Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

George Soros : "La désintégration de l’UE est pratiquement irréversible"

Le financier américain prône une "reconstruction"

Le financier américain célèbre George Soros appelle à une reconstruction complète de l’Union européenne, afin de la sauver car d’après lui, la décision des Britanniques d’en sortir pourrait mener à la désintégration « irréversible » de l’union.

 

Le 25 juin, George Soros a écrit sur le site internet Project Syndicate que le Brexit aggraverait non seulement la situation économique en Europe mais aussi au Royaume-Uni car les conséquences pour l’économie réelle seraient comparables à la crise financière de 2007-2008.

« Désormais, le scénario catastrophe que beaucoup redoutaient s’est concrétisé, rendant la désintégration de l’UE pratiquement irréversible. Les marchés financiers du monde entier vont sans doute rester dans la zone de remous le temps que sera négocié le long et complexe processus de divorce politique et économique d’avec l’UE », a-t-il précisé en ajoutant que l’UE est en panne et ne répond plus aux besoins et aspirations de ses habitants.

Néanmoins, le financier américain a appelé à la reconstruire complètement.

« Après le Brexit, nous tous qui croyons aux valeurs et aux principes que l’UE est censée porter doivent s’unir pour la sauver, en la reconstruisant complètement », a-t-il écrit.

De plus, il a déclaré être sûr que les Européens soutiendraient son idée de la reconstruction car « les conséquences du Brexit se manifesteraient dans les semaines et les mois à venir ».

« En quittant l’UE, la Grande-Bretagne se retrouvera peut-être au bout du compte, sans que cela soit sûr, plutôt dans une meilleure situation que d’autres pays ; mais son économie et ses habitants vont beaucoup souffrir, à court et moyen terme », a-t-il conclu.

Le 23 juin, 17 410 742 des Britanniques ont voté pour la sortie de l’Union européenne, 16 141 241 contre. Selon les chiffres officiels, le taux de participation aurait été très élevé, 72,2 % de la population britannique s’étant rendus aux urnes. Pourtant, beaucoup de Britanniques, dont la plupart sont jeunes, ne sont pas d’accord avec la décision de leur pays de quitter l’UE. Des centaines d’entre eux descendent dans les rues pour exprimer leur mécontentement. Vu que tout au long de la journée du vote et jusqu’à la dernière minute, le « remain » ou le « leave » restaient plus ou moins à égalité dans les sondages, les Britanniques appellent à mener un nouveau référendum. La pétition de William Oliver Healey a même recueilli plus de 2,7 millions de voix en seulement 48 heures.

Retrouvez le philanthrope milliardaire George Soros, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

35 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Les dires de cette vieille baderne , on en a que foutre .Ce type ne vie et n’existe que par la souffrance des peuples ,c’est toute la jouissance qui est à sa disposition ,car pour le reste ,il doit se cirer les godasses avec .Il n’existe que par son fric ,vous enlevez le fric ,il ne reste plus qu’un vieillard aigri et haineux .

     

  • " "La désintégration de l’UE est pratiquement irréversible "

    Merci Mr. Soros ( " Sorrows " pour les connaisseurs ) !!!

     

  • Je viens de lire dans une presse étrangère que MLP aurait fait pression sur le gouvernement si bien que E. Macron aurait proposé a Hollande qu’il faut un referendum dans tous les pays de l’UE. Est ce que c’est vrai ? Merci d’avance.

    Cordialement


  • Sorros,Attali,Bhl.......etc....encore et toujours les mêmes.

    Comme dirait Patricia : "Raz le bol...de l’air ,de l’air .."
    Seulement ces énergumènes n’ont pas l’intention
    de nous laisser respirer !
    Bref la dissidence est obligatoire .


  • " mais son économie et ses habitants vont beaucoup souffrir, à court et moyen terme »
    des menasses , ben oui .


  • "les Britanniques appellent à mener un nouveau référendum. La pétition de William Oliver Healey a même recueilli plus de 2,7 millions de voix en seulement 48 heures."

    Pourquoi un nouveau référendum ? Il n’y a qu’à recompter jusqu’à ce que le résultat soit "comme il faut" comme en 2000 par exemple aux States.
    Quand à l’ami George on peut compter sur lui et ses potes apatrides pour manipuler les marchés financiers mondiaux dans le sens qui leur convient.

     

    • Les arguments sont fallacieux, le référendum Maastricht n’avait pas réalisé un meilleur score en France que le référendum du brexit.
      D’autre part cette pétition est d’or et déjà reconnu comme une fraude : les 2,7 millions de voix viennent du monde entier, et rien ne prouve que les pétitionnaires soient des ressortissants britanniques ni qu’un script informatique n’a pas signé à partir des noms inscrits dans une base de donnée quelconque.


    • Pourquoi un nouveau référendum ? Sans m’étendre sur le déni de démocratie qu’une telle démarche impliquerait, certains se sont aperçu d’un hiatus statistique : la grande majorité des 18-24 ans était en faveur de l’UE mais c’est le groupe où l’on a compté le plus d’abstentions.

      Donc ces gens-là se sont dit : si on organisait un nouveau référendum, maintenant que les jeunes savent que leur vote suffirait à inverser le résultat, p’têt ben qu’ils se bougeraient les fesses au lieu de pleurnicher comme des madeleines. Sur le papier, c’est un raisonnement qui se tient.

      Seulement voilà... il y a l’argument démocratique : le peuple s’est prononcé souverainement, si j’ose dire en parlant des sujets britanniques. En bon premier ministre, honnête, probe sur soi, respectueux des institutions, et autres qualités purement hypothétiques, Cameron devrait s’opposer à une nouvelle consultation... et puis il y a l’acier froid de ce canon de la finance sur la tempe qui l’incite à tout faire pour que son pays reste dans l’UE.

      Ira-t-il jusqu’à favoriser un tel projet de consultation ? Faites vos jeux... rien ne va plus.


  • BREXIT, LE FILM à regarder sur youtube... je n’imaginais pas à quel point l’UE était une forfaiture, une arnaque à dix balles... les Anglais restent indomptables et c’est tant mieux... à nous de continuer à cotiser pour nourrir les mafias de l’Est et les empoisonneurs comme monsanto...


  • La désintégration physique de Soros semble aussi irréversible.


  • Speculateur de la livre sterling en 1992 , encore adolescent mais deja spoliateur de sa propre communaute en Hongrie des 1941 , et a vient encore donner des lecons et deverser des injonctions bidons ! Soros ou l eternel retour de Mammon, la seule et unique bete immonde depuis la nuit des temps ! Salete de Golem ! Va dans l metro ,Satanas !!!!!!


  • Quand c’est une pétition du Pr Joyeux de plus d’un million de signatures dénonçant le business vaccinal, il n’y a aucun titre dans la presse ou 2-3 à charge.

    Lorsque c’est une pétition demandant un nouveau vote suite au brexit, elle fait la une de tous les journaux, tentant de remettre en cause un référendum légitime.

    L’issue du vote ne plaisant pas aux financiers, faisons revoter, comme Sarkozy qui imposa l’europe via le parlement alors que le peuple Français avait dit non.

    Parfois la colère me monte...


  • Deux réflexions : 1°) - une pétition de 2 millions de personnes probablement les gagnantes de la mondialisation et de l’UE contre 17 millions qui ont choisi le brexit, elle est belle leur notion de "démocratie" qui est, et c’est maintenant le vrai visage, aux antipodes des soucis de l’UE, 2°)-reconstruction d’une Europe, probablement une proposition qu’on ne pourra pas refuser ? C’est probablement la fin de l’UE et de l’Euro, quant au Royaume Uni, il sera très vite beaucoup plus prospère, il fait partie du Commonwealth, ne l’oublions pas, son ambition a et est toujours celle d’une île impériale, tournée sur le monde et la mer plutôt que sur l’Europe, seule la Nation peut être source de prospérité, de sécurité et de stabilité pour son peuple, largement méprisé par cette Union européenne, merci aux britanniques clairvoyants !


  • La "quenelle" de M.Soros se trouve surtout dans le dernier chapitre, le reste c’est de l’enrobé.


  • Il veut dire par là. que l’Union européenne va exploser en des dizaines de régions - car suivant l’exemple écossais, l’UE exigera un référendum région par région...comme quoi, le Brexit n’était qu’une opération à plusieurs détentes : retrait de l’Angleterre, indépendance de l’Ecosse, et duplication de ce modèle à travers toute l’Europe...

     

    • Ce pourrait tout à fait être cela, et il s’agirait pour l’oligarchie de créer maintenant un appât pour les futures autres régions européennes, soit une situation de contraste économique entre, en l’occurrence ici, un pays qui voit sa Livre tomber à son niveau le plus bas depuis 1985 et l’euro fort des régions européistes (L’Ecosse dans ce cas précis). Le temps nécessaire pour fragmenter le continent avec un pistolet monétaire sur le tempe. Les disparités régionales ainsi créées et le niveau de vie respectif des citoyens européens étant le leit motiv de ces intérêts à court terme.


  • Jamais entendu parler de ce William Oliver Healey. Apparemment il veut qu’on revote jusqu’à ce que le résultat soit conforme à ce qu’il veut, c’est bien ça ?


  • Ben, c’est pas une mauvaise idée... Ca permettra peut-être de créer une équipe de football européenne. Internationalement ce serait une plus value pour nous... ! Il ne faut pas toujours jeter le bébé avec l’eau du bain... L’Euro 2016, c’est bien mais la coupe du monde c’est mieux... !


  • Et soros, il se désintègre quand ?

     

  • Plus double, tu meurs :

    - Ce sont les mondialistes qui ont ourdi et permis le Brexit.
    - Ils l’ont fait car le citron de leur UE ne donnait plus de jus : trop lente parce que trop bureaucratique, elle ne détruisait plus assez vite les nations membres.
    - Mais même si elle avait été d’une efficacité constante et égale, ils l’eussent détruite quand même de peur "que l’on débusquât Soros derrière Juncker".

    L’Europe va mourir pour ne rien reconstruire d’autre que le renard libre dans le poulailler ouvert aux quatre vents.

    Ce sera le retour de l’Europe des nations, soit l’alignement des pions concurrents et impuissants devant le renard invisible.

    Il pourrait même y avoir une entité supérieure coloriée Europe où , comme à Constantinople, ces messieurs pourront continuer à discuter du sexe des anges pendant que la menace s’agglutinera sous nos remparts, d’ailleurs démontés.

    Contre la lâcheté suicidaire on ne peut rien.

    Pour une raison simple : le renard, prudent et solvable, les a déjà tous achetés.
    Et si "acheté", nous ne le sommes pas, c’est seulement que nous ne faisons pas partie de leur bande.

    Donc, maintenant nous pouvons traduire l’apostrophe de Soros :

    "la désintégration de l’Europe est pratiquement irréversible" = "Notre assemblée occulte de renards a unanimement décrété que vous étiez des poules"

    Merci pour le faire part de décès.
    Faites attention quand même qu’on ne vous renvoie pas votre faire part.


  • Il prône une reconstruction… de là à penser que ce démantèlement présent de l’Europe et sa future "reconstruction" sont prévues depuis lurette. Reste à voir ce que cet aimable chacal planifie pour la dite reconstruction. A n’en pas douter, ce sera pire.


  • M Soros a raison,il faut bien une "reconstruction " de l’Europe,effacer les défauts connus,se réorienter vers une meilleure organisation,celà fait longtemps que celà courait.France et Allemagne ,qui sont les vrais moteurs de l’ Europe,doivent mieux travailler ensemble dans cette construction
    comme par le passé,et çà fonctionnait.La France a voulu,à la chute du mur,intégrer tous les pays,(par peur d’une Allemagne trop forte)prétextant que la liberté était une et indivisible,alors que l’Allemagne aurait préférée n’accepter de nouveaux membres qu’au fur et à mesure,on voit bien que celà n’a en rien diminué sa puissance,au contraire,et qu’accepter tout le monde a fini par tout faire foirer.Du courage,de l’abnégation,pour une Europe indépendante des USA,ayant sa propre défense,et donc sa propre politique ,sa propre diplomatie,pour qu’on soit enfin positionnés pour ce qu’on est:le top niveau par rapport aux autres puissances !Amen !

     

    • Vous plaisantez ? L’intégration des pays de l’Est a été voulu par les USA à cause de leur Russophobie délirante qui serait bénéfique pour orienter la politique diplomatique et par les Allemands qui voyaient, voient et verront toujours en eux un interland avec une main-d’oeuvre abondante et bon marché et des marchés d’exportation de premier plan.
      La France s’est écrasé benoitement pour ne pas nuire à l’avancé de la construction, comme elle a donné sa bénédiction à la réunification Allemande et comme elle a accepté de la financé en surévaluant son Franc et en flinguant ses capacités d’export vers les-dits nouveaux marchés à prendre.
      Par contre pour ce qui est du cas de la Turquie, les US veulent que le périmètre de l’UE et de l’OTAN coïncide mais les Allemands sont vent debout donc ça n’est toujours pas fait. Si d’aventure les Allemands avaient été d’accord, l’avis du peuple Français aurait été facultatif.
      La règle en matière d’élargissement, c’est que plus il y a de nombreux pays qui entrent, plus le centre géographique de l’UE se déplace vers Berlin et plus les politiciens Français deviennent inaudibles et impuissants pour orienter la construction.


  • Ce qui nous gène le plus nous les Français dans l’UE, c’est qu’on ne sait absolument pas où elle va et veut nous mener, nous ne voulons pas finir comme les rats de Hamelin, emmenés par le joueur de flûte se noyer dans la rivière .


  • Le Brexit va sans doute offrir à ce spéculateur-voyou une excellente occasion de s’enrichir .


  • Comprendre l’inverse de la part de ce crotale ; tout ce qui est bon pour lui se traduit en très forte nocivité pour les autres. Quand quittera-t-il notre planète ce prédateur, j’attends ce moment avec impatience car sa nocuité s’intensifie chaque jour qui lui reste à vivre, en espérant qu’il emporte, dans son trou noir, toutes ses organisations, associations malfaisantes.


  • le chaos migratoire que cet individu a encouragé par tout les moyens et contre la volonté des peuples est un plus grand danger pour l’Europe que le départ de la Grande Bretagne qui ne représente qu’un très faible pourcentage des échanges commerciaux pour les autres pays européens.


  • "Coïncidences" ?
    C’est exactement le même message que toutes nos élites politiques..... Les ordres continuent à venir de loin ! ;)
    Tous les "retourneurs de vestes", mis figues mis raisins, ne vont pas tarder à se démasquer, le bal des "salauds du système" devrait bientôt s’organiser.
    A bon entendeur.


  • Si c’est toi qui le dit, sur ce sujet là, on te croit roro.


Commentaires suivants