Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Fin de l’argent liquide : le laboratoire somalien

Presque tous les paiements réalisés par téléphone

Mogadiscio, la capitale de la Somalie, est en quelque sorte une ville d’avenir : sa population risque d’oublier bientôt à quoi ressemble sa monnaie nationale, presque tous les paiements étant réalisés par téléphone.

Si vous pensez que les transferts d’argent par téléphone portable ne sont possibles que dans les magasins, vous êtes loin du compte. Les services de banque mobile sont utilisés partout : sur les marchés, dans les stations-services et dans les cafés. Même les marchands de la rue refusent les autres formes de paiement, rapporte le média Quartz.

Les transferts de fonds sont reçus en monnaie locale ainsi qu’en dollars. Le marché des plateformes mobiles est en constante évolution, de sorte que certaines d’entre elles, en particulier EVC Plus, offre à leurs clients des services améliorés, notamment des paiements automatiques, des notifications par SMS et des relevés de compte hors ligne.

Le succès du transfert d’argent par mobile en Somalie s’explique facilement : la population locale a peur de détenir de l’argent liquide en raison de la situation dangereuse dans le pays. En outre, l’instabilité économique et la guerre civile ont sapé la confiance des gens envers le secteur bancaire.

Selon le membre du Forum économique de Somalie, Galim Aden, grâce aux services de paiement portables, les Somaliens n’ont plus peur de perdre leur liquide à cause des rebelles ou des arnaques, c’est pourquoi ils lancent leur propre business.

La situation en Somalie est loin d’être unique. Selon l’Association GSM, 52% de tous les services de transfert d’argent via mobile dans le monde sont concentrés dans les pays d’Afrique. Le Kenya est ainsi devenu le leader du marché mondial du paiement par mobile.

Les transferts d’argent par mobile dans la région sont particulièrement pertinents car les travailleurs ont coutume d’envoyer de l’argent à leurs familles restées dans les villages. Cependant, ces plates-formes mobiles ne se limitent pas uniquement aux transferts domestiques, et fournissent également des services internationaux. Fin 2015, les services de paiement mobile fonctionnaient dans 93 pays à travers le monde.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1408035
    le 29/02/2016 par ASSET PROTECTION
    Fin de l’argent liquide : le laboratoire somalien

    La Somalie est aussi un paradis fiscal ( méconnu ) pour les personnes physiques qui est accessible à toutes les bourses.

     

    • #1408092

      Ce qui n’empêchera le somalien de continuer à planquer son fric en devises étrangères. Tant que tous les pays ne se mettent pas à empêcher l’argent liquide.... cas de la Russie et de la Chine par exemple, cette idée restera juste un symptôme de la mégalomanie occidentale. Je n’ose pas imaginer le prix de l’or et des valeurs refuges dans quelques années.


  • #1408512

    ca risque pas, après une arnaque de la banque au renouvellement anticipé de cartes pour prestation de service surfacturé, j’ai mis fin a cette prestation, et maintenant je suis revenu chercher mon cash au bureau de poste après m’etre fait rembourser l’arnaque, seulement pr le faire, faut avoir une paire de couilles, l’avez-vous ?

     

  • #1408598

    La Somalie bonne candidate pour le premier laboratoire de puçage humain, le RFID sous cutané c’ est l’avenir.. et nul ne pourra s’y opposer !

     

  • Alors c’était donc à ça "que fut donné d’animer l’image de la bête, afin que l’image de la bête parlât" : le téléphone.
    La marque sur la main droite ou le front... certainement un code barre ou une puce implantée.
    Et la "Bête" : la Banque, évidemment. A l’avenir certainement mondiale et une seule et unique Banque... un seul et unique dépôt planétaire.
    Plus rien de physique n’aura de valeur monétaire, mais avec des chiffres virtuels sur un écran ils pourront acheter tout ce qui est physique : terres, maisons, industries, contrées, pays, continents.
    Acheter le monde entier... cash !!
    En échange... de chiffres lumineux sur un écran.


  • #1411772

    Ah bon, ils peuvent pas se faire voler leur téléphone ?