Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Il y a 15 jours, le leader du FPÖ autrichien visitait Yad Vashem

Invité par le Likoud

Heinz-Christian Strache, invité par des membres du Likoud mais boycotté par Peres, voudrait « se casheriser en Israël », selon un journal viennois.

Heinz-Christian Strache, chef du parti de la Liberté autrichien, une formation d’extrême droite, et qui avait provoqué quatre ans auparavant une controverse en publiant une caricature antisémite sur sa page Facebook, a visité le musée de Yad Vashem en Israël, mardi [12 avril 2016, NDLR], dans le cadre de ce qu’il prétend être une visite officielle en Israël à l’invitation du parti du Likud.

Le quotidien autrichien Die Presse a rapporté mardi que le motif de la visite de Strache était « de se casheriser en Israël », pensant que si l’État juif acceptait de le recevoir, d’autres dirigeants du monde feraient de même.

La page Facebook officielle de Strache indique qu’il est dans le pays pour une visite officielle à l’invitation du Likoud et qu’il rencontrera des politiciens israéliens de haut rang.

Mais un homme politique ne le rencontrera pas. Il s’agit de l’ancien président Shimon Peres qui, après avoir consulté le ministère des Affaires étrangères, a rejeté une demande de réunion reçue par le bureau de Strache en mars.

Une source de haut rang dans le bureau de Peres a déclaré à Haaretz que l’avis du ministère des Affaires étrangères était « très négatif » et que le parti de la Liberté est considéré comme un parti d’extrême droite avec lequel aucun contact n’est maintenu. Strache ne devrait donc pas être légitimé par une réunion avec Peres. [...]

La politique officielle d’Israël envers le parti de la Liberté est de le boycotter et d’interdire aux représentants du gouvernement de rencontrer ses représentants.

Pourtant, certaines personnalités israéliennes de droite – parmi lesquelles Kleiner, qui est proche de Strache et du Parti de la Liberté – ont fait pression pendant des années pour que cette interdiction soit annulée, en citant les positions anti-musulmanes de Strache et son soutien à la construction d’implantations israéliennes.

Lire l’intégralité de l’article sur fr.timesofisrael.com

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Tous ces pèlerinages à Yad Vachem, devenus passage obligé pour les politiciens européens à la chasse aux voix, ces dernières années, deviennent complètement ridicules, car tout le monde sait que cette démarche est totalement hypocrite !!!


  • #1452110

    En gros, on peut essayer de faire en sorte que vous soyez fréquentable, si et seulement si vous tapez sur du musulman..euh pardon, sur du "nazislamo-terroristo-intégristo-salafisto". Un peu comme en France avec Marine et son équipe..

     


    • vous tapez sur du musulman..euh pardon, sur du "nazislamo-terroristo-intégristo-salafisto".




      Tu confonds musulman et terroriste, musulman et islamiste radical ? Le FN, lui, ne fait pas cet amalgame.


    • Ahhh si il le fait quand il tente d’interdire un construction de mosquee, d’école ou de porter le voile a l’université. Les radicaux se coupent de la société les vrais musulmans tentent de developer des structures qui a termes combattront les idées radicales. Un musulman instruit sur sa religion, l’histoire de France et intégrer dans le système français en lançant des projets ne part pas en syrie !!


  • gros niveau de guignolerie mondial = yad vachem d’un coté et paperclip de l’autre .
    nazisme à deux vitesses ?
    deux poids deux mesures , pas d’amalgames ?


  • A Yad Vachem il dû avoir une pensée émue pour Edith Frolla...


  • Soutien total au FPÖ, malgré quelques divergences. Les élections ne sont qu’un moyen de faire avancer les choses, à nous de soutenir un candidat (en France MLP) qui puisse gagner, même s’il n’est pas à 100% sur notre ligne. La division est synonyme de défaite pour les élections.

     

  • Après les Pays-Bas, voilà l’Autriche, bientôt la France. Il n’y a plus aucune raison d’espérer un parti non communautarisé...


  • bien joué la tenue de la gestapo,fallait oser !!!

     

  • Diabolique dédiabolisation. Les bénitiers médiatiques grouillent de petits diablotins. Un pape qui ne croit pas en Dieu et ne sait plus le latin, des français qui adorent les américains et la reine d’Angleterre, des socialistes qui appliquent le programme du Comité des Forges et des "Deux-Cents Familles", des avocat qui plaident contre leurs clients, des procureurs qui défendent les accusés, des juges qui ont des opinions, un autrichien viennois qui se soumet à la synagogue. On aura tout vu. Le monde va mal, très mal.


  • Le parti ne s’appelle pas Parti de la liberté. Il s’appelle "Freiheitliche Partei Österreichs", ce qui veut dire "Parti libéral de l’Autriche".
    Ce parti a une longue histoire. Il était fréquenté par des industriels mondialistes, mais aussi par des franc-macs et la classe bourgeoise libérale, ne voulant pas adhérer au parti conservateur ÖVP, catholique par tradition.

    Ce parti a été assez important après la IIème guerre mondiale, où certains participaient plus tard même au gouvernement socialiste de Kreisky, génie politique social-démocrate, grand réformateur libérateur, copain de Willy Brandt et de Olof Palme.

    Dans les années 80, le parti libéral a été diminué à l’insignifiance. Alors venait un certain Haider, raciste, antisémite, cliveur, qui apportait dans son parti ce que les Viennois appelaient "Buberlpartie" = le groupe des jolis gosses, voire des hommes autour des 30/40, tous communément considérés de "beau", totalement nuls en politique, racistes, démagogues, voleurs - des "entrepreneurs" qui faisaient tous fortune avec Haider. Haider, qui formait un gouvernement avec le conservateur Schüssel dans les années 80, contribuait fortement à l’achèvement du but final de Schüssel et de ses potes : détruire tous les acquis sociaux créés par Kreisky en vendant les biens de l’état aux potes de Haider entre autres. un des ces potes, nuls en politique, mais "beau", était Strache.

    Après la mort de Haider, lui qui était aux trousses de ce maniaque, reprenait le parti à Vienne et grimpait, avec certaines difficultés, mais quand-même, aux communales de Vienne sans jamais faire partie du gouvernement - traditionnellement avec une gauche travailleur très forte .

    Voilà le leader qui se présente aujourd’hui aussi nul qu’avant, mais avec plus d’argent, n’ayant, dans sa vie, jamais fait de la Real-politique. Voilà la fine équipe de "libéraux" que certains ici ont comparé avec le FN en jubilant. Ils ne sont rien du tout. Mais rien. Le fait qu’e Strache parte en Israel ne fait que souligner ce qu’on connaît depuis belle lurette, dans les milieux .

     

    • C’est une perspective très intéressante. Le fait que le FPÖ soit libéral et quelque peu franc-mac, explique sans doute que ce parti ait le "droit" de faire des coalitions régionales voire nationales avec le SPÖ ou l’ÖVP, alors que partout ailleurs c’est interdit.
      J’imagine que vous entendez par "beau" un physique flatteur ; or, en politique, la forme et le fond se confondent. Un parti représenté par des laids ne peut pas aimer les bals classiques ! Or il est crucial pour la Civilisation européenne que les Autrichiens, en particulier les Viennois, conservent une haute exigence esthétique, tant en art qu’en politique ! Je ne veux pas voir Vienne défigurée par le postmodernisme municipal : toujours, celui-ci va de pair avec l’immigration (n’est-elle pas elle aussi une performance ?)


  • Même en Allemagne Frauke Petry la présidente de AFD a été invitée en Israel pour recevoir "sa carte de soumission". Tout le système est infecté du sionisme.

    Cordialement.


  • Ce n’est pas la première fois que Strache va en Israël et à Yad Vashem. Il doit en être à son deuxième ou troisième voyage. Il y a quelques années, il avait déjà validé la guerre de civilisation et approuvé l’état de "poste avancé" de l’Israël.


  • Arrêtez de cracher sur vos collègues "patriotes" "chrétiens" "antisionistes"...Qui sauvera L’Europe de l’invasion Islamoracaille... ?

     

  • J’ai bien peur que la révolte des nations, qui était censée nous sauver, ne finisse par n’être qu’un agglomérat de nationalismes primaires (identitaires ?) trouvant en Israël un modèle parfait puisque racialiste et dominateur, donc préservant son sang, son peuple, sa culture (...) de tout élément extérieur. C’est terrible. Le sionisme, en poussant les autres pays au mondialisme et les mettant dans la merde, gagne ; et en étant un modèle pour les politiques qui arrivent en réplique au mondialisme, il gagne aussi. Le conflit de civilisation est validé. Reste à espérer l’émergence de nationalismes dont une des lignes directrices est de combattre l’impérialisme US et par conséquent anti-sionistes, mais en les voyant tous faire leur pèlerinage judéophile les uns après les autres, peut-on encore l’espérer ? Certes on peut penser qu’il s’agit de manoeuvres politiques pour ne pas choquer l’électorat de la communauté mais après tout n’est-il pas plus confortable pour un politique de suivre une mouvance nationalisto-sioniste, basée sur le conflit de civilisation, plutôt que d’aller à l’encontre de ce lobby tout puissant avec tous les emmerdes internes et géopolitiques que cela implique ? La droiture et l’honneur, j’ai du mal à les appliquer aux personnages politiques, qui sont rarement droits dans leurs bottes... à moins d’un homme ou d’une femme providentielle, comme le fut de Gaulle en son temps, quoi qu’on puisse en penser... évidemment on pense à MLP, mais elle n’est pas son père, car lui au moins a des principes (bien que je ne sois pas d’accord avec tout ce qu’il raconte, je ne pense pas qu’il serait aller s’agenouiller en Israël).


  • Quand on va faire un pélérinage dans l’Israel de Netanyahu, de Lieberman et d’Ayelet shaked, on va chercher un brevet de soumission au sionisme, ou alors un brevet d’islamophobie ? ( ou les 2 à la fois ! )


  • "...en citant les positions anti-musulmanes de Strache et son soutien à la construction d’implantations israéliennes..."

    Comme quoi il suffit d’être un bon ENCarté et cela passe...juste, mais ça passe.


  • Bof étant donné que Haider était considéré comme un "antisémite" il est évident qu’aujourd’hui Strache lisse l’image de son parti pour éviter de se faire diaboliser par les médias.

    Il suffit de voir comment les bien pensants ont réagit quand Strache a publié une caricature de banquier sur son facebook, il s’est fait traité d’antisémite...


  • Jamais Jörge Haider ne se serait prêté à ce genre de pleurnicherie soahananesque. C’est certainement pour cela qu’il fallait qu’il disparaisse dans les circonstances que l’on sait. Histoire de laisser place à un pantin de l’acabit de Strache.


Commentaires suivants