Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Goldman Sachs ne financera pas Trump

Rappel : Lloyd Blankfein est proche de la famille Clinton

La banque américaine ne veut pas être accusée de trafic d’influence dans la course à la Maison Blanche.

 

Goldman Sachs a décidé d’interdire à ses dirigeants de contribuer financièrement à un certain nombre de campagnes électorales, dont celle de Donald Trump. Elle entend ainsi éviter des accusations de trafic d’influence, selon un document interne consulté par l’AFP.

Depuis le 1er septembre, les associés (partners), le nec plus ultra au sein de la prestigieuse banque, « sont interdits de s’impliquer dans des activités politiques ou de faire des contributions (en nature ou d’ordre financier) à une campagne électorale d’un candidat à un poste local ou à une campagne de responsables politiques sortants ou en poste visant une fonction fédérale », écrit Goldman Sachs dans ce document daté du 29 août.

En exemple, la firme cite nommément le ticket républicain Donald Trump/Mike Pence, le colistier du milliardaire étant encore gouverneur de l’État de l’Indiana. La candidate démocrate Hillary Clinton et son colistier Tim Kaine ne sont en revanche pas visés par cette mesure.

« Ce changement de politique a pour but d’éviter une violation par inadvertance des règles "pay-to-play" », explique Goldman Sachs. La banque fait référence à l’arsenal anti-trafic d’influence de la SEC, le gendarme de la Bourse américain, sanctionnant des contributions illicites à la sphère politique en échange de contrats.

 

Réputation à préserver

Souvent accusée d’être la banque des puissants, la firme cherche aussi à préserver sa réputation. Ce changement de politique « vise aussi à minimiser un potentiel dommage de réputation causé par une fausse perception que la firme essaie de contourner les règles de "pay-to-play" », souligne-t-elle. Tout salarié concerné qui enfreindrait cette interdiction s’expose à une action disciplinaire.

L’interdiction touche environ 467 banquiers sur 34 400 salariés au total. Mais ceux-ci représentent souvent les plus grosses rémunérations de l’établissement.

Le reste des salariés doit toutefois, comme de tradition, obtenir le feu vert pour toute contribution en nature ou d’ordre financière à une campagne électorale, rappelle Goldman Sachs qui ne s’est pas officiellement prononcée pour un candidat dans le cadre de l’élection présidentielle de novembre.

Les directeurs financiers des deux campagnes sont néanmoins d’anciens banquiers de Goldman Sachs : Steven Mnuchin (Donald Trump) et Gary Gensler (Hillary Clinton). Contactée par l’AFP, Goldman Sachs n’a pas souhaité commenter.

Sur les liens entre la Banque et l’establishment,
lire chez Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1551596
    le 08/09/2016 par La pythie
    Goldman Sachs ne financera pas Trump

    Tout cela, c’est du pipeau...que ce soit Clinton ou Trump, cela ne changera rien : aucun président ne contrôle les USA, le pouvoir est aux mains des grands groupes et ça n’est pas prés de changer !
    Le système veut faire croire que voter Trump, c’est être subversif alors que c’est faux, bien sûr : comme voter FN chez nous, c’est juste changer son fusil d’épaule...la voie patriotique est la nouvelle arnaque que le système à trouvé pour nous égarer. La politique, qu’elle soit de droite ou de gauche, du centre ou du milieu, est au service des oligarchies, cela et rien d’autre...

     

    • #1551862
      le 08/09/2016 par Estoc
      Goldman Sachs ne financera pas Trump

      Tout à fait d’accord avec vous. Voter, c’est valider le système qui depuis longtemps n’a plus comme maître les élus mais la finance et surtout les banques.


  • #1551640
    le 08/09/2016 par dixi
    Goldman Sachs ne financera pas Trump

    Le contraire m’aurait étonné .


  • #1551654
    le 08/09/2016 par Gerard J. Schaefer
    Goldman Sachs ne financera pas Trump

    Un bon mille feuille au dessert !

    Rajoute quand même quelques couches d’intersections au carrefour des collusions intéressées...

    Miam-miam !


  • #1551708
    le 08/09/2016 par goy pride
    Goldman Sachs ne financera pas Trump

    La campagne de Clinton est une catastrophe ! Ils n’avaient pas prévu une telle tragédie ! Que vont-ils faire ? Assassiner Trump semble hors de question, trop dangereux...ils vont soit préparer une annulation des élections (troisième guerre mondiale ? Prétexte terroriste ? A cause de Poutine qui aurait pris le contrôle des machines à voter ?), soit bidonner allègrement les votes en trafiquant les machines à voter électroniques...

     

    • #1552352
      le 09/09/2016 par Miville
      Goldman Sachs ne financera pas Trump

      Non, Trump joue avec les oligarques, sa politique ne fait qu’un avec celle de son alter ego l’ultra-sioniste Sheldon Adelson, son rôle est simplement de pourrir le climat du discours politique de manière à légitimer le retour de l’insulte et du racisme, de mettre fin à la rectitude politique qui a désormais joué le rôle qu’elle avait à jouer ; maintenant que c’est fait, il va faire une série de gaffes volontaires ou feindre le gâtisme avancé ou se faire porter malade pour quitter la scène et laisser la Clinton se faire couronner.


  • #1551721
    le 08/09/2016 par XtaZiiy
    Goldman Sachs ne financera pas Trump

    C’est drôle parce que leurs financement pour la campagne d’Hillary Clinton est de l’ordre de 800 000$, donc faudrait pas prendre les gens pour des cons.

    De toute façon Trump l’a dit et redit, il n’a a pas besoin de financement tiers (cf. son discours devant l’AIPAC par exemple).


  • #1551733
    le 08/09/2016 par calal
    Goldman Sachs ne financera pas Trump

    Les directeurs financiers des deux campagnes sont néanmoins d’anciens banquiers de Goldman Sachs : Steven Mnuchin (Donald Trump) et Gary Gensler (Hillary Clinton).

    LOL...


  • #1551734

    C’est surtout parce que Trump a fait comprendre à ces banquiers que le mondialisme, Trump s’en tamponne l’oreille avec une babouche !
    C’est pour ça qu’à la minute où Trump gagne l’élection le garde du corps de la CIA le plus proche le tuera sur place.


  • #1551743
    le 08/09/2016 par michel amm
    Goldman Sachs ne financera pas Trump

    "Les directeurs financiers des deux campagnes sont néanmoins d’anciens banquiers de Goldman Sachs : Steven Mnuchin (Donald Trump) et Gary Gensler (Hillary Clinton). Contactée par l’AFP, Goldman Sachs n’a pas souhaité commenter."

    A méditer pour ceux qui croient qu’il y a une différence de fond (humour) entre Trump et Clinton.

    Ce sont deux marionnettes dirigées par les très anciens rois de la finance.

    Et les seuls personnes dont vous pourriez espérer quelque chose de nouveau, comme Ron Paul, n’ont pas la parole dans les merdias du monde entier y compris en Russie et en Chine. (Méditez encore).

     

    • #1552250
      le 08/09/2016 par Robert
      Goldman Sachs ne financera pas Trump

      L’ex de Goldman Sachs est l’employé de Trump et non l’inverse, n’essaie pas de nous faire prendre des vessies pour des lanternes !


  • #1551744
    le 08/09/2016 par TaTaYoYo
    Goldman Sachs ne financera pas Trump

    Mon Dieu quelle surprise !


  • #1551755
    le 08/09/2016 par rectificateur
    Goldman Sachs ne financera pas Trump

    Incroyable cette hypocrisie... "ne veut pas être accusée de trafic d’influence", mais avec certains c’est permis ! Ils prennent vraiment les gens pour des crétins.


  • #1551774
    le 08/09/2016 par Spec Ops : the line
    Goldman Sachs ne financera pas Trump

    B1 vu la réputation qu’elle se traîne, ça serait plutôt de nature à jouer en la faveur de Trump.


  • #1551779
    le 08/09/2016 par VIVACHAVEZ
    Goldman Sachs ne financera pas Trump

    "Goldman Sachs ne financera pas Trump".

    Le contraire m’eût étonné...........


  • #1551788
    le 08/09/2016 par Petit Louis
    Goldman Sachs ne financera pas Trump

    Ils sont avisés, chez Goldman Sachs. Un contournement des règles en faveur de Clinton, ça passera sans problème ; mais en faveur de Trump, là, on verrait la loi s’appliquer.


Commentaires suivants