Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Guyane : vers un blocage total du département ?

"Les forces de l’ordre ne sont pas nos ennemies"

Le collectif Pou La Gwiyann dékolé, qui pilote le mouvement agitant la Guyane depuis plus de deux semaines, a annoncé le blocage « total » du département à partir du 10 avril, après qu’un policier a été blessé le 7 avril dans une manifestation.

 

Les barrages érigés dans les villes guyanaises seront ouverts le 9 avril de 7h (12h à Paris) à minuit (5h le 10 avril), puis il y aura «  fermeture totale jusqu’à nouvel ordre », avec « interdiction », même pour les personnes voulant passer « à pied », « à moto » ou « à vélo », de les franchir, a annoncé l’un des cadres du collectif Pou La Gwiyann dékolé (Pour que la Guyane décolle), sur la radio Péyi.

Le commissaire Joël Terry, numéro 2 de la police en Guyane, a reçu le 8 avril sur le seuil de sa chambre d’hôpital quelques dizaines de membres des 500 frères contre la délinquance, très actifs durant la manifestation. Son geste a permis de tranquilliser les esprits.

 

 

Si la situation était beaucoup plus calme le 8 avril à Cayenne, où une tente était dressée devant la préfecture de Guyane, Pou La Gwiyann dékolé a annoncé un durcissement des blocages.

Le contrôle des barrages s’était fait jusqu’alors avec une certaine souplesse. Son durcissement a suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux, où un fossé semble apparaître à propos du maintien du blocage.

« Il n’est pas tolérable de se voir refuser le droit de circuler librement sur le territoire. [...] Une partie de la Guyane a peur de s’exprimer », affirment les signataires d’une pétition en ligne qui a recueilli un millier de paraphes. Environ 700 internautes font désormais partie d’un groupe Facebook intitulé Stop aux barrages en Guyane.

 

 

La Guyane connaît depuis plus de deux semaines un mouvement social marqué par des revendications sécuritaires, sanitaires et éducatives. Une « grève générale illimitée » a été décrétée le 25 mars, paralysant l’activité économique. Le blocage du port de Cayenne provoque des pénuries, notamment celle de produits frais.

Le Conseil des ministres a validé le 5 avril une aide d’urgence de plus d’un milliard d’euros à destination de ce département d’outre-mer sinistré. Pou La Gwiyann dékolé réclame 2,1 milliards supplémentaires.

 

Valeurs partagées

Des heurts étaient survenus dans l’après-midi du 7 avril devant la préfecture de Guyane, où des centaines de personnes s’étaient rassemblées. L’administration, craignant une possible « invasion » du bâtiment, à l’image de l’occupation le 4 avril du centre spatial de Kourou, avait refusé de recevoir une délégation du collectif, qui avait pourtant rendez-vous avec le préfet, ce qui avait attisé les tensions.

Plusieurs policiers avaient été frappés et le commissaire Joël Terry, « blessé lourdement à la clavicule », était resté «  inconscient au sol pendant une dizaine de minutes », a déclaré le 7 avril Laurent Lenoble, directeur de cabinet du préfet de Guyane.

Des gaz lacrymogènes avaient été utilisés pour « extraire » l’officier, selon Laurent Lenoble, renforçant la colère de la foule, qui avait ensuite jeté pierres et bouteilles contre la préfecture.

Debout, visiblement affaibli et le bras relié à une perfusion, le numéro 2 de la police en Guyane a reçu le 8 avril une délégation des 500 frères devant sa chambre d’hôpital. La rencontre a été filmée par la chaîne Guyane première, qui l’a retransmise en direct via Facebook live.

« Les valeurs que nous partageons sont bien plus importantes que nos différences », a déclaré l’officier. Il a exprimé son « respect » des 500 frères puis serré la main de ses nombreux membres présents, presque tous cagoulés.

« Les forces de l’ordre ne sont pas nos ennemies. On se bat pour qu’elles travaillent dans de meilleures conditions », a dit leur porte-parole Mikaël Mancée, un policier en disponibilité, depuis l’hôpital.

Une courte vidéo des heurts du 7 avril, accessible sur les réseaux sociaux, montre deux membres des 500 frères, dont Mikaël Mancée, devant la préfecture, tentant de protéger un policier que semblent agresser d’autres membres du collectif.

Le ministre de l’Intérieur, Matthias Fekl, a « condamné avec la plus grande fermeté les violences commises contre les forces de l’ordre ». La préfecture a annoncé le 8 avril avoir saisi le procureur de la République.

Les deux députés et les deux sénateurs de Guyane ont appelé à une « déclaration forte » du président François Hollande.

 

Le collectif Pou La Gwiyann dékolé estime que les réponses du gouvernement restent insatisfaisantes :

 

Sur la Guyane, voir aussi :

À ne pas manquer, chez Kontre Kulture :

 






Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1697982
    Le 9 avril à 12:30 par ursus
    Guyane : vers un blocage total du département ?

    C’est quoi une déclaration forte de la part d’Hollande, plus de pognon ?
    La cohérence avec les revendications présupposées des manifestants serait plutôt :
    "Contrôle des frontières pour juguler l’immigration illégale et la délinquance" et "Hollande et ta clique, dégages !"...
    Et oui, amis guyanais,vous avez le droit de revendiquer votre préférence nationale quitte à être taxés de "racistes". Bon, je sais, c’est pas facile quand on est noir !

     

    Répondre à ce message

    • #1698015
      Le 9 avril à 13:53 par Jean
      Guyane : vers un blocage total du département ?

      J’habite en Guyane et en écoutant les 500 frères qui sont le mouvement charismatique c’est à peu prés ce qu’ils demandaient. Ceci dit il y a pleins de mouvements et parfois les revendications peuvent être contradictoires entre les différents collectifs. Par exemple le MEDEF qui est pour pour d’ouverture des mines et des écolos qui à raison pour moi sont pour la fermeture des mines qui détruisent la forêt et les écosystèmes. Mais pour revenir aux revendications en question, en Guyane les gens sont moins timides pour demander ce type de demande sur les frontières et l’insécurité car ils n’ont pas peur de se faire traiter de fachos et si les élections ont lieu en Guyane, car il y a une menace de blocage des élections, vous verrez que Marine Le Pen fera un score.

       
    • #1698026
      Le 9 avril à 14:08 par deretourdu973
      Guyane : vers un blocage total du département ?

      Impossible que les guyanais croient au raciste en guyane, cela n’existe pas là-bas. Pour exemple, cette terre est totalement épargné par le politiquement correct sur la question des couleurs à tel point qu’on emploie sans connotation pérotive des mots qui en métropole coutent très cher.

      Des résolutions cohérentes seraient effectivement un meilleur contrôle de l’immigration (mais pas aux frontières pour des questions d’impossibilité géographique) la suppression des barrages permanent d’oyapock et d’iracoubo pour des contrôles volants.
      Il faudra également créer un centre de détention spécial pour les immigrés illégaux qui viennent piller les ressources guyannaise (matériel/faune/flore/minéraux)pour les trafics en tout genre. Des villages dont le seuil mode de déplacement est la pirogue (comme Kaw) se font régulièrement voler leur seul moyen de transport, les coques, les moteurs ou les deux.

      Injecter de l’argent en guyane pour creer un nouveau port commercial serait aussi une révolution. Celui de Dégrad des Cannes est extremement cher, il nécéssite un désensablement quotidien des voies d’acces par d’enormes machines. Son enplacement à été décidé par le mec qui possédait les terres sur lequel il est implanté, qui les a revendu à prix d’or pour cette opération. Magouille quand tu nous tient. Il en résulte des frais colossaux pour l’importation de bien depuis la métropole par bateau.
      Concernant la délinquance sur place, il faut le voir pour le croire. Des mères se prostituent avec leurs filles collégiennes, des collégiens sont proxénètes avant la troisième, des enfants se prostituent auprès de vieux pédos...
      La drogue fait aussi beaucoup de dégâts, je ne parle pas de l’herbe qui n’est pas celle de métropole ni même de la cocaïne, mais du crack qui en détruisant le cerveau des usager ajoute des gens imprévisible et déconnectés de tout dans le paysage urbain.

      La relation entre les guyanais et les forces de l’ordre est dans l’ensemble tout a fait saine. Quand les guyanais veulent votre peau, vous ne repartez pas "bléssés". Mais alors vraiment pas. Les médias cherchent à légitimer selon moi une répression violente en préparation.
      Les forces de l’ordre ont une tolérance bienveillante envers les actes qui ici sont réprimés par du rackett. (sur les route, le cannabis, l’alcool)

       
  • #1698007
    Le 9 avril à 13:39 par Carlin
    Guyane : vers un blocage total du département ?

    Incroyable, ce policier est blessé à cause des manifs de ce collectifs des 500 frères, et les mecs ne s’excusent même pas devant lui !
    Le policier doit leur dire qu’il les respecte pour "apaiser" la situation...

     

    Répondre à ce message

    • #1698082
      Le 9 avril à 15:34 par RORO
      Guyane : vers un blocage total du département ?

      Quand comprendras tu que le policier joue un rôle, aurais tu oublié qu’exercer ce métier c’est savoir se sacrifier, aucunes excuses et tant mieux, il n’a pas le choix d’y échapper car soumis (par l’emploi). Je rajouterai que tous les candidats représente le système, créer des emplois c’est perpétrer la soumission. La création est d’abord une volonté, aujourd’hui les gens crée pour l’argent, incompréhension totale du peuple.

       
    • #1698116
      Le 9 avril à 16:25 par Carlin
      Guyane : vers un blocage total du département ?

      @ RORO

      Entièrement d’accord. Ce qui me choque, c’est que le respect de son adversaire, c’est bien, mais c’est pas à sens unique. Et puis le côté " c’est notre policier préféré parce qu’ils lancent pas les troupes sur nous....
      Enfin, je comprends qu’il ne faille pas trop échauffer les esprits mais à force d’être faible, ça va nous coûtait plus qu’un bras la Guyane. Et leur problème de frontières ne sera toujours pas résolu.

       
  • #1698027
    Le 9 avril à 14:13 par Julius Gaïus Césarius
    Guyane : vers un blocage total du département ?

    Un comportement exemplaire...
    Cela montre bien que l’on peut avoir un adversaire, sans cesser de le respecter...
    Tout pratiquant d’un art martial le sait.
    Bravo au collectif des 500 frères et aussi à ce policier.

     

    Répondre à ce message

  • #1698131
    Le 9 avril à 16:48 par lulu
    Guyane : vers un blocage total du département ?

    Injecter des milliards en Guyane c’est inciter les voisins du Brésil, Surinam et plus loin à venir chercher leur part

     

    Répondre à ce message

  • #1698270
    Le 9 avril à 19:41 par Seb
    Guyane : vers un blocage total du département ?

    MLP aurait au moins augmenté les moyens contre l’immigration et ça, je suis curieux de savoir comment ça aurait été reçu.

     

    Répondre à ce message

  • #1698455
    Le 9 avril à 22:47 par Ardoise
    Guyane : vers un blocage total du département ?

    N’ai jamais compris cet attachement indéfectible presque risible que la France entretient avec "ses" colonies. Voyez que ces gens n’hésitent pas à secouer les liens de vassalité qu’un département doit témoigner à l’égard de l’état central. Imaginez un instant une situation comparable en Creuse ou en Bretagne ? L’état ne serait d’aucune pitié pour les fauteurs de troubles et les commanditaires seraient immédiatement arrêtés (voir les Bonnets rouges).

    Et puis aux yeux de l’histoire, nous avons perdu des pays comme le Vietnam, le Maroc, l’Algérie, le Tchad qui auraient pu nous rapporter (dans un échange gagnant-gagnant) 100 000 fois ce que nous rapportent les DOM actuels, alors quel intérêt de maintenir ces départements sous le giron de la France. La France n’est plus chrétienne, elle n’a plus à faire œuvre de charité !
    Je suis moi-même confronté aux étudiants venant de ces départements, eux-mêmes ne se considèrent pas comme français. Ces étudiants qui viennent de Mayotte, de Guyane ou de Guadeloupe sont censés être bacheliers mais possèdent à peine un français syntaxique de niveau 4ème (et je pèse grandement mes mots).

    Il est temps dans de faire du ménage. La France est déjà finie, j’attends de pied ferme le politique qui aura les "couilles" de lancer ce débat car le silence sur ce sujet est assez pesant. Et mis à part Lesquen ou autre Camus, aucun politique n’a encore exprimé le souhait de larguer ces la Guyane et les ces 4 îles où rappelons-le, le taux de criminalité y est 7 fois plus élevé qu’en Seine Saint Denis !

     

    Répondre à ce message

    • #1698529
      Le 10 avril à 01:12 par tika
      Guyane : vers un blocage total du département ?

      Merci de ne pas mettre tout le monde dans le même sac, je suis Guyanais, et très fier d’être Français, je n’ai aucun problème avec cela.

      Quand au niveau scolaire, nous ne sommes pas tous au niveau 4ème, comme vous le dites si bien. En effet j’ai un un master en science politique à l’université panthéon assas, alors faites attention aux mots que vous prononcez, car nous ne sommes pas tous dans le même situation.

      Merci

       
    • #1698565
      Le 10 avril à 04:39 par Mario
      Guyane : vers un blocage total du département ?

      A chaque conflit dans un département d’outremer, il faut que l’on trouve ce genre de commentaire dénué de sens en 2017.
      Déjá utilises ton passeport si tu en as un "Ardoise" et viens voir notre niveau de français en visitant la Guadeloupe, Saint-Martin, la Guyane, la Martinique, la Réunion, la Polynésie et la Nouvelle-Caledonie.
      Ensuite ouvre grand ton petit cerveau d’ardoise pour comprendre ce qu’est une ZEE
      Et alors tu verras que ton commentaire est un pur cliché digne d’un ignorant

       
    • #1698577
      Le 10 avril à 06:09 par Karl-fred
      Guyane : vers un blocage total du département ?

      Merci d’éviter les amalgames stupides...pour un professeur ça ne vole pas très haut.
      Le niveau scolaire est en chute libre dans certaines classes de la population (en métropole comme en outre mer) et ce n’est pas un hasard. Les causes sont connues et dénoncées sur ce site depuis des années.
      Idem pour les questions de délinquance, la Guyane reçoit toute la violence d’Amérique latine et les frontières sont une vraie passoire. les Antilles quand à elles sont sur la route de la drogue. Mais en réalité qui est le gérant de la sécurité ? On parle là de populations qui ne dépassent pas les 400 000 habitants, à peine une ville moyenne et sa région en métropole. Rien d’impossible à maîtriser, mais Il faut bien financer les mauvais coups (attentats sous faux drapeaux et déstabilisations diverses) tout en abrutissant les classes populaires et en favorisant l’affrontement horizontal, piège dans lequel vous sautez tête la première.
      Une chaine (la nation) cède toujours par ses maillons les plus faibles (l’outre mer). Ce que vous voyez, se sont les résultats de la trahison des élites depuis 40 ans. Mais quand je vous lis" la France n’est plus chrétienne...la France est déjà finie" je vois que vous êtes à leur image un traîte à votre pays et je me demande ce que vous faites sur ce site.
      Je suis martiniquais et je n’ai pas connu de gens plus patriotes que mes grands parents (engagés volontaires lors de la 1er et la 2e GM) et mes parents (professeur agrégé et cadre) sont la preuve vivante de l’ascension par le mérite et l’école républicaine sans besoin de discriminations.
      Mais chez les nouvelles générations, les discours de repentance, les manipulations de l’histoire de France à sens unique (les méchants esclavagistes, colonisateurs, collabo..) sont passés par là et les fractures présentes en métropole sont cultivées ici aussi. J’ajoute que, aimant profondément la France, je n’ai jamais été aussi choqué que lorsque, etudiant en métropolej’entendais, mes compatriotes de "souche" cracher sur leur pays ! Difficile après de demander aux nouveaux venus de faire différemment. J’ai moi même été pris un temps dans cette propagande. Heureusement, le travail d’alain Soral n’est pas vain.
      Bref votre commentaire et nul et je ne suis pas étonné du niveau de vos élèves.

       
  • #1698595
    Le 10 avril à 07:58 par Heureux qui, comme Ulysse...
    Guyane : vers un blocage total du département ?

    Interrogé sur les événements en Guyane, Michel Houellebecq aurait évoqué La possibilité d’une île...
    Conclusion : Micron n’entend rien à la littérature mais roule en Porsche... Cayenne.
    Une autre idée de la France, du marketing politique et des implants capillaires...

     

    Répondre à ce message