Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Gorbatchev : "L’OTAN veut faire de la Guerre froide une guerre chaude"

À Varsovie, les intentions ont été claires

Alors que l’OTAN a confirmé, durant son sommet du 8 et 9 juillet, un déploiement de militaires aux frontières de la Russie, l’ancien chef d’État soviétique Mikhaïl Gorbatchev a reproché à l’Alliance de compromettre la paix entre l’Est et l’Ouest.

« Toute la rhétorique employée à Varsovie [où se tenait le sommet de l’OTAN] trahit un désir de faire la guerre à la Russie. Ils [les États membres de l’Alliance] ne parlent que de défense, mais ils se préparent en fait pour des opérations offensives », a affirmé le dernier dirigeant de l’URSS, Mikhaïl Gorbatchev, d’après l’agence de presse russe Interfax. « L’OTAN a entamé les préparatifs pour faire de la Guerre froide une guerre chaude » a-t-il déclaré sans ambages.

 

 

L’ex-chef d’État soviétique fait référence à la nouvelle progression de l’OTAN en Europe de l’Est, à la frontière russe, qu’a avalisée le sommet de l’Alliance atlantique à Varsovie des 8 et 9 juillet. Les États membres de l’organisation militaire ont en effet confirmé, ce week-end, le déploiement de quatre bataillons multinationaux de 1 000 hommes chacun en Pologne et dans les trois pays baltes (Estonie, Lituanie et Lettonie), ainsi que la mise en place d’un bouclier antimissile dans la région.

En janvier 2015, déjà, Mikhaïl Gorbatchev avait confié à l’agence Interfax ses craintes concernant la reconstitution d’un climat de Guerre froide entre l’Ouest et la Russie, capable de dégénérer en conflit armé : « Les États-Unis ont déjà provoqué une nouvelle Guerre froide avec nous, en essayant ouvertement d’implanter leur idée du triomphalisme », déclarait-il alors.

 

Tout en validant l’extension de l’OTAN à l’est, les dirigeants de l’Alliance affirment refuser la logique de Guerre froide

Pour le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg, en revanche, la Russie et l’Alliance atlantique ne risquent pas de sombrer dans une guerre chaude, n’étant pas même encore dans un climat de Guerre froide. Lors du sommet à Varsovie, le chef de l’organisation militaire a précisé devant la presse : « Nous n’avons pas le partenariat stratégique que nous avons tenté de développer après la Guerre froide [avec la Russie], mais nous ne sommes pas non plus dans une situation de Guerre froide. »

 

 

Moscou, pourtant, confie depuis longtemps à l’OTAN son regret de voir l’Alliance déployer des troupes ainsi qu’un système antimissile, perçus comme de véritables menaces, à ses portes. En juin 2015, notamment, le chef de l’administration du président Poutine Sergueï Ivanov avait reproché à l’OTAN de s’approcher, année après année, du territoire russe, malgré la promesse que l’organisation ne s’étendrait plus à l’est.

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • L’Otan veut faire la guerre à la Russie et Chine... soit ce sont tous des complices d’une mascarade... Soit l’Otan est cinglé, car la Russie est largement supérieure en armement.... Le but c’est quoi ??? ??? L’éradication des peuples de moutons, parfois agités ; et la domination..... le vainqueur aura la faveur du roi de ce monde !


  • A moins de réussir à neutraliser électroniquement toutes les armes russes, il sera impossible à l’Otan de faire la guerre à la Russie . Ce ne sont que des gesticulations militaires qui cachent le véritable objectif : une "révolution" en Russie suivi du massacre de Poutine et de ses proches .

     

  • #1507867

    En 2017, pour ceux qui pensent devoir voter, il faut voter pour le parti qui s’engagera à sortir de l’OTAN et si aucun ne prend un tel engagement, aller à la pêche répondant ainsi à la trahison généralisée de nos politiques par l’abstention de masse.

    Que l’on soit abstentionnistes ou votants, il faut clairement préciser au pays légal qu’en cas de conflit contre la Russie, nous prendrons fait et cause pour la Russie , ouvrant derrière les lignes de l’OTAN un front à revers : nous saboterons TOUT. .Jusqu’à la victoire finale de la Russie, devenu notre libérateur.

    Il faut encore leur préciser que si l’Alliance atlantique continue de souffler le chaud et le froid sur notre ami russe, c’est nous qui demanderons à la Russie de nous armer pour lever l’insurrection contre nos dirigeants.

    En un mot, on vous donne notre programme : la France contre la république, ni armistice ni prisonnier, jusqu’au dernier, à outrance.

    Je dis tout cela parce que la Gestapo nous lit
    Et je signe de mon nom pour bien leur signifier que de leurs menaces, je m’en tape.
    Voilà voilà comme ça j’espère que ce sera clair pour tout le monde.

     

    • @François
      Je suis d’accord avec vous. Le temps des demi mesures est revolu. Nous, le peuple, avons une responsabilité dans l’état de déliquescence de notre pays. Arrêtons dêtre des moutons consommateurs et prenons nos affaires en mains. Demain, lorsque ça éclatera (ça va péter c’est sur) il sera trop tard. Nous serons les 1ère victimes.
      Concernant nos amis Russes : pourquoi pas s’engager symboliquement en nombre dans la légion étrangère que Vlad a mis en place. Ça serait une belle quenelle.
      Grèves générales jusqu’à les faire plier. Sortir de l’otan, de cette union d’oligarques et de leur monnaie d’esclavagisme qu’est l’euro.
      Et si cela ne suffit pas, il ne restera que la proposition que vous faites a savoir les virer à coup de pompe au derrière !
      Le problème c’est l’abrutissement des masses. Ça va être très compliqué de leur ouvrir les yeux...
      Pour le vote : comme je l’ai déjà dit ici, effectivement l’abstention généralisée me semble la seule solution pour faire tomber cette raiepoublik. Que feront-ils lorsqu’ils seront les seuls à aller voter ?


  • Pures gesticulations : quand l’Ours aura calmé chaque petit pays de l’Europe (en taille), d’une pichenette, il s’occupera du gros morceau avec un avantage certains pour les américains : cette sale habitude de prendre des roustes. Il n’y a que dans Batman, et autre connerie de Captain America que tout se passe bien. (Et quand les Français leur file un coup de main contre les "Anglais") Mais regarde à quel point, même ces Supermen en collants moulant, n’ont rien dans le falsard.
    Sans parler que si les Marines Black retournent leur veste. Oula !
    Espérons en tout état de cause, qu’ils fassent mumuse en survolant le pôle...


  • L’OTAN, sous la direction américaine, encercle la Russie de façon flagrante. Russie qu’on désigne comme ennemie bien évidemment ...
    Est-ce une manière de préparer les esprits ?
    Et avec ce qu’on a vu ces dernières années en ce qui concerne l’Irak, l’Afghanistan, et les autres, on est entrés dans une nouvelle ère.
    Pour moi les attentats du 09/11 ont été le point de départ pour "justifier" ces invasions, tout comme la création de certaines entités djihadistes par la CIA.
    Je crois très sincèrement que tout ceci a été voulu et orchestré.
    Autant dire que si la crise mondiale continue et l’effondrement économique se produit, ou alors si une crise majeure nous balaie (pour moi on y va tout droit), on va tous jongler parce que nos dirigeants nous entrainerons dans un conflit mondial sans pitié.
    Il faut stopper ces fanatiques et vite.
    L’humanité s’enfonce dans une spirale alarmante. Ou quand les 1% qui dirigent tout ne reculeront devant rien pour tous nous entrainer dans leur folie guerrière et destructrice.
    J’ai bien peur qu’il soit déjà trop tard au rythme où vont les choses ...


  • Lors du désarment de l’Ukraine en 2000, la Russie (et l’Europe) s’est portée contractuellement garante de défendre le territoire Ukrainien en cas d’agression armée. La fin de l’histoire est notoire.
    Vu la façon dont l’Europe a courageusement tenue son engagement, les Ex-pays soviétiques ne se sentent plus trop rassurés par le soutien "moral" de cette dernière. La simple tentative de les empêcher de se protéger dans leurs propres frontières en y invitant l’OTAN, est déjà en soi un signe inquiétant quant aux intentions à venir.


  • Est-ce que le plan D’Albert Pike serait en train d’être mis en place pour remettre à zéro le compteur des prolos excédentaire et de la dette, comme l’avait identifié Marx ?


  • La resistance sera clairement et sans equivoque représentée par la Russie.
    Nous résisterons avec nos amis russes jusqu’à la libération, et nous serons nombreux. Vive la France, vive la Russie