Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

"François Hollande cherche à se grandir en montant sur les épaules du général de Gaulle"

François Hollande multiplie actuellement les hommages au Général de Gaulle. En attendant le 18 juin, et la cérémonie au mont Valérien, il se rendra à Colombey-les-Deux-Églises. Le vendredi 17 juin, le chef de l’État visitera aussi l’exposition « Un président chez le roi – De Gaulle à Trianon » au Grand Trianon de Versailles. Puis il se rendra le lendemain, comme il le fait chaque année, au Mont Valérien, pour le 18 juin, date de l’Appel à la résistance lancé par le général en 1940 [1]. Il n’y aurait rien à dire à cela si quelque événement venait justifier ces commémorations.

Notons qu’il aurait pu se rendre à la demeure du Général pour l’anniversaire de sa mort, ou qu’il aurait pu le faire le 8 mai, pour l’anniversaire de la victoire. Bref, pour tout dire, cela sent le fabriqué, le manipulé, le produit de communication, le pas vraiment sincère, bref la campagne électorale. Car, si ce n’est d’être le Président de la République, quels sont les titres de François Hollande pour rendre, en cette année 2016, un nombre aussi appuyés d’hommages ?

 

Hommages à contretemps ?

S’il souhaitait honorer l’homme politique, il pouvait choisir de le faire pour l’anniversaire de la constitution, c’est à dire le 4 octobre. Ou alors, il pouvait saisir le 70ème anniversaire du Discours de Bayeux (16 juin 1946) dans lequel le Général de Gaulle avait exprimé sa pensée sur les réformes institutionnelles qu’il souhaitait introduire. Ou encore, le discours d’Épinal, certes moins connu mais non point important (29 septembre 1946). Il pouvait aussi choisir de commémorer le discours de Phnom Penh s’il voulait saluer la politique étrangère de son illustre prédécesseur. Sauf que cela impliquerait un 1er septembre. On le voit, aucune date ne peut être précisément invoquée pour cette subite poussée de fièvre commémorative.

On dira, et cela n’est pas faux, que l’on peut commémorer en toute saison un homme immense. Sauf que rien, dans l’attitude de François Hollande, ne laisse à penser qu’il tienne Charles de Gaulle pour un homme immense. La comparaison, de plus, entre les attitudes de l’un et de l’autre serait bien cruelle pour François Hollande. Quand on sait avec quelle farouche énergie le Général de Gaulle avait séparé sa vie privée de sa vie publique, allant même jusqu’à faire installer un compteur électrique sur les parties privées de l’Élysées afin que sa vie courante ne soit pas à la charge de la République, et quand on compare cela aux aventures sur deux roues de l’actuel résident du palais Présidentiel se rendant en secret de sa compagne dans le lit de sa maitresse, on conçoit bien que la comparaison n’est pas possible. Elle l’est encore moins si l’on se réfère à la politique où François Hollande a régulièrement pris le contre-pied de son illustre prédécesseur.

 

Hommages à contre sens

Et cela renvoie à la folie qu’il y eut pour François Hollande de proclamer une « Présidence normale ». L’acte d’exercer le pouvoir présidentiel est en effet tout sauf « normal ». François Hollande a confondu le « normal » avec le « commun ». Car, dans « normal » il y a norme et il peut y avoir plusieurs types de normes. En particulier on peut penser qu’il y a une norme « héroïque » qui convient bien mieux à l’exercice du pouvoir suprême. Pour l’avoir oublié, pour avoir tiré la fonction présidentielle vers le « commun », et certes il ne fut pas le premier Nicolas Sarkozy ayant bien entamé cette tache, il risque de passer à la postérité pour le Président le plus détesté des Français. Ce n’est pas par hasard si, aujourd’hui, il y a une telle nostalgie pour le personnage qu’incarnait le général de Gaulle. Et les français savent bien que l’homme ne correspondant pas nécessairement à l’image qu’il nous a léguée.

Mais, ils lui sont reconnaissants d’avoir tenu ce personnage public même s’il pouvait être assez différent dans la vie privée. François Hollande, dès lors qu’il avait décidé de briguer la Présidence de la république aurait pu, et dû, comprendre que la dignité de la fonction qu’il allait exercer impliquait des contraintes sur sa vie personnelle. Mais, à avoir voulu vivre une vie « normale », au sens de « commune », alors qu’il était dans une fonction exceptionnelle, il a tout perdu. Il a sous-estimé la dimension symbolique de la Souveraineté qu’il allait incarner et cela sans doute, parce qu’européiste convaincu, et ses convictions sont respectables, il ne pouvait comprendre le caractère spécifique et particulier de la Souveraineté et ce qu’elle implique pour qui l’incarne. Ici repose sans doute l’un des malentendus les plus tragiques et les plus destructeurs du mandat de François Hollande.

 

Un nain juché sur les épaules d’un géant

Alors, que conclure de tout cela ? Que François Hollande, conscient de sa petite stature cherche à se grandir en montant sur les épaules du Général. Assurément, il ne sera ni le premier ni le dernier à vouloir le faire. Mais qu’il prenne garde : à vouloir monter là où l’on n’a pas de raison d’être, on risque de chuter. Le général était grand, au physique comme au moral. La chute pourrait n’en être que plus brutale…

Retrouvez Jacques Sapir sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Un premier pas serait de faire sortir la France de l’OTAN...


  • "pour le 18 juin, date de l’Appel à la résistance lancé par le général en 1940"

    On en finit quand avec cette propagande ? Le 18 juin, De Gaulle appelle juste les français se trouvant en Angleterre à se regrouper. L’armée française se bat le 18 juin, faut se réveiller (jusqu’au 24 au soir) ! De Gaulle fera la démarche de rentrer en France conformément aux ordres de sa hiérarchie, mais les anglais bloqueront l’avion lui permettant de rentrer. Quand on sait juste ça, le mythe s’effondre.

    Encore une fois, l’histoire réelle n’a rien à voir avec la propagande véhiculé par les médias.

     

    • Qu’Est-ce-que vous en savez ? Vous ne faites que répéter ce qui se dit dans un certain milieu dit "de droite..." je le dis car je l’ai entendu.
      Allez donc voir à l’Ile de Sein, par exemple, et parlez avec les gens de l’endroit ; ils vous dirons que leurs anciens ont pris la mer le lendemain de l’Appel du 18 juin pour rejoindre le Général de Gaulle à Londres... Il y a eu aussi tous ces jeunes gens de l’Action Française qui étaient dans les premiers arrivés après l’appel, il me semble bien.
      Il ne faut pas oublier non plus tous ces hommes un peu moins fréquentables qui se sont fait un devoir d’aller rejoindre ce Général qui a dit NON à l’occupation...pour commencer à organiser une Résistance de l’extérieur.
      Mon grand Père était Résistant dans les Forces Françaises de l’Intérieur ; il n’a jamais dit quoique ce soit contre l’autorité du Général de Gaulle.
      Il nous fallait un chef à ce moment là qui sache dire NON pour fédérer la Résistance intérieure et extérieure... Un certain Préfet très connu dont le nom m’échappe ici et fusillé à la suite d’une trahison dans son réseau, est allé voir Le Général de Gaulle pour mieux organiser la Résistance Intérieure.
      Le général de Gaulle a fait face à Churchill... je ne parle même pas des Américains qui le détestaient... Ce fut un rude combat, sans aucun doute, et peu d’hommes sont capable de mener ce genre d’actions... maintenant !!!
      Il ne faut pas oublier qu’il était condamné à mort par contumace et défait de son grade et de ses fonctions dans l’armée, me semble-t’il par Vichy ! Pourtant, à chaque anniversaire de Pétain, il faisait envoyer des fleurs sur sa tombe. De plus, il n’a jamais sali sa mémoire en tant que vainqueur de Verdun, et chef incontesté de la guerre 14-18.
      Je sais qu’il y a des gens qui détestent cet homme, Le Général de Gaulle, qui est notre dernier héro... alors dites le simplement. Mais ne racontez pas de bêtises pour cacher votre haine et salir sa mémoire.
      Je peux vous dire qu’en mai 1968, j’avais 17 ans et demi : je n’étais pas du côté de ces voyous d’étudiants petits bourgeois gâtés par la vie qui ont précipité par leur sottise notre Pays un peu plus vite dans la décadence.
      Je n’avais pas l’âge de voter en 1969... j’aurais voté pour lui car il incarnait toujours pour beaucoup de français, l’honneur de La France, avec son sens du devoir.
      Quand on est du peuple comme je le suis... notre bien le plus cher en ce Bas-Monde, c’est notre Pays, notre Patrie avec son Histoire et tous ses héros.


    • Pour Patricia
      Merci pour votre texte ,j’avais votre age en 1968 ,les gens maintenant ne se rendent pas compte de l’erreur commise en 1968 par le pitre Cohn-Bendit,


  • Hollande est bel et bien en résistance !

    Le problème c’est qu’il est en résistance contre les français, un petit détail qui le mènera droit devant un tribunal lorsque le pays sera libéré.

     

    • Tout à fait !
      Et la liste est déjà longue, très longue...
      il faudra aussi confisquer tous leurs biens à tous ces traitres afin que leurs rejetons ne continuent pas à vivre dans le luxe et la désinvolture, tandis que tant de Fde souche souffrent depuis si longtemps.
      Dernièrement, j’ai même vu une gentille dame qui demandait l’aumône dans une rue de Vannes.
      Il était clair que ce n’était pas une mendiante marginale... non, c’était une vielle dame qui avait perdu son emploi et qui essayait de sur-vivre en vendant ses petits dessins.
      Ah, comme c’est dur de voir tout çà ! Ce sont les plus fragiles qui souffrent le plus.


    • pas que lui , j’espère ?


  • J’adore la photo de science fiction de l’article, flamby en chef, une utopie, j’adore l’humour E&R.


  • "S’il souhaitait honorer l’homme politique, il pouvait choisir de le faire pour l’anniversaire de la constitution, c’est à dire le 4 octobre."

    Contrairement à ce que laisse entendre Jacques Sapir, le 4 octobre 1958 est une date funeste de l’histoire de France, car cette constitution écrite par deux ou trois oligarques, dont De Gaulle, est antidémocratique et est la cause de l’oppression que subit le peuple français.

     

  • Le sous-titre le plus approprié serait : une poussière voulant se substituer à l’Himalaya. Notre néant élyséen tente, en vain, de prendre des postures qu’il ne possède pas, voulant ressembler à () sans y parvenir. Ce RIEN laissera une trace dans l’histoire de France par sa béante nullité, son suivisme effréné à l’égard des USA, l’UE, Israël, sa désinvolture pour non respect du protocole (britannique quand il reçoit un monarque...), sa cancrerie de la gestion de la France, son inculture historique patente partout où il se rend c’est dire que cette matière ne le passionnait guère, il préférait manigancer derrière le dos des gens ou torpiller les idées des autres comme il s’évertue à le faire aujourd’hui. Ce gnome n’a toujours pas grandi. Petit il l’était, petit il le restera.


  • Allons,Monsieur Sapir, ce n’est pas très « Fairplay » de donner des coups de pieds a quelqu’un qui gît a terre,même si c’est Flamby ...


  • Cette espèce de limace baveuse ne lui arrivera jamais à la cheville, même pas à l’orteil.


  • Je frémis... Pour la commémoration au Mont Valérien, ils nous ont prévu quoi ? Maître Gyms en duo avec Conchita Wurst ?
    (Soupir.... Parfois, je me sens las...si las ! De toute cette merdasse...)


  • Oui Patricia, moi aussi j’avais 17 ans en 1968 et manifestais a Paris pour le General, contre toute la racaille gauchiste dirigee par cette ordure de Cohn-Bendit, qui d’ailleurs plus tard se vanta d’avoir tout organise a l’epoque avec le Mossad, ce qui ne m’etonna pas outre mesure.

     

    • Vous dites, le Mossad ?! Je comprends mieux la situation.
      C’est une tristesse de constater tout ce gâchis après son départ... La France s’était bien redressée et nous avions un avenir ; nous faisions parti d’une même et grande famille. Ce n’était pas une abstraction ; c’était bien réel.
      Quant à cet individu de Cohn Bendit, il devrait être en prison depuis longtemps ; nous savons tous qui il est et quelles sont ses pratiques interdites envers les enfants. Il suffit de taper son nom sur un clavier et là, sur le Net, il étale ses saletés sur les plateaux de TV. Quelle honte de lui avoir donné la naturalisation française. Il faudra lui retirer cette naturalisation de papier et le mettre en prison avec les autres.
      Je me demande toujours ce que ferait le bon roi St-Louis : je sais qu’en temps de guerre, il ferait fusiller ou pendre les traitres.
      Ah, comme je souhaite la venue d’un vrai chef ! Je précise : un homme, bien évidemment ! Il en faudra de l’énergie vitale pour faire place net et reconstruire La France, sans compromission.
      Il y a trop de gens du Peuple en souffrance.


  • il devrait commémorer Guy Mollet .
    Shimon Perez a dit que Hollande était le meilleur à la tête de la France, depuis Guy Mollet (vous savez le 1er ministre français qui a offert à Israel les secrets de la bombe atomique)


  • Faudrait en profiter pour en finir une bonne fois pour toute avec l’imposture De Gaulle. Que des Hollande, Sarkozy et autres Philippot se l’arrachent devrait mettre la puce à l’oreille quand même...

     

    • Arrêtez de salir la mémoire du général de Gaulle.
      Cet homme est un héro et le dernier que nous avons eu, en France. Il suffit d’aller sur INA et là nous avons à disposition toute une série de documents où il s’exprime en direct.
      Quant à ceux de maintenant, qui ne sont que des individus quelconque, et qui s’en réclament ; cela ne fait aucune illusion, devant l’Histoire, la vraie.
      Le Général de Gaulle a sauvé la France. Il n’était d’aucun parti.
      Il avait "une autre idée de la France." ainsi qu’il le disait. Mon grand Père était Résistant et s’est battu sous ses ordres pour résister à l’envahisseur.
      Je préfère entendre : je déteste cet homme. Là au moins, on sait à qui on a à faire !


  • Jamais je ne me suis autant trompé sur un homme politique.
    Je n’ai bien sur pas voté pour lui, mais honnêtement, au moment où il était super bas dans les sondages et DSK super haut, je me disais que Hollande pourrait éventuellemnt nous surprendre alors que DSK serait une catastrophe.
    Bon, il m’a surpris, certes... on peut le voir comme cela...
    Faudrait qu’il s’en aille là, quand même. Ou AU MOINS qu’il ait la dignité de ne pas se représenter. Je veux dire, quelle honte s’il se représente.


  • Le képi ça va pas à tout le Monde .

     

  • En l’occurence, il y a été invité par la famille.


  • Quelques qu’aient été les erreurs commises par De Gaulle, car il en a commis, les pitres de la politique actuelle, ne seront toujours que des nains illégitimes à côté de lui.


Commentaires suivants