Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

France : l’Assemblée adopte la proposition de loi socialiste de pénalisation des sites anti-IVG

L’Assemblée nationale a adopté, ce jeudi, en première lecture, la proposition de loi socialiste visant à pénaliser les sites de « désinformation » sur l’IVG, avec le soutien de l’ensemble de la gauche et d’une majorité de centristes, et malgré l’opposition de la droite.

Le texte, qui prévoit d’étendre le délit d’entrave à l’interruption volontaire de grossesse à tout moyen, notamment au numérique, a été voté, à main levée, après cinq heures et demie d’âpres débats et quelques retouches. Le texte sera examiné par le Sénat le 7 décembre, en procédure accélérée, en vue d’un vote définitif du Parlement d’ici à fin février et l’aboutissement de la session.

Plusieurs députés de droite s’étaient mobilisés pour faire entrave à ce qu’ils considèrent comme une mesure liberticide. La quasi-totalité des 76 amendements déposés sur le texte étaient portés par ces élus LR et par l’extrême droite, au nom de la « liberté d’expression » pour les premiers, de la lutte contre « la culture de mort » pour les seconds.

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

 


 

Jean-Frédéric Poisson : « Le site du gouvernement propose l’avortement en toute situation, sans donner l’ombre de l’idée d’une solution différente »

Entretien avec Le Rouge & le Noir

 

Jean-Frédéric Poisson est député des Yvelines et président du Parti chrétien-démocrate (PCD). À l’issue de la proposition de loi déposée par le groupe socialiste, visant à étendre le « délit d’entrave à l’interruption volontaire de grossesse », il a déposé un amendement, cosigné par M. Dhuicq et M. Voisin demandant la suppression de l’article unique composant cette loi. Il a bien voulu répondre aux questions du Rouge & le Noir.

 

 

R&N : Comment expliquer cette volonté du gouvernement d’engager en urgence, à quelques mois de l’élection présidentielle, une procédure accélérée pour étendre le délit d’entrave à l’avortement ?

Jean-Frédéric Poisson : Je ne peux l’expliquer autrement que par l’obsession, comme l’a d’ailleurs très justement souligné le Cardinal Vingt-Trois. Voilà cinq ans que ce gouvernement plonge le pays dans une crise identitaire et économique toujours plus profonde et inquiétante, mais il s’acharne dans l’urgence à légiférer sur des sujets sociétaux qui demandent pourtant une immense prudence et de réels débats.

C’est évidemment vrai pour le Mariage pour Tous voté plus rapidement que prévu et en dépit de la protestation considérable… Mais c’est flagrant sur la question de l’avortement.

Ce gouvernement a fait de l’avortement un droit fondamental, a supprimé la notion de détresse comme condition pour y avoir recours, et enfin le délai de réflexion obligatoire avant de poser un acte aussi peu anodin.

Et maintenant, il voudrait faire taire ceux qui tentent d’apporter une voix moins idéologue sur un sujet si difficile, ceux qui rappellent que l’avortement est toujours un drame, ceux qui voudraient aider les femmes à étudier toutes les autres possibilités qui s’offrent à elle…

Il s’agit du point culminant d’un comportement absolument totalitaire. Ce texte est grave parce que le sujet est grave, mais également parce qu’il est liberticide.

[...]

Que le gouvernement se pose les bonnes questions : si ces sites sont si visités, c’est sans doute parce qu’ils offrent beaucoup plus d’informations que le site gouvernemental qui ne propose que l’avortement. Si le gouvernement faisait son travail d’information honnêtement, il n’aurait pas besoin d’organiser une chasse aux sorcières justifiée par de fausses accusations.

On trouve également sur ces sites des témoignages de femmes qui ont avorté : que compte faire le gouvernement, les faire taire elles aussi ? Au nom du droit des femmes ?

Lire la suite de l’article sur lerougeetlenoir.org

Pendant ce temps, aux États-Unis :

 

Lutter contre une société sordide et totalitaire avec Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

34 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Ceux qui pensaient que mettre des femmes au gouvernement, allait être positif pour "les femmes d’en bas", ils se le sont mis jusqu’au coude.
    Va avorter et ne discute pas , schnell l !!

     

    Répondre à ce message

  • Où sont les "Charlots" ???...Satanisme à l’état pur !

     

    Répondre à ce message

  • Une loi certainement votée par une dizaine de députés corrompus ....au nom du peuple français ...comme dab !!!

     

    Répondre à ce message

  • Se pose alors la question de ce qui pousse ainsi la Gauche a privilégier l’IVG et de faire interdire toute opinion ou aide contraire. Il est peut-être approprié d’en rechercher la réponse chez Jacques Attali en 1981 (« L’avenir de la vie ») et en 2005 (« L’homme nomade ») pour qui « dès qu’il dépasse 60-65 ans l’homme vit plus longtemps qu’il ne produit et il coûte cher à la société. La vieillesse est actuellement un marché, mais il n’est pas solvable. Je suis pour ma part en tant que socialiste contre l’allongement de la vie. L’euthanasie sera un des instruments essentiels de nos sociétés futures (…) Dans une logique socialiste, pour commencer, le problème se pose comme suit : la logique socialiste c’est la liberté, et la liberté fondamentale c’est le suicide ; en conséquence, le droit au suicide direct ou indirect est donc une valeur absolue dans ce type de société. L’euthanasie deviendra un instrument essentiel de gouvernement ».

    L’euthanasie est donc un instrument essentiel de gouvernement et le suicide la liberté fondamentale chère à la logique socialiste. Exterminer les vieux, encourager le suicide, des valeurs de Gauche, il est attendu que cette philosophie de mort veuille s’en prendre aux enfants à naître !

     

    Répondre à ce message

  • Tout ça, c’est du cirque ! Le fait est que les femmes font de moins en moins d’enfants ( le taux de naissances au niveau mondial a été divisé par 2 en 50 ans...) et que le taux élevé de pesticides y est pour beaucoup ( sans compter les OGM )
    alors que l’assemblée nationale pénalise ou non une quelconque entrave au droit d’avortement ne change rien à l’affaire : la nourriture polluée et artificielle que nous ingérons depuis le premier jour de notre naissance suffit à elle seule à développer cancers et infertilité grandissante partout sur terre...à quoi sert-il de faire des gosses s’ils ont une chance sur 100 de naître autiste ou s’il risquent de choper le cancer à 30 ans ?

     

    Répondre à ce message

    • #1615031
      Le 3 décembre à 08:31 par James Dewey Watson Torquemada (Jean Scénist)
      France : l’Assemblée adopte la proposition de loi socialiste de pénalisation (...)

      @La pythie
      Punaise ! mais suicide toi si tu ne vois rien de positif dans la vie camarade !
      Aucun de tes constats, aucun de tes commentaires n’est positif !
      Comment fais-tu pour vivre te lever aller au boulot vivre quoi ?
      Moi j’ai des gosses et je vais encore en avoir un d’ici peu... et rien que de me battre de me lever de militer me donne l’espoir !
      Moi je suis Catholique et je crois en la résurrection ... la résurrection de la France !
      La France oui la France fille aînée de la Sainte Eglise !
      Tu pollues avec tes commentaires pessimistes, pas une ombre d’espoir, de joie, de grâce, d’envie, juste un constat d’échec !
      Je prie pour toi et pourtant Dieu sait combien je fulmine en lisant tes com’ .. mais je suis triste de voir combien ce doit-être triste ta vie.. ne voir rien de positif.. te lever chaque jour que Dieu t’offre, triste, déprimer sans espoir !
      NS Jésus Christ-Roi nous demande de nous battre, Il ne nous a pas promis la victoire !
      *Je sais que tu n’es pas religieux, mais trouve une cause, une raison, les tiens, ta nation, ta cause, tes amis, voisins, compatriotes, les familles, les enfants ...punaise réveille-toi, soit positif !
      Même dans la guerre, il y a de l’espoir ...l’espoir que tout cela ne serve pas à rien !
      Bien à toi quand même camarde, que Dieu t’éclaire de sa Sainte Vérité révélée !
      Pour toi et tous les tiens !
      Je sais déjà ce que tu vas me répondre... Dieu n’existe pas... que je suis un illuminé... mais crois moi, si je me trompe, je reste droit dans mes bottes, dans mes convictions, dans ma foi... et si je dis Hors de l’ Eglise point de Salut, ce n’est pas par mépris ou par haine, ni par rejet ou orgueil ...mais bien pour dire à tous qu’ils se trompent et pour leur ouvrir les yeux !
      Et je sais que ce n’est pas vu ainsi !
      Mais j’ai la foi pour toi pour moi les miens ma France !
      Que Dieu te bénisse

       
  • Chez Attali, l’euthanasie est donc un instrument essentiel de gouvernement et le suicide la liberté fondamentale de la logique socialiste, son essence. Exterminer les vieux et encourager le suicide sont des valeurs de Gauche, il est attendu que cette "philosophie de mort" veuille également s’en prendre aux enfants à naître (IVG) ! Les valeurs de Gauche étant la manifestation du progrès, il convient d’utiliser la force pour faire taire toute pensée qui s’opposerait à la marche de ce progrès mythique. Vincent Peillon a donc raison, "la Révolution n’est pas terminée" !
    François Peillon : « C’est à elle [l’école] qu’il revient de briser ce cercle [les déterminismes], de produire cette auto-institution, d’être la matrice qui engendre en permanence des républicains pour faire la République, République préservée, République pure, République hors du temps au sein de la République réelle, l’école doit opérer ce miracle de l’engendrement par lequel l’enfant, dépouillé de toutes ses attaches pré-républicaines, va s’élever jusqu’à devenir le citoyen, sujet autonome. C’est bien une nouvelle naissance, une transsubstantiation qui opère dans l’école et par l’école, cette nouvelle Église, avec son nouveau clergé, sa nouvelle liturgie, ses nouvelles tables de la Loi (…) En voulant éliminer et le déterminisme religieux et le déterminisme scientifique, la synthèse républicaine se trouve obligée d’inventer une métaphysique nouvelle et une religion nouvelle, où c’est l’homme ... qui va apparaître comme un infini qui sans cesse "s’échappe à lui-même" (…) C’est au socialisme qu’il va revenir d’incarner la révolution religieuse dont l’Humanité a besoin, en étant à la fois une révolution morale et une révolution matérielle, et en mettant la seconde au service de la première ».

    N’est-ce pas en vérité le contraire, c’est-à-dire la révolution morale au service de celle matérielle, comme : "consolider le droit fondamental des femmes à disposer de leur corps" ? Satanisme intégral !

     

    Répondre à ce message

  • #1614553
    Le 2 décembre à 14:56 par James Dewey Watson Torquemada...
    France : l’Assemblée adopte la proposition de loi socialiste de pénalisation (...)

    On va fermer les comptes facebook et des réseaux sociaux et les sites anti-IVG on va fermer les sites dit d’extrême droâaaate réac facho pro-patrie, on va sanctionner les sites pro-famille qui stigmatisent les pauvres malheureux homos, on va bloquer les sites nationalistes français, on veut interdire les sites dit catholiques traditionalistes pas assez progressistes et dit integriiiisteeees avec nos gentils LGBT croyants .... et par contre on promotionne les racailles sur les radios télés nationales des gentils progressistes et amoureux de l’ordre tel que Kaaris - : https://youtu.be/040_G-RL7qI pas de doute on est bien en dictature socialiste !

     

    Répondre à ce message

  • Un pays qui fait assassiner ses propres enfants avec une aussi parfaite bonne conscience est un pays fini. Ls responsables de cette abomination ont d’ores et déjà une place réservée bien au chaud, en Enfer....

     

    Répondre à ce message

  • C’est exactement avec ce genre d’article et de commentaires merdiques que Mr Soral ne pourra jamais prétendre à avoir assez d’influence. En plus la plupart vous êtes des hommes à commenter sur l’IVG, c’est quoi votre problème à part en chercher là où il n’y en a pas ? Avec vos délires de Satan... Mr Soral perd toute crédibilité avec ce genre de commentaires. L’IVG est une bonne avancée, bien encadré, la femme doit pouvoir choisir son désir de donner la vie ou pas. La grossesse est un phénomène tellement complexe, vous n’y connaissez rien à l’instar de la prise en charge des personnes âgées. Vous voulez rester "bio" c’est ça ? Laissez vos femmes souffrir et crever pendant l’accouchement alors. Laissez vos aînés mourirent des maladies, debarrassez vous de leurs perfs. Vous avez tellement peu de couilles que la simple projection de la mort sur vous vous fait intervenir satan pour justifier votre lâcheté !
    Laissez les femmes faire ce qu’elles veulent, je vous signale que c’est surtout elles qui vont s’en occuper. Ah oui
    ..allez aussi vous occupez de vos parents baveux qui zouk la mort sur du Parkinson dans leur lit d’EPHAD en attendant qu’ils meurent. Ah l’euthanasie...bien encadrée ça serait une révolution pour la dignité humaine (car c’est bien à la médecine qui a mis ces gens dans des états vegetatif pseudo humain, de les libérer !). Et pour les homos qui se marient... ca vous chagrine aussi merde les mecs, autre chose que vous voulez decider pour les autres sur des trucs qui ne vous concernent pas ???? C’est vous les sataniques en fait...

     

    Répondre à ce message


    • la plupart vous êtes des hommes à commenter sur l’IVG, c’est quoi votre problème à part en chercher là où il n’y en a pas ?




      Supprimer une vie humaine ne te pose donc aucun cas de conscience ?



      la femme doit pouvoir choisir son désir de donner la vie ou pas




      La femme responsable n’a pas besoin d’en arriver jusqu’à l’étape extrême de l’avortement pour choisir de ne pas donner la vie ! De plus, elle n’est pas le seule personne concernée lors d’un avortement, je te le rappelle... De quel droit décider pour l’autre personne qui est l’enfant qu’elle porte ? Le foetus n’est pas le corps de la femme comme le croient les féministes, mais le corps d’une autre personne. Le premier droit e toute personne devrait être celui de vivre.



      Ah l’euthanasie...bien encadrée ça serait une révolution pour la dignité humaine




      L’euthanasie, euphémisme de la novlangue pour dire meurtre (et non suicide car on est seul dans un suicide par définition), ne peut pas être bien encadrée. Et une fois l’euthanasie légalisée, plus rien n’empêchera de tuer les patients jugés non rentables ou occupant un lit depuis trop longtemps.



      Et pour les homos qui se marient... ca vous chagrine aussi merde les mecs, autre chose que vous voulez decider pour les autres sur des trucs qui ne vous concernent pas ?




      Le mariage homo concerne tout le monde car il change le définition du mot mariage du dictionnaire, et bouleverse la filiation.

      C’est apparemment difficile pour certain(e)s, mais dans toutes ces questions, il faut voir plus loin que son nombril et son petit intérêt égoïste et immédiat.

       
    • "Supprimer une vie humaine", encore faut-il la définir non ? elle a été faite, mais vous n’êtes pas d’accord avec elle. Je peux le concevoir, mais je vous invite à faire une dissection anatomique de foetus, si ça peut vous rassurer, lors de la période légale de l’IVG, le foetus ne ressemble pas vraiment à vous et moi... ou de loin. Je ne considère pas que l’on supprime une vie, dès lors que la viabilité hors utérus (même avec un soutien médical intensif) est impossible. Mais vous pouvez toujours essayer d’ouvrir une maison d’accueil pour foetus post-IVG, et ainsi sauver des vies...ah.

      Votre deuxième argument est justifiable en partie, certes le foetus n’est qu’à moitié un corps étranger pour la femme, je suis tout à fait d’accord que le père doit avoir autant son mot à dire quant à la décision d’avorter ou non. Vous semblez assez intelligent pour ne pas me faire croire que vous vivez chez les bisounours. Un enfant se conçoit dans l’amour et la volonté de devenir parent, si on sort de la situation pourquoi donner la vie ? Oui il est possible d’éviter l’avortement, avec des moyens de contraception, parfois ils échouent, parfois les adultes échouent à les utiliser correctement également... Qu’est ce qui vous pousse à vouloir absolument faire aboutir une grossesse qui pourrait être délétère pour les parents (surtout et souvent pour maman) et pour l’enfant ? c’est aussi faux cul que de vouloir accueillir toute la misère du monde sans prendre un réfugié chez soi.

      Oui l’euthanasie peut être cadrée, personnellement j’ai demandé à mes proches d’être euthanasier à partir d’un certain moment. Il devrait revenir à chaque personne de pouvoir décider de son sort quand il a tout son esprit, et que les proches respectent cette décision. Si vous aviez la moindre once de dignité, vous refuseriez que votre fils/fille vous torche les fesses et vous voit vous baver dessus en permanence. Bien cadré ce n’est pas compliqué à définir, il faut juste lever des verrous psychique et casser cette soi disant "éthique" que des gens qui n’ont pas à affronter cela tous les jours sur le terrain ont mis en place.

      et pour le mariage gay... désolé si vous êtes attaché à la définition du vieux Larousse. Ca ne boulverse pas la filiation, ça vous fait juste flipper, parce que deux hommes qui se pénètrent vous écœure.. qui est nombriliste ? vous ! Au pire sur ça on sera pas d’accord, je vous laisse continuer de fantasmer dessus (ou sur des beaux abdos ! oui vous aimez ça ! ).

       

    • "Supprimer une vie humaine", encore faut-il la définir non ? Je ne considère pas que l’on supprime une vie, dès lors que la viabilité hors utérus (même avec un soutien médical intensif) est impossible.




      La vie humaine, la vôtre par exemple, a commencé au stade unicellulaire de la cellule-oeuf. Cette cellule unique contenait déjà tout le programme de votre corps d’adulte. Cette cellule est vivante, c’est une vie et elle est humaine parce qu’elle contient l’information génétique unique nécessaire au développement du corps humain d’une (nouvelle) personne.



      Votre deuxième argument est justifiable en partie, certes le foetus n’est qu’à moitié un corps étranger pour la femme, je suis tout à fait d’accord que le père doit avoir autant son mot à dire quant à la décision d’avorter ou non




      Je ne parlais pas du père, mais du foetus, qui est aussi une personne humaine.



      Qu’est ce qui vous pousse à vouloir absolument faire aboutir une grossesse qui pourrait être délétère pour les parents (surtout et souvent pour maman) et pour l’enfant ?




      Est-il plus délétère pour l’enfant de naître et de vivre avec des parents adoptifs ou de finir dans une poubelle ou dans une crème anti-ride ?

      Oui l’euthanasie peut être cadrée, personnellement j’ai demandé à mes proches d’être euthanasier à partir d’un certain moment.
      Et si vous changez d’avis ? Une fois l’euthanasie légalisée, votre meurtre passera inaperçu.



      et pour le mariage gay... désolé si vous êtes attaché à la définition du vieux Larousse.




      Le "vieux" Larousse ? Je vous rappelle que le mariage gay n’a été légalisé que très récemment et que la définition du mot mariage n’a pas été changée dans la plupart des pays du monde.



      Ca ne boulverse pas la filiation, ça vous fait juste flipper, parce que deux hommes qui se pénètrent vous écœure




      Ça bouleverse totalement la filiation et c’est bien là le problème principal : la famille, cellule de base de la société, et les enfants, son avenir. Le mariage gay ouvre la porte à l’adoption par des invertis rejetant l’altérité sexuelle et recherchant le Même, à la location du ventre de femmes et à la marchandisation de l’enfant.

      Je n’aimerais pas me faire enculer, mais que des adultes consentants se livrent à ce genre de pratiques sexuelles dans l’espace privé m’indiffère totalement. C’est leur problème, pas le mien, et ils n’ont pas à étaler leur vie sexuelle dans l’espace public.

       
  • Avortement. Je suis contre ! Tuer un être humain avant qu’il ne soit devenu un bébé est inadmissible. Quelle preuve d’impatience ! (Roland Topor )

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents