Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Fusillade sur les Champs-Élysées pendant le "débat" des candidats

L’impact sur la campagne présidentielle

Chacun des 11 candidats avait ce jeudi 20 avril 2017 sur France 2 Quinze minutes pour convaincre, et c’était le titre de l’émission. La réalité s’est alors invitée dans la télé-réalité lorsqu’un individu a ouvert le feu sur des policiers à Paris, en haut des Champs-Élysées.

 

 

Une fois avertis par la rédaction, les candidats ont été obligés de se positionner sur la question « terroriste ». On rappelle que l’auteur présumé des tirs, qui ont tué un policier et blessé deux autres, a fait l’objet d’une fiche S et était connu de la DGSI, le renseignement intérieur français. De plus, il aurait oublié une carte grise dans son véhicule.

Voici les réactions des grands candidats, ceux qui peuvent prétendre au fauteuil de président :

 

 

Ce vendredi matin à 8h, le président encore en titre François Hollande a réuni un conseil de défense, avec tous les ministres concernés : Défense, Intérieur, Justice et Affaires étrangères, plus les patrons du renseignement et les chefs de l’armée. Pendant ce temps, les candidats réagissaient en radio et télé.

Marine Le pen sur RFI :

« Il faut expulser les fichés S étrangers, et déchoir de leur nationalité française les binationaux en lien avec le terrorisme. [...] Je ne vais pas en dire plus, mais en l’occurrence nous savons que l’État islamique a envoyé au moins un terroriste pour commettre des attentats, que celui-ci est toujours dans la nature, donc le danger est maximum. »

Emmanuel Macron lui a répondu sur RTL :

« Il y a presque 20 000 fichés S pour des faits multiples, pas que des djihadistes. Si vous les mettez tous en prison, ce n’est pas conforme au droit. Et c’est inefficace parce que justement le but c’est de les suivre, de les surveiller. Mettre tous les fichés S en prison n’a aucun sens. »

Cet attentat terroriste, selon les autorités, intervient dans une campagne déjà relativement illisible pour nombre de nos compatriotes. Car les principes et le cadre qui soutenaient les campagnes précédentes ont volé en éclat, du fait de l’état d’urgence qui dure depuis 17 mois, et de l’irruption des réseaux sociaux dans la communication officielle. La communication verticale par voie médiatique, ce qu’on peut aussi appeler propagande, est contrée par la communication horizontale entre les gens, et cette bataille a occulté les débats classiques, qui sont tellement formatés et parfois mensongers que plus grand monde n’y croit. Il n’y a donc pas eu à proprement parler de débat, les grands thèmes ont été exprimés mais pas discutés (chômage de masse et libéralisme, politique étrangère et indépendance), tant le débat se situe ailleurs, entre le haut et le bas, entre les gens et l’oligarchie, avec quelques écrans interposés, dont le système politique et le système médiatique.

Le débat de la légitimité de ce Système est donc fondamental, et rien ne se fera ou ne changera sans ce questionnement. C’est pour cela que les éléments programmatiques qui touchent à la politique profonde, qu’elle soit intérieure ou extérieure, provoquent de si vives réactions, et surtout du côté oligarchique. Le simple fait d’avancer que Poutine n’est peut-être pas l’ennemi de la France a fait hurler les médias dominants, et les candidats dits anti-système sont sous la pression du dispositif punitif que l’on connaît. Marine Le Pen le subit en permanence, Jean-Luc Mélenchon à un degré moindre, mais ses sorties sur le Venezuela (l’alliance bolivarienne pour les Amériques) et la Russie (il a approuvé les bombardements russes en Syrie) ont suffi à braquer toute la clique. Une clique atlanto-sioniste qui tient encore les commandes de la politique profonde intérieure et extérieure.

Avant l’irruption de l’information sur la fusillade en plateau, Marine Le Pen évoque (à 6’58) le problème terroriste, qui selon elle n’a pas été résolu, du fait justement de l’ouverture des frontières et d’une justice laxiste [1] :

 

 

 

Une manifestation de policiers est organisée ce vendredi 21 avril au Trocadéro :

 

Notes

[1] L’assaillant de jeudi soir aurait dû être en prison jusqu’en 2023...

Le programme de réconciliation nationale et sociale, sur Kontre Kulture

 

Terrorisme et politique, sur E&R :

 






Alerter

99 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1707729

    Mes parents et ma grand mère ne voulaient pas allés voter je les ai revus aujourd’hui à midi ils vont tous se déplacé pour ce petit vote Marine rien que pour attentat d’hier.
    Il y en a qui vont avoir des surprises dimanche

     

    Répondre à ce message

  • Donc c’est une opération kamikaze sans but :
    Les champs avenue la plus surveillée du monde + Quartier de la présidence+ambassade US + plan Vigipirate + Opération sentinelle et le matin même un colis suspect est signalé à 11H00 devant le magasin marks &spencer précisément, donc redoublement de la surveillance le jour même !!!!!
    Et le timing de la pétarade est au top juste avant l’intervention de Fillon sur France 2 , ce même Fillon qui déclarait justement dans la semaine être l’ennemi numéro un de l’islamisme radical !
    Prenez nous pour des tiges !

    Tout ça n’ a aucun sens. Il n’y a rien qui tient la route dans cette affaire
    Peut être que l’autopsie des morts nous en dira plus...si il y a autopsie

     

    Répondre à ce message

  • #1707769

    En tout cas il y a des choses qu’il ne faut pas dire.
    Pujadas tord le poignet de Salamé pour qu’elle se taise.
    https://www.youtube.com/watch?v=ZMI...

     

    Répondre à ce message

  • #1707833

    Mon esprit mal tourné me laisse à penser que cet attentat contribuera à un story telling où Le Pen et Fillon monteront en flèche dans les intentions de votes, à l’inverse de Macron. Et bizarrement, on aura des résultats Dimanche soir proches des vrais sondages de la DCRI.

    Sauf qu’on ne dira pas que Le Pen a fait un énorme score par adhésion, mais à cause de l’émotion suscitée par l’attaque. La preuve nous dira-t-on : elle n’était qu’à 21,5% dans les sondages du Vendredi.

    Quant à Macron, il aura "joué de malchance", permettant de sous-entendre qu’il est quand même un homme de qualité...

     

    Répondre à ce message

    • Les "grandes oreilles" américaines semblent être déjà au courant (ou avoir deviné comme vous) du story telling prévu pour Dimanche Soir. Et la "grande bouche" américaine s’est encore lâchée :

      13:02 - AFP Trump : "Gros effet"
      L’attentat de Paris "aura un gros effet sur l’élection présidentielle" française, estime le président américain Donald Trump dans un tweet.
      "Une autre attaque terroriste à Paris. Le peuple français n’acceptera pas cela encore beaucoup. Nous aurons un gros effet sur l’élection présidentielle", écrit le président américain.

      Cela dit, après la "surprise" de Dimanche soir, on ne pourra pas savoir quel pourcentage des votes doit être réellement attribué à l’effet de l’attentat, d’une part, et quel pourcentage constituait le gros mensonge des sondeurs,.d’autre part. Ça restera pour toujours un mystère.

       
    • #1708172

      Tout à fait d’accord sur le story telling, mais le plus révélateur (de l’instrumentalisation ?) est le timing de l’événement pendant l’émission en direct... difficile de faire plus cohérent juste après Melanchon et Marine, tapis rouge pour Macron et respect de Fillon...

       
    • @holy31

      J’ai pensé EXACTEMENT la même chose que toi !

       
  • #1707903
    Le 21 avril à 21:27 par cies sistematique
    Fusillade sur les Champs-Élysées pendant le "débat" des candidats

    Y en a pas un qui voulait désarmer les policiers ? (Pioupiou)
    Et un autre qui parler de contrôle au faciès systématique ? (Merluchon)
    Et un qui nous disait que la police est trop violente ? (Hamon)
    Donc qu’est-ce que l’on fait mademoiselle mArthaud ?
    On licencie la police on a le droit de licencier ?

     

    Répondre à ce message

  • #1708020
    Le 22 avril à 01:04 par Georges 4bitbol
    Fusillade sur les Champs-Élysées pendant le "débat" des candidats

    Le nombre de "chances pour la Fronce" au profil de psychopathes qui haïssent ce pays par incapacité à s’y intégrer et d’en appréhender la complexité, est un résultat de l’immigration de peuplement voulue par l’oligarchie mondialiste,de l’anti-racisme institutionnel , de la repentance obligatoire, du travail délétère des merdias dominants et de la falsification de l’histoire.

     

    Répondre à ce message

  • #1708037
    Le 22 avril à 01:44 par Godefroi de Javron
    Fusillade sur les Champs-Élysées pendant le "débat" des candidats

    "si on rouvre les frontière ? " dit la journal... !
    Les frontières sont grandes ouvertes !!
    Mais ces personnes qui mentent comme elles respirent on véritablement comme maître Satan, n’est-il pas le père du mensonge ?

     

    Répondre à ce message

  • Il semblerait que le policier tué soutenait une association LGBT...

     

    Répondre à ce message

  • Encore un écran qui permettra au système de masquer les vrais problème de la France pour le prochain quinquennat. J’espère que les Français ne vont pas se faire avoir encore une fois au deuxième tour et qu’ils vont faire un vote stratégique en faveur des réelles besoin de la France.

     

    Répondre à ce message

  • #1708512

    Ceux qui disent que ça profite à Marine ont tort.
    C’est une PSY OP d’origine inconnue ayant pour but de paralyser les votants par la peur car certains ont les chocottes que Marine passe à 55% au premier tour, comme ça devrait être le cas normalement.
    La petite musique des merdias comme quoi la France se ferait punir (par des attentats, entre autres) si le FN était élu sont des menaces, pas des prédictions.

    Que personne ne cède à la panique. Votez Front National, comme tout le monde en 2017, c’est tout ce qu’il y a à faire.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents