Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

George Soros fait inculper l’oncle de Bachar el-Assad en France

Via l’une de ses ONG

L’ancien vice-président de Syrie Rifaat el-Assad, oncle du président Bachar el-Assad, a été inculpé en France, où il est soupçonné d’avoir bâti une fortune immobilière grâce à des détournements de fonds publics, a appris l’AFP mardi de sources concordantes.

 

Frère de l’ancien président syrien Hafez el-Assad, qui l’avait écarté du pouvoir dans les années 80, Rifaat el-Assad, 78 ans, a été inculpé le 9 juin pour recel de détournement de fonds publics, blanchiment, ainsi que travail dissimulé pour des salaires d’employés non déclarés, selon une source proche de l’enquête.

Le juge d’instruction a délivré un mandat pour qu’il lui soit amené, selon cette source.

Dans un communiqué, l’ONG Sherpa, spécialisée dans la défense des victimes de crimes économiques et qui avait déposé plainte en 2013 et 2014 dans cette affaire de « biens mal acquis », s’est félicitée de cette « avancée ».

En exil depuis les années 80, partageant sa vie entre la Grande-Bretagne, la France et l’Espagne, Rifaat el-Assad est accusé par Sherpa de s’être bâti une fortune considérable grâce à l’argent issu de la corruption et de détournements de fonds en Syrie.

Dans un rapport de 2014 dont l’AFP a eu connaissance, les enquêteurs des douanes estimaient à environ 90 millions d’euros la valeur globale du patrimoine immobilier détenu en France par Rifaat el-Assad et sa famille, au travers notamment de sociétés luxembourgeoises.

Bachar el-Assad face aux manœuvres de l’Empire, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je veux dire que ce Soros est un véritable nuisible ! Tout comme le sont des Kissinger, Rockfeller, & Rothschild family, et quand on pense que un type comme Kissinger a reçu un Nobel de la Paix ...On croit "rêver" (c’est une litote bien sûr ! )

    Mais en revanche je ne savais pas que des "ONG" avaient (ou pouvaient ) avoir de tels pouvoir ! Pourquoi des français ou des ONG françaises ne se chargent-elles pas de faire de même pour d’autres nuisibles (réels ceux là ! des Saoudiens en vadrouille en France, etc ...par exemple ! Mais bon il faut avoir l’argent et le pouvoir d’un Soros pour y arriver j’imagine ...)

     

    • Il faut surtout faire partie de la communauté du (des) pouvoir.....Ré écouter "L’heure la plus sombre" avec F Cousin ou il montre (même si sa vision est aujourd’hui tres utopique) que le pb est l’argent comme référant au lieu du bonheur...


  • Les milliards de Soros, eux, ne peuvent susciter le doute, c’est évident.

    Un personnage de lumière comme lui n’a jamais recouru à aucune malversation, escroquerie, entourloupe.
    Quand même, merdre !

    Bonne occasion pour montrer aux Assad que ce ne sont que de tout petits joueurs, contrairement aux inuit.


  • Soros, qui a fait sa fortune sur les spéculations, contre la Livre entre autres se permet de financer une ’ONG’ qui défend les victimes des crimes économiques... c’est d’un cynisme...

     

    • #1498612

      Nous pensons exactement la même chose Cher Monsieur, Soros c’est l’hôpital qui se moque de la charité, tout en prétendant la faire via ses ONG, chargées sous prétexte de faire du bien, de défendre ses intérêts personnels.
      Il nous prend vraiment pour des "cons" le George !"


  • et quand est-ce que la Justice va s’occuper des criminels qui ont déstabilisé la lybie et qui nous a foutu dans le chaos en France ?
    c’est pas l’inculpation qui leur faudrait , c’est la Guillotine -

     

    • Et encore si Soros par le biais de ses "ONG" diverses et variées, spécialisées dans le semage de chaos généralisé n’était "responsable" que de celui qui règne en Syrie et en Libye ça irait ! Mais le pire c’est qu’il est à l’origine de tous les "printemps arabes" survenus (croit-on de manière "spontanée" et voulues par le peuple pour le peuple et pour plus de "libertés" ) dans tous les pays, dont les présidents ont cessé d’apporter "entière" satisfaction aux ricains, comme en Ukraine, comme partout où il y a eut des "révolutions colorées" (orange pour l’Ukraine ), la révolution des roses en Georgie, la révolution du Cèdre au Liban etc etc ..Sont toutes le résultat du travail de sape et de manipulation d’ONG(sic) ricaines qui sont toujours de près ou de loin liées à ce nuisible de Soros !


  • Au lieu de s’occuper des escrocs étrangers, ils feraient mieux de s’occuper du voyou Balkany - mais il est vrai qu’il est aussi étranger que l’oncle de Bachar .


  • SOROS ; c’est l’hôpital qui se moque de la charité !!!!


  • Le frérot , pff , un rigolo par rapport au 400patates perçues par Nanard sur not’ dos ?!... Et sans compter son patrimoine aie aie aie !... Sinon les soros , bien sûr qu’ils ont les mains libres et même plus, pour torpiller ou faire émerger des états qui leur servent à étendre leurs influences.


  • 90 millions c’est ridicule, en france ils ont détourné (les partis politiques, principalement l’ump et le ps) 450 milliards d’euros, 5000 fois plus, nous sommes le ou l’un des pays les plus corrompus de la planète. J’aimerai que les journalistes nous présent les résultats des procès pour savoir ce que retiennent les juges pour qualifier de détournement d’argent public. Le plus misérable en droit international c’est que bachar al assad ne pourra pas juger les différents politiciens français comme personne ne pourra juger busch pour avoir inventé des armes massives en irak afin de déclencher une guerre. Au moins on a la "chance" de se trouver dans un pays puissant.


  • Ce petit évènement n’est que la partie émergée de l’iceberg.
    Qui a spéculé sur la Livre en 1992, gagnant 2 milliards, faisant sauter la Banque d’Angleterre et engendrant l’inflation ?
    L’hedge fund de quel investisseur a préparé des attaques spéculatives sur la Grèce aux côtés d’initiés dans un resto de Manhattan, après avoir traficoté les chiffres du taux d’endettement, menant à la "crise" grecque et au martyr de sa population ?
    Qui vient d’engranger des sommes astronomiques en pariant sur le Brexit et en investissant masivement sur l’or ?
    Qui spécule sur un effondrement mondial des monnaies fiduciaires en achetant de l’or ? Soros, Soros, Soros et encore Soros.
    De l’aveu d’économistes qui me paraissent indépendants (Myret Zaki) nous souffrons de l’impuissance des états à imposer une régulation de la toute puissance finance internationale, ce qui peut faire douter de la portée d’un programme politique.

     

  • #1499623

    En classant cet article dans la rubrique "Bachar el-Assad face aux manœuvres de l’Empire", le site - et ses lecteurs, vu la teneur de leurs commentaires - semble ignorer que Rifaat el-Assad n’est pas spécialement un soutien de Bachar, même s’il est son oncle... C’est plutôt tout le contraire.

    Responsable du massacre de Hama en 1982 (plus ou moins 10 000 morts selon les estimations sérieuses), Rifaat a été exilé par Hafez el-Assad dans les années 80 et n’a pas été autorisé à remettre les pieds en Syrie depuis 1999, année où ses partisans ont tenté un coup de force à Lattaquié, et ont été mis en déroute par les forces de sécurité.

    Depuis 2011, Rifaat essaie de se refaire une virginité auprès des Occidentaux en tentant de présenter son clan (lui ou ses fils) comme une alternative à Bachar et n’a pas été le dernier à faire du tort à son neveu. En outre, Rifaat est totalement déconsidéré en Syrie où personne ne souhaite le voir revenir et où il a la réputation d’être juste un mafieux corrompu.

    Qu’il soit aujourd’hui poursuivi par une ONG de Soros ne signifie aucunement qu’il s’agit d’une nouvelle manoeuvre de l’Empire contre la Syrie et son président Bachar El-Assad. C’est juste le cours normal des choses, l’ONG en question enquêtant sur la corruption d’Etat dans les pays du Tiers monde (ils feraient bien de s’intéresser aussi à l’argent provenant des Assad et reçu par nos dirigeants depuis 40 ans : les relations entre la Syrie et les socialistes et le RPR étaient plus que prospères dans les années 80-90). Des gens comme Khaddam (ancien vice-président en exil en France, retourné par les services secrets en 2005) et la famille Tlass (ancien ministre de la défense, très proche des réseaux socialistes notamment) pourraient très bien se retrouver dans le collimateur des ONG et de la justice pour les mêmes faits reprochés à Rifaat, s’ils n’étaient protégés en haut lieu. La somme de 90 millions d’euros paraît d’ailleurs passablement faible eu égard à la stature du personnage : quand bien même on les lui prendrait, il lui en resterait encore assez, à lui et à ses descendants sur plusieurs générations, pour continuer à faire la fête dans ses propriétés de Marbella.

    Rifaat n’est pas à plaindre, même si c’est l’affreux Soros qui lui fait des misères. A la limite, ça arrangera Bachar qu’on occupe un peu son oncle à autre chose qu’à lui chercher des noises !