Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Fermeture de Guantánamo : 14 ans de violations du droit ?

Pour se débarasser, les États-Unis transfèrent les détenus... aux Émirats arabes unis

En 2009, le président Barack Obama avait promis lors de son premier mandat de fermer la prison. Sept ans plus tard, les libérations s’accélèrent, le locataire de la Maison Blanche essayant de clore ce centre de détention avant la fin de son mandat en janvier 2017.

[...]

Les détenus de la prison cubaine ne peuvent pas bénéficier d’un jugement « classique » dans les tribunaux car certains ont été torturés ou arrêtés dans des circonstances illégales aux yeux de la loi américaine.

Considéré comme un symbole fort de l’antiaméricanisme, la prison de Guantánamo accueille tous les prisonniers de la guerre contre le terrorisme mené par Georges W. Bush. Censée renfermer les pires criminels islamistes, elle héberge outre des responsables du 11/09, des seconds couteaux voire quelques innocents qui s’étaient retrouvés au mauvais endroit au mauvais moment.

Lire l’intégralité de l’article sur lefigaro.fr

 


 

Créée en 2002, la prison de Guantánamo installée dans une enclave cubaine bafoue le droit américain et les conventions internationales. Retour sur ses 14 ans d’existence.

Mis en place à la suite des attentats du 11 septembre 2001, le centre de détention militaire de Guantánamo, placé sous haute sécurité, accueille des « combattants illégaux », vus comme une menace pour les États-Unis. Ils ont été capturés pour la plupart lors d’opérations menées par l’armée américaine à l’étranger. Les prisonniers n’y sont pas jugés, et les traitements inhumains attirent les foudres des défenseurs des droits de l’homme.

Retrouvez sur la-croix.com une chronologie interactive.

 

L’émouvante histoire de Guantánamo selon I-Télé :

 

 

Guantánamo ou la « démocratie » à l’américaine, lire chez Kontre Kulture

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Guantanamo, un centre de conditionnement MK Ultra ?

     

    • #1536108

      Effectivement, l’une des fabriques des néo-fondamentalistes et un laboratoire du conditionnement humain transposable à l’infini.
      Ils ont 14 ans d’expérience concrète, s’ils ferme c’est que l’objectif est atteint ou pas.

      « – Où suis-je (Where am I ?)
      – Au Village. (In the Village.)
      – Qu’est ce que vous voulez ? (What do you want ?)
      – Des renseignements. (Information.)
      – Dans quel camp êtes-vous ? (Whose side are you on ?)
      – Vous le saurez en temps utile... Nous voulons des renseignements, des renseignements, des renseignements... (That would be telling... We want information, information, information...)
      – Vous n’en aurez pas ! (You won’t get it !)
      – De gré ou de force, vous parlerez. (By hook or by crook, we will.)
      – Qui êtes-vous ? (Who are you ?)
      – Je suis le nouveau Numéro 2. (The new Number Two.)
      – Qui est le Numéro 1 ? (Who is Number One ??)
      – Vous êtes le Numéro 6. (You are Number 6.)
      – Je ne suis pas un numéro, JE SUIS UN HOMME LIBRE ! (I am not a number, I AM A FREE MAN !)
      – (Rire inquiétant) »


    • #1536140

      C’est exactement ce que j’ai pensé en lisant "Guatanamo centre de détention..." ! De toute évidence c’est une centre de formation pour terroristes...je ne vois pas d’autres fonctions réelles pour ce centre...


    • Les méthodes de torture psychologique, de privation de sommeil, de stress intensif, visent à briser l’individu et faire se dissocier sa personnalité. Ce sont les mêmes méthodes que pour le conditionnement de pantins pendant les programmes MK Ultra en tout cas.


  • #1536082

    La grosse majorité des " journalistes sont des femmes...c’est plus facile pour la prostitution...,


  • #1536099

    J’ai pas bien compris la phrase "les responsable du 11 septembre". Le journaliste parle de qui au juste ?

     

    • De ceux qui sont encore vivants pour la plupart d’entre eux et vivent leur vie tranquillement.
      Mais qu’on a montré à l’époque comme étant les "pirates de l’air" au monde entier, tout comme la petite fiole d’anthrax "tenue" par Colin Powell à l’ONU et les armes de "destruction massives" d’Hussein ...


  • #1536102

    Que foutait SHAMEnesty International ???


  • Transférés aux E.A.U. pour devenir des esclaves ouvriers du bâtiment ?


  • Donc selon BFMWC si on soustrait 14 de 61 on obtient un chiffre inférieur à 40 ...
    Y a des prisonniers qui vont passé encore quelques décennies à l’hôtel Guantanamo.


  • #1536134

    Je m’attendais à ce qu’ils les transfèrent en Israël... mais, tout compte fait, c’est à peu près pareil.


  • L’internement à Guantánamo peut s’appararenter à l’internement psychiatrique d’office en France.
    Il y a d’ailleurs un point commun particulièrement révélateur : l’utilisation du fameux psychotrope "Haldol" trés utilisé dans les établissements psychiatrique en France.

    Traduction d’un extrait du rapport récemment déclassifié de l’inspection générale du Pentagone :

    "Les prisonniers du centre de détention de l’armée américaine à Guantanamo Bay ont reçus de force des médicaments psychotropes injectés avec un puissant sédatif anti-psychotique utilisé dans les hôpitaux psychiatriques comparables à des sérums de vérité. Les prisonniers étaient trompés en leur faisant croire qu’il s’agissait de vaccins de routine contre la grippe .Ce qui constitue une grave violation de l’éthique médicale, aggravé par le fait que l’armée a continué à interroger ces prisonniers drogués par ces produits chimiques psychoactives."

    Le seul médicament appelé explicitement dans le rapport était l’Haldol, commercialisé en 1960 et est encore utilisé comme puissant sédatif anti-psychotique dans les hôpitaux psychiatriques .

    "Ses effets secondaires peuvent souvent inclure la dépression, des contractions musculaires et de comportements suicidaires. Un patient sur Haldol peut développer des troubles du mouvement à long terme et des troubles neurologiques mortels. Il y a une possibilité de problèmes cardiaques qui peuvent conduire à la mort subite.

    (..)Le principal effet de l’Haldol est de vous rendre vraiment groggy.Combiner cela avec la privation de sommeil et une peur intense d’interrogation.
    Brent Mickum, un avocat pour un détenu Abu Zubaydah, dit Zubayda dénonce une
    routine avec surdosage du médicament."


  • #1536153

    Deux mots sur la vidéo.
    - Premièrement : Huit millions de dollars l’année par prisonnier.
    Tout simplement ridicule, à moins d’imputer l’entretien de la garnison de 10’000 soldats et employés aux 40 prisonniers. Ce qui ferait 250 personnes pour chaque prisonnier, avec un salaire brut de 30’000 euros par an.
    S’ils arrivent à un tel chiffre, c’est qu’un comptable, ou un énarque, peut vraiment faire sortir n’importe quel chiffre de ses additions. Et un journaliste (ou un agent du fisc) tout gober, et nous faire gober, malgré l’évidence.
    Il ne faut pas s’étonner que les milliardaires ne paient pas d’impôt, ou de la contribution positive de l’immigration sur la croissance.

    - Guantanamo, camp de vacance où l’on veut absolument rester.
    Ca ne leur est pas venu à l’esprit qu’un prisonnier politique (puisqu’il est à Guantanamo depuis 10 ans sans procès) préfère être sous l’œil du congrès et des journalistes mondiaux plutôt que dans une prison saoudienne ou libyenne ?


  • #1536319

    Le Droit ? Quel Droit ? Les prisonniers de guerre n’ont pas accès au même Droit que les citoyens et c’est bien normal. N’importe quoi ça.


  • Hahaha, mais quid des "prisons" en Europe, dans les eaux internationales ou au cœur des pays "libérés"... ?


  • #1536520

    violations du droit ? quel droit ?
    ils peuvent fermer guantabujito, les prisons sur bateaux dans les eaux internationales et autres black sites partout en europe (et ailleurs) ne sont pas prés de fermer.


  • #1536855

    Guantanamo, une prison pour ou une usine à teroriste ?


Commentaires suivants