Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Il aura fallu 130 morts pour redécouvrir le patriotisme

La nouvelle jeunesse de l’engagement

Cœur sur la main ou arme au poing, comment ces jeunes marqués par les attentats de Paris construisent leur engagement de demain.

 

«  Avoir la chance de me retrouver un jour en face d’un terroriste et pouvoir le mettre hors d’état de nuire.   » Au lendemain du 13 novembre, c’est ce qu’a souhaité Nicolas (son prénom a été modifié, [NDLR]), engagé dans l’armée depuis deux ans et demi. Âgé de 23 ans, il a envisagé de rejoindre l’infanterie pour affronter des djihadistes de l’État islamique en Syrie. Si son esprit de vengeance a fait peur à ses proches, il a ensuite « appris à relativiser  », comme il le reconnaît trois mois après.

Nicolas appartient à ce que beaucoup appellent la «  génération Bataclan  ». «  Celle qui a été attaquée, sur ces terrasses, dans ces lieux de culture, près d’un stade à Saint-Denis   », selon les mots de François Hollande. Qu’elle souhaite défendre son pays en prenant les armes, en portant secours, ou en adoptant un engagement citoyen, cette jeunesse réagit de manière inédite. La semaine suivant les attentats, l’armée de terre a reçu 1 500 demandes par jour, trois fois plus que d’habitude. Sur l’année 2015, les candidatures ont bondi de 28%. Les autres corps de l’armée connaissent une tendance similaire : 15% en plus pour l’armée de l’air et 40% pour la Marine.

 

« Un réflexe de défense de l’identité républicaine  »

« Dans les jours qui ont suivi les attentats, on a constaté une recrudescence des inscriptions sur nos sites de recrutement   », confirme le colonel de gendarmerie Jean-Valéry Lettermann. Le nombre de candidats pour les concours de sous-officiers et de gendarmes adjoints volontaires a doublé et le profil s’est rajeuni, s’établissant autour de 16-25 ans : « Il y a un besoin d’une partie de la population de se sentir protégée par ses forces de l’ordre et parmi cette population, une petite partie s’est dit “je vais y aller”. »

 

 

Dans cet attrait des jeunes pour les métiers de l’uniforme, Anne Muxel, directrice de recherche au CNRS et au Cevipof, voit «  un réflexe lié à l’appartenance à la Nation, un réflexe de défense de ce qui peut constituer le coeur même de l’identité républicaine   », mis à mal par les attentats. «  Je veux aider à défendre le pays en cas d’attaque comme le 13 novembre   », témoigne Maxime, comme en écho. Ce lycéen entend bien rejoindre la réserve opérationnelle de l’armée de terre dès qu’il aura 17 ans, l’âge minimal requis. S’il hésitait encore à parler à ses parents de sa volonté d’intégrer l’armée, les attentats l’ont décidé à sauter le pas. Ses parents l’ont approuvé – son père a lui-même fait Saint-Cyr. Mais il hésite encore entre faire carrière dans l’armée et suivre des études de journalisme tout en étant réserviste.

25.000 engagés dans la réserve opérationnelle

Un pas dans la gendarmerie, l’autre dans le monde civil : c’est le compromis que certains voient dans la réserve opérationnelle de la gendarmerie. Elle compte aujourd’hui 25 000 membres, dont deux tiers de jeunes âgés de 17 à 30 ans. En 2015, la réserve a reçu 1 300 demandes supplémentaires. «  L’augmentation est bien là, elle se tasse un peu en janvier, on peut le comprendre car la réaction a été immédiate  », commente le général Alain Coroir, délégué aux réserves de la gendarmerie nationale. Aujourd’hui, 1 500 réservistes sont actifs chaque jour sur le territoire, un chiffre que la gendarmerie ambitionne de faire passer à 2 000 d’ici à l’année prochaine.

 

 

«  Un chamboulement personnel   »

Quand ce n’est pas l’uniforme de gendarme ou de militaire qui séduit, c’est celui de policier qui suscite des vocations. Anaïs, 18 ans, a choisi de postuler pour être cadette de la République. Si elle n’est pas retenue, elle optera pour adjointe de sécurité. « Ça faisait deux ans que j’y pensais. C’est triste, mais il m’a fallu des attentats pour que je me lance dans la police   », lâche-t-elle. Le 12 janvier, c’est sur le mur Facebook de la Police nationale qu’elle annonce avoir envoyé sa candidature. Les forces de l’ordre ont pris l’habitude de ce type de sollicitations. Dans les premières 24 heures qui ont suivi le 13 novembre, les prises de contact avec les policiers sur les réseaux sociaux ont connu un pic de 11 000 demandes par heure, contre 200 à 250 habituellement.

Les lettres de motivation des candidats au concours exceptionnel de gardien de la paix, qui s’est clôturé le 29 janvier, témoignent d’un même « déclic  ». Ils évoquent les attentats « comme un chamboulement personnel   », explique la commissaire Camille Chaize. Ils « parlent beaucoup plus de valeurs républicaines, et mentionnent leur volonté d’aide et de soutien à la population  ». Trente mille personnes ont postulé à ce concours qui ouvre 2 000 postes.

 

«  Construire son pays   »

«  Les jeunes cherchent dans les autorités régaliennes à contrecarrer l’immense chaos causé par les actes barbares et gratuits du 13 novembre   », décrypte la sociologue Anne Muxel. Une partie de la jeunesse « cherche des réponses auprès d’institutions qui ont une légitimité à combattre  », conclut-elle.

Un engouement qui vient répondre aux annonces de François Hollande concernant la création de 5 000 emplois de policiers et gendarmes sur les deux années à venir. « C’est une génération qui a encaissé toutes ces images et qui veut construire son pays, c’est normal de vouloir leur ouvrir nos portes   », estime Camille Chaize. Combattre et protéger.

Lire la suite de l’article sur lesechos.fr

Une armée et une police négligées, soudain propulsées en première ligne, voir sur E&R :

Pour découvrir l’itinéraire d’un légionnaire au service de la France,
lire sur Kontre Kulture :

Sur les théoriciens du nationalisme français, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le problème c’est que c’est pas pour la France qu’ils s’engagent.
    C’est pour la république...


  • Ce sursaut de patriotisme venant de la jeunesse est louable bien entendu , quand on aime et que l`on veut servir son pays , que l`on a la foi en sa patrie .

    Mais en réalité savent-ils qu`ils iront grossir les effectifs de ... l`OTAN ? Que les missions extérieures se font bien souvent sous l`égide de l`ONU , et bien souvent pour le profit d`entreprises multi-nationales ?

    La guerre (sans l`aimer) est l`expression violente de la politique !

    Il serait préférable de restaurer le service national , cela serait bien plus utile à la patrie ...


  • Autant prendre 2 semaines et aller faire un vrai stage de survivalisme plutôt que d’aller s’engager auprès de vieux officiers au service d’Israel.

     

  • ce jeune inconscient devrait savoir qu’un pays doit s’attendre a etre attaquer s’il s’attaque a un autre !!!!

     

  • Pour le patriotisme ou pour l’Empire ?


  • Ces jeunes qui par patriotisme pensent s’engager pour leur concitoyens vont au contraire être formés pour les mater ( Valls passe son temps a désigner les bientôt 50 % du peuple qui ne votent pas comme il faut comme les "ennemies de la république" ) Ces Jeunes exécuteront cette base besogne avec zèle ...Pour la France ? heu comment vous dire , c’est pas exactement çà ..merde quand même.


  • Ah bon ? On aurait redécouvert le patriotisme ? Qui ça ? Où ? Combien sont-ils ? Moi, j’ai l’impression que les 130 morts du mois de novembre dernier, c’est déjà dans une autre vie. Qui en parle encore ? Ces victimes ont cédé la scène au sécuritaire, à l’état d’urgence. Même la déchéance de la nationalité pédale dans le vide. En fait on a juste oublié que rien ne revient plus vite que le naturel, fut-il chassé, pour la circonstance.

    Postures et lâchetés guident notre société. Le formatage des esprits atteint même les plus illustres personnages, tels ce général un tantinet réactionnaire, mais vite rentré dans le rang, dès qu’on lui demande s’il connaît la "nature" du groupuscule qu’il soutient.

    A ce stade seuls le reniement, les regrets et les... excuses publiques, peuvent, le cas échéant, vous sauver la face. Et encore, pas toujours.

    Non, croyez-moi, le patriotisme, c’est comme la bandaison, ça ne se commande pas. Cela s’instille dans les esprits depuis l’enfance, par la famille et l’Enseignement. Il se trouve que sur le sujet, comme dans beaucoup d’autres, l’une et l’autre ont depuis si longtemps, démissionné...


  • redécouvrir le patriotisme ,
    suis pas sûr , quand tu vois comment est traité un général 4 étoiles , parce qu’il vient dénoncer les minables qui sont à l’origine des aggressions à Calais alors qu’à Paris , ils ne se privent pas de se protéger en faisant appel à l’armée -
    il faudrait que tout le monde se mobilise à l’image de ce général et de tous les vrais Patriotes pour éliminer ces crapules qui nous dirigent -


  • Le pire , c est qu il serviront a mettre des amendes aux citoyens qu ils veulent protéger.
    Renforcement du racket de la circulation routière.
    L OTAN a ses drones et ses mercenaires au moyen orient.
    J imagine bien le nicolas envoyé en syrie , que va t il défendre comme interet la bas ?
    Une fois en face de personne vraiment déterminés comme l EI , sortait les couches.
    Le cul dans le beurre. Il regretteront en peu de temps leur engagement .
    On ne s engage pas sur un coup de tete de temps, il manque les convictions.

    EPIPHENOMENE


  • Il aura fallu ce terrible choc pour que de jeunes Français comprennent qu’il va leur falloir apprendre à se battre et à se défendre s’ils ne veulent pas se faire massacrer comme du bétail par des maghrébins fanatisés . En fait il faudrait rétablir le service militaire mais sur la base du volontariat : on écarterait ainsi les indésirables et on formerait naturellement une nouvelle élite de patriotes - ce dont les caques sionistes qui nous dirigent ne veulent à aucun prix .


  • #1396967

    Il aura fallu 130 morts pour redécouvrir le patriotisme



    Et il leur faudra perdre tous leurs acquis sociaux pour commencer à se rendre compte que l’U.E., c’est de la merde. Triste pays que celui qui n’est pas foutu de prévoir son propre avenir autrement qu’en l’endurant de la façon la plus dure qui soit. Dès que les premières bombes françaises sont tombées sur la Libye, j’avais prévu qu’on aurait tôt ou tard des attentats en France...Dès que l’U.E. a décidé de voter des lois pour pouvoir saisir l’épargne des gens, je prévois que vous allez perdre beaucoup. Et je ne suis pas Nostradamus, je me contente juste de faire usage de bon-sens.


  • « Dans les jours qui ont suivi les attentats, on a constaté une recrudescence des inscriptions sur nos sites de recrutement   », confirme le colonel de gendarmerie Jean-Valéry Lettermann.

    Il y avait eu exactement la même chose après .... le 11 Septembre ... tiens donc !
    (en tout cas aux états-unis... je crois même l’avoir encore entendu dans un reportage assez récent sur le terrorisme, c’est dire...)
    Et puis "..confirme le colonel de gendarmerie Jean-Valéry Lettermann" ... bon ...bref...

    Sinon il devient quoi le Général Soubelet qu’on a envoyé à 6000Km après ses critiques sur la justice ?
    Hein ? juste comme ça pour savoir...
    En tout cas entre les deux mon choix est vite fait, surtout quand on voit la différence de traitement.... mais bon... bref.

     

  • Le Canard Enchaîné : " L’armée se tient au Coran " . L’armée française a peur des islamistes issus de ses rangs (Source : Europe-Israël) .

     

    • C’est faux ....L’Armée est vigilante à l’égard de ceux des siens qui , pour diverses raisons , peuvent se montrer sensibles à certaines actions de subversion...Mais sans plus ! Il faut se souvenir que durant la deuxième guerre mondiale , certains ressortissants allemands de la Légion Etrangère, ont été affectés au 5ème REI - Regiment du TONKIN .Ce sont eux qui , lors du coup de force du 19 mars 45 des japonais , ont défendu l’Indochine contre les japs .
      En revanche, en France, les stats ethniques ne sont pas autorisées .Mais force est de constater, ce que cet article de propagande ne mentionne pas : dans les unités, le recrutement des "jeunes français d’origine maghrébine" n’est pas au rendez vous de cet élan patriotique , et le nombre de désertions, résiliations de contrat, absences irrégulières dans cette catégorie de personnels s’est beaucoup développé depuis le 13.


  • Cool ! Ils vont pouvoir former les israéliens à tuer du musulman et vont pouvoir en massacrer en Afghanistan, Iraq, Libye, Syrie et Mali en toute impunité. Avec un peu de chance, ils auront peut être l’honneur de protéger les synagogues de France ! Après tout, le chef de l’armée, c’est le président.


  • Des cerveaux charlotisés fruit d’un endoctrinement permanent.L’armée est un organe répressif du pouvoir au service des élites.Le ministère de la défense (novlangue)devrait se nommer ministère de la guerre tant ses troupes servent les intérêts colonialistes des
    multinationales et non la défense du territoire national.Au prix du sang et des larmes,très souvent des civils innocents y compris des enfants.On ne part pas pour se faire tuer et tuer pour la nation, mais pour les banques, les industriels et la pègre politicienne.Des crédits importants qui pourraient être affectés au bien être de l’humanité et non à sa destruction.


  • Pour le rétablissement du service militaire "obligatoire", car servir son pays n’est pas un choix mais un devoir. Je pense que l’abolition du service national est en partie responsable du délitement des valeurs patriotiques.
    Comme le dit l’adage "service militaire, creuset de la nation"...

     

    • Moi je vais m’engager dans la Judéo-maçonnerie, c’est eux qui ont tout compris... Quand on voit la bêtise des gens on a de plus en plus de mal à les blâmer...
      Une pensée émue pour toute cette jeunesse désorientée et sans travail, à qui on va bientôt faire croire qu’ils vont mourir pour défendre la civilisation, les droits de l’Homme et les valeurs de la République.
      Google, Monsanto, Servier, "Dasso" industries et Mac Donalds vous réitèrent leurs meilleurs vœux de bonheur et de réussite !


  • L’amour de la France cimenté par la haine d’un ennemi commun : le musulman...

    Si encore il s’agissait d’un ennemi extérieur, mais pas seulement, les musulmans représentent plus de 10% de la société française.

    Donc pour moi, c’est pas du patriotisme mais du nationalisme si on s’en tient à la citation : "Le patriotisme, c’est l’amour des siens. Le nationalisme, c’est la haine des autres."


  • la bêtise du populo est sans limites : il y a bien longtemps que l’armée dite française ne sert plus les intérêts du pays...en attendant, ils échapperont au chômage, c’est déjà ça...mais le plus pathétique, c’est le changement radical de mentalité : il y a de cela encore quelques décennies, le français moyen se méfiait de l’état, de l’armée et plus encore de la police ; aujourd’hui, on a l’impression que la France n’est plus qu’une immense maison de retraite à ciel ouvert peuplée de grabataires qui adulent l’ordre établi...


  • Un nouveau troupeau de collabos du nwo,peut etre n’en ont ils pas conscience mais j’en doute en temps de guerre les opportunistes et arrivistes de tout poil jouent des coudes pour gagner du grade et surtout du pouvoir sur les autres !
    on ne vient pas aux responsabilités par patriotisme mais par avidité,
    Seul les prophètes oeuvrent pour la paix au péril de tous les avantages et sans rien espèrer comme bénéfice terrestre matériel ou charnel !


  • Je n’ai jamais vraiment compris la différence que certains font entre patriotisme (bien) et nationalisme (mal) :
    Définition de la nation "Ensemble des êtres humains vivant dans un même territoire, ayant une communauté d’origine, d’histoire, de culture, de traditions, parfois de langue, et constituant une communauté politique".
    Définition du patrie "Pays où l’on est né ou auquel on appartient comme citoyen, et pour lequel on a un attachement affectif".
    Il me semble que l’on peut être patriote et nationaliste sans avoir a en rougir !
    La vision comme quoi le patriotisme est l’amour de son pays et que le nationalisme est la haine de celui des autres me paraît correspondre à rien de concret...
    Et ceux (certaines mouvances gauchistes) qui haïsse leur pays et adore celui des autres, ça s’appelle comment ?


  • Pas de quoi être fier ils serviront a protéger le système et ces maitres contre les peuples lésés de ce que le seigneur nous a légués.


  • Quand j’avais leur âge Internet n’existait pas, j’aurais donc pu facilement partager leurs illusions à cette époque. Etant donné qu’aujourd’hui Internet existe, ils devraient savoir que la République française, comme toutes les républiques, n’est pas française mais oligarchique. Ces jeunes vont donc servir les intérêts de l’oligarchie cosmopolite qui les privent de souveraineté et fait d’eux des individus hétéronomes et non des citoyens.


  • Je vais y aller aussi.Et pas pour la même raison.Je ne suis pas Charlie et je t’emmerde ;)


  • Dommage que toutes ces bonnes volontés et ces combativités manquent de discernement au point de se mettre au service d’un système qui est précisement responsable du "terrorisme" qu’ils souhaitent combattre ! (voire carrement organisateur).


  • Pour Brennan, cette fois encore, "tout le monde savait"...
    http://www.francetvinfo.fr/faits-di...


Commentaires suivants