Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Hillary Clinton déstabilisée par la "bombe politique" lancée par le FBI

Le directeur du FBI, James Comey, joue-t-il sur les deux tableaux ?

La réouverture d’une enquête du FBI sur l’un des deux candidats à la Maison-Blanche, à onze jours à peine du scrutin, sort de la catégorie classique des « surprises d’octobre ». C’est une « bombe politique » jetée sur le brasier de la campagne la plus violente depuis des décennies.

 

En l’absence d’éléments tangibles, fort improbables d’ici au scrutin, le public aura du mal à établir la nature exacte du lien entre Anthony Weiner, ancien élu démocrate de New York poursuivi pour une sordide affaire de textos à une adolescente, son épouse – séparée – Huma Abedin, bras droit d’Hillary Clinton, et la question complexe de savoir si cette dernière a utilisé une messagerie privée pour recevoir ou envoyer sciemment – donc illégalement – des documents confidentiels du temps où elle était secrétaire d’État.

Mais l’annonce faite vendredi par le directeur du FBI James Comey intervient au pire moment pour les démocrates alors même que l’avance de l’ex-Première dame s’est légèrement tassée au niveau national, désormais à 45% des intentions de vote contre 41,6% pour Donald Trump, selon la moyenne des récents sondages.

 

 

En campagne, dimanche, à Miami et Fort Lauderdale, en Floride, Hillary Clinton a réagi lors d’un meeting dans une boîte de nuit gay : « Nous ne pouvons pas être distraits par tout le bruit dans l’environnement politique, nous devons rester concentrés », a-t-elle déclaré.

[...]

De son côté, Donald Trump se réjouit. « La corruption d’Hillary met en pièces les principes sur lesquels notre pays a été fondé », a déclaré le candidat républicain lors d’un meeting, dimanche, à Las Vegas, accusant son adversaire démocrate de « conduite criminelle et illégale ».

[...]

Le FBI a-t-il pris une décision politique ?

Le directeur du FBI, James Comey, a fait un choix audacieux, sinon hasardeux, en s’immisçant dans un face-à-face déjà tendu si près de la présidentielle. Peut-être n’avait-il d’autre option, comme il le soutient, que de rendre publique une information que les électeurs sont en droit de connaître. Mais le langage utilisé dans sa lettre au Congrès laisse planer le doute. Il y souligne être incapable « d’apprécier l’importance » des nouveaux éléments, ni même savoir s’ils sont « pertinents » au regard de l’enquête sur Hillary Clinton conclue en juillet.

Cette formule aurait parfaitement pu justifier la décision inverse, fréquente dans la pratique des « Feds » : enquêter discrètement et communiquer les résultats de ses découvertes. En l’espèce, Comey sait parfaitement qu’il entérine le discours extrême du candidat républicain sur la « corruption » de son adversaire, sans verser aucune nouvelle pièce au dossier. Pour ce directeur très politique, ce peut être une façon habile d’assurer sa survie : Trump, qui le disait « corrompu » comme les autres, fait maintenant l’éloge de sa vertu ; Clinton, même si elle est élue, ne pourra se débarrasser de lui sans être accusée de népotisme.

[...]

[...]

Quoi qu’il arrive le 8 novembre, Hillary Clinton n’est pas près de se débarrasser de cette affaire. Si elle remporte l’élection, les républicains, en position de garder le contrôle de la Chambre des représentants, voire celui de Sénat, promettent de ne pas la lâcher. Cela pourrait finir par une procédure d’« impeachment » comme celle qu’avait difficilement surmontée son mari après l’affaire Monica Lewinsky. Et si elle perd, Donald Trump a annoncé la nomination d’un procureur spécial avec l’intention affichée de « la mettre en prison ».

Lire l’article complet sur lefigaro.fr

Sur l’establishment, lire chez Kontre Kulture :

 

Trump, Clinton et le FBI, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Comey sentirait-il le vent tourner ?? J’espère pour lui (et pour le monde, d’ailleurs !) qu’il tournera, parce que si la mère Clinton est élue, lui, il ne lui restera plus longtemps à vivre...


  • Les journaux mieux informés que le Figaro (et ce n’est pas difficile) disent que le Directeur du FBI a pris cette mesure pour contrer une rébellion à l’intérieur du FBI. Voir sur le site ddefense.
    Quand aux sondages qui ne valent pas mieux que les nôtres, Trump est déjà gagnant.

     

    • Ils bidonnent les sondages pour faire croire que Clinton et Trump seraient coude à coude ce qui facilitera une éventuelle fraude électorale au profit de Clinton. Or il semblerait que Trump est pris largement l’avantage sur Clinton. Selon de nombreux témoignage on ne voit pratiquement aucune pancarte de soutien à Clinton devant les maisons...quant aux meetings ils sont pour ainsi dire vides !


    • Un professeur américain connu pour avoir réussi à prédire le gagnant des élections durant ces 30 dernières années donne Trump gagnant.

      Maintenant que Hillary commence à mettre en cause le bien fondé de cette enquête, va-t-on entendre Obama lui rappeler que dans une démocratie le perdant doit féliciter le gagnant ?


  • « ......des faits clairs et précis...... »
    en voila :
    http://www.mostdamagingwikileaks.com/

     

    • Je vous remercie, je viens de parcourir les rubriques, il faut quand même avouer l’aplomb de ces leaders d’opinion, les mensonges,...,crimes qu’ils masquent, à ce niveau c’est impressionnant, totalement sans affect. L’establishment US, the biggest theatre of puppets.


  • Mais comment peut-elle avoir 45% d’intentions de votes ?
    Alors qu’elle est le seul démon que l’équipe de supernatural n’ose pas attaquer, et ils en ont vu de toutes les couleurs : dragons, vampires, sorcières pluri-centenaires, chevaliers des enfers, archanges, léviathans, Lucifer, Caïn, et pour finir la femme/soeur de Dieu en personne. Mais Hillary, non, ils n’osent pas encore.

     

  • Je ne comprend toujours pas pourquoi l’on ne parle pas plus du mail de Podesta où il est écrit noir sur blanc ; (je cite de mémoire)"nous sommes très content d’avoir avili le gouvernement, contribué à créer une masse de citoyens dociles et ignorant ; Ils sont toujours ignorants mais moins dociles et ça, c’est un problème. Il va falloir y réfléchir sérieusement"
    Ce simple passage devrait lui faire perdre les élections (à Killary). Qui en parle ? Personne !


  • Une guerre a été déclenchée sur la fiche wikipédia pour le mot clef ”Pathological lying”
    https://en.wikipedia.org/w/index.ph... as edited by 78.148.98.229 (talk) at 01:15, 31 October 201
    « … There are many consequences of being a pathological liar, see Hillary Clinton. Due to lack of trust, most pathological liars’ relationships and friendships fail. If the disease continues to progress, lying could become so severe as to cause legal problems, including, but not limited to, fraud … »

    Puis des modifications successives ont été publiées

    Puis au final la fiche a été bloquée :
    https://en.wikipedia.org/w/index.ph...
    « (cur | prev) 02:08, 31 October 2016‎ DoRD (talk | contribs)‎ m . . (13,614 bytes) (0)‎ . . (Protected "Pathological lying" : Persistent vandalism ([Edit=Require autoconfirmed or confirmed access] (expires 02:08, 3 November 2016 (UTC)) [Move=Require autoconfirmed or confirmed access] (expires 02:08, 3 November 2016 (UTC)))) »

    Pour cause de vandalisme désormais synonyme de Vérité.


  • C’est peut-être aussi une façon de dévoiler les emails compromettants de Killary, en se passant des services et liens éclatants de Wikileaks, dont paraît-il trois responsables importants ont disparu tragiquement au cours de ces derniers mois.
    En effet c’était au FBI de découvrir les emails fautifs de HC, et si le FBI ne l’a pas fait, c’est qu’il était complice ou aveugle (incompétent).
    Or Trump a de grandes chances de gagner, personne ne soutenant Hillary à part l’oligarchie, qui n’est plus crédible ni même crue, et la populace de bas étage (analphabètes de tout poil plus ou moins parasitaires, plus gayitude).
    Le FBI a tout intérêt à pencher du côté du manche, du "peuple", c’est à dire de la gent active, apte à payer des impôts, tout ce qu’il y a de plus normale, dont on ne peut se passer, et qui, de ce fait, commence à gronder très fort.
    Le FBI a donc imaginé de s’attaquer aux emails sans Wikileaks (ainsi l’honneur est sauf). Comment ? En opérant du côté d’Huma Aberdin, bras droit (gauche-cassé) et "maîtresse", dit-on, de la tendre Killary dont elle partage les chambres d’hôtel.
    Sachant que cette Huma(nitaire) partage un ordinateur portable avec son mari (pas Hillary, l’autre dont elle est séparée) et un autre ordinateur avec Hillary, il suffisait de s’intéresser au mari (officiel) et de lui trouver des poux dans la tête. Bingo : on dénicha des mails compromettants, à la recherche de l’âme soeur, Huma étant par trop absente sans doute.
    Des mails peu respectueux, adressés à une gamine de 15 ans.
    A partir de là, on saisit l’ordinateur portable commun à Huma et son presque ex. On trouve les mails de Huma dessus. On convoque Huma, on saisit l’ordinateur qu’elle partage avec la sorcière, etc.
    Et on a fait son boulot de police, sans avoir à remercier Wikileaks.


  • #1590424

    "Et si elle perd, Donald Trump a annoncé la nomination d’un procureur spécial avec l’intention affichée de « la mettre en prison »."

    Comme si Hillary allait jamais aller en prison...
    lol, ne me faites pas hillarer...

     

  • D’abord il faut rappeler que la déclassification par un particulier de documents ultra secrets est vu aux USA comme de la trahison d’état. Ces documents contiennent des noms de gens qui, s’ils sont dévoilés, peuvent mettre leur vie en jeu.

    D’après ce que j’ai compris, la découverte des 650000 mails dans l’ordinateur du couple (Huma & Weiner) à l’occasion de l’enquête pour pédophilie ouverte contre l’ex de la bras droit de Clinton, est tellement accablante que la lettre faite par le directeur du FBI est bien le minimum, et pas le maximum, de ce qu’il pouvait faire.

    Apparemment Huma Abedin utilisait cet ordinateur, protégé de rien du tout, comme backup de mails qui étaient sur le serveur privé de Mme Clinton, serveur beaucoup moins protégé que le serveur officiel mis à disposition par l’état américain à ceux qui ont à gérer des documents de haut niveau de confidentialité.

    On peut d’ailleurs se demander de qui Mme Clinton se protège en tenant à stocker ses mails ailleurs que sur un serveur super protégé mais qui a le défaut d’être à l’état américain.

    Mais là, donc, le FBI a des mails transférés à partir de ce serveur privé, ce qui prouverait selon leur contenu que Mme Clinton a non seulement menti en affirmant que les documents classifiés ne s’y trouvaient pas, mais en plus cela permet de démontrer que si le mail original n’est plus sur le serveur privé donné au FBI, il y a bien eu destruction de preuves de la part de l’équipe entourant Mme Clinton. Car avant de donner le serveur au FBI suite à une assignation en justice, plus de 33000 mails ont été détruits et plus d’une dizaine d’appareils ont été réduits en poussière et traités à l’acide, un peu comme dans ’La Firme’ avec Tom Cruise.

    Bref, le problème n’est clairement pas le FBI, qui s’était déjà fait mettre la pression au mois de juillet, comme le Département de la Justice, pour voir cette affaire d’une façon très favorable à Mme Clinton.

    Si on n’était pas en pleine élection et si elle ne s’appelait pas Clinton, elle serait au minimum dans les bureaux du FBI depuis trois jours pour s’expliquer.


  • Plusieurs analystes très sérieux (genre ils ne se sont jamais trompé depuis 50 ans) donnent Trump gagnant.
    Un ordinateur de je ne sais plus quelle université a donné Trump gagnant (à partir des big datas du web)
    Depuis quelques temps certains mainstream américains changent un peu leur discours concernant hillary. (on les sent un peu plus frileux)

    A moins que les Clinton et Georges Soros (et oui encore lui) qui possède des parts dans la plupart des sociétés qui gèrent les machines de vote électronique ne fassent un mauvais coup je dirais que Trump a toutes ses chances.

     

    • Méfiance...cette fiente de l’humanité qu’est Soros est dans tous les mauvais coup. Et c’est toujours possible de piper une élection (cf. Al Gore) là-bas...


    • Je vais aux US gross modo tous les deux mois, j’ai grandi là-bas, j’y ai beaucoup d’amis et de familles, j’ai une résidence secondaire également je connais BIEN le pays. Pas de doute que Trump est en tête dans les intentions de votes. Je pense que ce directeur du FBI fait allégeance au nouveau patron, tout simplement. Lui il est bien renseigné, le FBI n’est pas seulement une force de police comme nos gendarmes mais également une agence de renseignement intérieur.


  • Peut-être aussi est-ce, en plus, un ecran de fumée pour ne pas parler des emails wikileaks et surtout du "nouveau" scandale des machines electroniques de vote, truquées, que certains votants (en avance) ont dénoncés, (le texas viendrait d’abandonner le vote electronique pour vote a bulletin) et ou on vient d’apprendre que Soros, toujours lui, "controle" les machines de 16 etats dont certains swing states...

    Il reste 8 jours à tenir pour mamie clinton...



  • Hillary Clinton a réagi lors d’un meeting dans une boîte de nuit gay.




    Mais qu’est-ce que c’est que ce foutoir ... !


  • Moi je dis, c’est encore un coup fourré des russes du FSBI


  • James Comey ferait-il inconsciemment "le travail de Dieu" ?(le vrai pas le Jéhovah vengeur de Llyod Blankfein et de la tribu égarée dans le désert)....

     

  • Ce qui est fou c’est que tout le monde se concentre uniquement sur ce qu’il y a dans les courriels sans jamais mentionner que d’avoir eu, à la base, le serveur est complètement illégal et dangereux. Tous échanges électroniques reliés au travail par des dirigeants doivent être fait par un serveur et un courriel officiel du gouvernement.
    Dans une société équilibrée, Mme Clinton n’aurait pas le droit de se présenter et ferait de la prison pour au moins quelques années, et ce, indépendamment du contenu des courriels...


  • Petit rappel des faits pour ceux qui aiment savoir ainsi que pour ceux qui aiment rire :

    1) Swissleak révele que Shimon Yalin Yelinek et Ori Zoller d’HSBC Londres ont financé AlQaeda pour le 11 Septembre 2001

    2) HSBC donne 80 million de dollars a la Foundation Clinton

    3) Loretta Lynch, placée par Obama a la plus haute juridiction des USA, abandonne toutes les charges contre HSBC

    4) James Comey ancien directeur d’HSBC devient patron du FBI*

    5) le FBI abandonne toutes les charges contre Hillary pour son histoire d’emails

    6) ​Marcel Lazar Lehel, le hacker qui a revelé l’affaire des emails d’Hillary a été retrouver suicidé dans sa cellule**

    * Baron Evans of Weardale ex MI5 (FBI Britannique) devient nouveau directeur de HSBC et Rona Fairhead ex directrice de HSBC devient patronne de la BBC

    ** ​En 2016, John Ashe et ​Seth Conrad Rich ont été tué alors qu’ils allaient témoigner contre Hillary. ​Mike Flynn (tué) et ​Victor Thorn (suicidé) qui ont mené des recherches poussé sur Hillary, disparaissent.

    Forcer une présidente dans une démocratie c’est du boulot !


  • Trump remonte dans les sondages. BFM a annoncé ce soir un sondage qui le donne devant Clinton.


  • Et le Lolita Express, on en parle ?
    Steve Pieczenik évoque un "coup" à venir contre les Clinton. Si l’élection est dans la poche, l’investiture n’est pas gagnée.


Commentaires suivants