Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le rédacteur en chef du Financial Times reçoit la Légion d’honneur

Pour avoir vanté l’UE et dénigré la Grande-Bretagne

Le scandale du mois. Et même pas vu dans nos médias ! Normal, vu qu’il montre le tabou de la collusion journalistes / Pouvoir…

 

I. La légion de déshonneur [article du Daily Mail]

Légion de Dés-Honneur : le rédacteur en chef du Financial Times reçoit la plus haute distinction française… pour avoir dénigré la Grande-Bretagne !

« Lionel Barber, fait "Chevalier" dans l’"Ordre national de la Légion d’Honneur". Une note de l’ambassade de France fait explicitement l’éloge du rôle "positif" du Financial Times dans le débat européen ».

 

 

Le rédacteur en chef du Financial Times est en lice pour obtenir la plus haute distinction française – en reconnaissance de son inlassable couverture pro-UE dans le journal.

Lionel Barber a révélé hier qu’il recevrait la Légion d’Honneur via un tweet montrant une copie de la lettre provenant de l’ambassade de France, lui notifiant la date de sa remise.

 

 

Le tweet, apparemment envoyé à un ami mais posté publiquement par erreur, a été supprimé peu de temps après.

La lettre énonce que le rang de Chevalier est offert à M. Barber, la plus basse des cinq classes que composent la Légion d’Honneur, en reconnaissance de son « rôle positif dans le débat européen ».

La reine devra donner son autorisation à M. Barber pour qu’il puisse recevoir cet honneur accordé par le président socialiste français François Hollande.

La proposition d’honorer M. Barber a été demandée par le ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault. Le nom du journaliste aurait été mis en avant par l’ambassadeur français à Londres.

La nuit dernière, des députés britanniques eurosceptiques ont suggéré que cette récompense était accordée en remerciement de la couverture médiatique du Financial Times durant la période précédant le référendum historique de juin ; couverture en faveur d’analyses pessimistes sur l’avenir britannique à partir du moment où une majorité d’électeurs soutenait le Brexit.

Le député conservateur Jacob Rees-Mogg a dit que M. Barber devrait refuser une distinction « promouvant les intérêts d’un gouvernement étranger ».

Il a également mis en évidence le fait que la Reine devrait apprécier la récompense de M. Barber en fonction des lois établies durant le règne de la Reine Elizabeth Ier – laquelle aurait déclaré : « Mes chiens ne devraient pas porter le collier des autres ».

Lire la suite de l’article sur les-crises.fr

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants