Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Henri Guillemin : patriote mais pas nationaliste, chrétien mais pas clérical

Où l’on se rend compte qu’en 50 ans, les espaces de libertés se sont considérablement réduits à la télévision. L’outil est devenu trop important pour le laisser à des gens qui pensent, ou qui sont tout simplement humbles et honnêtes.

 

Trois interventions indépendantes d’Henri Guillemin, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

52 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est très Beau, Sincère.

    L’Abbe Pierre aurait été d’accord avec lui je pense.

    Lui qui a reconnu avoir fais quelques sorties de route avec des femmes.
    Faute avouée complétement Pardonnée (pour moi).

    Pour moi, c’est ca un homme, quelqu’un qui sait jongler avec son corps et son esprit, au mieux.

    Pour finir je pense que le Seigneur nous ouvrira ses portes Uniquement par miséricorde envers nous. Et qui dit miséricorde dit honnêteté quant a ses travers, la perfection n’est pas de ce monde. Et ils assument. Contrairement aux autres qui se prennent pour des dieux parfait.

    Je prie Dieu qu’ils aient une belle place au paradis. Guillemin et L’Abbe Pierre et Aussi Roger Garaudy.

     

  • C’est vraiment la réponse d’un homme qui ne veut pas être récupéré, affilié à un courant, emporté malgré lui, une attitude de poète en somme...
    Il a du écrire quelques vers ce Guillemin, j’en suis intimement convaincu.
    En tous cas, il a réussi ce que beaucoup d’hommes d’esprit rêvent en secret : être libre.


  • #1529381

    Riton au secours ! Reviens à la maison  !


  • Guillemin quand meme c’est quelqu’un....


  • S’il était patriote et non nationaliste, c’est qu’il ne croyait pas à « l’Etat-Nation »… Il était trop profond pour ne pas être marginalisé.

    Le Meilleur DK


  • Toujours un grand moment d´écouter Guillemin. Beaucoup, dont moi aurait été beaucoup moins con s´ils avaient pû tomber sur lui dans leurs années de formation.

    Sur sa vidéo, chrétien mais pas clérical me semble juste. Sur la notion de patriote et de nationaliste, une contextualisation semble nécessaire. Il parle à une époque où tout idée de guerre est bannie, bien qu´une pelletée se déroulait au loin, et cite le nationalisme de Péguy, celui de l´avant première guerre mondiale, de l´avant première boucherie de l´histoire. 1910 pour Péguy, 1970 pour Guillemin, et 2016 pour Soral nationaliste et socialiste. On peut penser sans beaucoup se tromper, que Guillemin se déclarerait nationaliste aujourd´hui, refus de l´union européenne, OTAN, opposition au association mondialiste, ONG...
    Patriote en 2016, ca fait penser à beurre allégée, supporter l´EDF.

    Nous vivons une époque folle, et décisive, sur bien des points. En histoire, l´Éducation Nationale avance à marche forcée vers la néantisation de l´histoire de France, pas bien avant 1789, le paradis après, peu de rois de France, beaucoup de Shoah. De l´autre, en accès libre des Henri Guillemin, 24 h sur 24, gratuitement, qui donne envie de poursuivre. Avant Guillemin, l´histoire j en avais rien à foutre. Le genre de type qu´on aurait aimé rencontrer jeune, avoir comme prof, en Sorbonne, mais c´était déjà plus possible d´exercer en France pour lui.
    Comme il le dit, même école fait, Ulm, mais pas le même choix, Rotschild pour Pompidou, la vérité pour Guillemin.
    Je recommande chaudemment le Victor Hugo de Guillemin, pour se faire une idée sur le bonhomme, et sa lecture de Céline, on est dans le sublime. Quand le meilleur conteur, lit le meilleur passage du meilleur livre de la littérature francaise... www.youtube.com/watch ?v=Z3BC...

    Détail intéressant, dans ses vidéos Guillemin est un farouche défenseur des juifs, il n´en reste pas moins interdit de la pensée dominante. Comme quoi, hier comme aujourd´hui, ca n´a rien à voir.

     

  • Cet homme est d’une sincérité affligeante. Oui, vous avez bien lu, affligeante. Cet espèce d’homme est d’une rareté magnifique. Le voir et l’entendre me ravissent le cœur d’une manière puissamment élégante. Je suis affligé par cette sincérité disparue ornée de la quintessence des grands hommes d’esprit, de courage et de combat.

     

    • Je trouve votre formulation parfaitement adaptée et je partage ce ressenti à chaque fois que je l’écoute.

      Fantastique Henri Guillemin. La fulgurance étincelante d’une intelligence sans compromissions, couplée au savoir, à la nuance, la bonté empathique, l’honnêteté et l’universalisme. On avait besoin de lui au moins encore un autre siècle...


  • C’est l’occasion de rappeler la vie et l’œuvre du prêtre-écrivain de la NRF, Jean Sulivan (l’Abbé Joseph Lemarchand), grand ami d’Henri Guillemin, qui lui a consacré un ouvrage : Sulivan ou la parole libératrice, Gallimard, 1977.
    Excellent.


  • Homme admirable et exemplaire. Un modèle à suivre !


  • La fin est vraiment sympa mais je ne suis pas fan d’un discours anti national et critique envers jeanne d’arc à un moment ou on a énormément besoin des deux. Mais j’imagine que c’est spécifique à ce passage télévisé.

     

    • Vous n’avez visiblement pas écouté les conférences de Guillemin sur Jeanne d’Arc. Dans l’entretien, il parle des répercussions négatives qu’ont eu pour lui en France sa vision iconoclaste de Napoléon d’une part et Jeanne d’Arc d’autre part, mais les raisons étaient diamétralement opposées : il était extrêmement critique concernant le premier, et extrêmement laudateur sur la seconde. Ce qu’il laisse entendre, c’est qu’en France on n’aurait pas le droit de penser autre chose que du bien de Napoléon, et du mal de Jeanne d’Arc. Je ne suis pas sûr que ce soit tout à fait vrai, a fortiori aujourd’hui, mais en tout cas c’est ce qu’il laisse entendre.


    • En effet, il faut regarder tout ce qu’il a produit pour la télévision,ces émissions sont disponibles sur les sites de vidéos. (des dizaines d’heures au moins).
      H.Guillemin aborde longuement des personnages ou évennements historiques, toujours avec un souci de vérité .

      C’est intéressant autant pour l’Histoire, petite et grande, que pour l’homme et ses convictions.
      Même si on est pas forcément d’accord avec lui.


  • J’ai prénommé mon fils Henri parce que d’une part c’est un très beau prénom français, que c’était le prénom de mon grand père, mais c’est aussi en pensant un peu à cette belle personne qu’est Henri Guillemin, même si sur le plan historique je suis loin d’être d’accord sur tout avec lui.

     

  • Le nationalisme n’est pas la France au dessus de tout, il confond avec le logiciel nationaliste allemand...

    Etre nationaliste c’est être pour la reconnaissance de la souveraineté national comme échelle de souveraineté maximal. Ce n’est ni être pr un racialisme, ni pour un suprémacisme...

     

    • Il disait ça à une époque où l’EU existait à peine. Aujourd’hui je pense qu’il changerait de discours !


    • Y a une dimension transcendantale dans la patriotisme. "j’aime mon pays" qu’on ne retrouve pas dans le nationalisme, beaucoup plus humaniste et terre à terre.
      C’est la différence entre l’Alchimie et la chime, la dimension métaphysique disparaît.

      H. Guillemin n’ayant pas rompu avec le spirituel, nous confit qu’il est chrétien, et que donc il croit à quelque chose de plus grand que la nation. Quand tu es Chrétien, anticlérical, la souveraineté maximale est réservé à Dieu. Voila tout.


  • Ouais patriote mais il vivait quand même en Suisse...ceci dit, je regarde souvent ses vidéos sur le net.

     

    • ...En Suisse, car il échappait à censure FRANÇAISE et à la répression qui avait fini par le fixer dans un autre pays que le sien, bien qu’il en soit l’attaché culturel de l’ambassade.
      Il faut bien vous dire qu’il était le préféré des auditeurs de culture française, mais toutes ses vidéos étaient produites en Suisse. Bonjour la reconnaissance de son pays, qui ne lui a jamais accordé un poste à la Sorbonne.


    • Son boulot était en Suisse vu que Pompidou l’avait viré de l’ORTF en 68....Mais JJ Rousseau ,citoyen de Genève,était il français ?


  • On se lasse pas d’ écouter un bonhomme comme celui là .
    Voici pour ceux qui ça intéresse , la bible de Guillemin  : Toutes les vidéos sur TSR .
    Faites tourner, c’’est du bon !

     

  • Je suis vraiment étonné qu’Henri Guillemin dise ne pas connaitre l’origine de l’expression "France, fille ainée de l’Église" !

    Depuis le cours préparatoire, on nous a appris que la France est née véritablement avec Clovis (vers 481).
    En fin politique et avec le soutien de l’évêque Saint Rémi, il a fédéré autour de la Chrétienté les Francs et les Gaulois (convertis de longue date au Christianisme), créant ainsi de toutes pièces le premier pays chrétien de l’histoire.

     

    • Vous n’avez pas compris l’objection qu’il prononce, il ne sait pas à partir de quel moment la France a récupéré ce titre qui ne lui appartient pas, mais qui appartient au Roi de France, le vrai titre étant celui de "fils aîné de l’église" et de roi très chrétien.
      Tout cela se réfère comme vous le dites bien à Clovis et à son baptême, même si l’on sait que le titre de Fils aîné de l’église est plus tardif car il est né du Traité de Quierzy en 754 sous Pépin le bref au moment de l’élaboration des états pontificaux.

      Avec la mort de la royauté en France, le titre du Roi a fini par être l’attribut de la nation entière, mais on peut y voir là une forme d’usurpation. Sans roi, la France peut-elle être la fille aînée de l’église alors que d’autres nations se sont converties avant elle (Arménie) ? C’est là qu’on voit que cela tient un poil moins la route.


    • Ce sont l’Arménie et l’Éthiopie qui sont les 2 premières nations chrétiennes de l’histoire...


    • @ el vago

      Toutes mes excuses Monsieur Guillemin...
      ... c’est pour ça que j’étais étonné !


    • @ Ouicestmoi : certes mais c’est la France qui a joué le rôle de protecteur, soit le rôle de la fille ainée.


  • Patriotisme, Nationalisme ?
    A une époque ou la Nation est forte et incontournable, le patriotisme suffit. De nos jours, le nationalisme est absolument nécessaire. Le patriotisme d’aujourd’hui est le bobo agitant un drapeau tricolore pendant une compétition sportive, non merci !
    En se référant aux définitions respectives (et non fantasmées) de ces mots, la différence ne me semble pas si évidente que ça...

     

    • nation et patrie sont deux notions très proches, qui incluent peuple culture et territoire
      etymologie : natus : né et pater : père)
      par contre depuis le la fin du XVIIIème siècle, le concept de nation inclut : organisation politique, donc l’état. pas de nation sans état alors que la patrie est simplement la terre des ancêtres.
      conclusion : un anarchiste peut être patriote mais pas nationaliste


  • Le nationalisme c’est la guerre. Etre patriote c’est aimer son pays sans détester les autres et penser qu’ils sont inférieurs et méprisables.
    Et puis la Révolution franc maçonne de 1789 a complètement brouillé les cartes en confondant volontairement nationalité et citoyenneté, ce qui n’était pas le cas avant.

     

  • Le nationalisme aujourd’hui est considéré comme négatif car porteur d’agressivité et d’exclusion ce qui est faux, le nationalisme peut être considéré comme défense de son territoire et de sa culture, et de sa liberté , souvent employé lorsqu’il s’agit de se libérer de forces occupantes étrangères,le patriotisme n’est pas forcément chargé de bienveillance envers les autres non plus, il n’y a qu’à voir la propagande avant la première guerre mondiale, tout est affaire de définition, ces deux termes sont souvent confondus


  • J’aimais beaucoup Guillemin il y a encore quelques années. A présent il m’est devenu très difficile de l’écouter, sa vision catho laïque de gauche fausse (selon moi) et appauvri considérablement ses grilles de lecture.
    Cela dit ce genre d’intelligence est aujourd’hui inimaginable à l’écran.


  • Pour comprendre son point de vue sur la religion quand il se dit anticlérical, il faut écouter sa magnifique biographie sur le mystique Léon Tolstoï.
    A mon avis ces deux hommes pensent la même chose car ils n’ont pas peur de faire fonctionner leur cerveau !


  • D’ACTUALITE BRULANTE "Le patriotisme s’est toujours dit de la piété envers le sol national, la terre des ancêtres et, par extension naturelle, le territoire historique d’un peuple : la vertu qu’il désigne s’applique surtout à la défense du territoire contre l’Étranger. Comme le mot suppose une frontière déterminée, un État politique défini, il a quelque chose d’officiel et d’installé. (…) Le nationalisme s’applique en effet, plutôt qu’à la Terre des Pères, aux Pères eux-mêmes, à leur sang et à leurs œuvres, à leur héritage moral et spirituel, plus encore que matériel. Le nationalisme est la sauvegarde due à tous ces trésors qui peuvent être menacés sans qu’une armée étrangère ait passé la frontière, sans que le territoire soit physiquement envahi. Il défend la nation contre l’Étranger de l’intérieur. »

    Charles Maurras


  • Vous m’avez fait découvrir quelqu’un là.

    J’ai cherché un peu sur internet ce qu’il a dit sur Jeanne d’Arc ou Napoléon ... des émissions de 7 heures de long ! Ça a l’air très très complet en tout cas.

    Je garde ça sous le coude pour un week-end ou il pleut ...

     

    • Cher Louis, je vous envie. Les conférences de Guillemin sont magnifiques. On peut aimer ou pas certain parti pris mais cela reste un monument tout de même. Je vous souhaite beaucoup de plaisir lors de vos weekends d’hiver.
      Un bourguignon.


    • Il y aurait bien sa place au Panthéon à la place de quelques uns qui n’ont rien à y foutre !

      N’attendez pas qu’il pleuve, vous ne savez pas ce que vous ratez !


    • Je vous conseil de commencer par " l’autre avant guerre"

      https://www.youtube.com/watch?v=d65...


    • @ raleur

      Dans l’ordre préalable, c’est du bon sens.

      Encore est-il de reconnaitre l’ordre en fonction duquel on agit ;
      Qui fait rendre le mal pour le mal, le bien pour le bien, le un peu moins de mal pour plus de bien, le un peu plus de mal pour le bien...

      Là régulièrement, on se heurte à l’ordre préalable dans celui de la préséance.

      A n’y pas prêter attention, l’ordre préalable est plus grand avant que l’amour de l’Autre.

      C’est pas pour rien qu’avant on parlait du droit d’Aînes.

      Rien n’est plus grotesque que d’en aimer un qui ne vous aime pas.

      Quitte à ne pas aimer autant en choisir un qui vous fera la vie facile. Ensemble les sornettes vont bon train.

      A qui enchérira dans le grotesque en chemise et chemisier blanc... Ça bouffe à tous les rateliers les co’cu.


  • Pour ma part je préfère Dominique Venner. Que je conseille à tous ceux qui ne l’auraient pas encore lu.


  • ’’Montre-moi la Terre que tu aimes, je te dirai qui tu es...’’


  • J’étais un fan de Guillemin mais j’ai écouté son émission sur Jeanne d’Arc, et la, j’ai découvert un erreur historique qui peut sembler anecdotique, en effet il a mentionné que la noblesse française a été décimée à Azincourt à cause de pieux ou sont venus s’empaler les chevaliers français alors que c’est la supériorité des archers anglais et la lourdeur des armures qui a contribué au désastre...Donc est-ce une raison de remettre en cause ses analyses historiques parfois différentes du discours officiel.. ? Je ne sais plus...

     

    • Oui enfin bon, son propos n’était pas de décrire en détail la bataille d’Azincourt.

      Vous vouliez une version Wikipedia ?
      Wiki aussi parle des pieux :



      Enfin, les archers se sont protégés par des rangées de pieux, destinés à briser la charge française




      Criblés, cavaliers et montures n’atteignent pas les rangs ennemis. Ceux qui ont réussi sont empalés sur les pieux des archers ou capturés, voire tués



Commentaires suivants