Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Frédéric Haziza, persécuteur judiciaire

Trois procès coup sur coup et déjà plus de 57 000 euros de condamnation pour Alain Soral

Les talents vocaux d’Alain Soral n’y auront pas suffit, « Je te veux si tu veux de moi » aura fait un flop auprès de Frédéric Haziza, envers qui la main pourtant se tendait. Celle de la Réconciliation au moins – parce que pour l’Égalité, on a compris désormais que cela serait malheureusement éternellement impossible. Pire, repoussant l’offre de paix, l’aigri journaliste alla se plaindre dans les jupes de la Justice.

Entraînant dans son aspiration toute une nuée d’associations opportunistes flairant le bon coup, et à moindre frais, sur le dos d’un résistant nu devant l’arbitraire, l’Haziza fendit courageusement la salle du tribunal où il a son couvert désormais. Celui qui tient l’affiche sur une télévision nationale, y diffusant ses haines et ses obsessions – quand ce n’est pas lors des questions télévisées au Président de la République himself – ne souffre pas qu’on le taquine un peu. Petit par la taille, grand par l’acrimonie vindicative, notre pigiste expose ses plaintes au juge :

En l’espèce, les propos visent Monsieur Frédéric HAZIZA à raison de son appartenance à la religion juive – le prévenu rappelle que Monsieur HAZIZA est « de la communauté juive », communauté qu’il avait préalablement qualifiée de celle « dont on n’a pas le droit de parler » – et plus généralement l’ensemble des personnes de confession juive.

Monsieur HAZIZA est présenté par Alain BONNET comme l’exemple topique des juifs et l’incarnation de ce qu’il leur reproche. En s’adressant, dans un premier temps, à Monsieur HAZIZA, Alain SORAL tient à son égard des propos qui, exprimés dans des termes généraux, concernent l’ensemble des personnes de confession juive.

Puis, Alain SORAL s’adresse directement « aux juifs », qualifiés de « gens qui représentent moins de 1% de la population française », faisant écho aux expressions de « communauté juive et communauté dont on n’a pas le droit de parler ». Ces propos tenus visent également Frédéric HAZIZA, en tant que membre de la communauté juive et sujet de la vidéo litigieuse.

On appréciera alors l’inversion accusatoire venant de quelqu’un dont le Premier ministre rappelait qu’il faisait partie de l’avant-garde, reléguant par voie de conséquence Alain Soral dans le monde sombre de l’arrière-garde :

Ainsi, Frédéric HAZIZA, journaliste – ce qui serait dû au fait qu’il appartient à la communauté juive –, est qualifié de « censeur tribaliste ». Par ces propos, il est imputé à Frédéric HAZIZA de pratiquer la censure et de « tordre » l’information délivrée dans l’intérêt de « la communauté juive ». Cette dernière est ici qualifiée de « tribu » dans une intention manifestement dégradante, cette terminologie suggérant que la « communauté » serait composée d’individus primitifs. Il faut sans doute comprendre que cette catégorie s’oppose à celle des êtres civilisés dont Monsieur Alain BONNET semble se revendiquer.

Enfin, extrapolant au-delà de toute mesure les propos du prévenu, Frédéric Haziza, toujours par l’entremise de ses avocats, déclare :

Les propos poursuivis tendent également à susciter des actes de discrimination et de violence à l’égard de Monsieur HAZIZA et des juifs.

En premier lieu, l’opposition faite entre « les Français » et « les juifs » suggère que ces derniers n’ont pas leur place en France et qu’il est ainsi légitime de les en chasser, ce qui serait dans l’intérêt « des Français ».

En outre, les expressions « je commence à en avoir plein le cul et je pense que je ne suis pas le seul » et « je fais partie des très nombreux français qui en ont plein le cul » suggèrent que « la domination » des juifs n’a que trop duré et qu’il est temps, pour la faire cesser, de commettre des actes discriminatoires et violents à l’encontre de ces derniers.

Alain BONNET cherche à fédérer ses auditeurs autour d’actions discriminatoires contre « la communauté juive », en laissant penser qu’un mouvement est en marche puisque son « ras-le-bol » serait partagé par de très nombreux autres « Français comme lui ».

La conclusion de ce réquisitoire ne fait plus de doute désormais, l’accusé devient, déployant le cas particulier à une situation générale, le responsable de toutes les souffrances du Monde :

Il est incontestable que les propos tenus par Alain SORAL contribuent à la montée de l’antisémitisme et des actes de violence commis sur le territoire national à l’encontre des personnes de confession juive (pièce n°10).

L’ensemble des éléments constitutifs du délit de provocation à la haine en raison de l’appartenance à une religion déterminée, prévu et réprimé par l’article 24 alinéa 8 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, est réuni au préjudice de Monsieur Frédéric HAZIZA et de l’ensemble des personnes de religion juive.

Les plus grandes douleurs n’ont certes pas de prix, mais elles ont au moins un coût. L’avocat demande au tribunal de :

CONDAMNER Monsieur Alain BONNET à verser à Monsieur Frédéric HAZIZA la somme de 15 000 euros en réparation de son préjudice moral

ORDONNER la suppression, sous astreinte de 1 000 euros par jour de retard, de la vidéo intitulée « Alain Soral : entretien de novembre 2012, partie 1 »

ORDONNER la publication du communiqué judiciaire suivant, sous astreinte de 1 000 euros par jour de retard, en page d’accueil du site Internet www.egaliteetreconciliation.fr :

« Par jugement en date du ---- prononcé par le Tribunal de Grande Instance de Paris, en audience correctionnelle, Monsieur Alain BONNET dit SORAL a été condamné à une peine de ------ pour avoir commis au préjudice de Monsieur Frédéric HAZIZA et de l’ensemble des personnes de confession juive le délit de provocation à la haine raciale en tenant, dans une vidéo mise en ligne au mois de décembre 2012 sur le site internet « www.egaliteetreconciliation.fr », des propos ayant pour objet de provoquer à la discrimination, à la haine et à la violence à l’encontre de Monsieur Frédéric HAZIZA et des personnes de confession juive. »

ORDONNER la publication du communiqué judiciaire (...) sous astreinte de 1 000 euros par jour de retard, dans la limite de 5 000 euros TTC par insertion, dans les journaux LE MONDE, le FIGARO, LIBERATION et LE POINT aux frais de Monsieur SORAL.

CONDAMNER Monsieur Alain BONNET à verser à Monsieur Frédéric HAZIZA la somme de 3 000 euros en application de l’article 475-1 du Code de procédure pénale.

Le jugement en première instance fut rendu le 21 novembre 2014. Les vœux étant magiquement presque tout exaucés, le nébuleux essaim d’associations victimaires prirent leur part du gâteau : LICRA, UEJF, SOS Racisme, LDH, J’ACCUSE AIPJ. En revanche, sans que l’on comprenne vraiment pourquoi, le MOUVEMENT DU PEUPLE CONGOLAIS – dont on ne sait, il est vrai, s’il n’était pas arrivé ici par accident – se voit débouté de ses prétentions. Mais ce ne sont que des Congolais, aurait dit Pascal Bernheim...

Puis vint l’appel, le 7 octobre 2015. Las, la cour confirma à peu près tout dans une longue litanie juridique qui mérite qu’on l’offre à nos lecteurs quasiment en l’état :

LA COUR (...) confirme le jugement du 21 novembre 2014 en ce qu’il a déclaré Alain SORAL coupable dans les termes de la prévention ainsi que sur la peine pronconcée, (...)
Confirme le jugement (...) le retrait des propos litigieux (...) sous astreinte de 1000 € par jour de retard (...)
Reçoit les constitutions de partie civile de la LICRA, de l’UEJF et de SOS Racisme,
Condamne Alain SORAL à payer à chacune de ces associations une somme de 1 euro à titre de dommages et intérêts,
Condamne Alain SORAL à payer à Frédéric HAZIZA une somme de 3000 euros au titre de l’article 475-1 du code de procédure pénale en cause d’appel,
Condamne Alain SORAL à payer à la LDH et J’ACCUSE AIPJ, une somme de 500 euros chacune au titre de l’article 475-1 du code de procédure pénale en cause d’appel,
Condamne Alain SORAL à payer à la LICRA, l’UEJF et SOS Racisme, chacune, une somme de 1500 euros au titre de l’article 475-1 du code de procédure pénale, au titre des frais exposés devant le tribunal de la cour.

La présente décision est assujettie à un droit fixe de procédure d’un montant de 169 euros dont est redevable le condamné.

Mais en ajoutant quelques amendes accessoires et tous les faux-frais dont la justice a le secret, la somme se porte véritablement à 24.505 euros !

Cependant, un procès d’Haziza en cache toujours un autre, un peu comme en matière de train... C’est ainsi que ce 10 février nous apprenions, par voie de presse (!), qu’Alain Soral était condamné dans une autre affaire Haziza. Les sommes sembleraient se monter cette fois à 33.000 euros. Une véritable surenchère !

Et ce n’est pas tout, un troisième procès Haziza se profile, mettant en cause, encore une fois, des commentaires de nos lecteurs. Mais, parfaite victime qu’il s’agit d’assassiner politiquement, c’est Alain Soral qu’on poursuivra. Plus de 57.000 euros en deux procès, déjà. Jusqu’où monteront-ils ? pourrait se demander désormais l’essayiste traqué.

Valls avait raison. Nous sommes en guerre, désormais. Enfin, plus précisément, ils sont en guerre.

Pour mesure l’ampleur de l’acharnement judiciaire contre Alain Soral :

Les analyses dont le pouvoir veut vous éloigner,
à découvrir chez Kontre Kulture :

Vous appréciez le travail d’Alain Soral ?
Remerciez-le en faisant un don par PayPal :

Vous pouvez aussi effectuer un don par chèque à l'ordre d'Alain Soral, à envoyer à cette adresse :

Alain Soral
Égalité & Réconciliation
3 rue du Fort de la Briche
93200 Saint-Denis

 

Militer pour la paix aux côtés d’Alain Soral et Dieudonné :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1394748

    Tout ça pour une affaire "d’opinion".Il n’y a même pas de "victime" dans ces affaires.

    M.Haziza serait victime de quoi ? D’une mauvaise phrase ? D’une opinion qui aurait les coudées un peu trop franches ?
    Et par extension ce serait toute la communauté Juive qui est victime à son tour ?

    La Loi c’est bien, mais si elle a du sens, c’est quand même mieux...

     

    • #1394856
      le 11/02/2016 par Je SuisLePen
      Frédéric Haziza, persécuteur judiciaire

      M. Haziza est un petit être fragile et sensible. Il lui faut bien 15 SMIC pour se consoler et sécher ses larmes après que le grand méchant Soral l’a comparé à un juif errant de média en média. Il est intéressant de noter que la figure du Juif errant est considérée par lui comme une insulte, à moins que ce ne soit le mot "Juif" tout court qui soit une insulte pour lui.


  • #1394768

    NON, Nous sommes...
    A l’image de Mitterrand qui avouait quelques semaines avant de mourir que nous étions en guerre contre les états unis, une guerre sans mort, mais une guerre...,
    le monde .com (Catholique, Orthodoxe, Musulman) est la cible d’une telle haine, d’une telle violence qu’il s’agit maintenant d’une question de vie ou de mort.
    Nous sommes donc en guerre !


  • #1394784
    le 11/02/2016 par pibraclab
    Frédéric Haziza, persécuteur judiciaire

    Quid des menaces proférées par Haziza lors du procès en appel pour la quenelle de Berlin du 7 Janvier et filmées par les caméras d’E&R ? Je passerai également sur les injures publiques d’enculé, connard et salopard.
    Pour rappel, Haziza a déclaré : "La justice à nous va passer ! La justice va passer ! Malgré tes gardes du corps ... Heureusement que vous venez avec vos gardes du corps !"
    Au mieux, Haziza menace Soral de coup et blessures (les gardes du corps servant de protection pour l’intégrité physique de Soral), au pire c’est une menace de mort.
    Il déclare aussi "La justice à nous va passer". à NOUS. Cela sous entend que la justice de la république ne le concerne pas ou qu’il la juge trop inefficace à ses yeux pour en tenir compte, ce qui devrait ravir tout juge.
    Donc je pose la question : Y’aura-t-il dépôt de plainte et procès pour ça ?

     

    • #1395200

      " La justice A NOUS va passer " : les lois scélérates Pleven (1972) et Fabius-Gayssot (1990) ont été votées par un Parlement illégitime, issu d’élections truquées par le scrutin proportionnel à deux tours . Haziza aurait pu tout aussi bien dire : "Le Parlement A NOUS a légiféré" .


  • #1394788

    Je suis un "bobo" plutôt vaguement à gauche quand ça voulait encore dire quelque chose, ex-journaliste, adepte des amap, et de la bicyclette.
    Bref, plutôt pas du genre de clientèle de base de ce site.
    Mais ce que je lis plus haut, m’évoque surtout le mot "abjection".
    Ce Monsieur Haziza et sa cohorte d’associations opportunistes, cet acharnement, ces faux prétextes pleurnichards, cette victimisation, ça me répugne au plus haut point.

    Ils s’octroient les mots "valeurs" "république", "respect" mais ils vident ces mots de leurs sens.
    Ils parlent de "haine" mais ils se vautrent dans leur propre veulerie et leurs turpitudes.
    Ces gens n’ont pas d’humour, pas de fierté, aucune dignité.

    J’ai toujours été du côté des victimes, des vraies, pas des victimes autoproclamées, et là, la vraie victime c’est incontestablement Soral.

    Soral c’est une grande gueule, un Cantona qui n’aurait plus rien à perdre médiatiquement, mais ça n’est pas un méchant. Ça se voit.
    Pour avoir lu harakiri étant jeune, Soral c’est un peu cet esprit. Franchouillard dans le sens positif. Dewaere, Gabin mâtiné de Choron, Coluche.

    Dans cette France d’aujourd’hui, c’est la censure des grandes gueules
    par les couards à coups de procès.

    Je serais lui, je n’aurais pas son courage :
    je serais tellement écoeuré par tout ça, que je ne resterai
    pas une minute de plus dans une France dotée d’une justice aussi grotesque
    démagogue, pitoyable.

     

    • #1395007
      le 12/02/2016 par Philippe Emmanuel
      Frédéric Haziza, persécuteur judiciaire

      Nous sommes probablement nombreux à pouvoir nous dire "pas du genre de la clientèle de base de ce site" , sous entendant par là que la clientèle de base serait ce que nous en racontent les médias, ou parce qu’on a grandi biberonné à des idéologies et nourri dans des familles situées à d’autres endroits de l’échiquier politique que celui du front national "canal historique".
      Il y a cependant un moment que les cases ont bougées sur cet échiquier, et puis, surtout, il ya ici de plus en plus de gens qui sont simplement du côté, de la justice, de l’intégrité, de la vérité et du droit. Alors, passé notre écoeurement, et une fois qu’on a éventuellement exprimé sur le site notre petite indignation personnelle on fait quoi... ?
      On laisse pisser ?
      Parce que justement l’argent est le nerf de cette guerre ie pense qu’il faut se mobiliser.
      10, 20, 30 balles chacun c’est peu pour répondre aux incessants crachats dans la gueule qu’on subit par A.S interposé. cela me semble déjà un premier pas. Ensuite continuer d’éveiller les consciences de tous ceux qui ne sont pas "du genre" de ce site mais partagent ces valeurs essentielles.
      Urgence de riposter ainsi, et on ne peut plus pacifiquement finalement, afin que cela cesse. car l’important, l’URGENT est que ça cesse,
      ÇA SUFFIT !
      Une réaction massive, une forte mobilisation est la réponse adéquate et serait Le message fort à envoyer à ceux que représente Mr Haziza. On le sait , ce monsieur ne représente absolument pas "les" juifs et la seule chose qui le lie à ces derniers en vérité, c’est son œuvre zélée et entièrement consacrée à raviver les braises d’un antisémitisme larvé et qui a toujours existé (ne le nions pas), mais qui, en France, n’était pas, et depuis un moment, une actualité et une réalité préoccupante. enfin, ceux que Mr H prétend représenter devrait s’alarmer : voilà que tourne en roue libre, béni par les autorités de ce pays un danger public et digne d’une des sept plaies d’Egypte pour le peuple de Sion .
      Pour terminer, J’espère que ces propos, animé d’aucune haine antisémite ou d’autre sorte que ce soit ne tombent pas sous le coup de la loi Haziza, qu’ils ne sont pas davantage des délits selon le droit Valls
      Haut les coeurs !
      Et répondons lui ...


    • #1395181

      C’est le sujet principal que ce manque de courage répugnant : pensez-vous qu’un BHL continuerait dans ses divagations sur les grands médias après les désastres humains qu’il a commis ou encore un P. Bergé, un Kouchener oseraient encore se balader comme ça dans les rues de la capital après ces affaires avec les enfants, et autre “Maison jaune”…
      10 000 enfants migrants ont disparu en Europe, c’est quoi le projet encore ? Ce bordel ! C’est une véritable rafle qui se passe devant nous, et nous connaissons les organisations occultes capables de ces crimes.
      http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...
      Ils sont deux à avoir ce courage, Alain Soral et Dieudonné, le courage que nous n’avons pas, cachés derrière nos ordinateurs.
      Et quelques-uns d’autres encore qui les appuient, notamment M Cohen Jacob que je salue encore avec qui j’ai eu l’immense honneur d’échanger quelques mots la semaine dernière sur la ligne 9 entre Havre Caumartin et Chaussée d’Antin - La Fayette : quelle gratification pour moi !
      Un valeureux, pourtant pas très épais, qui se promène dans le métro, un folio à la main, sans peur et sans reproche.
      Je les remercie à ma manière en commandant de nouveau chez Kontre Kulture, dès que le bouquin de Lucien Cerise sera publié.


  • #1394793

    Les fonds que Mr.Haziza récolte par voie de justice vont certainement au soutient des familles palestiniennes délogées, privées de terre, d’eau et de subsistance. Une belle âme humble, éprise de justice et de vérité !


  • #1394817
    le 11/02/2016 par karreg an tan
    Frédéric Haziza, persécuteur judiciaire

    Haziza crée lui même de l’antisémitisme, ce qui lui permet d’attaquer en justice qui il veut, ce qui lui permet de gagner de l’argent, ce qui augmente l’antisémitisme qui lui permet d’attaquer ... etc etc.
    Haziza a réinventé le mouvement perpétuel !!


  • #1394859

    Et puis il s’étonne qu’on ne l’aime pas ! Qu’en pensent les juifs du quotidien ?


  • #1394862
    le 11/02/2016 par TeddyTed
    Frédéric Haziza, persécuteur judiciaire

    Quand on lit des trucs pareils on a vraiment envie de devenir judéophobe !

     

  • #1394878

    L’argent c’est le nerf de la guerre...


  • #1394907
    le 11/02/2016 par Soralien
    Frédéric Haziza, persécuteur judiciaire

    C’est tellement injuste et intolérable ,que je ferais de la taule plutot que de payer ,mais j’imagine que le choix n’est pas une option .


  • #1394916

    A vomir ......

    Mais on continuera à soutenir Alain SORAL ...car lui au moins éveille alors que l’autre vit dans l’obscurantisme le plus total

    Et dire que je me pensais de gÔÔÔche un temps.

    Peut être qu’il nous faudra espérer un prochain Nuremberg pour les traîtres à la Nation qui ont mis à mal toute la France

    Marre de ces mecs qui monopolisent les consciences


  • #1394917

    Haziza business = "Justice à nous" . Une évidence qui n’est plus à démontrer !


  • #1394988
    le 12/02/2016 par The Shoavengers
    Frédéric Haziza, persécuteur judiciaire

    Est-ce mon intelligence limitée ou bien il n’y a aucune démonstration ni argument,ni raisonnement dans les réquisitions ?
    Je viens, je débarque, je décide que, la"justice" valide, emballer c’est pesé.
    En tout cas merci. Merci monsieur haziza, merci la "Justice" (faut ramper aussi ?). Belle démonstration : Soral a vraiment raison.

     

  • #1395017

    J’espère que vous ne donnerez pas un centime à ces pleureuses et autres charognards.

    Allez faire votre temps. Je sais que ce n’est jamais drôle la prison, mais tous les grands résistants y sont passés. Aussi, rappelons au nabot la chance qu’il a de vivre dans un pays occupé.

    En effet, dans tout l’occident, il n’y a que la France qui met à disposition des communautaristes haineux un tel arsenal juridique (loi de 1881 sur la presse, Pleven, Gayssot). Dans n’importe quel autre pays dit démocratique, Soral n’aurait jamais pu être seulement convoqué au tribunal. La France est le seul pays à restreindre autant la liberté d’expression en temps de paix.

    Preuve ultime qu’elle n’est plus la France.


  • #1395049

    « Je te veux si tu veux de moi » aura fait un flop auprès de Frédéric Haziza, envers qui la main pourtant se tendait.
    Quand on a autant d’humour qu’une serpillère, c’est normal. Haziza et Grincheux ne font plus qu’un, désormais.


  • #1395050

    Jamais un francais de souche n’utiliserait la justice pour des gamineries ou soit disant injures.
    D’ailleurs je ne veux pas que de tels jugement soient rendus au nom du "peuple francais" dont je fais partie, je ne veux pas m’associer avec des mafieux irrespectueux de notre pays.


  • #1395054

    Alain Soral ne m’a pas rendu antisémite,
    Les actions d’Haziza, son obsession et sa malhonneteté par contre...


  • #1395099
    le 12/02/2016 par mitchell
    Frédéric Haziza, persécuteur judiciaire

    je peux vous assurer que mes amis juifs sont contre cette hystérie et la condamnent
    Haziza est le type même avec le crif et associations similaires qui leur fait le plus de mal !!!! voilà comment l’antisémitisme renait dans notre pays !!!


  • #1395111
    le 12/02/2016 par Francois Desvignes
    Frédéric Haziza, persécuteur judiciaire

    Certains recommandent à Soral de préférer aller en taule plutôt que de payer

    Mais on ne peut pas offrir un séjour en prison pour règlement de condamnations civiles ni troquer de sa propre autorité un séjour carcéral contre une peine d’amende ou l’inverse.

    On ne peut faire que trois choses :

    - Soit s’exiler (B Le Lay Raynouard)
    - Soit organiser son insolvabilité (ce qui n’empêche pas les procès mais empêche leur exécution pécuniaire)
    - Soit enrichir le prévenu à l’occasion de chacune de ses condamnations.

    La troisième est la meilleure : elle transforme les procès en autant de tribunes pour dire leur quatre vérités aux plaignants et à nos juges et les dénoncer à l’agora, tout en consolant notre martyr, le billet de banque étant depuis longtemps le plus sûr des mouchoirs..

    Il faut organiser pour 570 000 euros et plus de ventes de livres de KK

    Les mettre dans toutes les bibliothèques universitaires, municipales, personnelles ; dans tous les rayons des librairies sérieuses.

    Dresser les listes des bibliothèques autres que personnelles qui les auraient refusées et celles qui les auraient achetées et en faire la publicité dans un sens et dans l’autre : celles qui boycottent et celles qui soutiennent la pensée.

    Les bibliothèques d’Athènes
    Et les bibliothèques de Sparte

    Celles de la Démocratie
    Et celles de la Dictature

    Et vous allez voir que, comme par miracle, les procès vont cesser.

     

  • #1395294
    le 12/02/2016 par Richard CrassePieds
    Frédéric Haziza, persécuteur judiciaire

    Toujours aussi courageux quand il n’est pas en première ligne, le père Lazizanie. Son acharnement judiciaire me rappelle son comportement dans deux vidéos en sortie de procès : il cherche ouvertement la bagarre (viens te battre si t’es un homme dit-il en substance à Alain Soral ou à un de ses soutiens) alors qu’il est protégé par ses gardes du corps. Tout un symbole.


  • #1400893
    le 19/02/2016 par Denis Merlin
    Frédéric Haziza, persécuteur judiciaire

    Les magistrats français sont très malhonnêtes. De plus la législation "antiraciste" qu’ils ont à appliquer est aussi malhonnête.

    Mathématiquement, (mathématiques humoristiques) cela fait malhonnêtesxmalhonnêtes = malhonnêtes au carré. Ils ont condamné ma maman (95 ans à l’époque) à verser à leurs copains locataires pour réparer la propriété agricole 500 000 € de réparations pour une "loyer" de 2 300 € par an, par an. Simple exemple. Il vaut mieux avoir des amis dans la magistrature. J’ai entendu parler d’autres affaires dans lesquelles je n’étais pas concerné... Édifiante la magistrature française.


Commentaires suivants