Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Fillon sera-t-il élu président grâce aux inconséquences de la Manif pour tous ?

Il est donc élu pour être le candidat de la droite sans convictions : avec les deux tiers des suffrages exprimés au second tour de la primaire de la « droite », François Fillon a remporté un succès aussi ample qu’inattendu. Deux grands axes de son programme peuvent expliquer l’engouement des Français (ou le vote tactique des adversaires de gauche ou du FN) : un projet économique libéral, qui semble vouloir entamer le carcan de l’État sur l’entreprise, et des mesures « pro-famille », et défavorables aux prochaines innovations demandées par le lobby LGBT.

 

C’est à ce titre qu’il est salué comme le candidat de la « vraie droite » et que les analyses abondent, mettant notamment en garde Marine Le Pen contre le plus dangereux de ses adversaires potentiels. Aurait-il voulu tailler sur mesure une image faite pour attirer l’électorat de la droite de conviction, et plus encore de la droite catholique, soucieuse du respect des « points non négociables » autour du respect de la vie, de la famille, et de la liberté d’éducation, qu’il n’aurait pas fait autre chose. Tous ces points sont très gravement défaillants dans le programme du FN. Mais l’image qu’on a fabriquée autour de Fillon est mensongère.

 

La « droite de conviction » s’est laissée séduire par Fillon

Ludovine de La Rochère, présidente de la Manif pour tous, a clairement laissé entendre sa préférence. Et dimanche soir, un communiqué officiel du mouvement déclarait :

« Tout au long de la campagne de cette primaire, François Fillon a précisé son programme et sa proposition phare : réécrire la loi Taubira pour réserver l’adoption plénière aux couples homme/femme. Le refus de la diffusion du genre à l’école, l’interdiction de la PMA "sans père", l’engagement pour l’abolition universelle de la GPA, pratique scandaleuse d’exploitation des mères porteuses, le rétablissement de l’universalité des allocations familiales, le relèvement du plafond du quotient familial à 3 000 €, le maintien des aides fiscales et sociales à destination des emplois familiaux : le programme de François Fillon pour reconstruire la famille est pertinent. C’est cette ambition nouvelle qui est aujourd’hui largement récompensée dans les urnes. "Cela va dans le bon sens, c’est encourageant, mais nous restons bien entendu très vigilants", précise Ludovine de La Rochère. Les sympathisants de La Manif pour tous ont montré leur liberté et leur maturité politique. Si ce résultat fait naître chez les sympathisants de la droite et du centre une espérance, elle ne saurait être déçue ».

S’il s’agit de constater que la question de la famille est capable de mobiliser, c’est exact, et on peut s’en réjouir. Mais pour ce qui est du programme de François Fillon, on est loin, très loin des exigences de la droite de conviction.

 

François Fillon candidat pro-famille ? Non : pro-avortement !

On notera d’abord que non seulement François Fillon n’entend pas revenir sur la loi Veil, ni sur le « droit à l’avortement » auquel cette loi a donné naissance. Pire : il a déclaré « inqualifiable » l’assertion de son adversaire Juppé selon laquelle il entendait sur l’IVG :

« Jamais je n’aurais pu penser que mon ami Alain Juppé tombe aussi bas. Ça fait 30 ans que je suis parlementaire. Est-ce qu’une seule fois j’ai pris une position contre l’avortement ? Une seule fois ? Est-ce que vous avez vu une seule fois dans un programme de François Fillon des propos concernant le retour sur la loi Veil ? Jamais ! Voilà ! Alors, que la campagne reprenne sa dignité, et qu’on cesse des polémiques qui sont inqualifiables, qui, franchement, abaissent le niveau ».

Vouloir mettre fin au massacre des innocents, au génocide silencieux, à « la plus grande menace pour la paix aujourd’hui » comme le disait sans peur Mère Teresa en recevant son prix Nobel, c’est donc selon le candidat à la présidence de la France une manière de remuer la boue, de salir le débat, et surtout de mettre fin définitivement à tout espoir d’entrer à l’Élysée. Il est vrai que Fillon n’est pas seul à le penser : aucun candidat participant à la course, pas même Jean Frédéric Poisson, n’était prêt à remettre en cause le principe de la loi Veil (pas plus que Marine Le Pen, d’ailleurs). Mais Fillon fait partie de ceux qui ont systématiquement accepté son aggravation législative. Faut-il avoir perdu le sens des proportions pour considérer cela comme un aspect marginal de la vie politique !

 

François Fillon : la loi Taubira sans l’adoption plénière, une solution impossible

Fillon affirme vouloir réécrire la loi Taubira en refusant aux couples de même sexe la seule adoption plénière. La Manif pour tous semble vouloir s’en accommoder, comme s’il ne fallait pas d’abord démanteler une loi mauvaise par principe plutôt que de retoucher légèrement son impact sur la filiation. La promesse est en outre inopérante d’emblée : opérer une discrimination à l’égard des couples de même sexe à l’intérieur du mariage, c’est s’assurer une condamnation par la Cour européenne des droits de l’homme, qui n’exige pas les mêmes droits pour tous au mariage ou à l’union civile, mais qui à l’intérieur de ces cadres, ne tolère pas qu’on distingue entre « hétéros » et homosexuels en n’accordant pas les mêmes droits à tous.

Pour ce qui est du « genre à l’école », c’est alors que François Fillon était premier ministre que celui-ci a fait son apparition dans les programmes scolaires. On ne sache pas qu’il se soit mobilisé contre ce scandale.

Alors, « moins pire » qu’Alain Juppé ? Sans doute. Mais François Fillon est loin d’être la panacée, il est un candidat de plus qui espère obtenir les voix de la droite de conviction sans porter dans les faits atteinte à la culture de mort qui nous régit.

Lire l’intégralité de l’article sur reinformation.tv

L’électorat français se contentera-t-il d’un vernis de « droite des valeurs » ?
Lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • La "droite de conviction" serait-elle une droite en dehors du réel ? Était-ce mieux avant la loi Veil ? Les drames cachés sont-ils plus supportables ?
    N’est-ce pas présomptueux de se prétendre "de conviction" en déniant aux autres le fait d’en avoir des différentes, non pas sur le fond, mais sur la manière de faire avancer les choses ?
    La politique est l’art du possible... Tout ce qui rend possible une avancée dans le bon sens doit être soutenu.

     

    Répondre à ce message

  • Croyez vous que les millions d’électeurs qui vont lui accorder leur vote auront véritablement lu son programme ? ( je ne pense pas )
    Sinon oui , c’est un fourre tout attrape nigauds en matière de valeurs morales qui séduira bon nombre , donc ça fonctionnera encore mieux qu’avec Sarko ! D’autant que pour ces valeurs justement la Marine , entourée comme elle l’est , Sa " garde rapprochée" qui fait desormais la pluie et le beau temps au sein du mouvement , aura du mal à s’avancer sur ce terrain . D’autant que médiatiquement , le "camp " de MMLP est certes plus crédible , mais marginalisé donc avec un effet minimisé .
    Là où La Marine va vouloir gagner du terrain c’est celui de l’ ancienne gauche , dejà bien en décomposition donc peu de reports ... ( Ah , M. Le président ( d’honneur) , vous serez sans nul doute déçu , mais vous avez une responsabilité non négligeable dans ce fiasco . Une consolation , et pas des moindres , sera l’avenir de MMLP qui , pourra peut être , éviter dans un premier temps , l’effondrement , et qui sait ? Restaurer votre œuvre !

     

    Répondre à ce message

  • Nobody is perfect . Il n’empêche que l’élection de Fillon est une "divine surprise" - au point d’ailleurs d’être traité de "pétainiste" par ceux que vous savez .

     

    Répondre à ce message

  • Faut arrêtez de se monter le bourrichon ,c’est pas parce que il a était élu aux "primaires" que ça y est il est élu au suffrage universelle de 2017 ,ou alors les primaires sont faites pour faire de la pub et pour qu’on ne parle que d’eux ,et apparemment c’est le cas .Il va y avoir des débats et puis tant mieux ,et nous verrons ce qu’il en sortira .En tout cas ,faire confiance à un ancien 1er ministre à Sarkosy ,dont le gouvernement a été viré en 2012 ,ça me laisse énormément de doutes .Mais il est vrai que les Français sont manipulable à souhait et ont la mémoire en berne .

     

    Répondre à ce message

  • Fillon n ’est qu ’un produit marketing labellisé "vraie droite " pour les circonstances : en fait un docile agent de l ’oligarchie qui n ’ a en aucune circonstance encore témoigné d ’aucun courage et sans absolument aucune conviction . La baudruche va se dégonfler car après les Mitterand , Chirac , et autres entourloupes démocratiques le peuple est totalement désillusionné et sait d ’ avance les combines des Maîtres du jeu de dupe .

     

    Répondre à ce message

  • #1612384

    Il faut regarder Fillon "fonctionnaire du système" comme le joker du système.

    pour en avoir la démonstration, se reporter à la fin de l’article

    La question n’est donc pas de savoir si Fillon sera élu mais si Fillon :

    - commencera son mandat ?
    - terminera son mandat ?

    Commencer, peut-être mais les tensions sont telles qu’on pourrait par exemple imaginer que la majorité présidentielle soit différente DES majorités parlementaires, par exemple un Fillon élu à 66 % pour une assemblée coupée en trois parts égales, et donc ingouvernable

    Terminer son mandat : certainement pas. Ce fonctionnaire de la politique qui ne s’appelle pas De Gaulle ne ralentira ni n’empêchera la dégradation de la confiance du pays dans ses élites. Avec ou sans élections, la situation continuera de se dégrader.

    la V République approche de sa fin.

     

    Répondre à ce message

  • Rien n’est joué bien entendu. Qu’une poignée de gens très "16ième" à son QG. Eux y croient mais les autres ? Y compris ceux qui ont déboursé 2 euros pour barrer Juppé ? Je crois qu’il va y avoir des lendemain qui déchantent pour ceux qui croient que c’est gagné pour Fillon.

     

    Répondre à ce message

  • C’est sur que cette marche de la manif pour tous a été de toute pièce
    mis sur pied pour faire du ralliement pour les LR /UDI , ils ont même
    pour cette dernière fois invité Marion Maréchal le Pen pas pour
    l’intérêt du FN mais pour eux le but étant de ramener cet électorat
    catholique dans leur giron .

    Je le savais que cette manif était un piège , une préparation pour
    les LR au détriment de la branche droite Catholique du FN ,
    Poisson qui partage pas mal de ses idées avec MMLP
    a fait confiance à ce Mr Poisson qui n’était là que comme aide
    au piège de cet électorat traditionnel catholique , ils ont bien
    préparé le terrain .

    Après cette manif , nous avons été très nombreux à recevoir sans cesse
    des appels à l’adhésion et aux dons de ces différents personnages
    politiques Poisson , Juppé , Fillon , Copé , par le biais ces associations
    L’avenir pour tous , Manif pour tous , et sens commun , je crois , de
    ces gens-là , nous étions tous surpris et l’ont s’est demandés où
    est-ce qu’ils avaient eu les adresses.... ? Étonnant... ? tous ces mails
    pour ce qui me concerne sont partis dans les indésirables , j’avais
    compris... !

    Qui leur ont donné nos adresses , myster.... ?

    Et comme vous dîtes très justement , c’est un Fillon qui se fait passé
    pour un homme droite traditionnel et catholique alors qu’il n’est rien de
    tout ça , voyez l’escroquerie et quand je vois tous ces journalistes
    qui le couvre du matin au soir de cet habit , ça me désespère .
    Tous ces Français idiots qui croient qu’ils ont trouvé la bonne personne
    .....c’est ahurissant...

    ça va être compliqué pour MLP , face à une telle publicité de mensonge ,
    face aux habits Fillon , ils ont les médias avec eux , ils se sentent fort .

    De tous ces puissants , ces menteurs ont ne s’en sortira pas....
    incroyable , Fillon remplace Sarkozy et rebelote....

    Tous sont soutenus par le CRIF , Bilderberg et les mondialistes
    de tout poils...

     

    Répondre à ce message

    • Sos éducation également, est dans la liste de ces associations para LR qui se refilent nos adresses, et a appelé à voter Fillion avec le même discours ("mais restons vigilants blabla...") histoire de donner le change.
      De toutes manières l’arnaque était visible dès que Ludovine de La Rochère a commencé à tortiller avec ses assises, ses colloques, et tout son cinéma pour "tester" les candidats, se la jouer groupe de pression ("on n’a plus confiance dans les politiques bla bla...) alors qu’on sait depuis le départ qui est clair sur la loi Taubira et qui ne l’est pas.
      Tout fut prétexte pour écarter les Frontistes et remettre en selle un U.M.P. Cette droite qui n’est catholique qu’au moment de la messe, se sert des "valeurs" pour protéger celle qu’elles a en bourse, son catholicisme n’est que le cache sexe de sa cupidité. Soutenez Marine ne vous laissez pas faire cocus une nouvelle fois !

       
  • Il n’y a pas mieux comme angle de critique que "il ne remet pas en cause l’avortement" ?

    Parce que je partage plus ou moins le positionnement droite des valeurs d’ER, mais je ne pensais pas que ça irait aussi loin.
    Si on pouvait recentrer sur l’empire et ses agents, ce serait mieux.

     

    Répondre à ce message

  • Fillon est l’ancien baudet de Sarkozy. Il serait très étrange de réserver à la monture un jugement différent de celui rendu au cavalier. La réforme indispensable et que personne ne prend à son compte est de sortir la fonction publique des sièges du Palais Bourbon, qu’elle occupe à plus de 60%, comme le propose Charles Gave, car on ne peut plus longtemps continuer ainsi à être juge et partie, c’est-à-dire à voter un budget favorable aux augmentations du montant de son traitement de fonctionnaire en qualité de député, et le recevoir ensuite, un fois dûment augmenté, sans parler des primes, retraites et autres avantages. Cela reviendrait dans le secteur privé à donner aux salariés le pouvoir de fixer leur salaire, sans parler du niveau des effectifs. C’est ce scandale criant au centre même du pouvoir législatif de la république que ni Fillon ni MLP ne dénoncent. Et pourtant cela serait si simple, car il trangresse le principe universel selon lequel on ne peut à la fois être juge et partie. On peut toujours proposer de supprimer un demi million de postes, mais à quoi ça rime, si au prochain tour on en recrée un million ? Cela dure depuis toujours. Il faudrait d’urgence que cela cesse, et passer du serre vis public actuel au service public digne de ce nom, la différence entre les deux consistant à ne pas se servir soi-même. Que celui qui brigue les suffrages des électeurs, démissionne donc préalablement de la fonction publique pour toujours. C’est simple, c’est juste. Même en laissant en place les gens qui s’y trouvent, cela les recentrera sur la nature authentique de leur mission.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents