Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Incroyable : 30 jours avant le 1er tour, Le Monde découvre un "couple de Français au RSA" !

Décidément, après les fake reportages de BHL, l’actionnariat du très marocophile Pierre Bergé, la guerre contre Assad « le Boucher de Damas » ou le Hitler de la Ghouta, les jeunes délateurs du Décodex et de la propagande macroniste, Le Monde nous étonnera toujours. Ce vendredi 24 mars 2017, l’envoyée spéciale du quotidien dans l’Hérault (c’est très loin de Paris) découvre avec stupeur un couple de Français qui vit au RSA et qui n’a pas de logement social.

 

Il était temps d’entendre la parole de ces Français à qui on ne l’a pas trop donnée, dans le journal. En effet, ces dangereuses créatures seraient capables de dire qu’elles votent « FN », une offense à l’esprit libéralo-gauchiste du journal, et une offense à ses trois actionnaires, très engagés contre le patriotisme français, chacun à sa façon. Pigasse avec ses magazines, Niel avec ses millions, et Bergé avec ses tweets de vieille folle.

Aline Leclerc, la journaliste-ethnologue, pénètre avec prudence dans l’antre du couple de bannis, des médias et de la croissance. C’est horrible : ça sent le moisi, et le proprio a découpé un pavillon en 6 appartements, avec seulement 4 compteurs EDF. On appelle ça un marchand de sommeil. Les deux Français ont beau avoir fait constater l’insalubrité à l’ADIL, l’association départementale d’information sur le logement, rien n’y a fait.

Pour ceux que ça intéresse, à l’ADIL on parle beaucoup, mais on ne fait pas grand chose. En matière d’immobilier, en France, les propriétaires sont les rois, et les locataires n’ont qu’à fermer leur gueule, les juges étant du côté des possédants. Certes, il y a des locataires indélicats, mais tout le monde, politiques et professionnels, sait que le parc immobilier français a besoin d’un sérieux coup de rafraîchissement et de mise à niveau aux normes de salubrité. Des normes pas forcément européennes, juste humaines : des murs qui ne laissent passer ni le bruit, ni l’humidité, ce serait déjà pas mal. Il y a ainsi plus de 2 millions de logements qui devraient être rénovés.

 

JPEG - 132.9 ko
La pauvreté est-elle moins pénible au soleil ?

 

Le couple, issu du Nord, est descendu dans le Sud croyant qu’il y aurait du boulot. Mais à Montpellier, les petits boulots sont plus saisonniers que durables. Paulo et Paulette – on a changé les prénoms donnés par Aline Leclerc, qui les avait déjà changés pour « Jean-Pierre et Félicie » – gagnent 1 300 euros par mois, et reversent 550 pour leur T3 pourri. Pour bouffer, ils recourent de plus en plus au Secours populaire. Paulo s’emporte :

« Pourquoi tous les autres nous passent devant, pourquoi personne nous aide ? On est français nous, on a le droit d’avoir un HLM ! »

Paulette s’emporte à son tour :

« On nous exclut de tout ! Les gens nous prennent pour des cas soc’. Les agences immobilières demandent des cautions, des garants. Moi je leur dis : c’est pas parce qu’on est au RSA qu’on paye pas nos loyers ! »

Paulo s’en prend alors aux « réfugiés », qui touchent « 750 euros » à rien faire, et Paulette à la « Gitane » qui lui est passée devant au Centre communal d’action sociale. Aline Leclerc précise que les réfugiés touchent moins que ça, dans les 200 euros par mois. C’est alors qu’on aborde le côté désagréable du reportage, les dommages collatéraux de la pauvreté, pour Le Monde : les conséquences électorales de cette exclusion sociale. C’est le point d’orgue de l’article, l’estocade finale, le rire sardonique revanchard, le soulagement vengeur :

Et puis, ils vont voter Marine Le Pen. « Parce qu’on n’a jamais essayé ! Elle sera peut-être comme les autres… Avec l’affaire qui la suit, elle est pas clean non plus. Mais on va la mettre au travail, et on verra… », explique Jean-Pierre, enthousiaste. « On a essayé la gauche, la droite, la gauche, la droite, à un moment faut mettre un uppercut ! », assène-t-il. « Le K.-O. Jean-Pierre ! renchérit Félicie. Nous on veut le K.-O au premier round ! »

Ils en rigolent tous les deux. C’est leur petite revanche. « Ouais, c’est ça, confirme Jean-Pierre, sarcastique. Vous m’avez pas aidé ? Eh ben voilà ! », lance-t-il avec rage. Il n’a pas ponctué sa phrase d’un bras d’honneur. Avec la même violence, il a seulement fait mine de glisser un bulletin dans l’urne.

L’article s’arrête là-dessus, pour bien faire comprendre aux lecteurs que les électeurs du FN sont des paumés, désespérés, et méchants au fond.

Comment le libéralisme fabrique de la pauvreté, lire sur Kontre Kulture

 

Le RSA, couvercle de la cocotte-minute sociale, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le journal le Monde est formidable.. je m’abonne illico !


  • Le RSA dans ma campagne c’est la majorité, la routine quoi !
    Ici la minorité c’est toucher 1000€ et plus !
    Même pour les travailleurs de la terre c’est le RSA activité !
    Bienvenue au Monde ,s’ils veulent venir se dé-paysager un peu de leur cercle d’amis bourgeois !
    Midi-Pyrénées en bas à gauche 3 millions d’habitants !!

     

    • Idem pour moi
      L’Occitanie est belle, mais pauvre !
      Et avec l’holocauste des canards en mai 2016 et cet hiver dernier, il y a dorénavant des éleveurs qui vont au Resto du cœur !

      Merci les règlements à la con de l’UE, quand on sait que le canard grippé, ne transmettra jamais sa grippe à un bipède !
      Même si le bipède le bouffe, il ne sera pas malade !

      Mes potes éleveurs le disent clairement, cette machine du diable veut nous abattre définitivement !

      Adishatz

      Occitanie et PACA alliance et sécession : Vive le Sud libre, loin de l’UE et de la ripoublique française vassale !

      H /


  • Ce couple a bien résumé la situation. J’étais propriétaire de ma maison et d’un grand terrain, héritage de mon père. A mon divorce je n’ai pas eu gain de cause et j’ai dut galéré de location en location pour trouver quelque chose de bien pour élever mes enfants. J’ai demandé que l’on me trouve un logement convenable, on m’a dit sèchement que "Non, vous n’êtes pas prioritaire, y’a pire que vous !" Ah ?, je suis née en France mes enfants aussi, j’ai toujours travaillé". Apparemment, avoir des enfants en bas-âge n’est pas le bon critère.
    Sans parler du scandale des agences immobilières et des nombreux proprios véreux qui gardent les cautions, malgré un état des lieux CLEAN.
    Je peux remercier Dieu car j’ai eu un parcours de combattante, bien heureuse de m’en être sortie aussi bien, mes enfants sont grands et adorables.
    Franchement toutes ces années à galérer, je suis outrée de voir que ceux qui arrivent fraichement en France soient aussi bien loti, c’est le cas de le dire.

     

  • Il ne faut pas penser aux Français au moment des élections ,c’est tout le temps qu’il faut y penser ,c’est un travail à plein temps ,mais les socialopes se souviennent qu’ils gouvernent un pays à la fin du quinquennat .J’espère que C’est trop tard pour vous ,fallait y penser avant .Comme on dit dans le jargon populaire (c’est pas quand on a chier dans son froc qu’il faut serrer les fesses) .Espérons que la course se termine pour vous messieurs ,et c’est pas la peine d’aller chercher les merdias pour essayer d’amortir le problème en s’apitoyant sur des Français au "RSA" et après nous vendre du Macron ,pour qui ,si c’était le cas, ils ne leur resteraient plus qu’à faire la manche .


  • Surtout ne vous abstenez pas.


  • #1689834

    Le côté pratique : pas besoin de rencontrer qui que ce soit pour pondre ce genre d’articles.
    Le/la journalope, confortablement depuis son fauteuil, puise directement dans sa réserve de mépris et de clichés sociaux, et l’affaire est faite.

    Ce travail de commande pré-1er tour électoral n’exige d’ailleurs rien d’autre.


  • Demat,

    Bretonne de France, je suis installée au Maroc.
    Malheureusement, forcée de constater que le RSA n’est pas distribué qu’aux "réfugiés".
    Ici l’argent de la France est dilapidé sans scrupule. On nous traite même de raciste quand on s’en indigne.
    Pour Notre France, il faut que ça change !!! Malgré tout, je vois le changement encore bien trop inaccessible. Ce ne sera pas cette année à mon avis.

     

    • Un breton (bretonnant) de France, ce que je suis (un français quoi !), ne dira jamais "demat" pour dire "bonjour" sauf s’il est fraîchement rebretonnisé à la sauce charabia subventionné hors-sol, c’est-à-dire hors de la culture authentiquement bretonne et malheureusement véritablement laissée à l’abandon et prête à disparaître

      À bon entendeur


  • Vous savez, chez nous, en Belgique, c’est "aussi pire" que chez vous en France. Je vous explique le topo:pour avoir un logement social en Belgique, à l’époque, c’était au cas par cas, et les gestionnaires attribuaient, en ce temps là, les baux à des familles ouvrières composées généralement de plusieurs enfants pouvant jouir d’une jolie petite maison bardée d’un jardin suffisamment grand pour être heureux ainsi que d’un loyer suffisamment bon marché pour que tout ces gens gardent un certain pouvoir d’achat et puissent créer, au final, un quartier où la mixité était saine puisqu’elle procurait au plus pauvres (ou aux plus paumés) de fréquenter des familles "mieux qu’elles" et qui tendaient conséquemment à montrer un exemple de civisme et de moral aux gamins de ces familles précaires, d’autant que les écoles de ces quartiers accueillaient ces enfants dans les mêmes classes lorsqu’ils avaient le mêmes âges, clubs sportifs etc, idem, ce qui tentait de les élever vers le haut...
    Mais aujourd’hui, tout cela à changé. En effet depuis le scandale Vancauhenberg, sombre bourgmestre PS de Charleroi qui, à l’époque, avait escroqué l’attribution de ce type de logements à des gens aisés (qui ne le méritaient conséquemment pas, mais comme c’étaient des potes à lui... ;- ), ce type de logement est, aujourd’hui, attribué en fonction de point, par exemple : immigrés fraîchement venus dépourvus de logement : 1000points, chômeurs professionnelles : 900 points ; repris de justice : 800points etc. Vous avez donc devinez, et ces points que je viens d’énumérés sont fictifs (mais c’est bien un truc dans le genre qui se produit...), donc, depuis, ces quartiers regorgent présentement uniquement d’un panel singulier de personnes précaires qui "ségrégationnent" les paumés, les fauchés, et les plus mal instruits, ce qui créé des zones de délinquances, au détriment de gens gagnant aussi mal leurs vies qu’eux mais qui doivent douiller un loyer "prix plein" chez des privés, dépourvu de jardin ou d’espace vert...
    Mais beaucoup d’étrangers et de foireux profitent de ce type de logement chez nous. Touchant un revenu social, travaillant généralement au diapason au noir, il est devenu naturel, devant ces habitations sociales, puisque le loyer bon marché leur en donne le pouvoir d’achat, de voir merco, BM et autre berlines Allemandes, on se demande où est passée la raison devant ça ? Car ici point n’est permis de rêver, car il n’existe de famille Lepen ayant l’envie de secouer tout ça...

     

  • @Incrédule, En faite, mon notaire, mon avocate et tout mon entourage se sont tous donné la main comme des frèrots, et comme j’ai voulu trop en savoir, j’ai fouiné un peu trop, j’ai eu des menaces, sur le conseil affolé d’UN gendarme j’ai du me planquer avec mes gosses en haute-Savoie dans les montagnes, en faite j’étais en cavale alors que j’étais victime !
    J’ai bien eu peur et j’ai bien angoissé. Un moment j’ai décider de revenir à la civilisation, et j’ai été victime de gang-stalking. Tout ça c’est du passé, je m’en remet à Dieu, ils ne l’emporterons pas au Paradis.


  • Ce couple en pense quoi des 15 millions de subvention d’état par an pour ce torchon (immonde et propagandiste) ?


  • Des fachos quoi !


Commentaires suivants