Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Grande-Bretagne : sortir de l’UE pour stopper les migrants

Adieu classe ouvrière, bonjour Soros

Sortir de l’Union européenne pour arrêter le flot de migrants venus du continent : cet argument des pro-Brexit rencontre un écho très favorable dans les villes moyennes du Royaume-Uni comme Peterborough, où domine le ras-le-bol.

 

« Nous ne pouvons plus faire face », affirme John Fovargue, un retraité de Peterborough, une cité de 180 000 habitants du centre de l’Angleterre réputée pour son euroscepticisme.

La ville a pourtant une tradition d’accueil : depuis la Seconde Guerre mondiale, les immigrants italiens, irlandais ou du sous-continent indien s’y sont donné rendez-vous.

Mais ces dernières années, le nombre d’arrivées a battu des records. Entre 2001 et 2011, Peterborough a enregistré près de 25 000 nouveaux venus, majoritairement en provenance d’Europe de l’Est, en quête de travail et souvent prêts à accepter des salaires plus faibles, alimentant le ressentiment de la population locale.

Ginge Tuttlebee, rencontrée en pleine séance de shopping sous un ciel pluvieux, leur reproche aussi de ne pas vouloir « s’intégrer ». « Ils ont leurs propres boutiques, ils parlent leur propre langue », explique à l’AFP cette sémillante octogénaire aux boucles rousses.

Gosia Prochal, animatrice sur Radio Star, voix de la communauté polonaise de Peterborough, juge que « beaucoup de Polonais » se sont bien intégrés mais sont « évidemment préoccupés » par une éventuelle sortie du Royaume-Uni de l’UE ou Brexit.

« Les Britanniques se montrent plutôt positifs avec les immigrés pris individuellement. C’est juste globalement qu’ils veulent réduire l’immigration », ajoute la jeune femme arrivée de Cracovie il y a trois ans.

Lire la suite de l’article sur fr.news.yahoo.com

Raison contre propagande, ou le débat Brexit, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

5 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1455635

    Mais tout le monde, aujourd’hui ou demain, dira non à l’immigration

    Seuls les apatrides diront toujours oui et toujours plus

    Les patriotes (le pays réel) sont majoritaires mais n’ont pas le pouvoir
    Les apatrides ( le pays légal) sont moins d’1% mais ils ont le pouvoir

    C’est une vieille histoire qu’1% dicte sa loi aux 99 restants

    Aussi longtemps qu’ils achètent le silence des 99 , ça va.
    Mais quand ils ne peuvent plus l’ acheter ....

    Moralité : en sous consommant ou supprimant les produits taxés de notre consomation nous hâtons la libération des Anglais et la nôtre.

    C’est en ruinant nos maitres en ne leur versant le moins possible de taxes que nous nous libèrerons


  • Au lieu de déblatérer sur l’immigration on ferait mieux de se remettre à faire des enfants, c’est la dénatalité d’un pays qui explique l’immigration : vases communicants .

     

    • #1455976

      @Maxence

      Absolument d’accord.
      Certes, dénoncer l’immigration est juste et essentiel, mais certains patriotes devraient faire preuve de cohérence et repeupler également leur pays respectif en fondant une famille.

      L’état ne nous donne pas toujours les meilleurs opportunités financières et sociales pour fonder une famille, mais nous ne pouvons pas toujours nous servir de cet excuse pour subir, pleurnicher et ne rien faire.

      Je connais personnellement plusieurs dizaines de personnes qui proviennent de milieu modeste et qui n’ont pas attendu qu’on leur tende la main pour avoir des enfants.


    • C’est ça, on peut aussi revenir au XIXème siècle et assigner aux classes populaires le devoir de produire de la main d’œuvre - et éventuellement de la chair à canon - pour servir des intérêts économiques.

      Cet argument nataliste est absurde et irresponsable, surtout quand on prétend sortir du consumérisme à outrance et de l’exploitation de l’environnement au nom du développement économique. C’est quoi l’objectif, finir dans une France surpeuplée à 150 millions d’habitants, nourris grâce à un système d’élevage concentrationnaire reléguant la vie animale au statut de l’objet, polluée à mort, et condamnée à la croissance à outrance ?

      En outre, cela n’empêcherait en rien les immigrés de venir chercher un sort meilleur dans nos pays. Vous croyez que les centaines de millions de Nigériens renonceront à émigrer sous prétexte que les petits couples français feront 4 enfants par femme ?

      Pourquoi ne pas inverser le raisonnement et pousser les pays africains à adopter une politique de limitation des naissances, comme l’ont fait auparavant tous les pays asiatiques (Corée du Sud, Chine...) pour se développer ?

      Il n’y a pas de vases communicants, de nombreux pays ont refusé d’avoir recours à l’immigration massive incontrôlée selon des modalités différentes (Russie, Japon, Chine...) ce qui montre bien qu’il y a avant tout une volonté politique derrière ces phénomènes migratoires que la propagande capitaliste nous présente comme des phénomènes naturels absolument inévitables.


    • #1456372
      le 01/05/2016 par Requiem for a Dream
      Grande-Bretagne : sortir de l’UE pour stopper les migrants

      Internaute Maxence,

      Quelle vaste fumisterie ! La soi-disant dénatalité de l’Europe est un argument satanique largement répandu par nos élites qui doivent justifier la submersion de l’Europe par le tiers monde. Cette bombe démographique va nous exploser à la gueule, car la surpopulation n’ a jamais apporté une quelconque richesse dans les civilisations qui se sont succédé. Dans un système sain, le vieillissement de la population ne devrait pas être un problème mais au contraire une source de sagesse et de richesse. Dans un système sain...

      Le capital a besoin d’une armée de réserve, et ils osent nous dire que c’est pour régler un problème de dénatalité qu’ils font venir ces cohortes de bateaux en provenance de l’Afrique et du Moyen Orient ! La vérité est bien plus complexe que ce que l’on voit ou que ce que l’on croit voir. On a jamais été aussi nombreux en Europe ! Comment ils osent dire qu’on doit encore augmenter le nombre d’âmes, si ce n’est pour répondre au besoin du capitalisme global ? Par contre, ce que je ne capte pas chez nos amis British, c’est qu’ils focalisent le débat sur l’immigration intra-européenne. Ils sont plus taiseux lorsqu’il s’agit des imams salafistes de Londres qui prêchent pour la destruction de la Grande-Bretagne.

      Sacrés rosbifs !