Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Hillary Clinton évite les questions sur ses liens avec Goldman Sachs

Son beau-fils serait directement soutenu par Lloyd Blankfein

Hillary Clinton a refusé de divulguer le montant que le directeur général de Goldman Sachs avait investi dans le fonds de son beau-fils en ignorant les questions de The Intercept lors d’un évènement de collecte de fonds à San Francisco.

 

Le journaliste du magazine The Intercept, Lee Fang s’est rendue à une réunion de campagne électorale d’Hillary Clinton à San Francisco. Alors que cette dernière se faisait photographier, le journaliste l’a interrogée sur les liens de sa famille avec Wall Street : « Savez-vous combien d’argent Lloyd Blankfein [le PDG de Goldman Sachs] a investi dans le fonds d’investissement de votre gendre ? »

 

 

Lee Fang l’a assailli de questions, mais Hillary Clinton ne lui a prêté aucune attention en continuant à se faire photographier avec ses partisans.

Quelques instants plus tard, le secrétaire de presse d’Hillary Clinton, Nick Merrill, est intervenu. Il n’a pas plus répondu à la question mais a promis d’envoyer une réponse par courriel au journaliste.

Marc Mezvinsky, mari de la fille d’Hillary, Chelsea Clinton, a créé un fonds d’investissement il y a huit ans, après avoir travaillé chez Goldman Sachs également pendant huit ans. Il a été soutenu par des investissements de plusieurs personnalités de Wall Street, notamment le PDG de Goldman Sachs, Lloyd Blankfein.

Au cours de sa campagne électorale, Hillary Clinton a souvent été appelée à divulguer ses relations avec les banques de Wall Street, mais elle évite de donner des réponses directes.

 

Les liens entre Hillary Clinton et Wall Street, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • c’est sûr que elle , c’est pas avec ses propres fonds qu’ elle fait campagne ( le contraire de Trump ) - ce qui l’ oblige à rendre des comptes et pas être libre de ces décisions -
    en fait , elle et les autres ne cherchent pas être libre , ils et elle veulent juste se goinfrer ...
    Trump , Poutine , Bachar , kim jong , Ahmadinejad et d’autres qui posent problème à la famille Racaille et vendeurs d’armes !!!!!!!!!


  • Quand on veut éviter les questions il suffit simplement de pas y répondre ,ce que savent très bien faire les politiques ,ou répondre à côté .Ils ont l’art et la manière de nous prendre pour des c... ,et faut dire qu’en matière de mensonge Mme Clinton est très bien classée ,surtout quand il y a des questions qui fâchent.

     

    • fais attention à ce que tu dis , y a des adorateurs de la vieille peau en France : Elkrief , Sinclair , Ockrent , et certains autres ...
      Clinton a un avantage , c’est que son mari aime le jazz et joue du saxo alors que les leur jouent du pipeau ...........


  • "Au cours de sa campagne électorale, Hillary Clinton a souvent été appelée à divulguer ses relations avec les banques de Wall Street, mais elle évite de donner des réponses directes."
    Mdr ! C’est la patronne !


  • c’est un beau-fils qui fait le travail de Dieu


  • Moi, la mère Clinton, j’ai souvenir d’avoir entendu ou lu, j’avoue que je ne sais plus, qu’elle faisait partie des gens qui "consommaient" des prostituées femmes conditionnées par ces grands humanistes à la tête du projet MK Ultra.
    Sans garantie, évidemment, mais je me souviens de ça.
    Et quand, comme moi, on pense que, plus on est haut placé, plus il y a de chance qu’on soit un grand malade mental dans le genre pervers narcissique, eh bien on pense aussi que ce n’est pas complètement impossible...

     

    • Article ou vidéo, impossible de m’en souvenir, mais j’ai souvenir de la même chose. Il me semble que cela mentionnait aussi l’attrait de son Bill pour les jeunes mecs d’ailleurs. Je me demande s’il ne s’agit pas d’un témoignage d’une rescapée qui en son temps avait "bien connu" Nixon, ou quelque chose de ce genre.

      Bon après, c’est pas un mal en soi que de s’envoyer en l’air. Encore faut-il que le consentement ne soit pas unilatéral.

      Ce qui m’ennuie avec la mère Clinton, c’est qu’elle est sous le coup d’une enquête par le FBI. Comme quoi elle aurait fuité des milliers de mails pendant son mandat vers la Russie et la Chine(et peut être même ailleurs) en "oubliant" de prendre la précaution d’utiliser son adresse mail professionnelle. Qui, passant par un serveur mieux sécurisé, aurait au moins pu l’absoudre en cas de piratage, car c’est ce qu’elle prétend qu’il s’est passé avec sa boîte mail perso.

      Ceci étant constitutif de trahison, non seulement elle aurait du être destituée. Elle aurait aussi du se voir interdire la candidature à la présidentielle. Et elle aurait pu/du même finir en taule.

      Bon, il reste à prouver sa "culpabilité". Guillemets oblige, car dans certains cas la justice US est...étrange : quand bien même vous auriez bien fait ce dont on vous accuse, votre culpabilité sera prononcée seulement si on décèle chez vous une intention de nuire. Pas glop.

      Du coup ben....soit elle l’a fait sciemment et devrait subir les foudres de la justice ; soit non, auquel cas elle est donc bien trop conne pour exercer une pareille fonction, et devrait être destituée pour faute grave/incompétence, si tant est que le concept existe là-bas.

      L’universalisme maçonnique a cela de cohérent qu’il exporte partout ses merdes, que ce soit la dialectique infantilisante, l’inversion accusatoire, ou le 2 poids 2 mesures entre autres joyeusetés.

      Complaisance ou complicité du FBI ? En tout cas cela en dit assez sur l’état des USA.


    • C’était sur ER une femme qui racontait qu’elle était esclave sexuelle, abusée par son père dans une région des usa où se pratique l’inceste. Dans le cadre du mind kontrol ultra, elle était l’esclave sexuelle des Clinton. La hillary elle est bi. Mais on ne trouve plus ce témoignage. Bizarre


    • Le témoignage dont vous parlez est celui de Cathy O’BRIEN.

      Il est disponible sur internet.

      Cordialement


  • Ici, nous l’appelons Killary ...
    Mo’Truckin’.