Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

France : pendant que les uns détruisent des églises, d’autres construisent des châteaux

La France est un drôle de pays, traversé de paradoxes sans fin. D’un coté elle bousille avec délectation et plaisir masochiste tout ce qui a fait sa grandeur, de l’autre elle le reconstruit, patiemment, sachant qu’elle a le temps avec elle.

 

François Hollande a beau en appeler à « l’unité nationale », pour vaincre la barbarie – dont il est le coauteur, faut-il le rappeler – il aura tout fait pendant son quinquennat dramatique pour séparer les Français. D’eux-mêmes et de leur passé. Non, la gloire de la France n’est pas dans son dos, elle est aussi devant, il suffit d’y croire.

C’est parce que la foi a été, sous l’influence de forces maléfiques, en voie d’éradication, que notre pays manque de répondant et de courage. Cela (re)viendra, et c’est en train de revenir. Il aura fallu souffrir, pour ça. Malgré les manipulations en cours, la France est en train d’accoucher d’une nouvelle France. Elle se re-produit, elle renaît de ce qu’on a trop vite cru être ses cendres.

« Une aventure un peu folle, au coeur de la forêt bourguignonne, depuis une vingtaine d’années on a décidé de construire, pour comprendre, un château du treizième siècle »

Eux ont prévu 25 ans de travaux, ils sont 70, dont 40 bâtissent le château, le château de Guédelon, un château du XIIIe siècle, avec des techniques du XIIIe siècle. C’est le génie français, tout simplement. La plupart d’entre vous l’a sans doute déjà vu, mais si on le repasse, c’est pour le symbole, qui prend toute sa valeur dans des temps où tout semble s’effondrer. Où on a l’impression, plus précisément, qu’une volonté fait tout pour que ça s’effondre autour de nous.

 

 

Exemples de cet effondrement, le meurtre du père Hamel, et la fin programmée de l’église Saint-Rita. Mais ces deux événements ont déclenché un mouvement inverse, « Touche pas à nos églises ». Qui médiatise ici une destruction parmi d’autres, afin de déclencher un éclair de conscience dans l’esprit des Français endormis, ou intoxiqués par la « normalité » de la propagande :

C’est quand elle est atteinte en son cœur que l’Église se réveille, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Des dizaines d’années pour en construire une, mais une journée pour la détruire... c’est sûrement pas l’oeuvre de la France !


  • L’homme est capable du pire ou du meilleur ,mais quelques fois c’est dans le pire qu’il est le meilleur.(les inconnus)


  • Être constructif et constructeur est plus difficile qu’être destructif et destructeur.

    Soyons constructif et constructeur.

    Le contraire n’est bénéfique à personne.

    Merci.

     

    • Erreur, sois pas naïf, la destruction pour les loueurs des bènes à gravats, c’est tout bénéfice !

      Maintenant, qu’ils évacuent plus au forfait, vu qu’ils ont passé la facturation au poids, mieut vaut faire un trou dans le jardin et y enterrer les gravats.

      Tout le monde n’a pas la chance d’avoir à deux pas une carrière pour alimenter au fur et à mesure une construction neuve.

      Si t’as pas la maîtrise d’un bel outil pour une belle réalisation qui crée l’harmonie, faut s’en tenir limité au conflit. Et, pas se raconter qu’un porche construit à la va vite après guerre (de type résidence secondaire pour clodos) à la beauté d’une voûte de type roman.

      Bravo aux quarante bâtisseurs qui oeuvrent au château et à ceux qui les soutiennent.


  • Le château de Guédelon est un super projet, il faudrait s’en inspirer et reconstruire Cluny.


  • Tiens, c’est « drôle », mais avec leurs engins qui détruisent l’église ils me font penser à daesh qui detruit les monuments historiques...

     

  • Pour ceux que ça peut rassurer, le château possède une magnifique chapelle avec de magnifiques ornements.


  • Quelle belle énergie déployée pour la construction de ce château médiéval !
    D’autant que la période médiévale est magnifique à tous les niveaux : culturelle, architecturale, et aussi spirituelle...
    à redécouvrir absolument !
    Quant à la destruction programmée de nos belles églises ; c’est un crêve-coeur.
    Cœur sacré de Jésus sauver le France !

     

    • pour faire revenir Jésus commencez par aller vous même dans les églises


    • Priez suffira. Jésus lui même a bien dis que le véritable temple c’est notre corps et qu’on trouve Dieu en soi-même.


    • Ce château, c’est vraiment de la bel ouvrage !
      Quand j’irai en Bourgogne, j’ai bien l’intention d’aller voir ce château et les gens qui ont bâtit ce magnifique projet.
      C’est la preuve que l’époque médiévale qui a duré 1000 ans à vue rayonner les splendeurs de notre chrétienté... et pourtant certains malveillants (toujours les mêmes !) ont voulu supprimer ces 1000 ans de notre Histoire en répandant que cette époque était le "Moyen Age" ; l’obscurantisme, par définition. Pour dire maintenant que cette longue et glorieuse période n’a jamais existé (!)
      De qui se moque-t’on ?!



    • pour faire revenir Jésus commencez par aller vous même dans les églises



      Les vrai chrétiens (peu nombreux, il est vrai) sont systématiquement et méticuleusement bannis des édifices religieux traditionnel : vous les trouverez la plupart du temps dans des garages, des anciennes usines, ou chez eux. Les "messes" Vatican II sont des profanations bien plus grave que cette démolition.*

      Jésus venait de sortir du Temple, et Il S’en allait. Ses Disciples s’approchèrent de Lui pour Lui faire remarquer la structure de cet édifice.
      « Maître, Lui dit l’un d’eux, voyez donc quelles pierres et quelles constructions ! »
      Et les autres vantaient ses larges assises et son ornementation, fruit de tant d’offrandes.
      « Vous voyez toutes ces constructions magnifiques, répondit Jésus, vous voyez tout cela ? Eh bien ! Je vous le dis en vérité, des jours viendront où cet édifice sera entièrement détruit ; on n’y laissera pas pierre sur pierre. »


    • Merci Grindsel Tirédunévi pour toutes vos précisions.
      Beaucoup de gens parlent et portent des jugements, mais en vérité ne savent pas ce qui se passe réellement quant à la Religion catholique, la vraie ; celle de toujours.
      Ils pensent que c’est la nouvelle religion, celle de Vatican2 qui est celle du Christ. Que les défenseurs de la Tradition sont des vilains petits canards attardés et réactionnaires, du fait qu’ils refusent de s’adapter aux impératifs du monde, afin de demeurer fidèle à la foi enseigné par Notre Seigneur Lui-même.
      Pour moi, je savais qu’il y avait quelque chose de faussé, dans ce que l’on me présentait, mais je ne savais pas par où commencer mes recherches du fait du poids de l’environnement.
      Il faut du temps pour s’informer et allez au-delà de l’interdit et des calomnies... Il faut aussi savoir où s’informer car la répression morale est sourde et violente ; bien réelle. Les mensonges sont tenaces d’autant quand ils sont entretenus par les institutions laïques et aussi religieuses.
      De toutes façons, la vérité finit toujours par triompher.
      "Seule la vérité rend libre." St-Jean.


  • J’espère que cette magnifique construction ne sera pas achevée avant que les pouvoirs "publics" ne songent à y installer de doux et industrieux migrants venant de terres exotiques ! Prions pour qu’E.Cosse n’entende jamais parler de ce projet ! Remarque, cela irait parfaitement avec ce personnage et le système dans lequel elle baigne.


  • Comment fait-on pour construire un château du 13ème siècle au 21ème siècle ?
    Si je peins un tableau en respectant les techniques, les couleurs et les thèmes d’un peintre du 15ème, pourrais-je le déposer au musée ?


  • J’y suis allé récemment.

    Il ne faut pas du tout voir dans ce projet à mon avis une tendance qui viendrait naturellement s’opposer à la négation ou à la destruction culturelle, car on se rend rapidement compte sur place que le projet n’a pas vraiment de dimension culturelle assumée en dehors du plan local.

    Le projet est officiellement présenté comme une sorte de laboratoire scientifique, piloté par des scientifiques, pour une finalité scientifique, ce qui se ressent d’ailleurs sur place, tout est dans le détail de la mise en scène de la reproduction et la mise en valeur technique de l’artisanat recréé pour l’occasion. C’est légitime mais Il y a vraiment une insistance parfois pesante (y-compris dans leur communication) sur l’aspect scientifique du projet, qui tend à reléguer la passion et la réinvention du Moyen-Age à l’arrière-plan, en espérant que cela ne soit pas volontaire, juste histoire d’éviter un procès en archaïsme ou en passéisme.

    C’est difficile d’évoquer matériellement le Moyen-Age tout en le mettant à distance. Car paradoxalement il y a une certaine forme de dépersonnalisation voire de déni d’histoire : le contexte est peu précisé, l’histoire est même relativement absente du site en dehors de quelques rappels à l’histoire de la Puisaye, et encore, c’est pour expliquer la nature et l’origine des pierres utilisées (la pierre rousse qui explique la coloration du site qui pourrait surprendre tellement notre imaginaire est conditionné par l’imagerie classique du château médiéval uniformément gris).

    Il faut évidemment attendre l’achèvement des travaux, mais pour le moment la destination finale du château n’est pas claire : expérience scientifique à ciel ouvert ? musée médiéval ? réappropriation historique et culturelle ?

    Il faut aussi rappeler que Guédelon est intégralement auto-financé, ce qui veut dire que ce projet n’aurait jamais existé sans la passion, l’investissement et l’ingéniosité de ses concepteurs passionnés par le Moyen-Age. L’Etat ne met pas un denier dans ce projet, et c’est tant mieux à vrai dire car on imagine ce que cela aurait pu donner.

    En tout cas c’est à voir d’autant plus que la Puisaye est une région naturelle avec une vraie identité rurale préservée (pas de nuages de pavillons et d’HLM en vue), de belles forêts et une atmosphère très reposante.

     


    • l’histoire est même relativement absente du site en dehors de quelques rappels à l’histoire de la Puisaye, et encore, c’est pour expliquer la nature et l’origine des pierres utilisées



      Je n’ai pas vu le site en question, mais ça n’a rien d’étonnant ni d’alarmant ce que vous remarquez là... Les maçons du bâti ancien et les tailleurs de pierre sont rarement des férus d’histoire générale ou médiévale, c’est avant tout leur métier et ses techniques (souvent ancestrales) qui les intéressent, ce qui est normale. L’intérêt de ces chantiers pour les artisans c’est l’expérience qu’ils acquièrent et qu’ils peuvent par la suite transmettre, donc oui, c’est plus le souci technique (vois scientifique) qui sera mis en avant sur ces chantiers. Le but d’un chantier de ce type est de transmettre et découvrir des techniques pour les professionnels (techniques qui pourront être réemployées sur d’autres projets d’où l’intérêt), et de faire découvrir ces méthodes anciennes au grand public. Donc c’est positif pour tout le monde.


  • C’ est bon il y a quelqu’un dans l’ équipe pour nous pondre des sous titres en anglais on est sauvé ! Pour les investisseurs peut être ?! Parfait !


  • C’est bien de créer des châteaux à partir de rien mais c’est un peu exagéré. Et peut-être néfaste, car il faut avant cela en reconstruire. Et des beaux !

    Deux châteaux importants, l’un du moyen-âge (le château de Coucy détruit en 1916 par l’artillerie allemande, le plus important et le plus magnifique donjon privé de France) et le château des Tuileries (lieu du plus important palais parisien incendié sous la Commune, centre sacré de Paris et de la France tout entière), méritent d’être reconstruits, et en urgence.

    C’est désespérant de constater que cela n’est pas fait car cela est tout à fait possible, peu onéreux et même cela sera profitable à l’état (calculer le prix du m² en face du jardin des Tuileries avec l’extension possible du musée du Louvre et amélioration incroyable du paysage parisien actuellement esquinté par les incendies de la commune et les conneries urbanistiques des années Pom-pom-pidou !).

    Mais des forces obscures et décadentistes, haineuses de tout ce qui est français, empêchent cette reconstruction facile et profitale.

    L’état s’était engagé de reconstruire les Tuilerie et il ne l’a toujours pas fait.

    Après cela, on peut envisager la reconstruction (à l’identique) du Château de Saint-Cloud et de celui de Marly. Tout cela rapportera à l’état français en terme de prestige et de gloire et de recettes d’entrées..

    Mais pourquoi ne le fait-on pas ? On construit une "Tour Montparnasse" (une merde) et des centrales nucléaires (20.000 ans de frais de décontamination) et on va être forcé de détruire tout cela !

    Si on veut faire rentrer les sous, reconstruisez des châteaux, des châteaux, des châteaux. C’est ce que les gens veulent ! Mais pas de petits marquis et de petites marquises dedans ! On est pas à science-po. Des palais pour le peuple qui sait les construire, lui, et à lui seul !

    Tout est prêt, estimé, compté. (pas plus cher qu’un petit porte-avion) Tout le monde sera ravi et même en extase, une fois tout cela réalisé. Les américains nous suivrons. Alors !

     

    • C’est vrai, il serait profitable de reconstruire des châteaux comme Coucy, mais l’état ne s’y intéresse pas car cela coute cher.
      Nous pouvons féliciter les bénévoles qui y travaillent chaque saison car sans eux, beaucoup d’édifices seraient à l’abandon ou difficilement accessibles aux visiteurs.
      Cdt.


  • J’etais justement a Guédelon toute la semaine en tant que bénévole sur le chantier, c’est vraiment un superbe projet, je conseille à tous d’aller le visiter !


  • @Tom

    "Arrêtez avec votre hypocrisie..."

    Je te rappel qu’il y a des fonds destinés à cela, mais visiblement mal utilisé, on attends le Vatican aussi qui en dernier recours pourrait...mais non.


  • Les amateurs du Moyen Age ont certainement plus de foi que les pratiquants actuels de la religion catholique. Les protestants et les juifs n’ont pas ce genre de souci : leurs temples ou leurs synagogues sont souvent hideux. En tout cas la construction d’Eglises est intimement liée à la religiosité de la majorité du peuple français mais plus de foi "plus d’églises" on ne peut pas tout a fait le regretter tant les églises modernes ressemblent à des temples ou des synagogues.
    lLes amateurs d’architectures rêvent évidemment de préserver ces beaux édifices et peut-être de les employer à d’autres destinations et pourquoi pas puisque cette religion est très vivante de pas céder quelques bâtiments aux musulmans.
    Sainte Sophie d’Istanbul n’en est pas moins belle parce que les musulmans se la sont appropriés.Et de nombreuse cathédrales espagnoles sont d’anciennes mosquées reconverties sans état d’âme - quand il y a encore des croyants -comme àCordoueclandestinement.

     

    • Idée très honorable mais malheureusement satan n’aime ni les églises, ni les mosquées.


    • Je pense surtout que la pratique de la religion a changée. Nombres de catholiques ont la foi, mais ne vont pas à l’Eglise.
      Mais contrairement à ce que vous dites, la religion catholique est loin, très loin d’être morte, et les églises ne sont pas si vides que ça... Il y a une grosse exagération. Les pèlerinages rassemblent toujours un très grand nombre de personnes.

      Même s’il ne restait qu’un seul croyant dans une paroisse, il faudrait la laisser debout. C’est en tout cas ce que pensent les bons musulmans qui respectent les chrétiens...et vice-versa.
      Si d’autres préfèrent la voie de l’islamisation en se servant des églises... mais il ne fait pas s’offusquer de la réticence des français à l’égard de cette nouvelle religion alors. On ne touche pas aux plus beaux symboles de la France ; ses églises.

      Sur St Sophie, oui, elle a perdue de sa splendeur depuis qu’elle a été reconvertie sans état-d’âme (pour ne pas dire honteusement) en mosquée (pourquoi n’utilisez-vous pas cette adjectif dans ce sens ?...) Beaucoup de mosaïques et d’oeuvres d’arts ont été perdues ou masquées.
      Et puis c’est une église tellement symbolique...

      Aucun parallèle possible avec la cathédrale-"mosquée" de Cordoue qui était bien une église avant ; l’église (basilique) Saint Vincent Martyr érigée en 584 (soit bien avant l’Islam...), avant d’être profondément transformée en mosquée. Les autres églises ayant été détruites par les musulmans... Merci de ne pas inverser l’histoire. Au contraire, le clergé catholique par le don des fidèles a magnifiquement conservé ces édifices depuis tous ces siècles, et aujourd’hui on leur reproche et l’on voudrait les expulser... juste honteux...Heureusement le clergé n’a pas cédé.

      Les croyants clandestins dont vous parler sont de nouveaux arrivants et n’ont aucun rapport avec les musulmans d’alors. Il ne sont là que parce que l’union européenne a ouvert les vannes de l’immigration. Au nom de quoi la cathédrale de Cordoue (qui est une église depuis le 6ème siècle) doit elle redevenir une mosquée en dépit de ses habitants, et au nom des immigrés ? Vous êtes sérieux là ?


  • Formidable cette construction de château. Magnifique.


  • Pour rappel.

    le 22/05/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...

    Guédelon, un château bâti selon les techniques du Moyen Âge

    "Guédelon, un château bâti selon les techniques du Moyen Âge"... mais géré selon des méthodes très modernes.
    Très bel ouvrage en effet, mais Maïzena (celle qui vient du pays des consommateurs de farine par le nez) s’empresse de nous faire accroire qu’une femme seule (Mary-Line), ex-cadre dans une grande société américaine est à l’origine du projet...
    Quid de Michel Guyot, sauveur de notre patrimoine (aussi propriétaire du château de Saint-Fargeau, cédé par la famille d’Ormesson) qui a initié le projet en "remuant" les acteurs locaux pour le faire sortir de terre ?
    Et l’objectif de réinsertion visé au départ (avant la création de la S.A.S.), oublié ?
    Mais qui est donc aux commandes de la S.A.S. CHANTIER MEDIEVAL DE GUEDELON qui semble bien profitable et dont le type de forme juridique serait curieux pour une œuvre culturelle ?
    Le début du chantier est situé en 1997 alors que la S.A.S. fut créée en 2006, qu’en était-il de sa forme juridique et des résultats économiques pendant ces années ?
    Une fois terminé, qui exploitera le château et en retirera les bénéfices (quand les ouvriers seront partis) après avoir bien profité des contributions publiques et privées en matière finance et de publicité ?
    Vive les parcs d’attractions donc ! Très médiéval et surtout très français comme concept !


  • J’ai été conseillé municipal dans un gros bourg de 2000 habitants avec une très belle église. Il faut savoir que depuis la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat, c’est l’Etat qui est propriétaire des églises, et "l’Eglise" en est l’usufruitier. la vielle s’endettait régulièrement de 700 000 euros pour faire des chantiers de restauration obligatoires, à moins de laisser l’église s’effondrer. Il serait intéressant de connaître le budget annuel de restauration des églises, par l’ensemble des municipalités. A mon avis plusieurs centaines de millions d’euros par an. Il ne faut pas voir que les cas désespérés, il y a aussi de très belles histoires de sauvetage des églises. Et de très gros financements publiques.

    Ce problème est un vrai problème. Les petites communes se ruinent en restauration "monuments historiques" et lorsqu’elles ne peuvent plus, elles n’ont pas d’autre choix que de les mettre en vente, ou de les détruire s’il n’y a pas preneur. Et plus nous avançons dans le temps plus les chantiers vont être pharaoniques et coûteux.

    Et bien sûr, jamais le Vatican ne sauve une église en la rachetant. Eux-mêmes ils en ont trop. Même les musulmans qui sont à la recherche de bâtiments n’en veulent pas car c’est trop de travaux. Nous sommes au 21ème siècle et la raison économique leur fait préférer racheter des hangars ou construire en neuf. Personne n’a les moyens de sauver ces églises incroyablement sculptées.

    C’est donc un vrai choix de civilisation que doivent faire les français ; le capitalisme ou le christianisme. Combien parmi ceux qui s’indignent sont prêts à consacrer toute leur vie à ces chantiers comme ça se faisait à l’époque de leurs constructions ? Une vie dure et ingrate pour la seule gloire de Dieu ? Mais j’ai peur que ce soit déjà trop tard, et que la destruction des églises est un phénomène qui va s’amplifier dans les années à venir.

    A moins d’un réel sursaut de foi ACCTIVE chez les chrétiens, et non pas seulement de salon, la disparition de ce patrimoine est aussi inéluctable que celui des civilisations qui nous ont précédé.


Commentaires suivants