Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Gladio, un modèle de déstabilisation oligarchique

Une structure de pouvoir qui résonne étrangement aujourd’hui

 

 

 

 

 

À la lumière de la création au lendemain de la Seconde Guerre mondiale d’un réseau paramilitaire par l’oligarchie anglo-américaine (OTAN, CIA et MI6), destiné à déstabiliser les pays qui pourraient basculer dans le communisme, ou pas assez alignés au goût des maîtres du « monde libre », par le moyen entre autres d’attentats sanglants, ce que conteste au demeurant le Département d’État américain, nous sommes en mesure de reconsidérer les événements de 2015 en France.

 

En remplaçant « communisme » par « islamisme », on tombe sur des structures de communication et d’interventions similaires. Ce qui ne prouve pas que l’oligarchie précitée est à l’origine de la vague d’attentats qui touche la France, et par extension l’Europe.

« Après le danger du fascisme, c’est la peur du communisme qui hante le gouvernement américain, la crainte d’une révolution communiste mondiale. C’est pourquoi le National Security Council voit le jour en 1947 à la Maison-Blanche. Ce Conseil national de sécurité rassemble ministres et conseillers de la présidence. Sa préoccupation essentielle : la sécurité du monde libre et la suprématie militaire de l’Union Soviétique. Un an plus tard, ce conseil de sécurité adopte un programme de plusieurs millions. Il s’agit de mettre sur pied en Europe de l’Ouest des unités paramilitaires secrètes, elles opèreront à couvert sous le nom de Stay Behind, allusion à ceux qui resteront derrière le front, et plus tard, sous celui de Gladio. »

La mise en place de structures militaires secrètes en Europe et coordonnées par un Centre, dans le dos ou avec la complicité des régimes politiques officiels en place, est un coup porté à la réalité des démocraties occidentales d’après-guerre.

En réalité, la marge de manœuvre des dirigeants européens « menacés » par le communisme (de leur peuple, s’entend), était très fine. Les réseaux « corrigeaient » donc avec tous les moyens possibles – incluant la violence – l’écart desdits pays avec la ligne de l’Empire. On pouvait gloser sur la ligne de Moscou, on appliquait la même méthode, mais de manière moins voyante. La coercition était là, tapie dans l’ombre. Il est probable que nos dirigeants ont été avertis de cette double couche dirigeante qui pouvait à tout moment déstabiliser le pays (le cas italien avec Andreotti).

Une menace concrète, qui fait réfléchir rétroactivement sur toutes les actions antifrançaises décidées par nos dirigeants depuis 15 ans (on met de Gaulle et Mitterrand à part, qui fleuraient bon l’antiaméricanisme, dans certaines limites). L’arrimage de notre politique extérieure – qui fut indépendante, dans la mesure du possible, ou qui prenait en compte avant toute chose l’intérêt national – aux intérêts de l’oligarchie américano-sioniste, est un fait que même nos dirigeants ne contestent plus, puisqu’ils l’expriment ouvertement (voir les déclarations de Sarkozy puis Valls sur la primauté de la « sécurité d’Israël »).

Après le secret des années 1960-1970, en est-on arrivé à une politique de « transparence » médiatique des intérêts de l’oligarchie qui prennent le pas sur les intérêts nationaux ?

Les Américains ayant su se faire « aimer » par le biais de leur machine de guerre culturelle, de là à ce que le nationalisme américain double le nationalisme français sur le sol tricolore, il n’y a qu’un pas. C’est peut-être l’explication de fond de l’américanisation à marche forcée de la jeunesse française. Ainsi, plus besoin de mentir, puisque « vos » ennemis sont « nos » ennemis, semble dicter le président américain, aussitôt suivi par les présidents français. L’alignement officiel permet de ne plus mentir au peuple, et d’éviter une situation schizophrénique, à savoir la gestion d’un pays sous la menace d’un terrorisme potentiel bien implanté, et prêt à tout.

Alors, « nos » attentats, coups de patte de l’oligarchie qui nous estime pas encore assez alignés sur ses plans et ses intérêts ? L’avenir le dira.

 

Le documentaire d’Arte diffusé en 2012 revient de manière sobre sur la naissance et l’exploitation de ces réseaux occultes :

 

Si Gladio n’existe plus, alors il a changé de nom, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1327025

    Merci pour ce vaccin de rappel et souvenons nous des tueries du Brabant comme échos à celles de Paris.
    A l’époque la Belgique voulait que le siège de l’OTAN quitta le pays, après ces événements plus rien !


  • Ne vous inquietez surtout pas ,comme le nuage de tchernobyl ,ce genre d organisation occulte n est jamais parvenue a passer les frontieres francaises.


  • #1327038

    Petite faute de frappe



    C’est peut-être l’esplication de fond de l’américanisation à marche forcée de la jeunesse française



  • #1327057

    @tintin

    Et oui souvenir. Et on avait voulut tout mettre sur la bande à Haemers.

     

    • Patrick Hamers trainait aux mêmes endroit que VDB et n’a jamais été que le porte-flingue de quelques industriels du textile vivant aujourd’hui à Monaco et dont vous imaginez l’obédience ...


  • #1327103
    le 22/11/2015 par dindon de la farce
    Gladio, un modèle de déstabilisation oligarchique

    Apparemment, la feuille de route (roadmap) de l’EI pour le proche-orient et autres est la :
    http://www.linternaute.com/actualit...

    Y a beaucoup de choses, déroulement, objectifs, howto, argumentations religieuses (je sais pas ce qu’elles valent ?), c’est "bien" ficelé, on dirait que ça sort d’un labo (Tavistok & co & MK & autres).

    Ne riez pas quand il est dit, que le système social de l’EI est progressiste, avec soins gratuits ...


  • "Le documentaire d’Arte diffusé en 2012 revient de manière sobre..."

    Quelle est la "sobriété" de ce documentaire idiotement orienté vers le gros amalgame gauchiste (OTAN == nazi == méchants, etc.) ?
    Rien sur les motivations, les manipulations ni bien sûr sur l’orientation politique des différents gouvernements de l’époque. On n’entend que "extrême droite" du début à la fin. Comme si un seul mot suffisait à expliquer l’assassinat d’innocents. Les interviews pleines de pathos de victimes sont particulièrement inutiles.

     

  • #1327208

    Vous avez entendu les camarades a 29 min 10, il y a eu 14 massacres a cette époque en Italie. Pas un seul cas où ils ont pu démasquer les vrais responsables. Comme chez nous, il n’y a jamais eu aucune preuve que c’était bien Merah, Kouachi, Abdeslam ou Abaaoud les responsables. On nous dit toujours "présumé" et ils se font descendre. Merci E/R pour ce rappel salvateur en ces temps troublants.


  • #1327258

    MERCI à ER pour relayer ce documentaire très instructif !...
    Et qu’en est-il des épouvantables attentats de Madrid en mars 2004 ?
    Gladio déguisé en islamistes ?


  • #1327320

    Ces mercenaires terroristes d’aujourd’hui et d’hier, pourquoi seraient-ils
    d’extrême droite , plutôt que d’extrême gauche ?
    je me pose la question , puisque ces gens sont pris en main par les
    services secrets de surcroît étrangers avec la complicité c’est vrai
    de personnages en place où ont eu lieu les attentats....dans les jeux
    d’intérêts , le bord politique n’a que peu d’importance , je pense..... ?

    La gauche souvent se débarrasse de ces sales coups sur le dos de
    ceux qui sont leurs adversaires , ils savent faire...encore aujourd’hui
    c’est la technique employée , je ne crois pas en la version officiel de ce
    monde corrompu !


  • #1327342

    Un spécialiste de la question "armées secrètes de l’OTAN est le professeur suisse Daniele Ganser. Il développe le resultats de ses recherches dans la vidéo suivante :
    https://www.youtube.com/watch?v=HzC...

     

  • Les Années de Plomb ne sont pas terminées. Mais aujourd’hui, on se sert des mouvements islamistes pour terroriser la population et alimenter la stratégie de la tension, à la place des mouvements d’extrême-droite et d’extrême-gauche des années 60-70.


  • #1327399

    Ce documentaire cache subtilement les authentiques buts de ces attentats.

    Plutôt qu’organisés par les gouvernements européens, ces attentats sont des menaces pour ces gouvernements. Ils sont des signes envoyés par leurs auteurs. Il signifient : c’est nous qui commandons ! Ne faites pas les malins. Soumettez-vous ! Sinon nous irons plus loin... Peut-être ces États manipulent-ils quelques militants extrémistes à court d’argent ? Mais les véritables auteurs ne sont pas ces militants perdus. De même que les explications volontairement invraisemblables sont divulgués par les médias. L’histoire du fou solitaire de Munich me rappelle celle du copilote fou du 24 mars 2015...

    Ce documentaires laisse le bon peuple croire à des "organisations d’extrême-droite" groupusculaires capables d’organiser des méga-attentats comme celui de la gare de Bologne... Alors que c’est impossible. D’abord pour des raisons psychologiques. Ensuite un attentat comme celui de Bologne ne peut être que le fait d’un État. Cet État ennemi cherche par le moyen des attentats à étouffer chez les gouvernements visés toute velléité d’indépendance... Que visaient à interdire ces attentats visant l’Italie et l’Allemagne ? Sans doute des décisions étaient à prendre par les Allemands et les Italiens.

    Ces émissions tv entretiennent la division des Européens entre eux, sèment la méfiance à l’égard des gouvernants, sèment la haine entre les citoyens... et cachent la réalité.

    Cela dit, il n’est pas inintéressant de les visionner. Ils rafraichissent la mémoire exposent des demi-vérités... et rappellent que nous sommes, ainsi que nos gouvernements et nos administrations, soumis à des monstres.


  • #1327607

    Extrait de "LES ARMÉES SECRÈTES DE L’OTAN" de Daniele Ganser
    Publié sur Réseau Voltaire
    http://www.voltairenet.org/spip.php...
    Les tueurs fous du Brabant



    "En 1984, un escadron des US Marines décolla d’un aéroport situé au nord de Londres. Après avoir sauté en parachute au-dessus de leur cible, ils gagnèrent leur destination où les attendait un agent du SDRA8 qui devait leur servir de guide dans la région. Dissimulant leur présence à la population locale, les commandos états-uniens et les soldats de l’ombre belge passèrent les 15 jours qui suivirent à se préparer en vue de leur mission : l’attaque de nuit de la caserne de Vielsalm, une ville du sud de la Belgique. Les Marines approchèrent furtivement de leur objectif et ouvrirent le feu. Un officier de police belge trouva la mort et un soldat US perdit un oeil dans l’opération.
    (...)
    Après chacune de ces opérations menées au cours des années 1980, les autorités belges détruisaient soigneusement tous les indices pour éviter que naissent des soupçons.
    (...) les armes dérobées avaient été placées entre les mains d’un obscur groupe d’activistes de gauche dans le but de faire croire à la culpabilité des communistes : Certaines des armes volées à Vielsalm furent retrouvées dans un appartement appartenant aux CCC, les Cellules Communistes Combattantes.
    (...) L’objectif était de donner l’impression à la population que le Royaume de Belgique était sous la menace d’une révolution rouge. (...) D’octobre 1984 à l’automne 1985, les CCC furent responsables de pas moins de 27 attentats. Le groupe, dirigé par Pierre Carette, visait les symboles du capitalisme dont des installinstallations US liées à l’OTAN, des banques et des bâtiments militaires. Le 17 décembre 1985, les leaders furent arrêtés.
    (...) Les communistes tombèrent en discrédit jusqu’à ce que des journalistes découvrent que le réseau terroriste bâti par Pierre Carette était en fait composé d’agents proches de l’extrême droite.
    (...) Les tristement célèbres tueries du Brabant, série d’attentats terroristes aussi inexplicables que sanglants firent 28 morts dans la région de Bruxelles entre 1983 et 1985.
    (...) Le ministre de la Défense Guy Coëme se heurte au mur du silence. Les militaires placés sous ses ordres refusant de répondre à ses questions.
    Les tueurs s’évanouirent dans la nature et n’ont, à ce jour, toujours pas été jugés, ni arrêtés, ni même identifiés".



  • #1327631

    Et on ose nous qualifier de complotistes !
    Nous apparaissons plus comme des boys scouts devant l’énormité de la réalité qu’autre chose !
    Tout compte fait L’’antre du diable n’est pas là où tout le monde pense, mais bien à " la Maison Blanche"
    Peut-être qu’ils l’appellent comme ça pour cacher toute la souillure "humaine" qu’il y a dedans

     

  • C’est marrant,dans le supplément week end du monde de samedi, il y avait un article sur justement les attentats de la gare de Bologne ,pensez vous qu’ils auraient parlé des réseaux gladio et autres
    stay behind de l’otan non evidement pas, sa aurait peut être mis la puce a l’oreille aux lecteurs de ce torchon.


  • #1328243
    le 23/11/2015 par la_marmotte casquée
    Gladio, un modèle de déstabilisation oligarchique

    Quand Coluche était conspi...

    ça prend 45 secondes ...à écouter SVP

    http://www.dailymotion.com/video/x3...


  • #1328589
    le 24/11/2015 par alcalino terreux
    Gladio, un modèle de déstabilisation oligarchique

    Il y a tellement de couches successives de désinformation entre la vérité et le peuple que même en face de documents accablants à l’encontre des véritables fauteurs de troubles il renonce à "chercher à comprendre".
    Quoi de plus naturel que d’avoir confiance en ceux qui vous rendent la vie plus rose via une culture immédiate et accessible plus grand nombre ?
    Du grand art mais du réchauffé aussi visiblement.


Commentaires suivants