Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Finances : chantage de l’UE contre l’Espagne et le Portugal

Réponse de Madrid : une hausse d’impôt

Les ministres des Finances de la zone euro ont enclenché mardi une procédure de sanctions, inédite dans l’histoire de la monnaie unique, à l’encontre de l’Espagne et du Portugal en dérapage budgétaire.

Moins de trois semaines après la décision par référendum des Britanniques de sortir de l’UE, cette démarche sans précédent pourrait faire craindre de nouvelles critiques contre l’orthodoxie budgétaire préconisée par Bruxelles, même si plusieurs signaux laissent penser que la clémence sera de mise.

Réunis dans le cadre d’un conseil des grands argentiers de l’UE à Bruxelles, les ministres ont constaté que l’Espagne et le Portugal « n’ont pas pris les mesures nécessaires » pour corriger leurs déficits, ce qui déclenche un processus de sanctions, écrivent-ils dans un communiqué.

« La Commission européenne a 20 jours pour recommander au Conseil (des ministres, ndlr) des décisions sur des amendes », ajoutent les ministres.

« Ces amendes devraient atteindre jusqu’à 0,2% du produit intérieur brut (PIB). L’Espagne et le Portugal peuvent cependant soumettre d’ici dix jours leurs arguments pour obtenir une réduction des amendes », précisent-ils.

« Je suis convaincu que nous arriverons à la fin à un résultat intelligent », a observé le ministre slovaque des Finances, Peter Kazimir, dont le pays assure la présidence tournante de l’Union européenne.

Avant l’annonce de cette décision, le ministre portugais des Finances, Mario Centeno, avait assuré que son pays « va se battre pour que la poursuite de ce processus n’entraîne aucune conséquence pour l’effort budgétaire du Portugal, qui est déjà assez important », faisant ainsi allusion à une « sanction zéro ».

Après l’annonce, le ministre français des Finances Michel Sapin a plaidé pour une certaine souplesse.

« La position qui est la mienne, c’est le respect des règles dans le respect des situations. Des situations de chacun de ces pays. Au fond, ça se dit très simplement : il faut appliquer les règles intelligemment », a-t-il expliqué à des journalistes.

 

Madrid propose une hausse d’impôt pour éviter la sanction de Bruxelles

Le ministre de l’Economie espagnol, Luis de Guindos, a annoncé mardi que Madrid proposerait une hausse de l’impôt sur les sociétés afin de réduire dès 2017 son déficit en-dessous de 3% du PIB et éviter une sanction pour dérapage budgétaire.

« Nous allons proposer une mesure sur l’impôt sur les sociétés (...) une mesure puissante », qui rapportera 6 milliards d’euros, a déclaré M. de Guindos lors d’une conférence de presse à Bruxelles, retransmise à la télévision espagnole, en présentant ses arguments-phare pour éviter une amende de la Commission européenne.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Pour le prochain référendum ,n’oubliez pas de voter pour rester dans l’euro et l’Europe ,elle nous en met plein la gueule ,mais quand on aime on compte pas !! Un vrai plaisir !!


  • Comme les grecs, tous les européens devraient faire la grève des impôts...
    histoire de contrer les hausses...


  • 2 Jours après la victoire du Portugal en final de l’Euro. Comme quoi les Français ne seront les seules après les vacances a ce réveiller avec la gueule de bois.
    - Augmentation de la hausse des impôts pour les Espagnols et les Portugais et
    - Dégradation des conditions de travail et nouvelle forme d’esclavagisme permis grâce à la loi Khomri passé en force la veille du Match France-Allemagne.

    Le football, une religion qui sert d’opium pour le peuple.


  • Comme par hasard impôt sur les sociétés...ou comment faire table rase du secteur pour laisser la place aux entités commerciales américaines.
    OPA des états unis sur l’Europe !

     

  • Les pays de l’UE en déficit sont “punis” par des amendes qui augmentent encore leur déficit.
    « Je suis convaincu que nous arriverons à la fin à un résultat intelligent. » dit sans rire un eurocrate, mais c’est quand même une bonne blague.
    Question : Qui ramasse le produit de ces amendes ? Les eurocrates se partagent-ils le butin sous forme de primes exceptionnelles ?

     

    • Ils reverront largement leurs 0.2% de PIB sous forme d’aides aux créanciers, des plans de sauvetage ils appellent ça.

      L’essentiel étant que ça continue : exploitation du bétail jusqu’à la dernière limite dans un monde con comme la Lune.


  • Toujours plus de profits pour les banques centrales et toujours plus d’austérité pour les peuples. Prochaines étapes : la révolte des peuples et le chaos puis l’instauration définitive du nouvel ordre mondial.

    Quel monde de tarré, les financiers me font plus peur que les terroristes..

     

  • Le message de l’UE est clair, augmenter le racket étatique des populations ou ont vous coupent les vivres.


  • #1508903

    Espagne , Portugal , Italie , Allemagne..Brexit...

    La vague approche

    Veau..Ô veau..ne vois-tu rien venir ?



    Car l’annonce des résultats du réferendum britannique, en faveur d’une sortie de Royaume-Uni de l’Union européenne, a provoqué une réelle tourmente en Italie. Désormais Rome et l’Union européenne redoutent que les stress-test financiers (test de solidité des banques européennes) programmés pour le 29 juillet ne mettent en lumière l’ampleur du gouffre financier qui atteint désormais les établissements financiers du pays.



  • #1509045

    J’adore l’U.E. : aussi idéologique et bureaucratique que l’union soviétique, elle tuera toujours plus ses ressortissants pour se justifier, jusqu’à se suicider elle même.

    Donc, ce qui me gêne, ce n’est pas que ses technocrates fanatisés la suicide, c’est que ce ne sont pas les peuples martyrisés qui ont démoli le mur de Berlin mais l’oligarchie mondialiste.

    Et ils sont en train de nous faire le même coup avec l’U.E. : ils la démolissent en notre nom après l’avoir rendu détestable et le font non pour notre libération mais pour notre mise en esclavage.

    Ce sont les mêmes qui par le même procédé ont crucifié Quelqu’un de très bien, il y a 2000 ans.


  • #1509125

    Il faudrait maintenant que ce soit l’Espagne et le portugal qui organisent un référendum populaire sur l’Europe. Pour ce qui est de la France, comme le dit ségolène Royaleà un journaliste en Grande Bretagne," je suis pour la démocratie, mais il est hors de question de faire voter le peuple français sur ce qui concerne l’Europe !" . Espérons que les Espagnols soient moins moutons que les français.