Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Hollande, le Ronaldo de la politique française ?

Objectif : gagner la finale sans remporter un seul match

On se souvient qu’à l’Euro 2016, Ronaldo a réussi, avec l’équipe du Portugal, l’exploit d’arriver en finale sans gagner un seul match, et même de quitter la finale avant la fin du match pour blessure, tout en brandissant la coupe devant le public du Stade de France. Hollande s’apprête-t-il à réussir le même exploit en 2017 ? Plus que jamais, la question est posée.

 

Le candidat de la douce illusion

En lisant les vraies-fausses confidences publiées dans l’ouvrage Conversations privées avec le président paru chez Albin Michel, le citoyen ordinaire pensera être victime d’hallucinations. La description de l’état d’esprit moyen que François Hollande prête à ses potentiels électeurs montre sa profonde rupture avec la réalité du pays. On retiendra entre autres sa conviction d’être à la tête d’une « belle France » : « Je suis regardé comme le président d’une belle France ». Manifestement, son isolement dans le Triangle d’Or parisien le déconnecte magistralement de l’angoisse ordinaire des Français face à l’avenir collectif.

 

Comme Ronaldo, sur les starting-blocks

Dans ce curieux monde imaginaire où il évolue, François Hollande ne pense qu’à sa réélection. C’est le principal sujet de préoccupation d’un homme qui a consacré sa vie à la politique. La parution d’un ouvrage de confidences, supposé le rendre plus proche des Français et le remettre dans sa dimension normale, constitue une étude évidente dans ce cheminement. Le fait que l’ouvrage paraisse durant la trêve estivale répond bien à une minutieuse stratégie de reconquête électorale. Dans la torpeur de l’été, le livre a fait le buzz et se prêtait tout à fait à la lecture sur les plages. Plus que jamais, le candidat est donc en marche.

 

Handicapé par son immense impopularité

Sur sa route, François Hollande se heurtera très vite à un problème qu’il connaît mais qu’il semble mésestimer : son impopularité, qui est immense et intrinsèquement liée à sa personnalité. Hollande s’est présenté comme un candidat normal, et cette normalité est devenue son principal point de faiblesse. Les premiers mois de son quinquennat, et notamment les polémiques lancées par Valérie Trierweiler, ont en effet démontré que la différence, en politique, entre normalité et médiocrité est parfois difficile à cerner. Les ratés de sa politique économique et les innombrables couacs de communication n’ont pas aidé à renverser la tendance.

 

Aidé par ses ennemis de gauche

Cela signifie-t-il que la bataille soit perdue pour Hollande en 2017 ?

Je ne le crois pas, et rien ne démontre aujourd’hui que les éléments soulignés il y a quelques semaines, soient diamétralement différents. En dehors de lui-même, Hollande compte en effet peu d’ennemis dont il doive se méfier. Il peut même se féliciter de l’aide inattendue apportée par tous ceux, de droite comme de gauche, qui veulent le détrôner. C’est particulièrement vrai à gauche, où le grand nombre de candidats qui se bousculent au portillon fera forcément le jeu du sortant. Qui est de taille, aujourd’hui, à prétendre pouvoir rassembler sur son nom autant que François Hollande ne l’a fait en 2012 ?

Lire la suite de l’article sur eric-verhaeghe.fr

 

Sur 2017 et la classe politique française, lire chez Kontre Kulture

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1539635

    Le livre de Hollande c’est comme le livre de Sarko. Des soit disant évènements qui n’intéressent que la sphère politico-journalistique. Le reste des français se désintéresse de ces gens là.

     

  • #1539652
    le 22/08/2016 par internaute77
    Hollande, le Ronaldo de la politique française ?

    Au moins Ronaldo a du talent

     

    • #1539707

      Pousser une chambre à air sur du gazon, il y en a qui ont vraiment une étrange vision du talent. Comme quoi on peut venir sur E&R et être un lobotomisé comme les autres.....


    • #1539963
      le 23/08/2016 par blanc cassé
      Hollande, le Ronaldo de la politique française ?

      Vivachavez, techniquement, "pousser une chambre à air" sur du gazon requiert un certain talent que vous le vouliez ou non...


    • #1539996

      C’est vrai que l’on donne beaucoup d’importance à un type qui tape dans un bout de chambre à air,faut quand même pas exagérer ,le talent c’est autre chose. Je connais des femmes de ménages qui manie bien le balais ,c’est aussi une forme de talent ,mais beaucoup moins bien payé.Le talent, tout dépend ce qu’on y met dedans.


  • #1539688

    c’est vraiment pas gentil pour Ronaldo qui est pratiquement parti de rien pour arriver à etre le numéro un mondial et jouer dans les équipes les plus prestigieuses de la Champion League.
    si on devait comparer ce tocard à un sportif ce serait Poulidor.

     

  • #1539718

    lol, plutôt Benzema, ne jamais rien foutre dans les finales ni dans les demis, bénéficier du travail de son équipe pour pousser la baballe dans le but lors des matchs du championnat. Donc être dans l’équipe qui gagne pour qu’il puisse dire "j’ai gagné" à la fin tout en contribuant personnellement très peu aux victoires finales. Et dans d’autres contextes où il n’y pas de propagande ou d’aide du système, on voit qu’il est nul et qu’il sert à rien...

     

  • #1539736

    « Vous avez voulu une République ; si vous ne vouliez point en même temps ce qui la constitue, elle ensevelirait le peuple sous ses débris. Ce qui constitue une République, c’est la destruction totale de ce qui lui est opposé" (Saint-Just).

    On se demande donc, dans le cas où l’on veut une "République", (personnellement, je suis pour le roi, et sacré à Reims, pas bourgeois, pas "constitutionnel" mais si on en veut pas, alors, la république, d’accord), il ne faut pas détruire totalement Hollande et la promotion Voltaire et ses petites bonnes femmes qui gouvernent en douce la France plus intensément que les maîtresses de Louis XV (voir ce qu’il a débité au "Point" et dont il ne mesure pas lui même le ridicule et l’odieux)

     

    • #1540287

      Vous allez voir que personne ne votera POUR Hollande
      mais CONTRE tous les autres.
      Car le vote n’est désormais plus de voter POUR
      mais de voter CONTRE.
      (dans la ligne d’inversion de toute chose).


    • #1540857

      Question à Drago : on est dans un piège. A chaque élection foireuse, truquée et salvatrice du système, on nous calme en nous disant : "à la prochaine !" Même Le Pen, le senior, le "Grand", s’est fait avoir avec sa stratégie électorale à la con et avec son plan personnel de se faire élire "président" (mais président de quoi ?), ce qui n’a fait que renforcer ce régime pourri à un tel degré qu’il sent maintenant la vieille momie. Tout s’enfonce depuis 1958.

      La seule chose à faire, c’est d’abolir les élections, de déclarer la dictature populaire (gérée par nous, il faut être sérieux !) et de proclamer l’état de guerre. Donc, reprendre le programme de la Convention Nationale. Les élections ? Quelles élections ? De quelles élections parlez-vous ? La guerre totale !

      "Elections, pièges à cons", disaient les gauchistes. Ils avaient raison au fond.


  • #1539984

    le Ronaldo de la Politique , faut pas exagérer !!!
    plutôt un blaireau qui a fait sa carrière assis sur le banc de touche, en se levant, de temps en temps , pour gueuler et voir les autres, jouer -
    j’espère qu’en 2017, ils vont tous rendre des comptes aux français avant d’aller en prison -


  • #1540025

    Imaginez un peu 5 cinq ans de plus de Hollande... les Français vont devenir fous.
    Si j’étais au conseil d’Etat j’empêcherais sa candidature pour possible trouble à l’ordre public !


  • #1540035

    Ne vous faites pas de soucis : la synagogue a déjà décidé qui serait "élu" président en 2017 .


  • #1540080

    le Portugal a battu la Croatie et la France 1-0.
    Aux prolong certes, mais battu quand même.


  • #1540153

    le portugal à gagner 2-0 dans le temps réglementaire contre le pays de galles en demi finale de l’euro...


  • #1540274

    Ce n’est pas la première fois que M. Verhaeghe travaille à rendre notre nouille élyséenne plus crédible. Énarque, haut-fonctionnaire de la haute fonction publique d’Etat, M. Verhaeghe soutient ses coreligionnaires de formation puisque ayant occupé de par sa formation des postes de direction dans la haute fonction publique : Apec, CNAM, Urssaf ou CNAV (je ne sais plus). Il est normal qu’il soutienne son moins mauvais champion énarque. Mais soutenir pareille nullité, pareil minable relève de la traîtrise caractérisée. Au lieu de se focaliser sur ses possibilités de gagner, il ferait bien de souligner combien son quinquennat fut d’une haute nocivité pour les Français. Un deuxième mandat amènera au suicide collectif ainsi que la destruction de la France. Il y en a assez des théories hors-sol de ces ane(s) de l’ENA, école de vauriens, de voyous qui ont saccagé la France par leurs incompétences et leur impunité. Cette école devrait être dissoute tellement il en sort de traîtres à la nation puisque cosmopolites, ces minables qui détestent leur pays.

     

    • #1540335

      Ce n’est pas la première fois que M. Verhaeghe travaille à rendre notre nouille élyséenne plus crédible.




      Tu n’as pas dû lire l’article ou alors avec des lunettes spéciales car à aucun moment son auteur ne crédite Hollande de quoi que ce soit, bien au contraire !


    • #1540456

      Nous n’avons pas la même grille de lecture des événements ni le même sens interprétatif. Mais s’il émet différentes hypothèses du candidat président face à ses adversaires les mots qu’il emploie sont positif à l’égard de cette nouille élyséenne. Quant à son article, je l’ai lu, bref il ne me donne pas l’envie de m’y attarder davantage ; c’est le cas de l’ensemble de ses papiers dont je trouve l’argumentaire assez pauvre.


    • #1540470

      L’auteur n’emploie aucun mot positif pour créditer François Hollande de quelque qualité que ce soit. Il est au contraire présenté comme le candidat possible par défaut, celui de la « douce illusion », celui qui est « handicapé par son impopularité » et qui est « profonde rupture avec la réalité du pays » et qui « ne pense qu’à sa réélection » !


  • #1540352

    Pas d’inquiétudes tous les Français sans exception vont se liguer pour éjecter Hollande de l’Elysée.

    Idem pour l’ignoble Sarkozy.

    Faut quand même pas pousser mémé dans les orties...


Commentaires suivants