Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Incroyable soumission au "devoir de mémoire" au Conseil régional de PACA

La vidéo date de ce vendredi 17 mars 2017 au matin, et met en scène le rapporteur LR Ludovic Perney qui s’adresse aux élus de la région PACA, en présence du président de région Christian Estrosi. il s’agit des 5 actions entreprises pour la jeunesse, « si souvent oubliée par nos prédécesseurs ». Après avoir passé en revue les projets artistiques et littéraires, le rapporteur en vient au fait.

 

Délibération n°38 : « Appels à projets en faveur des actions éducatives culturelles pour les lycéens et les apprentis »

 

Perney : « Enfin, l’esprit civique et le devoir de mémoire seront façonnés par la visite des camps d’Auschwitz et de Birkinau [Birkenau, NDLR] pour ne jamais oublier ce que fut le plus grand crime commis contre l’humanité. Ces six millions de morts que refuse de voir un élu de vos rangs madame Le Pen, c’est six millions de morts dont la mémoire est bafouée, à chaque fois que l’on relativise l’horreur des camps de la mort, ce sont ces six millions de morts que nous nous n’oublierons jamais ! »

C’est en présence du réalisateur Joseph Joffo, auteur d’un « roman » qui a fait polémique, que sera projeté le film Un Sac de billes, un tire-larmes constitué de faits douteux. Mais rien n’y fait, Ludovic Perney continue son envolée lyrico-sioniste :

« À 85 ans, cet homme pour lequel j’ai un profond respect éclairera de son expérience [sujette à caution] et avec l’humanisme qui le caractérise cette triple aventure... Cette initiative se poursuivra tout le long de l’année à Marseille, à Nice et dans d’autres villes de la région afin de présenter des films soutenus par notre région... »

Perney termine par un orgasme politico-historique, la voix brisée par l’émotion :

« Eh bien c’est cet idéal des Lumières que nous devons porter ensemble contre les nuits qui menacent, qui menacent encore, qui menacent ici, qui menacent partout, mais nous sommes là ! »

Après ces 3’37 de monologue grotesque qui n’a rien à voir ni avec la culture ni avec la région, vient l’amendement du Front national (jusqu’à 6’15). Enfin, la parole échoit au président Estrosi (6’15). Un grand moment d’enseignement de l’Histoire, qui pulvérise le pourtant très auschwitzien Perney dans la discipline de soumission au lobby dominant. On se croirait au Conseil régional de Tel-Aviv, mais on est bien à Nice, en France, en 2017. C’est à se poser des questions sur l’appartenance politique et nationale de Christian Estrosi, qui se vante d’avoir envoyé, depuis 2002 « 12 000 collégiens à la découverte de l’indicible ».

Y a-t-il des sionistes français intelligents ?

Christian Estrosi, un homme « engagé », voir sur E&R :

Estrosi, l’homme de main d’Israël ? Lire chez Kontre Kulture :

En lien, sur E&R :

 






Alerter

67 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1686085
    Le 18 mars à 23:12 par Individu prostré (je n’ai pas osé écrire "citoyen prostré")
    Incroyable soumission au "devoir de mémoire" au Conseil régional de (...)

    "Aux élèves de 3e" (âge 14 ans, expérience de la politique zéro, la plupart n’ont même pas réchauffé une conserve).
    "Qu’ils ne rentrent pas chez eux prostrés le lendemain ... Celui là, il est sauvé pour une vie entière".
    Le but est clair : être prostré dès qu’un puissant parle.

    "Nous avons été nous même insulté par cet amendement ..."
    Tout ce que propose l’opposition est un insulte, donc nous avons tout les droits.

     

    Répondre à ce message

  • Mon fils est dans ce collège à Marseille, je suis outré de constater à quel point on manipule les enfants. A cet age " au collège" ces enfants n’ont aucun recul ni l’esprit critique pour faire les nuances. Ils n’ont pas la chose la plus importante à mes yeux, le savoir historique et politique de cette période. Alors la question de l’holocauste nécessite des compétences qui sont très loin des capacités d’un collégien. c’est de la manipulation pur et dur. Les enfants ne sont plus que des apprenants, fini les ÉTUDIANTS.

    Ce que MR Estrizi impose par les larmes et répression moraliste est inacceptable.

    On nous vole nos enfants, et pas moyen de trouver une autre école !

    Je suis écœuré ....

     

    Répondre à ce message

  • Cristalliser de la culpabilité chez un ado est la pire chose a faire car, couplée a la peur (omniprésente dans notre société) ça l’empêche de poursuivre son développement logique, (son individualité, son identité personnelle, ses propres valeurs, de s’ affirmer et d’exercer sa liberté de choix pour devenir le bâtisseur de sa propre vie). Et ils le savent très bien, enfin, pas Estrozi.... Mais ceux qui lui font faire ça, c’est criminel, très peu contournerons cet obstacle a leurs développements qui sera, de toutes façons, retardé d’au moins 10 ans.

     

    Répondre à ce message

  • Il est terrifiant de constater combien on enferme la jeunesse dans des biais cognitifs. Celui dont il est question dans cet article, mais aussi l’écologisme forcené, un alter mondialisme béat, le devoir de mémoire anachronique, l’indifférenciation sous prétexte de lutte contre les inégalités (vues systématiquement comme un rapport dominant/dominé)...
    Le tout au détriment d’une lecture objective et d’une analyse rationnelle des faits. C’est ainsi qu’on prépare un peuple servile à souhait...

     

    Répondre à ce message

  • #1686261

    Bienvenue aux pays des Pleutres de la soi-disante répoublic Francaise.

     

    Répondre à ce message

  • #1686265

    Quand on rabâche une histoire et qu’on interdit de la vérifier, on est plus proche de la Propagande que de l’ Histoire.
    Le Système ne veut pas d’enfants instruits, il veut des enfants soumis.

     

    Répondre à ce message

  • #1686298

    Il touche fond, coche toutes les cases du politiquement correct, même Condorcet chéri par les bad hunter.
    Finira clochard, rien compris à la prise de conscience actuelle, fossile déjà.

     

    Répondre à ce message

  • L’intervenant a une tête de gamin , il a bien appris sa leçon , le
    formatage a réussi , c’est un très bonne disciple au sieur Estrozi .

    Ce jeune il ira loin , sa démagogie et son léchage est maximum ,
    un bon élève qui a de l’avenir..... ?

     

    Répondre à ce message

  • Titre tout à fait à point ! Un tel degré de soumission est grotesque. Les propos, particulièrement du président Estrosi, semblent être adressés à de parfaits idiots. Tout ça est d’une grande laideur. J’espère que les Français sauront reprendre le cap avant que les dégâts deviennent irréparables. Point de vue d’un Canadien intéressé par l’état de la France, patrie de ses ancêtres.

     

    Répondre à ce message

  • Un vrai scandale.
    Les parents peuvent agir.
    Lorsqu’un cérémonie ou une journée spéciale lavage de cervelle était organsée du temps où mes filles allaient au lycée, je les portais malades, toutes les trois, et les emmenais à la plage. Un voyage aux camps eût-il éte organisé qu’elles n’y seraient pas allées. Bien sûr, ce n’était pas apprécié, mais jamais elles n’ont eu le moindre commentaire de la part de leurs camarades, et quant aux profs, sincèrement, je crois qu’ils comprenaient et qu’ils en avaient, eux aussi, marre.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents