Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Hissène Habré : pourquoi son procès est historique

Des juridictions d’un pays jugent le chef d’État d’un autre pays

Au Sénégal, le tribunal spécial africain de Dakar a tranché. Après dix mois de procès, l’ancien président du Tchad, Hissène Habré, a été condamné lundi 30 mai à la réclusion criminelle à perpétuité par une juridiction africaine extraordinaire qui l’a reconnu coupable de crimes contre l’humanité, de torture et de viols lors de la répression menée lorsqu’il était à la tête de son pays entre 1982 et 1990. Hissène Habré a été rattrapé par son passé et le procès qui s’est déroulé sur le continent africain, et non devant la Cour pénale internationale (CPI), aura certainement valeur de modèle pour le continent et même pour la justice internationale.

 

Ce procès d’Hissène Habré marquera l’histoire de la justice internationale. C’est une première en effet, et pour plusieurs raisons.

C’est la première fois qu’un chef d’État est reconnu personnellement coupable de viols. C’est la première fois aussi qu’un ancien chef d’État africain est jugé en Afrique. Et enfin c’est la première fois au monde que des juridictions d’un pays jugent le chef d’État d’un autre pays pour des crimes contre l’humanité.

C’est le recours à la « compétence universelle » qui a permis la tenue de ce procès historique. Il s’agit d’un concept-clé de la justice internationale grâce auquel on peut engager des poursuites contre une ou plusieurs personnes en dehors du pays où les crimes graves ont été commis. Hissène Habré a donc été jugé au Sénégal – alors qu’il est Tchadien – parce qu’une plainte avait été déposée au Sénégal, le pays où il réside depuis son exil en 1990.

De son côté, la CPI (Cour pénale internationale) n’aurait pas pu juger l’ancien homme fort du Tchad parce qu’elle ne s’intéresse qu’aux crimes commis après 2002, date à laquelle son statut est entré en vigueur.

 

 

Un procès qui a valeur d’exemple

Pour les associations de défense des droits de l’homme, ce procès a valeur d’exemple. L’organisation Human Rigts Watch espère qu’il donnera de l’espoir et du courage à d’autres survivants de régimes répressifs afin que d’autres criminels soient jugés.

Lire la suite de l’article sur rfi.fr

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1478206

    En 1975 Hissène Habré a fait torturer à mort le Commandant Galopin, officier français venu négocier la libération de l’otage ethnologue Françoise Claustre . Mais le plus déshonorant fut que, 12 ans plus tard, Mitterrand l’invita à présider le défilé de l’armée française le 14 juillet 1987 !... L’armée avala cette énorme couleuvre sans broncher !


  • #1478222

    "C’est le recours à la « compétence universelle »"

    Que chacun balaie d’abord devant sa porte...


  • #1478235

    Il faut rappeler que Hissène Habré après avoir fui le Tchad en 1990 s’est installé au Senegal en prenant la nationalité sénégalaise, c’est pourquoi il a été jugé au Senegal, sinon il aurait été jugé au Tchad. Idriss Deby l’actuel président du Tchad et actuel président de l’OUA(organisation de l’unité africaine) a tout fait pour faire juger Hissène Habré au Tchad, mais a cause des raisons précitées il a été jugé au Senegal.

    Cordialement.

     

    • #1478720

      Andreas

      Sauf que il s’agit d’un chef d’etat dont les crimes supposé ont ete commis au Tchad , PAS AU SENEGAL. Depuis quand des pays peuvent juger les actions d’un criminel supposé dans un pays souverain ? Au pire ils auraient tres bien pu l extrader au tchad nan ? Ca ne colle absolument pas , désolé , mais cordialement VOUS ETES UN MONDIALISTE. Ou peut etre un Senegalai un peu trop patriote.


    • #1479350

      Hahaha, jugé au Tchad ? Vu que Deby est mouillé jusqu’à l’os il aurait surtout été ’achement plus facile de buter le vieux... :)


  • #1478673

    bonne nouvel pour les Irakien... et les palestinien.. entre autres..


  • Hâte de voir Netanyahou se faire juger par la Syrie, le Liban, l’Egypte, la France, la Belgique... la liste est longue !

    Je sais, je peux toujours rêver...