvons décider de rester idéaliste tant qu’on veux, ça n’est pas nous qui dirigeons les masses ne nous en déplaise.
      Felix Niesche fait un constat d’échec qui ne peut être nié, que les musulmans patriotes soient trahies par leurs élites est au contraire tout le fond du problème (c’est d’ailleurs toujours la même analyse exprimé par le patron : "le fond des chiottes").
      Sans représentants fiables pas de réconciliation visible à l’échelle nationale, et le message E&R reste donc complètement inaudible à la majorité.
      Dans un engrenage de conflit inter-ethnique de plus en plus concret, il faudrait une "grosse barre à mine" pour arrêter le mécanisme, nous ne sommes que grains de sables et comme vous avez pu le constater, tout cela ressemble plus à une mécanique lourde type locomotive à charbon qu’à une horlogerie Suisse.
      Le travail de ré-information ne suffira pas si des meneurs ne se serrent pas la main publiquement et face caméra pour montrer la possibilité de réconciliation, vous avouerez que c’est d’autan plus emmerdant s’il n’y a pas de meneurs du côté "minorités".


    • C’est tout de même particulier cette tendance à tout mettre sur le dos des musulmans.. Quand un militant venant de l’extrême gauche reproche au masse musulmane de n’avoir pas pris le bon tournant de n’avoir pas vu la lumière dans le placard du salon... on est en droit de se questionner pourquoi il n’y a pas la même exigeance envers les militants de gauche.. bien plus informés sur les questions politique ?..
      D’ailleurs les représentants de ces français c’est Merluchon, ou la très sociale Clémentine Hautin ?


    • #1410210

      Durandal :
      Je suis bien d’accord sur le constat, mais concernant d’autres communautés il y a le même manque. Une notoriété, une prétention à être un représentant d
      une communauté ne se construit pas simplement en le voulant. D’un autre côté, il est excessivement facile pour le pouvoir de promouvoir les représentants qu’il veut et de discréditer untel à cause d’alliances ou de sympathies supposées (voir cas E. Chouard).

      Félix a son franc-parlé et c’est à son honneur, mais un mouvement patriotique qui écarterait la lutte pour chacun est voué à n’être qu’un bout d’extrémisme clandestin et dérisoire, ce que je ne crois pas que nous soyons aujourd’hui.

      C’est à mon sens à l’asso que revient la responsabilité d’avoir des représentations et de vouloir prendre un certain pouvoir. Mais évidemment on n’entre pas en politique sans mettre constamment un peu d’eau dans son vin. Donc garder la ligne et la rendre encore plus lisible : Égalité et Réconciliation ; en élargissant cette réconciliation à toutes les communautés.

      À court terme de toutes façons, nous sommes tributaires des évènements, il faut donc préparer l’après, autrement dit établir une idéologie la plus large et la plus juste possible afin que le moment venu si les choses tournaient mal, les français désemparés puissent s’y référer.


  • une confirmation de ce que dit Felix sur l’exercice du pouvoir par les femmes, d’une ampleur qui fait presque honte avec " la fracture sexuée " (12 euros) de jean louis Auduc qui pourrait peut-être interviewé par ER un de ces quatre pour parler de ce sujet tabou, l’échec massif des garçons dans le système éducatif actuel
    " Problème des Garçons à l’école lié d’abord au refus de la correction scolaire (à la différence des filles) puis plus tard au défaut d’identification.
    Chaque année 110000 hommes sortent sans qualification du système scolaire.
    Dans les prisons Françaises, en 2015, il y a 79000 hommes et 2500 femmes.
    85% des instits sont des femmes,
    A l’instit, au médecin, au curé, au maire, aux boniches et aux demi-mondaines des années 50 se substitue aujourd’hui l’institutrice, la médecin, la mairesse, la fonctionnaire (65% du corps) et les hommes techniciens."
    Je ne suis pas d’accord par contre avec Soral qui dénigre le modèle éducatif Suédois alors qu’il tente justement de remédier à ce déséquilibre du genre en recherchant plus la complémentarité que la neutre indifférenciation.

     

    • #1410428

      Vous semblez, preux et estimable Gaudefroy, ne pas connaître l’actuel modèle scolaire suédois. Lequel n’est que l’ensemble des méthodes pédagogiques prétendument modernes de la déconstruction généralisée du post-modernisme triomphant. Des méthodes ayant du reste largement fait leurs preuves (de destruction) dans les écoles publiques des États-Unis d’Amérique. Étant prof de lycée en Suède, je suis désolé de vous dire que vous vous faites des illusions - dans des proportions que vous n’imaginez sans doute pas. La situation scolaire suédoise est telle qu’il me faudrait plusieurs pages pour en brosser la plus simple ébauche. Non, surtout, n’imitons pas le modèle scolaire suédois actuel. Bien plutôt, gardon/gardez ou réintroduisons le soin du vocabulaire, la précision du style et la rigueur de la pensée, analytique puis synthétique, dont l’expression la plus belle est sans doute la lecture commentée telle que j’eus le bonheur et la chance de les connaître sur les bancs d’une école française qui en méritait encore le nom.


  • Très bon.
    Je note "type féminin viriloïde et crépusculaire" ! Ce Félix est habile.

    Nietzschéennement vôtre.


  • Toujours un plaisir à lire. Vérité et bon sens, tout ce qui manque à ces sociétés ruinées ...


  • “En l’État, Monsieur Popu me fait penser au petit Chaperon rouge du conte, au lit avec le méchant loup. Il se méfie des grandes dents de l’« état d’urgence », il s’étonne des inutiles bras longs des « services », mais il ne soupçonne pas (encore ?) le mufle sanglant sous le masque.”
    Comme conclusion, c’est ÉNORME !
    J’ai pas compris cette phrase du premier abord, je l’ai relue plusieurs fois avant d’en saisir le sens. Et quand on en saisit le sens, ça fait froid dans le dos... oui, dans le dos parce que ça arrive presque toujours par derrière...
    Il faut vraiment s’accrocher pour vous comprendre Monsieur Félix Niesche, mais qu’à cela ne tienne, je vous tire mon chapeau car d’entrée de jeu vous placez le débat très haut. Comme quoi, il y a du lourd chez E&R. Chapeau !

     

    • #1412618

      Aujourd’hui la question n’est pas de savoir si Félix est bon, ou s’il à mis dans le mille. Les réponses sont évidentes et ne comportent donc aucun intérêt.

      La question c’est qu’est ce que vous pouvez faire pour empêcher ce qui arrive à votre niveau ?

      A quoi êtes vous préparé ? (psychologiquement, physiquement, et matériellement)

      En qui pouvez vous encore placer votre confiance ? (comment les reconnaitre, comment éviter les "faux amis")

      De qui devez vous vous rapprocher en cas de malheur ? (proche géographiquement)

      C’est déplorable, mais dans un contexte de survie, les boulets-béa ou les intellos purs ne servent à rien et présentent un danger s’ils ne peuvent s’adapter.


  • " Je souhaiterais pour ma part que notre « logiciel » réconciliateur tournât davantage dans le sens d’un rapprochement de la droite identitaire avec la gauche prolétaire, puisque le capitalisme est la cause formelle du Grand Remplacement " .

    C’est exactement le noyau central de la réconciliation . A la base de la pyramide,il est de l’intérêt de tous que le gaucho mondialiste bouffeur de curés serre la main du catholique enraciné . Quelle force aurions -nous ainsi unis !


  • M. Niesche, je ne supporte plus la ’’Gauche’’ sous toutes ses formes, mais comme votre prose est magnifique, votre explication claire, vos arguments béton, votre culture admirable et vos paroles source d’espérance pour l’avenir de la restauration intellectuelle et nationale française ...


  • Sa vision reste un peu "trotsko" pour moi, et encore trop imprégnée du choc des civilisations ; un peu moins d’essentialisme ne fait pas de mal.

    Notons que les patriotes musulmans comme hicham Hamza ou Bechikh ne sont pas décevants, Soral s’étant juste fait abuser par des communautaristes masqués (Laïbi, joe Dalton, etc) uniquement alléchés par l’appât du gain. (pas des gens très fiables ou constants, donc).

    Je préfère la vision de Soral, ou plus encore, celle d’un Rochedy ; appliquer un retour à l’assimilationisme qui passera aussi paradoxalement par une forme de communautarisme, pour préserver le substrat et l’identité française.


  • #1408747
    le 01/03/2016 par Requiem for a Dream
    Félix Niesche : "L’œil de la Bête est fixé sur nous"

    L’immigration afro-maghrébine en Europe est une singularité historique et doit être pensée comme telle



    C’est très bien dit, ça tombe sous le sens et ça fait du bien de voir Rivarol ici. Le seul journal en France qui ne veut pas étouffer la libre expression. Un journal qui se veut nationaliste et Européen. Un bien noble combat que celui de nous rappeler notre essence européenne. L’organe de la CEE implanté à Bruxelles a eu tendance à nous faire détester le mot Europe. L’imposture du multiculti a fait oublier à de nombreux français leurs origines. Europe...Un bien joli mot qui attire bien des convoitises tant sa poitrine est généreuse.

    Très bel entretien, mais j’ai pas tout compris non plus, ne connaissant pas toute l’histoire d’ER. Heureuse de lire qu’on peut exprimer une position qui diffère , notamment sur l’Islam. C’est le principe de la libre expression. N’est-ce pas Monsieur Hollande ?

    Merci Rivarol et merci Monsieur Felix, je ne vous connaissais pas , mais je vais y remédier.

     

    • #1410238
      le 03/03/2016 par Requiem for a Dream
      Félix Niesche : "L’œil de la Bête est fixé sur nous"

      mais ça vous n’etes peut-être pas suffisement équipé intellectuellement pour le comprendre..



      Cela reflète bien les limites de vos arguments et cette hostilité est très typique, elle n’honore en rien la religion de paix que vous prétendez défendre. Je suis peut être pauvre mais je reste polie avec mes interlocuteurs. Désolée car vous semblez détester les pauvres. Ce que je vis dans mon pays n’est pas un ressenti et je n’invente rien sur le comportement de plus en plus velléitaire d’une certaine communauté.

      Les problèmes de cohabitation avec les musulmans ne remontent pas aux bombardements français en Syrie, parce que Pompidou en parlait déjà la télévision, en 1973, dix-huit ans avant Chirac. Nous sommes des millions à subir ces problèmes d’entassement et de délinquance
      , dans l’indifférence totale . Tout cela m’amène à conclure que le vivrensemblisme que nos élites (et vous-mêmes) défendent avec acharnement n’existe pas puisque ils ne veulent plus qu’on existe.

      Au revoir Monsieur et bon appétit au KFC !


    • Soit vous êtes de mauvaise foi, soit il vous manques des neurones... Nous sommes tous anti-immigrationistes ici.. ça ne veux pas dire que l’on soit islamophobes pour autant.

      Ce qui est en question c’est votre bêtise par exemple à vouloir que les musulmans mangent du cochon ou qu’ils est plus d’égards envers votre pti’chien car vous avez l’impression en votre fort intérieur qu’ils sont mal intentionné envers votre animal domestique.. N’ayez pas honte quand on vous pointe du doigt l’aspect délirant de vos messages..

      Je n’ai rien contre les pauvres, c’est contre les gens mal éduqués.. et ça n’est pas de ma faute si il y a de plus en plus de gens mal éduqué chez ceux qui sont les plus désavantagés... j’ai beau vous le répéter rien arrive jusqu’à votre cerveau apparement..

      Autre mensonge de votre part : je ne mange pas dans les fast-food/junk-food mais j’y prends exclusivement un café si j’ai besoin d’une connection internet lorsque je suis en déplacement. Je suis a la campagne mis à part le fait qu’un abonnement pour ma tablette me serais quasiment obsolète c’est hors de prix.. Un smart-phone suffit.. et une connection dans un fast-food à l’occasion, ça ne coûte qu’un café.

      Je vais vous le répéter.. votre mauvaise foi.. votre habitude de répondre à coté est vraiment pénible... Etes vous aussi comme ça dans la vraie vie ?!..


    • Et puis éviter de répondre en dehors du fil de la conversation (c’est habile comme dissimulation) : ça ne permet pas de voir quel sont les éléments qui me permettent de dire que je vous considére limité intellectuellement... Donc ça n’est pas une attaque gratuite, c’est fondé, je réaffirme ce que j’ai dit : vous êtes limité ; et si vous souhaitez contrer mes arguments reprenez les... que l’on puisse juger sur pièce..

      Ps : il y a un côté femme moderne dans cette conversation..


  • #1408756
    le 01/03/2016 par Requiem for a Dream
    Félix Niesche : "L’œil de la Bête est fixé sur nous"

    Y a un truc que je voudrais dire et qui me tient à coeur. J’aimerai pouvoir l’exprimer car je me sens étouffée par le système actuel en France et ailleurs en Europe. Je voulais réagir sur la question du journaliste de Rivarol concernant l’Islam. Ben... moi, le choc des civilisation je le vis tous les jours. Sur mon pallier, dans ma rue et même dans mon parc car on me fait bien comprendre que la présence de mon chien est haram .

    Voilà, parfois j’ai l’impression que quand on essaye de dire à la communauté musulmane les choses qui ne vont pas, on dirait qu’ils ne veulent pas entendre. En fait, on dirait qu’ils s’en foutent et c’est là que ça devient dangereux puisque ça me fait un peu penser à l’indifférence que les israéliens ressentent par rapport aux Palestiniens colonisés.

    Alors oui, l’islamophobie existe mais il serait parfois bon de s’interroger sur ses causes, de même qu’il est intéressant de s’interroger sur les causes de l’antisémitisme.

     

    • #1408874
      le 01/03/2016 par Hollywood chewing-gum
      Félix Niesche : "L’œil de la Bête est fixé sur nous"

      "Y a un truc que je voudrais dire qui me tient à coeur"... Ouais je te comprends, j’suis pareil. Au bout d’un certain temps un chewing-gum trop mâché n’a plus de goût.


    • Puisque vous donnez votre avis entendez aussi le mien.. Je ne supporte plus les pauvres et leur mauvaise manière, leur incompréhension des règles élémentaires de politesse..

      L’autre jour je m’arrêtes dans un KFC pour un café et une connection internet, tout un groupe s’assis autour de moi.. pour me demander 2 minutes plus tard si cela ne me dérangeais pas d’allez m’installer plus loin car des personnes les accompagnants arrivaient avec leur repas... Ça ne me dérangeait bien évidemment pas, par contre qu’on ne me laisse pas le choix et qu’ils révèlent leur intention au dernier moment. si !! Dans un quartier moins populaire, « mieux « fréquenté » (l’entre soi de classe moyenne même declassé) ça ne serais jamais arrivé, peut être même que le service rendus (svp es-ce qu’il serait possible : ) aurait été un échange cordial agréable (perpétuer les us et coutumes : il est de bonne aloi de..).

      Concernant, les chiens il y a bien une école juridique musulmane (je crois 1 sur 4 ?) qui considère que la truffe du chien peut avoir touché des excrément... que cela annule les ablution d’un croyant pour effectuer ses prières si un chien un peu enthousiaste venait à les toucher...

      On peux comprendre l’exaspération de voir une réaction vive devant son animal.. Mais il y a d’autres personne qui réagissent (par appréhension) avec hostilité devant l’approche d’un animal..

      Personnelement je n’ai jamais vu de réaction négative par des musulmans.. et les chiens existent aussi chez les musulmans.. Après c’est vrai, la burqa est choquante mais très rare... j’en vois (comme la plupart des français) une à deux fois par an parfois juste à la télévision... Mon témoignage est sûrement différent d’une personne habitant un quartier difficile, je l’admets volontiers.

      Ps : il y a de nombreux hadith concernant la miséricorde qu’éprouvait le prophète envers les animaux.. Le rapporteur du plus grand nombre de hadith se nomme Abu-hurayra.. un surnom qui signifie le Père du petit chat.. vu qu’à l’instar du prophète il avait toujours dans ses bras un petit chat...


    • #1409265
      le 01/03/2016 par Requiem for a Dream
      Félix Niesche : "L’œil de la Bête est fixé sur nous"

      Peter,

      Vous imaginiez que les clients du KFC allaient vous parler en Alexandrin ? C’est pas de ma faute si vous fréquentez les enseignes mondialistes du halal. Vous pensiez y rencontrer Homère ou Plutarque ?

      Le fait que vous associez sémantiquement la pauvreté à l’impolitesse me fait bien mal au coeur. Et à contrario, la richesse n’est pas un gage de bonnes manières, j’ai bossé dans les cuisines des palaces et j’en ai vu des gens riches et méchants qui se croient tout permis.

      Moi Monsieur je viens d’un milieu modeste mais mes parents m’ont inculqué le respect des livres et de ma langue nationale, l’amour de ma culture, ainsi que les valeurs de la vieille droite Maurassienne si chère à Rivarol que je salue bien bas. Alors comprenez que je n’apprécie guère vos associations sémantiques sur la pauvreté .

      Pour mon chien, je tiens à vous dire que c’est une petite épagneul Breton qui s’appelle Seraphine et on dirait que certaines femmes musulmanes de mon quartier y voient un monstre tant elles hurlent avec leurs cabas quand je passe dans ma rue. C’est le genre de trucs qui me fait dire que le vivrensemblisme est un leurre. Je ferai des recherches sur la place du chien dans le Coran, nous en reparlerons j’espère.



    • (...)dans mon parc car on me fait bien comprendre que la présence de mon chien est haram (...) une petite épagneul Breton qui s’appelle Seraphine et on dirait que certaines femmes musulmanes de mon quartier y voient un monstre tant elles hurlent avec leurs cabas quand je passe dans ma rue. C’est le genre de trucs qui me fait dire que le vivrensemblisme est un leurre.




      Bah chacun ses problèmes... votre histoire par contre je n’y crois pas une seconde.. tout ça paraît être surtout dans votre tête (enfin c’est mon avis en tout cas)...

      Moi, je vous dis qu’il y a des pauvres d’aujourd’hui qui sont insupportables justement car ils n’ont aucune éducation. Es-ce que vous comprenez ?!?... Et un riche éduqué peut être un con, mais si il est bien éduqué il sait pertinemment qu’il est con.. Alors que sans la connaissance... il y a des cons qui s’ignorent : n’en doutez plus !!

      Pour vous c’est l’éducation musulmane des vielles dames a cabas (surement remplis de provisions dites halal) qui vous pose apparement un problème..

      Pour moi l’enfer c’est le manque d’éducation des sous-classes.. pour vous c’est l’éducation religieuse des musulmans. Ça paraît clair comme tendance... c’est peut être même une ligne de fracture très significative en réalité..

      Je ne mange pas halal car ça n’existe pas dans la nourriture industrielle... un poulet de batterie ne sera jamais halal ; je mange bio et poulet fermier (ça a le mérite de respecter les animaux critère NORMALEMENT essentiel pour qualifier une viande de halal ; ne pas avoir de clergé en Islam est un avantage mais pas pour le halal car les organismes officiels à la botte des industriels sont peu regardant ; comme le cheval dans les plats cuisinés ).. de toute façon KFC ne sert pas Halal j’ai demandé par curiosité.. si ils l’ont fait par le passé c’est que leur fournisseurs étaient tous des pays musulmans depuis ils ont diversifiés les provenances.


    • Bonjour,
      On peut comprendre l’exaspération des uns et des autres quand aux effets de la présence des chiens avec les centaines de tonnes de leurs excréments qui polluent les trottoirs et accessoirement nos chaussures et roues de poussettes. Il faut dire que ces pauvres bêtes font là ou elle le peuvent et que ce sont leurs maitres qui dérogent au "bien vivre ensemble" en ne ramassant pas les déjections. Bref, tout cela pour dire qu’il aisé de mettre au pilori celles et ceux dont nous ne comprenons pas le "fonctionnement". Le pathos aidant, nous pensons alors appréhender dans leur entièreté des thématiques ou phénomènes dont nous comprenons ni les tenants ni les aboutissants y allant de nos remarques qui ne font que confirmer l’ignorance qui nous habite.
      " Le savoir est une arme" sachons nous en servir pour élever le débat.


    • #1409518
      le 02/03/2016 par Requiem for a Dream
      Félix Niesche : "L’œil de la Bête est fixé sur nous"

      Dans ma tête vous dites ? Allez donc dire ça aux 77% de français qui rejettent en bloc le communautarisme et son corollaire, l’islamisation de notre pays. Chose que vous approuvez comme un bon libéral adepte du Capital et de l’immigrationnisme , ça on a compris.

      Vous illustrez parfaitement bien mes propos. Votre indifférence par rapport à la colère et à l’agacement des autochtones fait bel et bien penser à l’indifférence des israeliens face aux Palestiniens colonisés.

      KFC est halal et j’ignorais que dans la dissidence nous pouvions fréquenter ce genre d’endroits sordides.


    • #1409602
      le 02/03/2016 par Requiem for a Dream
      Félix Niesche : "L’œil de la Bête est fixé sur nous"

      Ledaron, restez dans le sujet. Nous parlons ici de la fracture identitaire engendrée par le Capital immigrationniste. Il y a aujourd’hui des zones de non- droit dans notre pays qui subit une salafisation forcée. Il serait bon d’élever le débat en effet.


    • Décidément les conversations avec vous sont pénibles, vous avez du mal à comprendre où vous vous obstinez à comprendre les choses à votre façon.. KFC n’est pas Halal. Ce qu’il y a dans votre tête c’est que vous imaginez les vielles dames musulmanes avec des cabas en vouloir à votre petit chien ; vous en êtes meme pas sure... cela relève d’impression et non pas de choses qu’elles vous auraient dit.. donc vos 77% je ne sais pas d’où ça viens..

      Arrêtez de faire feu de tout bois, ça se vois énormément et ça décrédibilise aussi ceux qui militent sérieusement pour un arrêt de l’immigration.. car vos revendications relèvent surtout de la mesquinerie..

      En en ce qui concerne l’immigration massive, les habits orientaux n’aident sûrement pas quand on habite un quartier à forte présence de personnes issuent de l’immigration.. Mais je n’aime pas non plus ce qu’il y a de bien plus grave que sont les tatouages sur tout le corps et les habits morbides genre satanistes...

      Sans parler de la tendance à s’habiller en asexué, en androgyne ou en tapette... Prenez l’exemple d’une femme habillée comme un mec, cheveux en brosse avec un look de chauffeur de camion lesbienne... et bien typiquement la femme musulmane portant un bandana discret vous dérangera bien plus... car vous identifierez son bandana (même non oriental) comme une « islamization » de votre paysage visuel.. À côté de ça une personne travestie ne suscite presque plus aucun émois.. Avouez le..

      Autrement dit votre deux poids deux mesures (votre obsession sur l’Islam) ne nous fera que reculer tellement vous manquez de cohérence et de bon sens... C’est pas contre la société qui change votre révolte (identitaire) car rien ne vous gêne autant que l’Islamization.. PEDIGA par exemple, s’en fout de la Gay Pride même si nos rues étaient transformées quotidiennement par cette laideur..

      ps : le café n’est pas très bon en fast-food/junk-food mais c’est un bon endroit pour une connection internet et tenir à jour ses obligations. Chacun ses soucis..
      ps : c’est un comble vous demandez à ledaron de rester dans le sujet alors que c’est vous remplis de gravité qui nous interpeliez sur la souffrance que vous éprouviez car votre pti’chien n’avait pas sa place sur le trottoir, à cause de la secte des dames a cabas.. Ménagères qui ne vous parlent pas.. mais dont vous devinez les plus secrètes pensées islamiques méritant un signalement à la SPA (avez vous depuis regardé dans le Qur’an concernant nos amis les bêtes ?).



    • ledaron@Requiem for a Dream
      L’ultra sensibilité et la perméabilité dont font montre nos adeptes du panurgisme à la doxa aurait pu être risible si les effets délétères des Vuvuzéla médiatiques donnaient moins de bourdonnements et de psychoses.Il y’a la réalité et le ressenti ,la peur irraisonnée et la réflexion ,le sentiment et l’irrationnel. Il y’a plus à craindre de l’américanisation de la France que de sa supposée islamisation soft power oblige.



    • #1410051
      le 02/03/2016 par Requiem for a Dream
      Félix Niesche : "L’œil de la Bête est fixé sur nous"

      Peter,

      Votre mauvaise foi est légendaire. On sent bien à travers tous vos commentaires que j’ai pu lire sur ce site que vous vous réjouissez secrètement de l’islamisation forcée de notre pays. Cela fait de vous un libéral. Vous n’êtes pas très différent de nos élites qui transcendent le Capital immigrationiste.

      Vous n’avez aucune empathie pour les revendications des français qui s’indignent de cette islamisation, ça fait de vous un libertarien. Au même titre que ces Israéliens qui ne s’émeuvent pas beaucoup de la souffrance du peuple Palestinien colonisé.

      Vous allez au KFC, une des plus grandes enseignes halal de l’économie libérale. Ça fait de vous un mondialiste.

      Sachez le.



    • Pour mon chien, je tiens à vous dire que c’est une petite épagneul Breton qui s’appelle Seraphine et on dirait que certaines femmes musulmanes de mon quartier y voient un monstre tant elles hurlent avec leurs cabas quand je passe dans ma rue.




      Très bien vous avez donné un exemple de comment vous viviez durement l’apartheid qui vous ai fait avec votre pti’chien par la secte des dames à cabas.. Vous comparez ça à Israhell.. belle mise en abime.. Ça m’a fait penser à un de mes film préféré : « My life as à dog ». L’être humain fait des rapprochements stupides parfois ils sont éloquent et poétique.. parfois ils restent juste stupide..

      Concernant ma légendaire volonté d’Islamisation de la France.. si sa rechristianisâtiôn pouvais arriver ça serais déjà bien.. Ça semblerais même le plus logique.. et ce qui est logique est souhaitable.. mais ça vous n’etes peut-être pas suffisement équipé intellectuellement pour le comprendre..
      Quand vous aurez arrêté de vous plaindre de l’hostilité ressenti (bien imaginaire selon mon avis) envers votre pti’chien allez propager la parole du Christ.. on reconnaît la qualité des gens à la valeur de leur combat..



    • On sent bien à travers tous vos commentaires que j’ai pu lire sur ce site que vous vous réjouissez secrètement de l’islamisation forcée de notre pays.




      Ah bah ouais.. après vous dites ne pas être dans le ressentis... Comment pourrais je avoir raison si secrètement ce que je dis n’est pas ce que je dis ?... En définitive j’ai toujours tord.. normale que discuter avec vous est une tannée.. vous avez la peau dure..

      En cas de guerre civile, il y a des gens qui se seront montés la tête contre les musulmans alors les peaux bronzées raclées (potentionellement musulmanes) ne vaudront plus que peau de balle pour les tarés qui passeront à l’acte..

      Si on divise les camps en deux.. c’est pas du côté des musulmans qu’on entends des horreurs par des gens lambda sur les réseaux sociaux.. Qui fait la sourde oreille ?..


    • #1410241
      le 03/03/2016 par Requiem for a Dream
      Félix Niesche : "L’œil de la Bête est fixé sur nous"

      Peter,

      l’histoire de mon chien est aussi imaginaire que les viols à Cologne.


    • #1410338
      le 03/03/2016 par Requiem for a Dream
      Félix Niesche : "L’œil de la Bête est fixé sur nous"

      c’est pas du côté des musulmans qu’on entends des horreurs par des gens lambda sur les réseaux sociaux.. Qui fait la sourde oreille ?..



      C’est cela oui. Pourtant les ’babtous’ en prennent plein la figure sur les réseaux sociaux et je ne vous parle pas de ceux qui se félicitent ouvertement des drames que notre pays a vécu dernièrement. Vous faites la sourde oreille quand on essaye de parler des problèmes engendrés par votre communauté et ça ne date pas d’hier. Voir mon com sur Pompidou en 1973 plus haut.

      Vous vous comportez en bon colonisateur, complètement sourd à la souffrance du peuple français. Au fait, allez donc voir le courrier des lecteurs publié par ER, on y parle justement de l’identité française en danger à cause des velléités d’un certain communautarisme que vous défendez avec acharnement. En bon libéral que vous êtes. Et vous osez dire que l’islamisation est imaginaire ? Si ce n’est de la mauvaise foi qu’est-ce que c’est ?


    • Oh mais je ne nie pas qu’il y ai des problèmes... mais à part la Life de votre petit chien ou quand vous demandez que les musulmans n’ont rien à faire dans le pays tant qu’il ne mangeront pas de cochon.. je doute de votre capacité à discuter des solutions.. et meme disons le franchement à discuter des problèmes !..

      Les attouchements sauvages ont eu lieu également à la fête de la bière et c’était pas des migrants.. à Cologne c’était effectivement bien plus grave.. mais on peut aussi croire qu’il y avait des agents provocateurs derrière tout ça vu que politiquement ça a eu un effet sur le gouvernement de Merkel... Il y a aussi les viols en Afrique par des membres de l’armée française mais ça on ne vous entend pas vu qu’il n’y a pas de musulmans impliqués.


    • #1410576
      le 03/03/2016 par Requiem for à Dream
      Félix Niesche : "L’œil de la Bête est fixé sur nous"

      La solution se trouvera évidemment dans un processus de remigration, lente, réfléchie et au cas par cas. Quant à la réconciliation, elle aura lieu autour d’un verre de vin, un petit saucisson sec et un bon fromage bien de chez nous.

      Si vous ne voulez adopter nos mœurs, la question de votre présence chez nous sera de plus en plus tenace au cœur de cette fracture identitaire. Je vous laisse , allez donc en insulter d’autres que moi ( me dire que je suis stupide ou mentalement inapte relève de l’insulte) cela n’honore en rien votre personnage mais c’est très révélateur.


    • Du vin et du cochon.. Pour votre info je suis trois-quart français un quart anglais... il va falloir vous lever tôt pour faire entrer une seule goûte d’alcool dans ma maison.. Je ne suis pas ce qu’il y a de plus observant en tant que musulman mais vous verrez ce que c’est que d’avoir des principes.. Vos principes à vous ne sont tout bonnement pas français..

      Toujours aucun signe d’une aptitude à répondre au sujet donné.. le dialogue apporte avec soi ses règles dont l’accomplissement mérite un minimum d’honnêteté et pas de chercher à avoir raison quant on a tord..

      Pour vous la réconciliation c’est le vin et le cochon.. Ça a le mérite d’être clair... Comme je le disais, il s’agissait de mettre en scène votre « indignation ».. démarche peu glorieuse... qui méprise (ça on le savait) ceux qui sont réelement dans cette démarche..

      Sur ce je vous laisse avec votre pti’chien et vos soucis... pour ma part je continuerai à me plaindre du manque de savoir vivre des autres.. Personne n’est parfait..

      Ps : dans vos efforts pseudo-pédagogiques-sans-concessions à répondre toujours à coté il y a un côté Caroline Fourest !!... Une sacrée bonne femme !..


    • Lente et reflechis ? Vous avez déjà dis que le minimum requis était de consommer du cochon et de boire du vin... et même ceux acquis à la cause « gastroénormique » devraient en plus subir une autre sélection ?.. Impressionnant et vous êtes sérieuse en plus...


  • #1408920

    J’adore lire Felix Niesche et sa prose acerbe. Je suis d’accord avec lui sur plein de choses. Mais j’ai juste un souci avec un point de son discours, qui se retrouve d’ailleurs dans la ligne directrice d’E&R en général.

    Mon problème, c’est qu’à chaque fois que vous parlez des évolutions sociétales du monde moderne, vous les reliez au libéralisme. Je n’ai jamais compris pourquoi. On peut très bien critiquer légitimement le libéralisme, avec de bons arguments, sans pour autant lui inventer des torts. Je lis que le libéralisme serait lié à la gynécocratie, au féminisme, au multiculturalisme, à la parte des valeurs... Je suis sans doute le seul ici à ne pas adhérer à cette vision des choses.

    Toute la crasse morale que nous dénonçons aujourd’hui unanimement est due à la prédominance de la pensée gauchiste dans la société occidentale. Le libéralisme, dans sa nature, n’a rien contre le catholicisme, la tradition, les valeurs, la solidarité, l’attachement à la terre et à la nation, ou la répartition des rôles sexués. Il est neutre vis à vis de ces notions. Il défend seulement les libertés individuelles, et notamment celle d’entreprendre, tout en critiquant les monopoles favorisés par l’Etat (crony capitalism) et le racket de ce dernier. Il croit en un "ordre spontané" dans lequel l’Etat doit être réduit, pour donner au peuple plus de liberté. Mais si le peuple veut exercer sa liberté en étant solidaire, communautaire, et en exerçant les valeurs traditionnelles, le libéralisme n’a aucun problème avec ça.

    Qui, précisément, essaie de déconstruire ces principes là ? La pensée de gauche. Les intellos postmodernes (Foucault et compagnie). Certains intellectuels juifs. Les progressistes de gauche et de "droite". L’extrême gauche. Les féministes, LGBT, etc. Tous ces gens ne sont pas libéraux, ils prônent l’idée d’un gouvernement mondial "progressiste" (cf Attali), avec des peuples déracinés contre leur gré et un métissage presque forcé. Les libéraux sont contre la toute puissance de l’Etat (et des monopoles, du capitalisme de connivence...) et pour l’autodétermination des individus. Les élites imposent leur décadence au peuple actuellement, et c’est complètement antilibéral.

    Bref, je suis ouvert au débat. Mais vous devriez vous renseigner sur un type comme Ron Paul. Il est très à droite sur les valeurs, critique de l’immigration de masse, anti-IVG, critique de la forme actuelle du capitalisme, et pourtant on ne fait pas plus libéral.

     

    • Conservateur et libéralisme sont des mots qui ne passent pas très bien d’une langue à l’autre... Et puis il y a le libéralisme en matière de marché et d’économie et le libéralisme sociale et culturel.
      La question est de savoir si le libéralisme des grandes entreprises leur permet de délocaliser et d’employer la main d’œuvre qu’ils veulent sans prendre en compte les avancées sociales..

      Si vous faites entrer une notion de souverainisme et de protectionnisme... que vous voulez réguler le libéralisme c’est peut être plus du libéralisme ?..


    • #1409002

      @ Peter,

      Le libéralisme social et culturel, ça ne veut rien dire. Attention à ne pas confondre libéral et libertaire, même si je sais que beaucoup associent ces deux notions ici (Clouscard, tout ça). Ce que vous dénoncez, sur le plan social et culturel, c’est l’idéologie libertaire de gauche. Que celle-ci se soit adaptée au monde capitaliste d’aujourd’hui, c’est une réalité, en effet. Mais elle n’a aucun rapport avec ce qu’est le libéralisme au sens propre. Celui-ci est complètement neutre vis à vis des questions sociétales, il défend la liberté et l’autodétermination des gens. Un peuple traditionnaliste, conservateur, tout ce que vous voulez, peut très bien vivre selon ses principes dans un système libéral, car tout ce à quoi prétend le libéralisme, c’est de réduire les prérogatives de l’Etat jugées oppressives.

      Vous remarquerez que tout ce que vous dénoncez est réalisé par... l’Etat. Perte des valeurs ? Théorie du genre à l’école ? C’est l’Etat qui pousse ça. Monopole des grandes multinationales ? Pression fiscale sur les PME et les classes moyennes au profit des très riches ? Concurrence déloyale ? Encore l’Etat.

      Je comprends tout à fait que ne soyez pas libéraux, mais la France d’aujourd’hui n’est pas libérale et le libéralisme n’est pas la cause des maux que vous mettez, fort justement, en avant. Parlez plutôt de capitalisme d’Etat.


    • #1409007

      Quant à la comptabilité entre souverainisme et libéralisme, c’est une question intéressante qui divise les libéraux eux-mêmes.

      Bref, je ne veux pas vous convertir au libéralisme, juste nuancer votre vision des choses qui présente les libéraux comme des dégénérés libertaires. Personnellement, je suis libertarien, catholique, très conservateur, et en accord avec 90% de ce que je lis sur ce site.


    • J’ai aussi une culture anglo-saxonne par la force des choses vu que j’y ai aussi grandi... je comprends parfaitement de quoi vous parlez.
      La difficulté en France par exemple serais de réformer les 35 heures sous prétexte de « libéralisme ».. ce qui n’est pas une garantie d’avoir plus de bien être pour le salariat. Si c’est une excuse pour tout démenteler (c’est ce qu’on vous diras).
      De toute façon je ne crois pas aux partis politique (Simone Weil) alors c’est pas moi qu’il faut convaincre sur le recul nécessaire de l’état (et l’implication du citoyen)..
      Je suis musulman : pas de clergé.. de l’anarchisme et beaucoup de responsabilité individuelle. De toute façon toute proposition pour se soustraire aux griffes des oppresseurs fait avancer le « chmilblique »..
      Cdlt


    • @ Libertarien

      Je crois que vous oubliez une étape dans votre raisonnement, (et c’est probablement là qu’il ne falait pas zaper l’étude de Clouscard), c’est que le capitalisme monopoliste d’état est aujourd’hui systématiquement tordu par des entités supranationales et sert uniquement de courroie de transmission au libéralisme des grands groupes transnationaux. Les "progrès" libertaires sociétaux fournissent quand à eux le prétexte à la dérégulation et à l’ouverture de nouveaux marchés.
      Donc selon moi vous donniez la bonne définition du libéralisme tout en refusant de voir que c’est bien cette idéologie qui est appliqué aux nations, mais avec un changement d’échelle.
      Les élites de l’hyper classe étant désormais en totale déconnexion d’avec le corpus de valeur de la majorité des peuples soumis à ces changements il y a bien une alliance de la pensée libérale d’avec le libertarisme.
      Ce qui explique toutes les politiques d’ingénierie sociale misent en place depuis la seconde parie du 20ème siècle.


    • Requiem for a Dream
      L’ultra sensibilité et la perméabilité dont font montre nos adeptes du panurgisme à la doxa aurait pu être risible si les effets délétères des Vuvuzéla médiatiques donnaient moins de bourdonnements et de psychoses.Il y’a la réalité et le ressenti ,la peur irraisonnée et la réflexion ,le sentiment et l’irrationnel. Il y’a plus à craindre de l’américanisation de la France que de sa supposée islamisation soft power oblige.


    • #1410208
      le 03/03/2016 par Requiem for à Dream
      Félix Niesche : "L’œil de la Bête est fixé sur nous"

      @ Ledaron

      Le magistère mondialiste nous envahi de toutes parts : Américanisation, Sionisme et Islamisation jouent sur le même diapason. Celui du Capital. L’entassement, la grande et la petite délinquance ,sont des problèmes réels dans notre pays qui sont intrinsèquement liés à ces multiples invasions (il n’y a pas d’autre mots) que nous subissons. Et il n’est pas question de "ressenti" lorsque je parle de problèmes en France avec la communauté musulmane, je ne peux vous laisser dire cela.

      Au nom du Capital l’oligarchie à fait venir des millions de musulmans sur notre terre sans jamais nous demander notre avis , c’est évidemment une stratégie de chaos pour détruire l’unité interne des nations. Dans cette optique, j’ai l’impression - Marine aussi, j’imagine - que nous sommes aux environs de l’an 212 quand l’empereur Caracalla - le Juncker de l’époque comme qui dirait - fourguait la citoyenneté romaine à tous les habitants libres de l’Empire.

      Réduire le "choc des cultures" à Huntington est une manière fallacieuse de ne pas voir ce qui saute aux yeux. Ma déception est grande par rapport à la majorité de la population musulmanes en France qui reste totalement sourde à notre souffrance.


    • On vous parle de ressentis car vous l’illustré si bien vous même, en évoquant ce que les dames musulmanes vacant à leur occupations doivent avoir dans leur petites têtes en croisant votre pti’chien dans la rue..
      Il faut être deux partis pour faire une réconciliation.. et vous avez ici souvent revendiqué des choses stupides qui relèvent de la mesquinerie (enfin selon moi) comme exiger (du non-négociable) que les musulmans consomment du cochon.

      Alors c’est bien beau de se plaindre des musulmans.. mais avouez le dans votre cas la réconciliation il n’en a jamais été question (alors faut arrêter la mise-en-scène de votre indignation).. C’est pas bien de prendre les gens pour des abrutis...


  • Les égéries féministes...constamment démangées par l’« envie du pénal ».

    Un régal !
    Toujours de merveilleuses perles d’humour dans les écrits de Félix.

     




    • Le magistère mondialiste nous envahi de toutes parts : Américanisation, Sionisme et Islamisation jouent sur le même diapason. Celui du Capital. L’entassement, la grande et la petite délinquance ,sont des problèmes réels dans notre pays qui sont intrinsèquement liés à ces multiples invasions (il n’y a pas d’autre mots) que nous subissons. Et il n’est pas question de "ressenti" lorsque je parle de problèmes en France avec la communauté musulmane, je ne peux vous laisser dire cela.

      Au nom du Capital l’oligarchie à fait venir des millions de musulmans sur notre terre sans jamais nous demander notre avis , c’est évidemment une stratégie de chaos pour détruire l’unité interne des nations. Dans cette optique, j’ai l’impression - Marine aussi, j’imagine - que nous sommes aux environs de l’an 212 quand l’empereur Caracalla - le Juncker de l’époque comme qui dirait - fourguait la citoyenneté romaine à tous les habitants libres de l’Empire.

      Réduire le "choc des cultures" à Huntington est une manière fallacieuse de ne pas voir ce qui saute aux yeux. Ma déception est grande par rapport à la majorité de la population musulmanes en France qui reste totalement sourde à notre souffrance.





      Parler d’invasion pour un pays qui colonisa par la force une partie du monde peut paraitre risible d’autant que votre propension à vous victimiser dénote un manque de recul historique permettant de distinguer causes et effets. En effet, se polariser sur l’actualité immédiate et circonscrite dans un espace restreint ( le nombril France) en désignant le monde entier comme cause des malheurs est un positionnement intenable au regard de l’Histoire ( avec un grand H) .L’immigartion n’étant qu le fruit d’un passé colonial "prolifique".Les problèmes réels du pays sont liés à la qualité plus que douteuse d’un personnel politique qui n’ont pas à cœur l’intér^t de leur population ,bradant ainsi tous les pouvoirs régaliens pour un projet mondialiste qui n’est en rien musulman ( pour revenir à votre obsession).Les français ont-ils les politiques qu’ils méritent ? Oui aux vues de leur passivité face à la confiscation "démocratique " de leur pouvoir !!!


    • #1411659
      le 05/03/2016 par Requiem for a Dream
      Félix Niesche : "L’œil de la Bête est fixé sur nous"

      Ledaron,

      puisque vous parlez de colonisation vous m’intéressez et ne comptez pas sur moi pour esquiver cette conversation ou faire du politiquement correct car c’est pas mon genre (je ne suis pas libérale). Sans aucune honte, ni gêne d’aucune sorte, j’ose affirmer que la colonisation, avec ses bons et ses mauvais côtés, ses parts d’ombre et de lumière, a été une chance pour les populations qui l’ont subie. Comment expliqueriez-vous que nombre de ces peuples qui furent colonisés regrettent autant cette dite monstrueuse colonisation ?

      Le grand reproche qu’il convient de faire à ces nations colonisatrices, ce dont elles pourraient avoir à rougir, ce n’est pas tant d’avoir colonisé, à une certaine époque, mais bien d’avoir ensuite très mal décolonisé.


    • Ce que vous dites serais comparable à une femme mariée avec des enfants... viloée à multiple reprise et devant mettre au monde un batard.. Après être ostracisée avoir subit toutes les misères.. vous conclurait néanmoins devant l’amour qu’elle porterait pour l’enfant de sa chaire toute la chance qu’elle a.. Drôle d’approche.. les gens intelligents préférons le pardon et l’oublie.. À l’exemple des véritables chrétiens..

      Elle ne s’estime surtout pas chanceuse.. elle fait du mieux qu’elle peut.. et accepte au milieu des malheurs les bonnes choses que la vie peut aussi lui apporter... Ça c’est l’Histoire avec un grand H.. C’est juste indécent de parler d’aspects positifs.. C’est pas le malheur (la colonisation) qui a des aspects positifs mais LA VIE...

      Selon votre logique la mission civilisatrice de la France avait du bon... Un argument qui pourrait vous etre adressé de la même façon par des sionistes, des américains wasp qui pensent qu’ils œuvre pour un monde meilleur (le leur).. Par des Chinois qui colonisent économiquement des quartiers... ou des musulmans majoritaire dans un lieux qui en change l’identité par leur présence massive... Tous bien intentionés...

      Votre opinion est largement partagée.. dans une droite influencée par l’histoire politique de l’oas dans les mouvements reac.. Mais j’ai toujours trouvez cela hyper médiocre... Pas besoin de repentance mais un minimum de respect et de bon sens..


    • #1412440
      le 06/03/2016 par Requiem for à Dream
      Félix Niesche : "L’œil de la Bête est fixé sur nous"

      Je pense que vous n’avez pas bien saisi la fin de mon commentaire.


    • #1412560

      @ Requiem for à Dream

      Ce qui est illusoire c’est d’user du reproche ou pseudo-reproche que l’on s’adresse à soi-même comme de l’assurance d’une prise de conscience. Intellectualiser n’est pas conscientiser. La conscience ne pleurniche pas et lorsqu’elle pleurt en vérité elle agit.


    • #1412640
      le 06/03/2016 par Requiem for a Dream
      Félix Niesche : "L’œil de la Bête est fixé sur nous"

      Ce qui est illusoire c’est d’user du reproche ou pseudo-reproche que l’on s’adresse à soi-même comme de l’assurance d’une prise de conscience.



      J’ai rien compris ! Je suis probablement trop limitée intellectuellement puisque pauvre.


    • #1413106
      le 07/03/2016 par Dormeur et Simpl’est à Shutter island
      Félix Niesche : "L’œil de la Bête est fixé sur nous"

      @ Requiem for a Dream

      "J’ai rien compris ! Je suis probablement trop limitée intellectuellement puisque pauvre".

      Non, il ne s’agit pas de cela. Imaginons pour illustrer...

      Vous êtes en présence d’une personne "désireuse" de vous aider et qui le fait dans les faits. Par la suite hors de sa présence - soudain alors que vous n’y pensez pas - vous voyez en image interne son visage se superposer à celui d’un être cher. Un père, une mère, un frère, un ami...

      A cet instant que voyons-nous ? "L’aidant" et la personne aimée vivante ou décédée (chérie dans la clarté ou l’exclusion) au même instant, au même endroit dans la même intensité, c’est-à-dire, dans notre esprit. Et nous voyons que "L’aidant" est placé à la place de la personne aimée, qu’il lui a pris sa place pour vous "aider", de croire mieux savoir que la Peine à vouloir la substituer pour l’oublier par de la bonté.

      Souvent les psycho...s (et pas seulement) font cela sans le voir ni d’ailleurs les personnes qu’elles disent assister. Pourtant en connaissance universitaire du phénomène qu’elles prennent soin de ne pas communiquer, le justifiant à leur manière "compatissante" ; tandis que "l’assisté" ignore tout de cela.

      A l’instant de la superposition voyant cette réalité, il est clair que l’on a plus besoin de "L’aidant" et de son champ d’exercice.

      Libre d’attachement à la fois illusoire et si tant réel poursuivons l’illustration par la présence cette fois d’un individu qui, quelque soit sa manifestation comportementale à votre égard, vous fait percevoir une vaste étendue, si vaste qu’il est impossible d’en voir ses limites... Une vaste étendue : vide.

      A l’instant du vide voyant cette réalité, il est clair que l’on est assuré que soi-même et l’autre en face ne prennent qu’une seule place, la leur.

      Libre d’illusion du passé et attachés au seul réel, ils vivront à leur place dans un monde en désordre jusqu’au jour où de plus en plus les superpositions délieront les distorsions.

      Et, si encore vous percevez - soudain sans y avoir pensé - un immense mécanisme de défense (comme disent les psycho....s) sans le repousser, l’expliquer, le justifier, le condamner ; seulement le voyant comme une fonction sans aucune image, pensée, détail aussi petit soit-il... c’est qu’il vous quitte. Et l’instant d’après il n’est plus là. Il rejoint le vide qui peut tout accueillir comme un beau vase une nouvelle eau vive.


  • Bon, après avoir attendu quelques jours pour laisser vivre les commentaires (trop peu, et certains trop caricaturaux pour une question aussi primordiale...) qu’est-ce qu’on fait ? Félix n’a pas tort sur l’analyse, mais on s’en fout d’avoir des "élites", il y a suffisamment de personnes intelligentes pour donner de l’intérêt à d’autres, pour peu qu’elles soient un peu mises en avant. Ou se serrer là pogne. Avec les identitaires par exemple, qui pour les plus intelligents se devraient de faire un pas vers les autres (et pas vers Sion, si vous voyez ce que je veux dire...). Alors, on continue ou on se tire tous dans la gueule les uns les autres ?

     

    • #1411473
      le 04/03/2016 par Na na na, na naire-re : )
      Félix Niesche : "L’œil de la Bête est fixé sur nous"

      "Qu’est-ce qu’on fait ?" avec cette quantité "de personnes suffisamment intelligentes".

      Si la solution passait par l’ "intelligence", ces personnes l’auraient déjà trouvée.

      Bon... en attendant faut vendre le plus possible de livres... Qui sait ? Un jour, peut-être, un lecteur bénévole l’apportera sur un plateau. Parce que s’il est pas bénévole c’est qu’il veut juste se faire plaisir. Et, ça les gars ça n’a pas d’intérêt. Vaut mieux passer commande pour le combat.


  • #1411730

    L’arnaque de la situation politique commence avec l’éclosion subite du Daesh. Qu’est-ce que ce machin qui naît en uniforme et en Toyota, comme la déesse Athéna sortit tout armée et casquée du crâne de Zeus ?




    Felix Niesche est un génie ! Bravo pour cette métaphore drolatique !


Commentaires suivants